Ekhorizon

Geekeries du Sud-Ouest : web, BDs, séries, ciné, anecdotes, réflexions et magret de canard
Bas de page

Tous au cirque

Date : lundi 16 mars 2009 à 15h15 • Mise à jour : dimanche 12 septembre 2010 à 18h24
Numéro : 185/551 • Auteur : • Lien court : http://ekh.io/17

Catégorie : Encyclopédie anarchique • Tags : , ,
Cet article est vieux de 8 années. Certaines informations peuvent être obsolètes, et le style d'écriture est peut-être un peu jeune. Merci d'en tenir compte, n'hésitez pas à le mentionner en commentaire, et bonne lecture !

Tout le monde connait le cirque de rue. Les clowns, les animaux, les roulottes. Bien, mais le saviez-vous qu'il existe une école de cirque ? Non ? Ben maintenant oui...

Ekho a raison. Les commentaires, c’est comme une drogue, ça donne envie de continuer...

Le cirque. C’est sympa, n’est-ce pas? Le cirque, avec ses animaux, ses clowns, ses acrobates, ses jongleurs et ces contorsionnistes.

Vous pensez ça, vous aussi ?

Je le pensai aussi, il y a trois ans, avant de m’inscrire à un cours de cirque.

Et bien, je vais vous dire une chose: le cirque “professionel”, c’est pas du tout ce qu’on peut s’imaginer.

Comprenez-moi bien, je ne suis absolument pas en train de dire que le cirque “de rue”, le cirque classique, est plus simple. Bien au contraire. Mais c’est vrai, quand on dit “cours de cirque”, on a plutot tendance à penser à un chapiteau avec des tonnes de cordes et fils qui pendent, sur de la terre battue, avec d’un cotè les cages des animeaux et de l’autre un petit gars rondouillet avec des moustaches à la Dalì qui donnes des ordres. Au moins, ça, c’est la version exagerée de ce que j’immaginais...

Et bien non. Mais laissez-moi faire un petit pas en arriere.

Depuis tout petit, mes parents ont decidè que je devais pratiquer un sport. N’importe lequel, il suffisait que je bouge. J’ai essayè un peu de tout: le tennis, le foot, l’escalade, le judo, la dance, le ski, la natation, la voile, le patinage, la gym artistique, mais sans de grands resultats. Alors, quand j’ai vu que le gymnase ou je faisais gym proposait un cours de cirque, je me suis dit: “Pourquoi pas”.

Et bien, je n’ai pas etè dèçu. L’ècole de cirque de la “Reale Socetà di Ginnastica” de Turin, le F.L.I.C., est loin d’ètre ce à quoi on s’attend.

On a a disposition six heures par semaine, deux gymnases et un paquet de materiel.

Le cirque “professionel” (je l’appelle ainsi pour le distinguer du cirque “de rue”) est presenté comme une discipline trés serieuse. Echauffements, une heure de préparation physique minimum par semaine, reguliers exercises de souplesse... Ben oui, forcément, esseyez, vous, de faire un salto arriere à froid, sans entrainement et rigides comme un bout de bois...

Ce type de cirque est separé en quatres categories principales (les differents termes sont expliqués en bas):

- l'Acrobatique: la categorie la plus interessante, de mon point de vue. C'est la discipline qui permet d'apprendre les flips, les saltos, et les differentes acrobaties. De cette categorie font partie: les équilibres, le Parkour et le Break Dance.

- l'Aerienne: la seule discipline que je ne pratique pas. En gros, elle comprend toutes les pratiques qui se passent à differents metres de hauteur, comme les tissus, le trapèze, la corde et le poteau

- le Jonglage: le plus connu. C'est l'art de faire voler toutes sortes d'objets. Les plus connus sont les balles, les quilles, les bolas, mais aussis les balles "rimbalzine", les chapeaux et les oranges.

- l'Equilibrisme: là aussi, il y a pas mal de pratiques assez connues. Le but de cette discipine étant de tenir sur un agrè en equilibre le plus longtemp possible. Les plus connues sont le fil, l'échelle, le ballon, le rouleau, le Contact, le monocycle et j'en passe.

Je sais, j'ai utilisè une tonne et demie de termes techniques auxquels vous n'avez rien compris. Voilà, voilà, la traduction arrive.

Mais je suis desolè, mais je n'ai pas de photos prise par moi, comme j'aurais voulu.

flip

L'image explique assez bien ce qu'est un flip (ou flic-flac). Je vais seulement ajouter qu'il existe un deuxieme type de flip, le flip avant, qui est basé sur le meme principe pieds-mains-pieds, mais qui est nettement moins spectaculaire.

salto

Le salto est une acrobatie assez connue. Comme pour le flip, il existe en deux versions : le salto avant et le salto arrière ; et, si ce dernier est plus dur à realiser, ils sont tous deux assez impressionnants et beaux a voir. Ces quatre frères jamaicains, sur la photo, n'ont pas vraiment la technique, mais je ne me sens pas de les critiquer : il faut vraiment ètre balèze pour se propulser ainsi en arrière sur le sable...

equilibre

Cette pratique aussi est trés connue. En moyenne, par semaine, on fait une 1h/1h30 à s'entrainer à l'équilibre vertical. C'est fatiguant, mais ça apporte vraiment de la satisfaction.

parkour

Voilà ce qu'on vient de commencer. Pour ceux qui ne le savent pas, le Parkour est une sorte de course qui se pratique en ville qui voit les éléments du contexte urbain comme des obstacles à franchir. Un film que je ne peux pas ne pas citer en parlant de Parkour est "Banlieu 13" de Luc Besson.

break dance

Un truc que je ne sais pas faire, mais que j'aimerais bien apprendre. Malheureusement, même si il y a des Break Dancer qui fréquentent le gymnase, personne n'a eu l'idée de nous apprendre cette discipline. Pour ceux qui ne le savent pas, la Break Dance est une dance (si si) très rythmée dans laquelle on essaye de passer autant de temps sur ces mains que sur ces pieds, ce qui donne vie à une série d'acrobaties très intéressantes.

tissus

Discipline aérienne qui consiste en présenter une série de figures à au moins trois mètres de hauteur à l'aide de deux tissus fixés au plafond. Personnellement, je n'aime pas trop cette pratique, mais chacun ces gouts

trapèze

Tout le monde sait à peut près ce qu'est un trapèze, donc, même si la photo n'est pas très claire, vous devriez vous vous en sortir. Je spécifie que ce que sont en train de faire ces trois guignols est un truc exclusif du cirque de rue. Nous, on nous apprend plutôt à faire des figures individuelles.

corde

C'est le même principe que les tissus, mais c'est beaucoup plus douloureux...

poteau

En réalité, le poteau n'est pas une discipline exclusivement aérienne, parce que, si on veut, le poteau touche le sol, et donc désobéit à la seule règle de l'aérienne. On peut considérer la pratique du poteau comme un croisement entre l'aerienne et l'acrobatique. Le but de la pratique est de monter et descendre sur une perche tout en faisant des figures. Une évolution du poteau est la Lap-Dance

balles

Je crois que je n'ai rien à dire sur les balles de jonglage. Si vous aviez quelques doutes, cette photo prise aux olympiades du jonglage vous les a sans doutes enlevés.

quilles

Sur le même principe que le jonglage avec balles, le jonglage avec quilles est un peu plus complexe et technique car il faut intégrer au mouvement une rotation supplémentaire

bolas

Cette pratique est assez intéressante et amusante. Le but est de faire voltiger autour de soi des petites boules en tissu, accrochées à des ficelles que l'on tien dans ses mains. Pour rendre le spectacle plus intéressant, on allume souvent les boules avec du feu. En finale, pas très dangereux, mais impressionnant

balles "rimbalzine"

Si on oublis la tête du mec (désolé, mais je n'ai pas trouvè mieux), la photo représente assez bien ce que veut dire "rimbalzine" (rebondissantes). En gros, c'est du banale jonglage, mais au lieu de faire partir les balles vers le haut, on les jette vers le bas et on attend qu'elles rebondissent. C'est assez marrant, mais si on n'est pas capable comme moi, on fini par passer plus de temps à courir apres les balles qu'a se concentrer sur la discipline.

fil

Je ne pense rien avoir à dire sur le fil, car c'est vraiment une des pratiques les plus connues. Seulement ça : en realité, marcher sur un fil tendu est vraiment plus facile que ça en a l'air. Ah, et un petit truc sympa : apparemment, parcourir un fil tendu à plusieurs dizaines de metres du sol est plus facile si on a les yeux bandès, car c'est beaucoup moins impressionants que de voir le paysage au dessous...

l'échelle

Aah, enfin, mon agrès. Oui, de tout ce qu'on vient de passer, exception faite peut-être du Parkour et de l'acrobatique, l'echelle est la discipline qui me botte le plus. En gros, le but de cette pratique est de faire le plus de mouvements possibles sur une normale echelle. Mais attention, l'escelle ne doit évidemment pas ètre appuyée au mur...

le ballon

Le ballon est aussi une pratique assez connue. Le but étant de faire une sèrie d'acrobaties tout en restant sur, ou au moins "en contact avec", une grosse sphère. Cette discipline est une des plus libres, car, comme le fait la femme de la photo, on peut y accrocher d'autres talents comme la musique, le jonglage ou la clownerie.

le rouleau

Voilà l'agrès avec le quel j'ai debutè. Le principe du rouleau est de rester le plus de temp possible sur une planche en equilibre sur un cylindre. Il existe deux types de pratiquants ("rollabollisti"): ceux qui ce concentrent sur l'equilibre et qui finissent par poser la planche sur une sphere sur une caisse à trois metres du sol, et ceux qui unissent le mouvement base du rouleau avec le jonglage ou la clownerie.

le Contact

J'ai classè le contact parmi les disciplines d'équilibrisme, mais en realitè, le Contact est une pratique à part. Le but est de faire rouler sur la surface du corps une ou plusieurs spheres sans les faire tomber (et oui...) et sans les faire perdre le contact avec la peau (d'ou le nom). Cette discipline, quand elle est bien faite, est vraiment impressionante.

le monocycle

Tout le monde connait le monocycle, je pense. Mais tout le monde ne sait peut-etre pas qu'il existe une branche du monocyclisme à part, qui prevoit des longs parcours en montagne à faire sur son monocycle V.T.T.

Vous avez aimé cet article ? Ou pas du tout ? Laissez votre avis en un clic, en étant le premier à le noter...
Noter cet article : note 1/5note 2/5note 3/5note 4/5note 5/5
Loading...

Articles similaires

32 commentaire(s)
25 commentaire(s)
2 commentaire(s)
6 commentaire(s)

4 commentaires

  1. Ah ! Je me souviens l’avoir corrigé il n’y a pas longtemps celui-là ! ^_^

    C’est clair que présenté ainsi, ton école de cirque donne envie, même si on arrive certainement pas aux résultats de tes photos en quelques semaines…

    Par contre, pour reprendre une de tes phrase du début, pour ma part, je ne vais jamais au cirque, justement à cause des animaux ! Que les humains fassent ce qu’ils veulent, ça les regarde ; mais obliger un ours à marcher sur ses pattes avant, ou un tigre à grimper sur un escabeau, je trouve que c’est de la maltraitance. Sans parler de leurs conditions de vies : cages minuscules, déplacements incessants, etc… Cela dit, tant que ça reste des numéros réalisés par des humains (acrobaties, clowns, magie, danse…), il est clair que ça a quelque chose de "magique" !

    PS : tu as vu, hein ?! Je te l’avais dit que les commentaires, c’est le moteur du blog ! 😉

  2. Je crois que beaucoup de gens partagent ton point de vue, Ekho. Il existe des cirques sans animaux, d’ailleurs.
    La magie du cirque vient – en tout cas pour moi – surtout des artistes.

    Sentinel, est-ce que tu pourrais en dire plus sur la différence entre le cirque "de rue", et celui que tu pratiques ? J’ai déjà vu une représentation du cirque Arkaos, est-ce que ça en fait partie ?

  3. Perso, les rares fois où j’ai été voir un cirque, les spectacles d’animaux sont ceux qui m’ont le plus ennuyer. Comparé à ce que font les artistes, j’ai toujours trouvé que 3 chevaux tournant dans un manège paraissait… fade.

  4. Je suis completement d’accord, le cirque avec les animaux, c’est pas terrible du point de vue "droits des animaux".

    @Didine: en réalitè, en un certain sense, il n’y a aucune difference entre le cirque de rue et le cirque "professionel". Le cirque de rue est un style de cirque qui est nait dans le moyen age qui a pour but d’épater les gents (avec n’importe quel moyen). En generale, toutes les pratiques du cirque de rue son donc trés spectaculaires, mais pas forcément trés difficiles à faire ou correctes d’un point de vue technique. La technique, c’est en apprenent le cirque "professionel" qu’on l’obtien.
    C’est pour ça qu’on étudie seulement quatres categories: ce sont les seules du cirque de rue qui demandent de la technique.
    Par exemple: si je veux faire le clown, je n’ai pas forcément besoin d’étudier à un cours comment faire rire les gents. La clownerie est un art qui s’affine avec l’esperience, comme une recherche de soi meme. Mais par contre, j’aurai besoin d’apprendre quesques acrobaties, parce que, disons-nous le, un clown qui ne sait pas bouger, c’est triste.
    Donc, en somme, on peut devenir "de rue" avec une base "professionel", mais pas l’inverse.

Laisser un Commentaire

XHTML et ShortCode : Vous pouvez utiliser <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> [card]

Suivez les commentaires par le flux RSS dédié à cet article.