Ekhorizon

Geekeries du Sud-Ouest : web, BDs, séries, ciné, anecdotes, réflexions et magret de canard
Bas de page

Big Bang Theory

Date : mardi 25 novembre 2008 à 0h24
Numéro : 133/551 • Auteur : • Lien court : http://ekh.io/5d

Catégorie : Séries • Tags : , , , , ,
Cet article est vieux de 9 années. Certaines informations peuvent être obsolètes, et le style d'écriture est peut-être un peu jeune. Merci d'en tenir compte, n'hésitez pas à le mentionner en commentaire, et bonne lecture !

Un petit article sur une série hilarante et nettement originale, découverte il y a quelques mois. Quand 4 geeks se prennent d'affection pour une jolie fille (et réciproquement), qu'est-ce que ça donne ? Ca donne "Big bang theory" ! Un régal !

Un geek (terme anglais) [...] est un stéréotype décrivant une personne passionnée, voire obsédée, par un domaine précis. L'archétype le plus célèbre du geek est celui du jeune (ou de l'adulte resté jeune) féru de sciences, de nouvelles technologies et de super-héros. Il s'étend aujourd'hui de plus en plus fréquemment au monde du jeu vidéo (particulièrement aux MMORPG), aux jeux de rôle ainsi qu'à l'univers fantastique littéraire et/ou cinématographique, et plus généralement à l'informatique. (Wikipedia)

Le terme de "geek" est de plus en plus à la mode par les temps qui courent (bien qu'à mon sens, le phénomène soit bien plus anciens qu'on veuille nous le faire croire). Cependant, entre ce phénomène de société généralement rabaissé et à consonnance péjorative, et une série TV il y avait un gouffre ! Gouffre que l'équipe de "Big Bang Theory" a allègrement franchi ! Le résultat aurait pu être plat, ridicule ou réellement trop décallé ; il est génial et hillarant !


La série compte actuellement une saison complète (que j'ai vue) d'une quinzaine d'épisodes et une seconde saison en cours (que je n'ai pas (encore) vu). Chaque épisode dure 20 minutes, format suffisant à mon sens pour une série comique.

Le synopsis de départ est assez basique. Léonard et Sheldon sont donc deux scientifiques, geeks, amis de toujours, et collocataires dans un appartement. Leur vie prend cependant une autre dimension lorsque la très jolie Penny, serveuse dans un fast-food de son état, emménage dans l'appartement d'en fasse. Léonard tombe immédiatement sous son charme et ne rêve plus que d'elle. Pourtant, il n'y a pas que le palier du 4eme étage qui les sépare...

On suit donc la vie "quotidienne" de Léonard et Sheldon souvent rejoints par Raj et Howard (deux autres geeks pas piqués des vers), ainsi que les tentatives de Léonard d'approcher (sinon séduire) Penny. La série joue bien évidement sur le décallage entre le monde des geeks à la limite de la caricature, et le monde "normal" du téléspectateur. Le personnage de Penny permet, entre autre, de souligner davantage le décallage. Mais pour ma part, l'aspect comique ne s'arrête pas là, j'y reviendrai... La série n'a pas vraiment de continuité d'un épisode à l'autre, mais c'est là encore le principe d'une serié comique.

Afin de vous en laisser découvrir un peu plus, voici une petite vidéo présentant la série, dont les extraits sont tous tirés du premier épisode (sauf erreur de ma part) :


Cette vidéo ne reflète pas trop mal l'ambiance de la série, mais on peut lui repprocher d'avoir principalement sélectionné les blagues "au niveau de la ceinture", alors que la série a un humour bien meilleur.

Avant d'aller plus loin, et toujours pour vous faire une idée, je souhaitais vous présenter les 5 protagonistes de la série :

Léonard Hofstadter : à droite sur la photo ci-dessus, la série est principalement centrée sur lui. Il est docteur en physique théorique. C'est un geek pur jus, mais qui semble mal l'assumer, et en a tout à fait conscience. Charmé par la belle Penny, il fera tout pour la séduire, et c'est déjà tout un programme en soi. C'est sans doute le personnage le plus attachant, en particulier grace à l'auto-dérision dont il fait preuve.

Sheldon Cooper : à gauche sur la photo ci-dessus, c'est le meilleur ami et collocataire de Léonard. Sheldon est à la limite du geek et de l'autiste. D'une intelligence largement supérieure (il aime à le rappeller), il est extrèment maniaque, maniéré, et complètement dans son monde. Les rapports humains lui sont inconnus, et sa grande naiveté doublée d'une grande intelligence en font un personnage savoureux (tout en permettant parfois des critiques des standards sociaux très interessantes).

Penny : au centre sur la photo (sans blague ? Vous l'auriez deviné ?!). Jolie blonde lambda, travaillant dans un fast-food mais révant d'être chanteuse, caricaturée à peu près autant que nos geeks ci-dessus, elle permet nombre de situations comiques tout en soulignant le décallage entre les "geeks" et les "normaux". Elle sert aussi à introduire dans le monde de Léonard et Sheldon des éléments qui leur sont totalement inconnus...

Howard Wolowitz : (en rouge sur la photo ci-contre) Elément comique à part entière, Howard est ingénieur. Il se prend pour un grand séducteur et n'hésite pas à donner des conseils (souvent issus de "la-drague-pour-les-nuls.com"). L'esprit souvent mal placé, le pauvre Howard vit toujours chez son horrible mère (on ne la voit jamais, mais on l'entend) qui imagine qu'il a toujours 10 ans.

Rajesh Koothrappali : (à droite sur cette même photo) Raj est un docteur en physique d'origine indienne. Assez effacé, il lui est psychologiquement impossible de parler avec ou en présence d'une femme (autre caricature à l'extrème du "geek"), ce qui donne de très bonnes scènes avec Penny. Il fait aussi régulièrement de l'auto-dérision sur les minorités (mention spéciale pour l'épisode où il se déguise en Thor, dieu scandinave).

Comme je l'ai dit précédemment, le principal axe humoristique est donc le face à face "monde des geek" / "monde réel". Et il faut dire que c'est très bien mené, sans grande lourdeur ni platitude. Que dire de Sheldon déguisé en "effet Doppler" pour la fête d'Halloween de Penny ? Que dire d'Howard qui envoit un signal qui fait le tour du monde pour allumer une lampe située à 2m depuis son PC ? Que dire des 4 geek se proposant d'aider Penny à monter un meuble Ikea en y ajoutant des "composites conducteurs thermiques" et autre "circuit de refroidissement liquide" ? Que dire encore de la soirée Counter Strike (ou simili) à laquelle participe Penny... et dont elle sort vainqueur ("Sheldon, you forget this plasma grenade ! Look ! It's raining you !!") ?

Mais en ce qui me concerne (et j'imagine que ça serait sans doute le cas pour la plupart des lecteurs de ce blog), l'effet comique va encore plus loin. En effet, il est facile de comprendre que les créateurs de la série ont voulu toucher un large public en jouant sur la moquerie envers les geeks. En revanche, il y a un deuxième axe d'humour en filigrane (et non des moindres), qui cible justement un "public geek", ou du moins un public ayant un minimum de connaissances en sciences, films, séries, comics, informatique, livres, fantasy et/ou SF ! Etant en grande partie concerné (suis-je donc un geek ?), des dizaines de sketchs prennent ainsi une autre dimension comique ! Qu'il s'agisse des discutions qu'ils ont et qui ne me rappellent que trop des discutions que j'aies moi-même régulièrement avec des amis, qu'il s'agissent des nombreuses références à la SF et à la fantasy, qu'il s'agisse des bidouillages qu'ils réalisent sur leurs ordinateurs, qu'il s'agisse de leurs réflexions métaphysiques ou qu'il s'agisse simplement de leur façon de penser. La dernière partie de cet article, ci-dessous, vous permettra peut-être de comprendre ce que je veux dire...

Quelques perles...

A l'heure où j'écris ces lignes, voici quelques perles que j'ai en tête, et que je vais essayer de vous retranscrire, bien que j'aies conscience que ça risque de ne pas donner grand chose par écrit et hors contexte.

L'un des épisodes commence ainsi : "Il y a un problème avec la téléportation" dixit Sheldon. Et de continuer en expliquant à Léonard que sur le principe, analyser entièrement quelqu'un, le décomposer et le reconstiuer ailleurs reviendrait en fait à le tuer pour créer ensuite une copie... J'adore ! Tout simplement énorme, d'autant que c'est typiquement le genre de conversation que je peux avoir...

Une autre scène nous montre Raj, Sheldon et Howard en train de jouer à un jeu de société/abilité (chose plutôt rare). "Si je savais que tu étais un robot mais que tu n'en avais pas conscience, est-ce que tu voudrais que je te le dise" demande Raj à Sheldon. Et lui de répondre "Ca dépend. Est-ce que je serais soumis aux 3 lois de la robotique d'Asimov ?". Après quoi, en discutant, ils constatent que Sheldon n'a jamais enfreint les-dites lois. Quand Léonard entre dans la pièce et demande ce qu'il se passe, Raj lui répond le plus naturellement du monde "Internet est en panne depuis 30min et Sheldon est peut-être un robot"... Excellent !

Mention spéciale aussi à l'épisode centré sur en messonge que fait Léonard à Penny pour éviter d'assister à une de ces interprétation (elle chante comme une casserole). Après analyse, Sheldon trouve le mensonge mauvais et se lance dans un mensonge hyper-capilotracté avec faux-blog et faux-profil facebook à l'appuis pour éviter que Penny ait le moindre soupçon... Difficile à retraduire mais vraiment jouissif !

Il y a aussi la fois où ils decident de se déguiser pour Halloween, et se retrouvent tous les 4 à avoir le même déguisement de Flash. Raj souligne alors que "Si on se met les un derrière les autres et qu'on fait les mêmes mouvements, ça donnera l'impression d'une seule personne allant très vite" !

Une dernière pour la route... Penny explique aux 4 larons qu'elle adore la scène du film Superman dans laquelle il vole au secours de Lois et la rattrape dans ses bras à 1m du sol. "Tu sais que cette scène est scientifiquement incohérente" lui-demande Sheldon. "Oui, je sais, les hommes ne peuvent pas voler..." lui répond-t-elle. "Si si, supposons qu'ils puissent" et il continue en expliquant qu'avec l'accélération de la pesanteur et la rigidité des bras de Superman, lors de l'impact, Lois aurait dû être coupée en trois. 😀

Et pour finir, voici le générique de série, que je trouve très bien fait (musique et images), bien que la mauvaise qualité de streaming empèche de bien voir :

Vous avez aimé cet article ? Ou pas du tout ? Laissez votre avis en un clic, en étant le premier à le noter...
Noter cet article : note 1/5note 2/5note 3/5note 4/5note 5/5
Loading...

Articles similaires

17 commentaires

  1. Hum… Personnellement, je n’ai pas accroché tant que ça… Certes, les quelaues épisodes que j’ai vus sont divertissants – mais il leur manque quand même un élément essentiels : ils sont censés constituer une série. LOr, sans doute qu’en voir deux trois à la suite est ce qui a miné mon appréciation de la chose, mais il n’y a strictement aucune évolution dans la trame de fond, qui ne reste en fait qu’un prétexte, somme toute très bateau (un geek tente en vain de séduire une voisine… en vain, on a dit).
    Pour moi, la série ne teint QUE par ses multiples références geekesques que tu as justement citées (certes très savoureuses, mais ça ne fait pas tout !), et c’est dommage. Du coup, j’ai peur que la série s’essouffle très vite… Ceci dit, je me trompe peut-être, il faudrait que je vois des épisodes fin saison 1 ou début saison 2 pour laisser une seconde chance à cette série.
    (Problème : j’ai fait voeu de ne plus télécharger que légalement, et c’est pas encore en VOD en France… alors ça attendra !)

  2. Ça m’a l’air plutôt marrant cette série, il va falloir que j’y jette un oeil à l’occasion.

    Pour les descriptions savoureuses de geeks caricaturaux (quoique…), j’aime beaucoup ce site : copinedegeek.com/ sur les geeks libristes. Je me souviens notamment de l’article sur la "soirée DVD" et le manuel de machine à laver rédigé comme une page de man…

  3. @ Dark Para :

    Je ne suis pas vraiment d’accord avec toi. Il est vrai que les séries d’aujourd’hui possèdent réellement une continuité directe d’un épisode à l’autre. Pourtant, c’est quelque chose de plutot recent ! Repense à des séries comme "Lois & Clark", "Sliders" ou encore les premieres saison de "Stargate" ! A l’époque, chaque épisode était vraiment indépendant, alors que maintenant les séries sont devenu un long film découpé en morceaux de 40min. Je ne dis pas que c’est un mal, c’est juste que dans le cas de Big Bang Theory, ça ne m’a vraiment pas choqué.

    Il est clair que la série ne tient pratiquement que par ses gags (et aussi par le scénario de chaque épisode, indépendants de l’un à l’autre, mais bien présent dans chacun d’eux). Cela dit, pour moi, ça n’a rien de choquant étant donné que l’on parle d’une série comique. 🙂

    @ Eldermê :

    Je ne peux que te conseiller de jeter un oeil sur cette série ! Tu me diras ce que tu en penses…

    Je connais le site dont tu parles. Il est effectivement assez marrant, mais (sauf erreur) ne se concentre que sur les "geek informatiques", non ? Alors que ce qui est sympa avec Big Bang Theory, c’est que ça couvre tout le panel…

  4. A propos de celle sur la possibilité que sheldon soit un robot et le clin d’oeil à Asimov, il faut savoir aussi que Seldon (donc très proche de Sheldon) est un personnage clé de la saga d’Asimov ! C’est en effet l’inventeur de la psychohistoire, qui est le centre de toute l’intrigue "Fondation".

    J’y jetterais bien un coup d’oeil, car effectivement, je nous imagine bien avoir ce genre de conversations XD

  5. <<Le décalage entre les "geeks" et les "normaux">>
    Tu t’es trompé non ? Tu voulais dire "le décalage entre les "normaux" et les "non-geeks" ?

    J’adore aussi cette série, mais j’avoue qu’il faut une certaines culture scientifique (parce qu’ici ce n’est pas des geeks spécialisés dans l’informatique, mais plutôt des fous de science) pour comprendre toutes les blagues. J’aime particulièrement l’épisode où Sheldon essaie d’expliquer à Penny le chat de Schrödinger.

    Le générique aussi est excellent, j’aimerai bien avoir le sous-titrage des paroles pour pouvoir chanter en même temps.

    @Ekho Si tu veux j’ai les 8 premier épisodes de la saison 2, et d’ici Noël j’en aurai probablement d’autres.

  6. @ Lyr :

    Je ne suis pas sûr que la ressemblance Sheldon/Seldon soit voulu, mais pourquoi pas. ^_^

    Je te conseille effectgivement d’y jeter un oeil. Parfois, on croirait nous ! 😛

    @ Fufu

    Je ne suis pas sûr d’avoir compris. "non-geek" = "normal", non ?

    Content de voir que tu connais aussi !! Enorme cette série, hein ? L’épisode du chat de Schrödinger est très bon aussi. D’autant qu’il y a une sorte de récurrence des scènes dans cet épisode, donnant un comique de répétion.

    Allé, cadeau :

    Our whole universe was in a hot dense state,
    And then nearly fourteen billion years ago expansion started. Wait…
    The Earth began to cool,
    The autotrophs began to drool,
    Neanderthals developed tools,
    We built a wall (we built the pyramids),
    Math, science, history, unraveling the mystery,
    That all started with The Big Bang.
    Bang!!!

    Et effectivement, la saison m’interesse !! Tu n’auras qu’à l’amener au réveillon ! 🙂

  7. Cette series a effectivement l’air marrante, mais en tant que anti-american-style, et surtout en tant que Geek en fase de normalisation, je ne peu pas m’empecher de remarquer que la sèrie a pas mal de banalitèes.

    Bon, dèjà, les rires enregistrès. Je ne sait pas vous, mais moi ça m’enerve. Ils pourraient carrèment mettre un panneau avec ècrit "ILS VIENNENT DE FAIRE UNE BLAGUE, VOUS POUVEZ RIGOLER"… Non mais, je ne suis pas un imbecile, quoi!

    Il faut voir comment ils ont traitè la sèrie (là, je ne peut rien dire, je n’ai jamais vu un èpisode), mais les themes sont tous un peu banales: les "sfigati" (expression italienne qui veut dire "geek") qui tombent sur un super canon, enfin, je veut dire, on voit de ça quasiment dans toutes les sèries americaines…

    ça serait marrant si par exemple, un boudin de fille qui fait de l’altherophilie tombez amoureuse d’un Geek qui, finalement, serait super douè dans la dance hip-hop. J’ai dit ça comme ça, je ne pense pas que une sèrie de ce gendre marcherait, mais au moins elle serait vraiment originale…

    Ceci dit, je vais me chercher quelques èpisodes de ce "Big Bang Theorie".

    @Ekho: Je m’excuse de toujour avoire à critiquer tes articles, mais ça m’amuse vraiment beaucoup… ;-∆

  8. Toi ? Un "geek" ? Et en phase de "normalisation" ?! Je ne sais pas trop ce que tu as voulu dire par là, mais la "normalisation" n’est jamais quelque chose de bon, à mon humble avis.

    Par contre, je te trouve un peu rapide à taxer cette série de "banale" alors que tu n’en as pas vu un seul épisode !

    Concernant les rires enregistrés, je suis à 99% d’accord. 99 seulement, car si d’habitude ça m’énerve, je trouve que ça a une utilité dans Big Bang Theory… En effet, il y a souvent des références à de la physique de haut vol, ou à des oeuvres (films, séries, livres, comics) que je ne connais pas forcément. Du coup, je panneau "vous avez repéré cette blague, c’est drole" est utile.

    Je ne suis pas certain qu’on voit un "geek" face à une jolie fille dans toutes les séries ! En tout cas, certainement pas à ce point là ! On a souvent un type lambda, ou manquant de confiance en lui, mais je n’ai jamais vu de geek en dehors de cette série.

    N’hésite pas à revenir donner ton avis après avoir vu 1 ou 2 épisodes.

    PS : Au contraire ! Critique autant que possible, c’est tout l’interet. D’ailleurs, j’y répond régulièrement…

  9. @ Ekho : tout d’abord, sache que les feuilletons (i.e série dont l’intrigue est unique d’un épisode à l’autre) sont historiquement bien plus vieux que les séries à épisode. Et même dans les séries "’à épisode", s’il n’y a pas d’intrigue longue, cela n’empêche pas de faire évoluer les rapports entre personnages ! Excuse-moi d’être en profond désaccord avec toi sur les débuts de Stargate SG-1, mais il est par exemple essentiel pour saisir toute la profondeur de l’épisode "une dimension trop réelle", qui porte sur les perosnnages d’O’Neil et Teal’c, d’avoir vu tant le pilote, que les épisodes "Double" et "Retour sur Chulak", voire aussi "Le marteau de Thor"…

    @ Sentinel : les "rires enregistrés" comme tu dis sont souvent très mal perçus par le public francophone parce qu’on les pense trop souvent rajoutés, totalement artificiels. Or, en fait, leur raison d’être est que de nombreux épisodes de sitcom sont tournés avec public. Les micros sont obligés de capter les rires, c’est comme ça, les lois de l’acoustique interdisent une prise de son parfaitement directionnelle ; or, à partir du moment ou les rires sont là, le meilleur moyen de ne pas en faire un parasite, ce n’est pas de tenter de les minimiser, mais au contraire de les renforcer au mixage, afin qu’ils soient très vite identifiés et "oubliés" par le spectateur – car il faut aussi tenir compte que l’ouïe humaine a une fonction d’alerte et non d’analyse, et qu’il est souvent extrêmement difficile d’identifier un son dont on ne voit pas la source, dès lors que ce son est un peu étouffé.

  10. @ Ekho : C’est vrai, je considere aussis que "normalisation" n’est pas toujour un bon concepte, par ce que elle est synonime de "conformisation". Mais dans mon cas (et pas seulement par ce que c’est le mien), je pense que "normalisation" est un progrès. En tant que Geek, j’ai un gros, très gros probleme de socialisation avec mon entourage. Je suis en train de me "normaliser" en travaillant sur ma capacitè de me relationner avec les autres. A’ part ça, je resterai ce que je suis, c’est à dire un fan de l’heroique fantaisie, passionè par les jeux de role, la philosophie, les sciences, le bon rock etc.

    @ Dark Para : Tien, je ne savait pas que certaines sèries etait tournèes avec public… Je n’y avai jamais pensè.
    Effectivement, l’information me pousse à revoire mes theories.
    Mais maintenant je me demande: est-ce des rire spontanèes, ou des rires forcès? Je m’explique: la semaine dèrniere, avec l’ecole on est allè visiter les studios de Rai3, une des plus grosses boites de telè italienne, et on a participè comme public à un programme en directe. Le programme etait nul, mais à chaque fois que quelqu’un fesait une blague, il y avait un mec qui nous fesait signe d’applaudire… Est que certaines sèries font pareil? Peut-etre, mais en tout cas tu m’as donnè du materiel sur le quel travailler…
    Ah, et, à propos, en generale je perçoit assez mal les rires enregistrèes, mais comme publique francophone je ne suis pas terrible, non :-)?

  11. Je savais, effectivement, que certains séries sont tournées en public. Mais ça reste largement inférieur à 50%, non ? Et même dans ce cas, j’aurais la même interrogation que Sentinel.

    Par ailleurs, je me suis fait la même remarque que lui ! lol ! Dark Para, il est Italien le Sentinel ! 😛 Encore que seulement "à moitié", même s’il y vit !

  12. Arf ! Il écrit en français ! lol… Désolé Sentinel.
    Pour ce qui est de la proportion tournée en public, soyons honnête, je ne la connais pas. Je pense que c’est de moins en moins vrai, notamment du fait que de plus en plus de séries d-sont tournées à gros budget et en décor réel (i.e à l’extérieur) – mais il faut aussi savoir que beaucoup de soap basse qualité ne franchissent (heureusement) pas les frontières US…
    Cependant ça reste une habitude culturelle : le public américain s’attend à ces rires, donc on continue à en mettre, même lorsque le tournage n’est plus public…
    Quant à la spontanéité, je suppose en effet que les rires peuvent être "dirigés" (avec un chauffeur de salle brandissant ses panneau "laugh" ou "ooooh" alternativement), mais plus le show est drôle, moins on en a besoin…

  13. J’aime bien cette petite série sans prétentions qui est partie avec pas beaucoup de moyens et qui a su se faire un trou.

    Je n’ai pas tout lu, mais pour les gens qui croient que les rapports n’évoluent pas, la saison 3 va bientôt commencer, et les rapports entre les personnages évoluent pour notre plus grand plaisir.
    Chaque personnage est confronté à ses propres difficultés sociales qu’ils arrivent à surmonter grâce aux autres.

  14. Le plus beau, c’est que la saison 3 ne va pas « bientôt commencer » : elle a recommencé il y a 4 jours !!!

    Il me tarde de m’y remettre !

  15. @ Dark Para:

    Déterrage de commentaire… Alors, toujours pas accroché ? ;-D

  16. Si, bien sûr ! ;-D

    En fait je me suis réconcilié avec la série grâce à la saison 2, parce que… c’est un peu comme s’ils avaient lu remarque, ils ont enfin fait bouger les personnages ! Et je suis complètement fan d’Amy, un personnage d’abord secondaire qui aurait très vite pu devenir balourd mais est tout bonnement géniale… ^^

  17. ^_^

    Ah ? Ben moi, la saison 2 m’a justement laissé un mauvais souvenir. De mémoire, Sheldon était vraiment trop caricatural, carrément autiste.

    Il est vrai que les nouveaux personnages introduits sont savoureux (Bernadette, Amy, Kripkee, Wil Wheaton…).

Laisser un Commentaire

XHTML et ShortCode : Vous pouvez utiliser <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> [card]

Suivez les commentaires par le flux RSS dédié à cet article.