how much does oxytrol otc cost clindamycin phosphate gel buy online has the price of viagra come down where to buy proscar online where can you buy nitroglycerin cream

Ekhorizon

Geekeries du Sud-Ouest : web, BDs, séries, ciné, anecdotes, réflexions et magret de canard
Bas de page

Besoin d’aide

Date : vendredi 27 mars 2009 à 20h58
Numéro : 196/553 • Auteur : • Lien court : http://ekh.io/9g

Catégorie : Citations • Tags : , ,
Cet article est vieux de 10 années. Certaines informations peuvent être obsolètes, et le style d'écriture est peut-être un peu jeune. Merci d'en tenir compte, n'hésitez pas à le mentionner en commentaire, et bonne lecture !

Un beau proverbe, dont l'auteur m'est inconnu.

J'avais envie aujourd'hui de vous plonger encore une fois dans ma petite vie à moi. Et en particulier dans un aspect de ma petite vie qui est trés à la mode en cette période dans mon environnement : les graffitis.

Je pense que tout le monde ici connait le principe des graffitis, appelè aussi, je crois, "tags". On décide une signature, un dessin ou une phrase simple qui nous répresente, et le "jeu" est de tagger ce symbole dans le plus d'endroit possibles. Rien de nouveau.

Personnellement, je trouve cette pratique assez marrante, mais je sais (et je le comprend) qu'il y en a qui trouvent cela scandaleux.

Dans mon école, qui est, je le rappelle, une école d'artistes, il y a deux ou trois taggers qui ont réussi à se faire connaitre par tout le monde. Il y a T.N.C. qui a, en plus de recouvrir l'école de ces lettres, a "signé" tous les bus des lignes 74 et 17. Il y a Zorg, qui c'est donnè le but de recouvrir les plafonds de toutes les classes. Il y a celui qui écrit "Dante è Morto" ("Dante est Mort") sur toutes les chasses d'eau des toilettes du premier étage. Il y a Chopper, qui a pratiquement recouvert de ce nom tiré d'une série d'Anime l'extérieur de l'école. Il y a Totem, qui a dessiné des profils humains stylisé de plus d'un mètre et demie de haut sur toutes les portes...

Et mon préfere, un gars qui grave sur tous les bancs (méthode peu orthodoxe) le proverbe, probablement de son invention :

Si tu cherches une main disposeé à t'aider, tu la trouveras au bout de ton bras

Vous avez aimé cet article ? Ou pas du tout ? Laissez votre avis en un clic, en étant le premier à le noter...
Noter cet article : note 1/5note 2/5note 3/5note 4/5note 5/5
Loading...

Articles similaires

20 commentaire(s)
2 commentaire(s)

3 commentaires

  1. Effectivement, je ne suis pas vraiment fana des graffitis.

    Cela dit, j’aime beaucoup ce proverbe ! Ca donne quoi en VO (italien), juste pour voir ?!

  2. Je n’ai pas pensé à te le préciser, mais ton article est écrit en très bon français ! Félicitations ! ^_^

  3. En italien ça donne : "Se cerchi una mano disposta ad aiutarti, la troverai alla fine del tuo braccio".

    Merci, mais le correcteur orthographique online y est pour quelques choses…

Laisser un Commentaire

XHTML et ShortCode : Vous pouvez utiliser <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> [card]

Suivez les commentaires par le flux RSS dédié à cet article.