where to buy cialis in cebu where can i purchase doxycycline buy generic viagra united states can you buy cialis online legally how much does a prescription of prednisone cost

Ekhorizon

Geekeries du Sud-Ouest : web, BDs, séries, ciné, anecdotes, réflexions et magret de canard
Bas de page

Kite-surf

Date : samedi 18 avril 2009 à 18h26 • Mise à jour : mardi 29 décembre 2015 à 10h57
Numéro : 213/553 • Auteur : • Lien court : http://ekh.io/75

Catégorie : Ma p'tite vie • Tags : , , , , ,
Cet article est vieux de 9 années. Certaines informations peuvent être obsolètes, et le style d'écriture est peut-être un peu jeune. Merci d'en tenir compte, n'hésitez pas à le mentionner en commentaire, et bonne lecture !

Vous ne le saviez peut-être pas tous, mais cette semaine, j'étais en stage de kite-surf ! Voici un petit article, histoire de vous en dire plus sur le pourquoi et le comment...

Il y a quelques mois, mon père, comme à son habitude, a soumis une idée un peu loufoque : participer à un stage de kite-surf pour tout ceux qui en auraient envie. L'idée lui est sans doute venue de mon cousin Mat et de son père, qui en font déjà de manière assez spectaculaire.

Kite-surf

Mais avant tout, qu'est-ce que le kite-surf ?!

Et bien, c'est un sport aquatique, inventé par les bretons (si si !) dans les années 80. Le principe est relativement simple : perché sur une planche, on se laisse tracter par une voile semblable à un cerf-volant !

Ignoré pendant longtemps, car ni vraiment sport de glisse, ni vraiment sport de voile, le kite-surf se développe de plus en plus ces derniers temps, pour deux raisons. Primo, le matériel utilisé est de plus en plus perfectionné, et en particulier de plus en plus sécuritaire ! Alors qu'il n'y a encore pas longtemps, on pouvait au mieux baisser la puissance de la voile de 20%, on peut désormais la réduire de 98% en cas d'urgence. Segundo, alors que le kite-surf s'est vu fermé les portes de la Fédération Française de Voile pendant des années, celle-ci l'y a invité il y a peu. Pourquoi ? Parce que les bateaux tentent de dépasser les 50 nœuds (100 km/h) depuis 50 ans, alors que les "riders" viennent de le pulvériser en à peine 10 ans !

Les riders

Vous l'aurez compris, c'est ainsi qu'on nomme les pratiquants du kite-surf ! Je vous laisse aussi imaginer "l'ambiance surf" du stage en question, il faut dire que notre prof n'y était pas pour rien... Si tu veux faire un run ou jumper une wave sur ta board, ne pars qu'avec un vent on, ou side ! Et j'exagère à peine ! ^_^

Une fois l'idée lancée par mon père et le choix d'une école de kite kite school réalisé par ses soins, il a donc fallu faire le bilan des volontaires. Il y en eu douze au total, également répartis en 6 de chaque génération. D'un coté : mon père, quatre amis à lui, et une lointaine connaissance de l'un de mes oncles. De l'autre : Tom & Sam, Julie (la copine de Tom), Baptiste et Dimitri (certains pourraient dire qu'on avait presque l'équipe des joueurs de "Age of Empires" au complet)...

Le stage lui-même a duré 4 demi-journées : cours théorique le mardi 14 au matin, pratique sur le sable le mardi après-midi et pratique dans l'eau les mercredi et jeudi après-midi.

Concrètement, l'école était sur les bords du Bassin d'Arcachon, non loin de la petit ville du même nom. On aurait pu faire l'aller/retour chaque jour depuis Bordeaux, mais il est apparu beaucoup plus sympa aux yeux de tout le monde de loger tous ensemble aux Gravettes, la maison familiale des Coltch, située sur le Cap Ferret (de l'autre coté du Bassin, pour ceux qui ne suivent pas). Neuf des 12 stagiaires y ont donc logé la semaine, auxquels on peut ajouter femmes et enfants, ce qui faisait tranquillement une 20aine.

Inutile de vous dire que l'ambiance famille+amis était super !

Le stage

La première demi-journée théorique a été dispensée par le prof "principal" responsable de l'école, j'ai nommé Alex : un rider comme on en fait plus, qui parait avoir éternellement 22 ans (alors qu'il a femme et enfants), et qui pratique le kite depuis 10 ans, ce qui est énorme en comparaison à l'age du sport lui-même. Un mec hyper sympa. Concernant la pratique, et pour des raisons de sécurité, il a fait appel à deux autres profs pour se limiter à des groupes de 4 pour un moniteur. Pour ma part, je me suis retrouvé avec Baptiste, mon père, et Patrick, un copain de mon père franchement cool.

La première demi-journée de pratique a donc consisté en la maitrise des voiles sur le sable. Et ben vous savez quoi ?! Une voile de kite-surf, ça tracte sacrément !!! Le vent était relativement faible (7 ou 8 nœuds) mais malgré ça, on avait tendance à se laisser emporter...

La seconde demi-journée de pratique, on s'est donc retrouvé dans l'eau, voile dans les mains et planche aux pieds. Rien que la voile, c'est pas évident à gérer tout seul, mais avec la planche, c'est devenu un vrai casse-tête ! Cependant, après 4h de galère, et à la faveur d'un vend de 20 à 25 nœuds, j'ai fini par décoller et réaliser un joli run !

Pour la dernière demi-journée de pratique, nous avons joué de malchance. Alors que le vent était faible, nous avons espéré qu'il forcirait. En vain, puisqu'il a fini par tomber totalement. C'était d'autant plus dommage que, comme le disait Dimitri, on était à pas grand chose de tous pouvoir décoller et s'amuser vraiment...

En effet, il faut reconnaitre que le kite-surf est un sport objectivement simple. Si on fait la comparaison avec le surf, par exemple, ça n'a rien à voir ! Il faut des jours et des jours de pratiques en surf pour commencer à tenir debout sur la planche. Alors que 4 demi-journée de vent auraient suffit à ce qu'on s'amuse en kite ! Bon, n'exagérons rien : on aurait pas fait des sauts de 10m, évidemment, mais on aurait pu faire des allers/retours sympas.

Fiesta

En bons descendants de gaulois, l'aventure s'est terminé par une belle soirée festive, à laquelle Alex himself a participé. Barbecues, buffets, punch et musique au RDV.

Tout au long du séjour, on a eu plusieurs visites, parmi lesquelles Laure (la copine de Sam), Flo (la copine de Baptiste), la famille Sénégas (amis d'enfance), etc...

Au bilan, un super séjour, qui a succédé à un week-end de pâques non moins dénué d'émotions.

Plus qu'à attendre un prochain week-end ensoleillé et venteux pour piquer le matériel fraichement acheté par mon père, réveiller 1 ou 2 riders et lancer la board dans les waves...

Vous avez aimé cet article ? Ou pas du tout ? Laissez votre avis en un clic, en étant le premier à le noter...
Noter cet article : note 1/5note 2/5note 3/5note 4/5note 5/5
Loading...

Articles similaires

7 commentaire(s)
1 commentaire(s)
5 commentaire(s)

8 commentaires

  1. Vraiment sympa ce stage que de bon souvenir.

    Vraiment dommage pour la dernière journée mais comme tu le dis un petit weekend ensoleillé et c’est reparti

    L’ambiance était vraiment super , on a bien rigolé j’ai pu craner en décapotable (merci baptiste) que du bonheur.

    Juste pour le plaisir je rajoute deux trois phrases de mon prof de kite marco (paolo ,roberto , nico … comme vous l’aurez compris on a eu du mal a retenir son prenom) qui lui aussi valait le détours :

    – Pour bien tenir sur ta board plis les genoux tu te met en position " petit caca au fond des bois"
    – Si ta barre elle es kéblo ta voile elle va sortir de la zone de traction
    – Si tu choque t’es un …

  2. Et bien, ça look cool, votre week en kite !
    Mais je pensai que tes deux p’tits fréres étaient dans le coup aussis, Ekho…

  3. Bien sur qu’on y était, et plutôt deux fois qu’une !!
    P’tite semaine bien sympa en tout cas !
    Vivement qu’on puisse runner comme toi Arno ^^

  4. @ Dimitry_again :

    J’ai zappé les épisodes "décapotables", mais on s’est effectivement bien marré avec ça aussi.

    Par contre, je ne savais pas qu’il y avit eu des phrases d’anthologie dans votre groupe ! 😀

    @ Sentinel :

    Tom & Sam y étaient bien ! Si tu fais allusion à Tib et Gogo, ils étaient par là, mais trop jeune pour faire du kite.

    @ Solsy :

    Avant tout, il faut kiffer la wave ! 😀

  5. Pas super, l’expression "kiffer la wave", on dirait presque du Diam’s…

  6. En fait, c’était relativement voulu ! ^_^

  7. Waaa, je veux venir aussi !!!

  8. D’accord, mais tu m’emmènes dans ta valise la prochaine fois que tu vas au Japon !

Laisser un Commentaire

XHTML et ShortCode : Vous pouvez utiliser <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> [card]

Suivez les commentaires par le flux RSS dédié à cet article.