Ekhorizon

Geekeries du Sud-Ouest : web, BDs, séries, ciné, anecdotes, réflexions et magret de canard
Bas de page

The solution

Date : mercredi 28 janvier 2009 à 22h01
Numéro : 161/552 • Auteur : • Lien court : http://ekh.io/2r

Catégorie : Ma p'tite vie • Tags : , ,
Cet article est vieux de 9 années. Certaines informations peuvent être obsolètes, et le style d'écriture est peut-être un peu jeune. Merci d'en tenir compte, n'hésitez pas à le mentionner en commentaire, et bonne lecture !

Voici une nouvelle observation susceptible de changer la face du monde, signée par votre reporter préféré. Cette fois-ci, il s'agissait de regarder le sol du métro parisien (dit comme ça, ça à l'air passionnant, hein ?).

A priori, je ne suis pas quelqu'un de facilement irritable. Mais dans la vie de tous les jours, il y a quand même quelques trucs qui me font passer d'un calme olympien à un énervement extrême en quelques minutes. Parmi ceux-là :

  • Les voitures qui avancent à deux à l'heure devant vous, et passent allègrement au feu orange
  • Les types qui se sentent obliger de faire partager à tout le monde le dernier tube R'n'B via le haut-parleur de leur portable
  • Les véhicules (quels qu'ils soient) qui perdent l'usage de leurs clignotants dés qu'ils sont dans un rond point
  • L'ascenseur qui est au 8eme étage quand j'entre dans l'immeuble, que j'appelle, et qui est utilisé pendant que je range mon scooter (ce qui le renvoie souvent au 8eme étage)
  • Les spams par SMS
  • Les agglomérats humains à l'entrée du Tram

Je vous propose de revenir sur ce dernier point. Je constate souvent systématiquement qu'en heure de grande affluence, ces abrutis de bordelais (mais les autres ne sont pas en reste) ne comprennent pas le concept de "débit". Le principe est pourtant simple : laisser sortir, de façon à libérer de la place dans le Tram pour pouvoir y entrer facilement quelques secondes plus tard. Mais non ! Il faut toujours qu'il y ait une petite vieille qui veut se glisser dans le coin avant les autres, un grand échalas noir qui pense que tout le monde va s'écarter devant lui, ou (le must) une mère avec sa poussette pour triplets qui-doit-absolument-prendre-cette-rame-car-le-sort-du-monde-en-dépend.

Tout ça pour vous dire que l'autre jour, en quai de la ligne numéro 13 à la gare Montparnasse, j'ai assisté au miracle :


Un peu de peinture, ça ne coûte rien, c'est simple à comprendre... Clair, net précis. Il fallait y penser. Comme quoi, le génie humain est capable de venir à bout des pires maux.

Vous avez aimé cet article ? Ou pas du tout ? Laissez votre avis en un clic, en étant le premier à le noter...
Noter cet article : note 1/5note 2/5note 3/5note 4/5note 5/5
Loading...

Articles similaires

9 commentaires

  1. Bah, manque d’habitude… A Paris les gens prennent le métro/RER depuis tout petits, ils ont une connaissance innée de physique des fluides humains, et malgré les foules hétérogènes qui peuplent les couloirs, il y a rarement la moindre gène entre usagers… Faut attendre une génération !

  2. Heu…

    Je n’irais pas jusque là. J’irais même jusqu’à dire qu’en terme de cohue, le Tram bordelais arrive difficilement au niveau du métro parisien. Je me trompe ?

  3. Je n’ai pas pris le tram bordelais, mais malheureusement, "laisser descendre et monter ensuite" est un concept encore inconnu des Parisiens. Je n’ai pas constaté de changement depuis l’arrivée des fameuses flèches jaunes.

  4. Ah ! Meci Didine !

    Par contre, je suis déçu : alors ces indications au sol n’ont pas eu d’effets sur les parisienne ?!

  5. Je confirme : aucun effet !

    Mais il faut aller au Japon pour voir ce que peut être un être humain discipliné ! C’est une des choses qui rend la vie quotidienne si agréable au Japon : la discipline des gens.

    Outre le fait de respecter les sorties/entrée du métro, ils attendent aux bons endroits, gentiment à la queue leu leu, et lorsque la dernière personne est sortie, ils entrent dans l’ordre, sans personne qui essaie de gruger ou de pousser pour passer le premier. C’est impressionnant ! Pareil pour les feux piétons, pour les détritus par terre (inexistant), pour payer dans les bus (aucun contrôle, et tout le monde paie)… J’adore ce coté là du Japon, et j’espère qu’un jour, on s’en approchera …

    Parce que hélas, je me susi souvent dit que je devrais faire pareil, histoire, je sais pas, de "montrer l’exemple" (sans me la peter, hein, mais je me dit que si personne ne commence, ça risque pas d’arriver)… mais les français ne raisonnent pas comme ça. Ils ne disent pas : "il a raison", ils se disent : "quel con ! super, je vais pouvoir lui piquer sa place"… quelle mentalité pourrie. J’ai parfois honte d’être français…

  6. J’ai le malheur de confirmer les dires de Didine, la peinture jaune est peut-être très esthétique, mais ça ne change pas la mentalité des Parisiens. D’ailleurs comme je dis toujours : "Parisiens, têtes de chien, Parigots, têtes de veau". Ou dans le même genre, vu sur un T-shirt : "I LOVE rien, I’m Parisien" (remplacez LOVE par un cœur)

  7. Bah déjà pour que les flèches jaunes soient efficaces, il faudrait déjà que les métros s’arrêtent à chaque en face des indications, ce qui est loin d’être le cas…

  8. Personnellement, la seule fois où j’ai pris cette rame, ça a été précis au cm près !

  9. Et je confirme : pour avoir repris la même rame vendredi vers 18H30 (donc, en pleine heure de pointe), les gens respectaient les-dites ligne pour autant que j’ai pu le voir.

    Après, j’ai peut-être eu de la chance…

Laisser un Commentaire

XHTML et ShortCode : Vous pouvez utiliser <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> [card]

Suivez les commentaires par le flux RSS dédié à cet article.