diltiazem cd 240 mg price can i buy viagra in poland liquid nolvadex pct for sale can aciphex be purchased over the counter where to buy ketoconazole cream 2

Ekhorizon

Geekeries du Sud-Ouest : web, BDs, séries, ciné, anecdotes, réflexions et magret de canard
Bas de page

"Fondation", au cinéma

Date : lundi 26 janvier 2009 à 22h38
Numéro : 160/553 • Auteur : • Lien court : http://ekh.io/9d

Catégorie : Cinéma • Tags : , , ,
Cet article est vieux de 10 années. Certaines informations peuvent être obsolètes, et le style d'écriture est peut-être un peu jeune. Merci d'en tenir compte, n'hésitez pas à le mentionner en commentaire, et bonne lecture !

Tout est dans le titre : l'œuvre majeure du grand écrivain de SF Isaac Asimov devrait être portée au cinéma, quelques année après "I robot" qu'on lui devait déjà.

La nouvelle du jour tient en quelques mots : le cycle de "Fondation" de l'illustre Isaac Asimov devrait être porté au cinéma sous peu !

Petit retour sur cette œuvre littéraire majeure, puisqu'elle a, pour ainsi dire, posé les bases de la science-fiction moderne. L'histoire est la suivante : dans un avenir lointain, un savant a mis au point une nouvelle science, la psycho-histoire. Celle-ci utilise l'histoire du genre humain pour prédire avec exactitude l'avenir de l'humanité. Cela ne fonctionne cependant qu'à grande échelle : les grandes tendances sont prévisibles, mais les actes de chacun restent inconnus. Fort de cette connaissance, et devant les sombres lendemains qui attendent l'humanité, il décide de rassembler l'ensemble du savoir humain afin de le préserver.

Le résumé ci-dessus est un mélange de mes propres souvenirs et d'un article trouvé sur Internet car, oserais-je le dire, je n'ai pas lu "Fondation", du moins pas en entier. J'ai dû lire les trois premiers livre, sur une saga qui en compte sept. Shame on me...

Portée au cinéma, "Fondation" devrait prendre la forme d'une trilogie. C'est à Roland Emmerich qu'à été confiée cette lourde tache... Ce nom ne vous dit rien ? Mais si, réfléchissez bien... "Independant Day", c'était lui ! Bon, d'accord, ça risque de vous inquiéter plus qu'autre chose... Mais "Le jours d'après", c'était encore lui ! Toujours pas convaincu ?! Bon, alors, remontons plus loin dans sa filmographie... Mmmh... Oui, je crois avoir trouvé quelque chose ! Oui, oui !!! "Stargate", le film original, c'était aussi lui !

Notez que des concepts classiques de la SF comme l'hyper-espace, les robots ou les vaisseaux spatiaux viennent directement de l'œuvre d'Asimov. Respect.

Vous avez aimé cet article ? Ou pas du tout ? Laissez votre avis en un clic, en étant le premier à le noter...
Noter cet article : note 1/5note 2/5note 3/5note 4/5note 5/5
Loading...

Articles similaires

9 commentaires

  1. Ouaissssssssssssss! *cri du coeur d’un fanboy d’Asimov*

    Super nouvelle ! J’adore Asimov. Pour expliciter un peu plus la psychohistoire, il s’agit d’une science probabiliste. C’est "tout simplement" les principes de probabilité, mélangé à de la science comportementale, le tout appliqué à l’avenir humain.

    Le créateur de cette science, en appliquant ses calculs, arrive a prévoir une période de retour à la barbarie et à l’isolationisme dans l’empire stellaire humain. Impossible à éviter, il est toute fois possible de réduire à 1000 ans cette période, pour peu qu’un groupe appellé "fondation" conserve les connaissances humaine pour faire refleurir l’epece humaine.

    Mais la psychohitoire n’est pas une science exact, et n’a pas su prévoir la naissance extraordinaire d’un homme doué de pouvoirs psychique, et redoutable tacticient, qui risque de mettre en péril le "plan Seldon" (Hari Seldon étant l’inventeur de la psychohistoire dans les romans).

    Et quelle est cette "seconde fondation" dont de vagues rumeurs font echo ?

    A mes yeux, la saga d’Asimov (qui va bien au delà du cycle fondation, puisque tous les livres de science fiction d’Asimov se situent dans le même univers, retraçant l’histoire de la Terre depuis la création des premier robot, jusqu’à l’empire gallactique humain) est un vrai bijou de de science fiction, que l’auteur utilise parfois pour nous livrer ses reflexions ses l’homme.

    Bref, super nouvelle !

  2. En espérant que çà sera un peu mieux que "I robot"

  3. Tharkun m’a devancé : je n’ai pas tenu plus d’un quart d’heure devant "l’adaptation" (doit-on dire plutôt "massacre" ?) de "I, Robot"…
    Alors, vraiment, j’ai peur…

    Puisse les "4" lois de la robotique nous sauver !

    Note : Asimov-le-grand n’est pas vraiment "à l’origine" des robots ou des vaisseaux spatiaux, disons plutôt qu’il est celui qui a fait passer tous ces éléments caractéristiques de la science-fiction du monde dénigré des fanzines à la "Littérature" avec un grand L…

  4. Il me semble que s’il n’est pas l’inventeur des vaisseau, pour les robots, en tout cas pour les robots anthropomorphique tels que nous les imaginons couramment, il me semble qu’il est un des précurseur, et le premier à poser des réflexions dessus aussi poussées. Les robots ne seraient pas les robots que nous connaissons sans Asimov

  5. @ Lyr :

    Etrangement, je me doutais que cette nouvelle t’interresserais. 😉

    Ton résumé m’a donné envie de m’y remettre, mais bon, je viens juste de reprendre la Roue du Temps (pas plus tard qu’hier), donc je vais commencer par finir cette saga avant d’en attaquer une autre.

    @ Tharkun & Dark Para :

    Perso, j’ai bien aimé "I robot". Bon, évidement, je n’ai pas pu le comparer au livre, puisque je ne l’ai pas lu, mais qu’est-ce que vous lui reprochez exactement ?!

    Au fait, il n’y a pas que 3 lois de la robotique ?!

  6. Il y en a bien 3 "officielles"

    La 4ème est non officielle, et il s’agit de la loi zéro, mais chut, je n’en dirais pas plus, il te faudra lire les livres ^^

  7. Asimov n’a pas inventé les robots, mais les fameuses lois de la robotique, qui sont effectivement utilisées et baptisées Lois d’Asimov en son honneur.

    Pour I, robot : en fait, le film mélange plusieurs oeuvres d’Asimov : des nouvelles, et son roman Les Cavernes d’acier. Du coup, l’ensemble n’est pas très cohérent. D’ailleurs, je ne comprends pas bien le pourquoi de ce mélange : Les Cavernes d’acier suffisaient largement pour faire un film.
    En plus, les personnages d’Asimov ont été passés à la moulinette Hollywood : Elijah Baley est joué par Will Smith, et Susan Calvin est devenue une potiche…

    Disons qu’en tant que film d’action, il n’est pas mauvais, mais qu’il déçoit beaucoup les fans dont je fais aussi partie.

  8. Aha ? Bizarre cette histoire de "loi 0".

    Concernant le film, je maintiens qu’il n’est pas si mauvais, si on ne le compare pas aux livres originaux (ce qui est sans doute impossible quand on les a lu, ce dont je conviens sans soucis).

  9. En fait "I, robot" est tiré d’une pièce de théâtre co-écrite par Asimov lui-même (disponible un temps en français chez J’ai Lu, mais j’ai pas eu le temps de la choper). Mais justement ils en ont fait un film d’action, alors ce qui prime (comme toujours chez le maître), c’est l’aspect psychologique. Et Elijah n’est pas censé être un homme d’action séduisant, mais un flic bourru à la fleur de l’âge (du moins d’après mes souvenirs, mais c’est vrai que comme la suite des Cavernes d’Acier est plusieurs années après, peut-être commence-t-il jeune…)

    Effectivement je n’ai pas dit que les "androïdes" tels qu’on les conçoit aujourd’hui ne devaient pas beaucoup à Asimov, au contraire, mais ils existaient avant ; seulement, dans la longue tradition du mythe de Frankenstein, les premiers robots étaient tous des monstres sanglants, et Asimov est le premier a en avoir fait des gentils – justement grâce aux 3 lois (là je dis 3, parce que les conséquences de la "0" ne sont pas toujours "gentilles"… 😉 ). En sachant bien sûr que tous les textes d’Asimov sur les robots montrent justement les limites – et les failles de ces lois… Et que le premier des Animatrix est tout droit un hommage à Asimov !

    Pour les vaisseaux spatiaux, je ne suis pas assez érudit pour l’affirmer, mais je dirais qu’Asimov est le premier, là encore, à en avoir fait des outils moralement neutre utilisé par n’importe qui, et non des soucoupes volantes garnies d’envahisseurs…

Laisser un Commentaire

XHTML et ShortCode : Vous pouvez utiliser <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> [card]

Suivez les commentaires par le flux RSS dédié à cet article.