where can i order viagra online wellbutrin xl cost per month depo provera price without insurance where can i purchase periactin can you order viagra online legally

Ekhorizon

Geekeries du Sud-Ouest : web, BDs, séries, ciné, anecdotes, réflexions et magret de canard
Bas de page

Interdiction de lire !

Date : lundi 4 février 2008 à 2h44
Numéro : 49/553 • Auteur : • Lien court : http://ekh.io/6y

Catégorie : Ma p'tite vie • Tags : , , ,
Cet article est vieux de 11 années. Certaines informations peuvent être obsolètes, et le style d'écriture est peut-être un peu jeune. Merci d'en tenir compte, n'hésitez pas à le mentionner en commentaire, et bonne lecture !

Un écriteau surprenant dans le rayon "livre" d'une grande surface...

Voici ce que j'ai pu découvrir comme inscription au dessus d'un rayon de l'espace culturel Leclerc près de chez moi :


J'ai trouvé ça tellement énorme que je n'ai pas pu m'empècher de le prendre en photo ! Pourquoi ?! Alors voilà...

Ce panneau semble avoir prétention d'interdire de feuilleter les livres et magasines. Mais qui ne l'a jamais fait ? C'est le principe d'un étalage de livre qu'ils soient feuilletés. Ca n'a jamais fait baissé les ventes ! Moi-même, je n'achète des BD (et Dieu sait que j'en ai des dizaines) qu'après les avoir lues dans les rayons.

D'ailleurs, c'est même le contraire : si on ne peux plus feuilleter un livre, il devient impossible de se faire une idée de son contenu (à plus forte raison pour un périodique) ! Et je ne pense pas que beaucoup de monde achèterait un "produit" comme ils disent, sans en connaitre son contenu.

Pour preuve : même les grandes enseignes du livre (je pense à Virgin ou la FNAC par exemple) fournissent des sièges pour lire en magasin !

Du coup, puisque tout le monde le fait, je ne vois pas trop qui sont les "clients" dont parle le message ?!

Plutot paradoxal pour des rayonnages qui se prétendent "espace culturel"...

Vous avez aimé cet article ? Ou pas du tout ? Laissez votre avis en un clic, en étant le premier à le noter...
Noter cet article : note 1/5note 2/5note 3/5note 4/5note 5/5
Loading...

Articles similaires

9 commentaires

  1. Je suis plutôt d’accord avec toi, mais je crois que ce n’est pas tout à fait ce que voulait dire Leclerc… Ce qui gène la clientèle, ce sont des journaux abîmés parce que passés entre toutes les mains… ce qui se comprend, vu la fragilité du support… D’ailleurs, quand je dis que je suis PLUTOT d’accord, il y a quand même une différence entre une BD ou un livre d’une part, qui a un prix conséquent, et qu’on achète pour le lire et relire, et un périodique, qui pour les plus fréquents (quotidiens et hebdomadaires), ne se lit qu’une fois et finit dans la semaine au bac à recyclage… Bon, les revues mensuelles de parfois plus de 100 pages, j’admet, c’est un cas médian…

  2. C’est vrai qu’il s’agit de la « Presse » plus que des livres.

    Mais il n’empèche que sans le feuilleter, comment savoir s’il faut l’acheter ou pas ? Et puis de là à l’abimer vraiment, même si c’est un magasine, il y a quand même un grand pas. Personnellement, je n’ai jamais vu de livre/BD/presse abimées en rayon.

    Donc, je pense que c’est plus sur le principe (lequel, d’ailleurs ?) que pour des raisons réellement fondées.

  3. Feuilleter un périodique (regarder rapidement de quoi traitent les articles et lire le sommaire), c’est pas « consommer sur place ». À mon avis, ce message s’adresse à ceux qui lisent sur place tout ce qui les intéressent et n’achètent donc rien, ce qui fait baisser les ventes. Je ne pense pas que ce message s’adresse à ceux qui ne font que feuilleter, sinon on mettrait tous les magazines sous plastique et le problème serait résolu.

  4. Je susi tout à fait d’accord avec eldërme. Ce genre de panneau n’interdit absolument pas de feuilleter un ouvrage pour se faire une idéesur son contenu. Il interdit la lecture (c’est à dire de lire le contenu, au complet où les parties qui nous interesse, mais sans avoir l’intention d’acheter le livre/magazine). Si on veut lire les livres/magasine, il faut aller à la bibliothèque. Après, que certains magasins comme la fnac autorise à leurs clients de lire les livres sans les acheter, c’est une gracieuseté de leur part, pas un droit des clients. Ca m’étonne un peu que ce panneau t’ai à ce point choqué. Je le trouve globalement assez logique. Je sais pas, il ne me viendrait pas à l’idée de prendre une revue et de la lire intégralement dans une presse.

    Le panneau dit : la Presse n’est pas un produit à consommer sur place. Pour moi, consommer un magasine, c’est le lire, pas le feuilleter. Donc je ne comprend pas pourquoi tu dit que ça semble interdire le feuilletage

    Tu dis que tu n’achete une BD qu’après l’avoir lue, mais je pense qu’il y a beaucoup de monde qui n’achete pas de BD si ils ont l’occasion de les lire gratuitement.

    je suis d’accord aussi avec dark para. Pour de la presse, en général, tu ne relis pas deux fois. Donc la lecture « sur place » tue la vente. Pas le feuilletage, mais encore une fois, ce panneau ne l’interdit pas.

  5. @Eldermë : Je ne pense pas qu’il soit réellement possible de lire tout un magasine sur place. D’ailleurs, la plupart des magasines de BD sont justement sous plastique. Et si les autres ne le sont pas, c’est probablement car les éditeurs savent que les personnes ne peuvent pas lire les magasines sur place. Il n’y a d’ailleurs que Leclerc qui met se genre d’affiche (à ma connaissance en tout cas).

    @Lyr : Comme je disais ci-dessus, je ne pense pas qu’il soit posible de lire la totalité d’un magasine sur place. Dans le cas de la FNC, je ne nie pas que c’est une gracieuseté ; mais mon exeple était là pour illustrer le fait que même lire entierement un ouvrage sur place n’empeche pas de l’acheter.

    C’est pour ça que moi, j’interprete ce panneau comme une interdiction de feuilleter : étant (à mon avis) impossible de « consommer sur place », cela veut donc dire interdictionde l’ouvrir. D’ailleurs, comme le vigile qui passerai par la pourra-t-il faire la différence ?

    Après, quand tu parles de ceux qui lisent des BD sur place sans les acheter, je ne pense pas qu’il y en ai tant que ça : c’est bien plus simple de télécharger des scans, non ?

    Et enfin, je me demande : pourquoi les petits commerçants n’ont-ils pas ce genre d’affiches, alors que Leclerc oui, sachant que la survie de Leclerc ne dépend pas de son rayon presse…?

  6. erf erf … ils veulent que les client achètent plus vite …
    c’est vrai que c’est enorme comme truc … mais peut être est-ce pour les bd !!! enfin si on ne peut pas jeter un oeil ça donne pas envie d’acheter

  7. Ben oui, je suis entièrement d’accord.

    Bienvenu par ci Syboule.

  8. Bah je sais pas, si on peut lire une bédé, on peut lire le contenu qui nous interesse dans un magasine. Et j’ai déjà vu des gens lire completement un magasine sur place. (c’est donc possible ^^)

    Pour ce qui est de faire la différence, c’est facile : quand tu feuillettes un magasine, tu passes en gros 10secondes par page. Quand tu lis, tu passe 1 minute. Je pense que les vigile arrivent à différencier ^_^

    Pour ce qui est de télécharger les scans, je ne suis pas d’accord : ce n’est pas si simple. Tu ne trouve pas forcement facilement ce que tu veux, ou dans la bonne langue. Les scans sont parfois de mauvaise qualité. Certaines personnes ne supportent pas de lire un livre sur un ordi. Et enfin, certaines personnes ne savent tout simplement pas utiliser des logiciels comme e-mule. Donc non, pas franchement plus simple, surtout que souvent, tu ne sait pas forcement à l’avance ce que tu vas lire, tu te laisse attirer par une couverture. Quand aux magasines, tu n’en trouve pas les scans.
    Moi je pense que beaucoup de ceux qui lisent des BDs sur place ne les achète pas après. (bien que ce ne soit pas une preuve, c’est mon cas souvent, de même que ma petite soeur, et à chaque fois que je vais à la fnac, les gens qui lisent repartent en général les mains vides) (ou alors ils achetent d’autres livres que ceux qu’ils ont lu (ils viennent acheter quelque chose et profitent d’être sur place pour lire quelque chose d’autre))

    Pour faire plus simple, pour moi, consommer de la presse = lire de la presse. feuilleter n’est pas consommer. Donc ce panneau n’interdit pas de feuilleter

    Quand au fait que la fnac l’autorise, ça n’a pas toujours été le cas. J’ai déjà été interrompu dans une fnac par un vigile nous demandant d’arreter de lire sur place. C’était il y a deux ans je crois. A mon avis c’est plus une politique interne à chaque magasin, éventuellement guidée par des « directives » de la maison mère.

    Enfin bref, je me répète, mais je vois rien de choquant dans ce panneau. Je pense juste que c’est une « lubie » du gérant du magasin où tu as vu ça.

    Comme pour moi ça n’interdit que la lecture, et pas le feuilletage, ce panneau ne fait que rappeler quelque chose de classique : dans une presse, on ne lit pas les magasines.

    Et si tu veux montrer que ça interdit le feuilletage, j’attends un argumentaire plus convaincant que celui déroulé jusque là ^_^

  9. Attention, hein ! Je n’ai pas l’intention de déclencher une guerre par cette simple photo ! 😛

    On va faire trés simple : j’irais poser la question la prochaine fois que j’y passerai ! 🙂

Laisser un Commentaire

XHTML et ShortCode : Vous pouvez utiliser <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> [card]

Suivez les commentaires par le flux RSS dédié à cet article.