can you legally buy clomid online allegra d on sale this week where can i buy cytotec in jeddah buy hcg and clomid online how much does accutane cost in uk

Ekhorizon

Geekeries du Sud-Ouest : web, BDs, séries, ciné, anecdotes, réflexions et magret de canard
Bas de page

Nanarland

Date : vendredi 7 novembre 2008 à 18h55 • Mise à jour : mercredi 8 septembre 2010 à 17h43
Numéro : 125/553 • Auteur : • Lien court : http://ekh.io/7u

Catégorie : Bizarroide • Tags : , , , ,
Cet article est vieux de 10 années. Certaines informations peuvent être obsolètes, et le style d'écriture est peut-être un peu jeune. Merci d'en tenir compte, n'hésitez pas à le mentionner en commentaire, et bonne lecture !

Laissez-moi vous présenter un site unique en son genre, et assez marrant...

J'ai eu du mal à me décider pour la catégorie de cet article : "Humour" ou "Bizarroide" ? Dans le principe l'idée est bizarre. Et si le site dont va traiter cet article à pour vocation d'être drole, son contenu reste toutefois bizzaroïde avant tout... Mais de quoi s'agit-il, concrètement ?!

Le site se nomme Nanarland (déjà tout un programme), et a pour slogan "Le site des mauvais films sympathiques". Le principe, que je trouve génial, reste très simple : le site propose des chroniques de films, mais pas n'importe quels films ! Il s'agit de films franchement nuls (qu'il s'agisse des effets spéciaux, des acteurs, du scénario, du montage ou encore, et surtout, de tout ça à la fois) mais ayant quand même le titre de nanar. Le site insiste sur la définition d'un nanar par opposition à un navet : le navet est un film naze, point ; alors que le nanar est un film tellement nul qu'il en devient extrèmement drôle, bien sûr involontairement.

Comme je vous le disais, tout un programme !

Le site a un fonctionnement tout à fait courrant : une équipe de chroniqueurs gèrent le site. Lorsque l'un d'entre eux visionne un nanar, il fait une chronique dessus, et lui met une note (plus le film est "nanar", plus la note est élevée). Si d'autres chroniqueurs visionnent le film ensuite, ils peuvent à leur tour lui mettre une note. Pour les rares nanars particulièrement marquants, on peut trouver plusieurs chroniques différentes, mais j'y reviendrai plus tard.

Bien sûr, les films peuvent être classés suivant plusieurs critères (alphabétique, genre, mais aussi note, ou encore derniers ajouts). La base de données des nanars est complétée par un certain nombre de biographies des acteurs/réalisateurs récurrents du "cinéma bis", comme ils disent, ainsi que par un glossaire largement fourni. Le portail du site propose des raccourcis vers différentes rubriques. Le site en lui-même est clair et très agréable. Il dispose en outre d'un blog et d'un forum, mais je ne les ai jamais utilisé.

Vous l'aurez compris, le grand intêret du site est bien sûr les-dites chroniques. Celles-ci sont interessantes à plusieurs titres, et se décomposent souvent de la même façon... Tout d'abord, on a un résumé du film (généralement sans aucune originalité, chose déjà marrante en soi). Puis suit une explication argumentant le fait que le film est bien un nanar ; celle-ci explore souvent les différents axes du film (scénario, effets spéciaux, acteurs...) et est toujours ponctuée de nombreuses captures du film, contribuant largement à l'effet humoristique de la chronique. Mais ce qui fait la saveur particulière du site est la façon dont les chroniqueurs s'expriment !

Elevant le nanar au rang de film glorieux à part entière, ils partent souvent dans des délires lyriques savoureux, à grands renforts de mots particulièrement recherchés. Il m'est très difficile de détailler cette particularité plus que cela, aussi vous invite-je à aller voir par vous même !

Au delà de cette adulation pour le Nanar (avec un grand &) omniprésente, chaque chronique à son caractère humoristique propre, cela étant sans doute due au différents chroniqueurs. Certaines prennent parfois des formes étranges (comme une plaidoirie d'avocats, dans une chronique que j'ai lu recemment) ou nous révèlent des portions du background du site (soirées entre potes/chroniqueurs, et délires internes)...

L'une des forces de ce site est aussi de nous faire profiter d'un film complètement naze sans qu'on l'ait vu nous-même. En effet, personnellement, je prend vraiment plaisir à lire une critique quand j'ai lu/vu l'oeuvre critiquée. Mais dans le cas d'un nanar, et sans compter le fait que la plupart n'existent qu'en cassette VHS turque sous-titré tchécoslovaque, on n'a pas forcément envie de prendre 2h pour regarder un film que l'on sait nul par avance. C'est là une autre force de Nanarland : faire partager un film sans que l'internaute ne l'ai vu !

Par ailleurs, mais toujours dans le but de nous immerger dans un film que l'on a pas vu, j'ai découvert recemment l'existence d'onglets en haut de chaque chronique. Au minimum, cela renseigne sur la rareté du nanar concerné (comme je vous l'ai dit, la plupart sont plutôt difficiles à trouver), mais il y a souvent un onglet pointant vers des vidéos, et nous présentant des extraits cultes du film chroniqué. Une cerise sur le gateau fort appréciable...

Et histoire de ne pas vous laisser sur votre faim, voici une petite sélection perso de quelques nanars (mais je suis loin d'avoir lu toutes les chroniques) :

- Dünyayi kurtaran adam (souvent surnommé "Turkish Starwars" pour cause de nom imprononçable) : qualifié de "Saint Graal nanarifique", il s'agit selon eux du summum du nanar, toutes catégories confondues. A ce titre, il n'existe pas une mais cinq chroniques rien que pour lui. Sorte de grand n'importe-quoi turque, sans queue ni tête, sans scénario ni la moindre tentative de faire semblant d'avoir des effets-spéciaux (les lasers ont été réalisés en gratant la pellicule !!!), le tout est assaisonné de stock-shots vidéos et musiquaux (extraits et thèmes directement copiés de d'autre oeuvres, dont Starwars et Indiana Jones). Rien que la première chronique (que je viens juste de relire) est excellente.

- Le diamant / Vivre pour survivre / White Fire : oui, vous avez bien lu, ce film a trois titres ! Pas des sous-titres, et pas non plus suivant le pays. Il a bien 3 titres ! Et rien que ça, c'est déjà un bon signe de nanar ! Autrefois "Saint Graal" du site, il ne l'est plus suite à sa sortie en DVD qui lui a enlevé toute sa rareté et suite à la découverte du film ci-dessus. Un must tout de même. Et là aussi : 5 chroniques pour le prix d'une !

- Dinosaur from the deep : un film 100% français, mais réalisé pour faire "superproduction américaine" sans le moindre budget. Autant vous dire que c'est cataclysmique, rien qu'à voir les photos ou l'affiche faite à partir de photos découpées aux ciseaux !

- Crocodile Fury : représentant d'un type de nanar nommé "2 en 1", qui est tout simplement le mix honteux de 2 films totalement différents !

- Ator : un film d'héroic-fantasy dans lequel le héros fuit les combats ! Trop bon !

Ce qu'il faut garder à l'esprit, sur Nanarland, c'est qu'il s'agit de vrais films (et non de montages réalisés par des collégiens) et que, bien entendu, le but premier de chaque nanar n'est pas de faire rire ! Exception faite tout de même pour les nanars comiques, qui fonctionnent à trois couches : ils sont sensés faire rire ; ils ne sont pas droles du tout ; il ne sont tellement pas drole que ça en devient effectivement drole. Vous suivez ?

Au final, il se présente quand même à moi un dilem. A force de surfer sur Nanarland, j'ai quand même envie de voir quelques nanars dont la chronique était partuclièrement bonne. Mais je me demande tout de même à quoi il vaut mieux occuper 2h de temps libre : regarder un film potentiellement bien, ou regarder un nanar avéré ?!

Nota pour Lyr & Eldermê : je me demande parfois sérieusement si des amis de JiPi ne sont pas derrière ce site. Pas pour rire, hein, je suis sérieux. Ca ne vous dit rien, vous, JiPi nous décrivant des "soirées nanars" avec ses potes, pendant qu'on faisait la queue du RU ? D'autant que l'humour pourrait bien correspondre.

Nota 2 pour Lyr : rien à voir avec les nanars mais en rapport direct avec la nota ci-dessus. Savais-tu que c'est un pote de JiPi qui est webmaster de SMFcorp.net ?! Et ça, c'est avéré : je lui avais demandé confirmation...

Vous avez aimé cet article ? Ou pas du tout ? Laissez votre avis en un clic, en étant le premier à le noter...
Noter cet article : note 1/5note 2/5note 3/5note 4/5note 5/5
Loading...

Articles similaires

10 commentaire(s)
12 commentaire(s)
4 commentaire(s)
15 commentaire(s)

8 commentaires

  1. Je n’ai pas encore eu le temps d’aller regarder sur le site, mais j’y jeterai un oeil.

    Pour Turkish Starwars, je confirme ! J’ai eu l’occasion de le voir grâce au club nanar de Supaero. C’est un grand moment. Entre les espèces de télétubbies roses, la super épée en carton, le délire avec les cerveaux (on était une vingtaine à regarder le film, personne n’a compris la même chose ) et les incrustations de la même séquence de star wars à différents endroits du film, c’est effectivement grandiosement pitoyable.

    Il faudra que je regarde ce qu’ils en disent sur ce site.

  2. C’est vrai tu l’as vu ? Justement, moi j’hésite un peu à sacrifier 2h pour le regarder ?

    Alors, ça vaut le coup ?

  3. comme tout nanar, si tu as du temps à perdre, vas y regarde sinon …

  4. Est-ce que ça vaut le coup ? Question difficile !

    Ben, déjà il ne faut pas être dépressif, sinon tu risques d’avoir des envies de suicide par pitié pour le pauvre réalisateur.

    Très important : il ne faut pas être tout seul pour le regarder. C’est indispensable (comme tout nanar d’ailleurs)

    Et puis, surtout, il faut oublier toute logique le temps de regarder, et désactiver son cerveau, c’est très très très important.

    Après, c’est toi qui voit. A regarder entre amis, ça peut être marrant.

  5. Site culte de quelques-uns de mes amis de lycée, en effet.
    Les soirées nanards pour finir les anniversaires et les premiers de l’an, que du bonheur. Ce temps révolu me manque :'(

    Je suis d’accord avec Aude, un nanard se regarde entre amis. Rien de mieux que le rire communicatif. Pourquoi?
    Chacun ne trouve pas forcément marrant leds mêmes choses, mais phénomènes de sociologie bizarre, lorsqu’un de tes amis rigolent à plein poumon, ta propension à rire augmente exponentiellement.

    La magie est là.

    A noter les performances de l’homme puma, de Samson, et l’attaque de la Moussaka Géante 🙂

  6. En voici récemment classé dans cette catégorie

    http://www.dev-tharkun.com/mega-shark-vs-giant-octopus/

  7. @ Ji-Pi :

    JE LE SAVAIS !!!!!

    J’en étais sûr qu’il y avait du ji-pien derrière Nanarland ! 😀 A vrai dire, depuis cet article, je n’ai toujours pas vu de Nanard. Mais j’avais effectivement bien rigolé devant la chronique de l’homme-puma (personnage souvent évoqué sur leur site, d’ailleurs).

  8. Héhé :p

    Je n’étais pas spécialement fan (surtout quand ils ont commencé les ancines Jacky Chan, TRES anciens), mais beaucoup de bons souvenirs (parmi les lamentations devant les navets)

Laisser un Commentaire

XHTML et ShortCode : Vous pouvez utiliser <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> [card]

Suivez les commentaires par le flux RSS dédié à cet article.