cialis 5mg 30 tablet cost best price levitra 20 mg what does diovan hct cost cheapest viagra for sale uk diovan hct 160 12.5 cost

Ekhorizon

Geekeries du Sud-Ouest : web, BDs, séries, ciné, anecdotes, réflexions et magret de canard
Bas de page

Une Terre aux deux visages

Date : mardi 29 septembre 2009 à 21h08
Numéro : 258/553 • Auteur : • Lien court : http://ekh.io/8i

Catégorie : Bizarroide • Tags : , , ,
Cet article est vieux de 10 années. Certaines informations peuvent être obsolètes, et le style d'écriture est peut-être un peu jeune. Merci d'en tenir compte, n'hésitez pas à le mentionner en commentaire, et bonne lecture !

Corot-Exo-7b. En voilà un joli nom, hein ? Qu'est-ce que c'est-il donc ? Comme son nom ne l'indique pas, il s'agit d'une planète lointaine !

Voilà maintenant plusieurs années que les astronomes étudient et répertorient les fameuses planètes extra-solaires1. Il faut dire quelles gravitent autour d'étoiles lointaines ; donc, pour les prendre en photo, c'est pas évident. En réalité, le peu que l'on sait de ces planètes sont des données déduites et dérivées de menues observations.

Bref, assez de blabla scientifique, et venons-en à cette planète en particulier, qui se retrouve dans la catégorie "Bizarroïde" de mon blog !

756055

Corot-Exo-7b a une première caractéristique : elle ressemble beaucoup à la Terre ! D'un point de vue composition, tout d'abord : sa taille et sa densité sont comparables à celles de notre planète, et Corot disposerait en outre de grandes réserves d'eau. D'un point de vue soleil, l'étoile autour de laquelle elle gravite est aussi semblable à notre Soleil à nous !

Cette étrange planète a une seconde particularité (et pas des moindres) : une année sur Corot dure 20 heures, mais les jours y sont éternels ! Comment est-ce possible ? Je vous explique :

  • Une année correspond au temps que met la planète pour faire le tour de son soleil. Là où la Terre met 365 jours à faire le tour du Soleil, Corot met 20h à faire le tour de son étoile !
  • Un jour correspond au temps que met une planète à faire un tour sur elle même (24h pour la terre). Sauf que Corot est très particulière : elle tourne sur elle-même à la même vitesse qu'elle tourne autour de son étoile. En pratique, cela signifie que c'est toujours la même face qui est présentée à son étoile, et toujours la même face qui est dans l'ombre ! D'où le jour éternel...

Notons que nous, humains, connaissons déjà cette seconde singularité : la Lune fait exactement la même chose ! Elle tourne autour de la Terre à la même vitesse qu'elle tourne sur elle-même, ce qui fait que l'on voit toujours la même face.

Autre surprise réservée par Corot-Exo-7b : elle gravite très très près de son étoile ! A tel point qu'il ferait environ 2300°C sur la face "jour" et -200°C sur sa face "nuit". En pratique, la moitié de la surface de Corot serait en fusion (plus chaude que Mercure) tandis que l'autre moitié serait un désert gelé (plus froid que Jupiter).

Et entre les deux ? Une zone tempérée baignée d'un permanent couché de soleil ? Que les romantiques ne rêvent pas plus : entre les deux faces, les tempètes y seraient d'une violence inouïe.

Étrange planète, cette Corot-Exo-7b, non ?

Source : le nouvel obs

  1. Planètes hors de notre système solaire, qui comprend lui-même 8 planètes : Mercure, Venus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune. []
Vous avez aimé cet article ? Ou pas du tout ? Laissez votre avis en un clic, en étant le premier à le noter...
Noter cet article : note 1/5note 2/5note 3/5note 4/5note 5/5
Loading...

Articles similaires

1 commentaire(s)
4 commentaire(s)

17 commentaires

  1. moi ce que je trouve le plus étonnant, c’est quelle doit être extremement proche du soleil pour avoir une telle température (à la surface de mercure, on monte à presque 500°C au plus) et pour avoir une si faible période de rotation autour de son soleil. Et si elle est si près, il est étonnant qu’elle ne se soit pas fait absorbée par le soleil. Il est même possible que le champs de gravité soit notablement influencé par celui du soleil, impliquant un poids plus faible sur la surface éclairée ^_^

    Etrange

    PS : par contre dans la presse, ils parlent plutôt de 1000 à 1500 °C (mais c’est peut être une moyenne)

  2. Ben, dans la source citée, c’est bien 2300°C qui est indiqué.

    Sinon, tu évoques effectivement un point intéressant. Il est bien possible que la gravité soit nettement moindre coté jour (et inversement : nettement plus élevée coté nuit).

    Une planète digne de l’Eldermaeryn de Aude !!! 😀

  3. « Une planète digne de l’Eldermaeryn de Aude !!! 😀  »
    Youhou ! Mais ça manque un peu d’admâhl quand même 😉

    Au fait, quand tu dis « Corot est très particulière : elle tourne sur elle-même à la même vitesse qu’elle tourne autour de son étoile » Cela n’a rien de particulier : c’est la configuration vers laquelle tendent toutes les planètes (ou lunes par rapport à leur planète) en fait.

    Pour la température, si elle a une atmosphère, elle peut très bien être plus chaude que Mercure sans pour autant être plus proche du Soleil, à cause de l’effet de serre. Dans notre système solaire, Vénus est plus chaude que Mercure.

    Concernant la gravité, je ne veux pas trop m’avancer car c’est encore tôt le matin, mais à mon avis, c’est la même d’un côté de son étoile et de l’autre : c’est un effet de marée, qui est le même des deux côtés de la planète. D’ailleurs, c’est l’effet de marée qui ralentit la rotation d’une planète sur elle-même, et explique qu’elle va finalement tourner sur elle-même à la même vitesse qu’elle tourne autour de son étoile.

  4. Dites moi si je me trompe, mais c’est parce que la Terre est excentrée qu’il y a les saisons, et le fait que la Terre tourne avec alternance jour nuit, donc ne fait pas comme la Lune.

    2300°C … c’est à peine concevable, mais ce sont des estimations à partir de « données déduites et dérivées de menues observations », souvenez-vous 😉

  5. @ Aude :

    Je parlais d’un coté ou de l’autre de la planète, pas de l’étoile. Mais bon, je ne suis pas assez bon en astronomie pour étayer d’avantage… Je trouvais juste l’idée de Lyr marrante !

    @ Ji-Pi :

    A priori, personne n’a dit que la Terre faisait comme la lune, si ? 🙂

  6. @Aude, l’idée, c’est que si la champs gravitationnel de l’étoile est encore perceptible au niveau de la planete, d’un coté (coté opposé à l’étoile) il s’ajoute à celui de la planète, et de l’autre il s’y oppose. Heureusement que la planète ne tourne pas, sinon je n’oserais pas imaginer les contraintes telluriques !

  7. @Ekho : oui, j’ai bien compris, justement

    @Lyr : tsss, tu n’as pas défini ton référentiel 😉
    Ton référentiel, si tu es sur la planète, il est lié à la planète, donc il tourne -> pas galiléen

    D’un côté, la gravité de l’étoile s’oppose à celle de la planète, de l’autre tu auras la « force centrifuge » (non galiléen, n’oublie pas !) : c’est l’effet de marée. Il est exactement le même des 2 côtés, comme sur notre bonne vieille Terre.

  8. Mais l’effet de marée ne contredit pas l’addition ou l’opposition des forces de gravitation, si ?

  9. @Eldermê, oula, tu pars dans des trucs compliqué là ! Et d’abord qui t’as dit que je me plaçait sur la surface de la planète. Au contraire, je me plaçait plutôt dans l’espace, dans un référentiel héliocentrique.

    Moi je te parle juste de la superposition d’un champ gravitationnel sphérique (en approximant la planète à un point, ou en ne considérant le champs qu’à l’extérieur de la planète) et d’un champs gravitationnel uniforme du au soleil (approximation due à la distance)
    Si la planète est suffisement proche du soleil pour que la gravité du soleil soit perceptible, alors un objet situé entre la planète et le soleil subit deux attractions contraire (cela s’applique donc même si il est sur la surface de la planète. D’autant plus que la planète présente toujours la même face au soleil, donc si tu prend un référentiel héliocentrique modifié pour que l’un des axe passe pas la planète, tu obtient un beau système immobile, avec donc uniquement les gravités qui jouent). A l’inverse, un objet à l’opposé de la planète subit toujours deux forces de gravitation, mais qui s’additionnent cette fois. Après, il se peut que la distance soit suffisante pour que la gravité du soleil soit négligeable devant celle de la planète.

    et TOC !

    Edit : tu dis que si mon référentiel est lié à la planète, il tourne… euh, je suis pas d’accord, le principe d’un référentiel c’est d’être immobile. Ou alors, tu veux parler par rapport à une autre référentiel que tu n’a pas défini, non ?

  10. Je suis 100% d’accord avec Lyr (y compris dans le « edit », qui a été ma première réflexion en lisant Eldermê), mais j’avais la flemme d’écrire tout ça hier soir… 😛

  11. Là, Lyr, sans vouloir t’offenser, tu es de mauvaise foi 😉

    Je te cite : « un poids plus faible sur la surface éclairée »
    Quand tu dis « sur la surface éclairée », tu prends implicitement le point de vue d’un observateur posé sur la surface (éclairée) de la planète. Donc un type bien lié à la planète.

    « tu dis que si mon référentiel est lié à la planète, il tourne… euh, je suis pas d’accord, le principe d’un référentiel c’est d’être immobile. Ou alors, tu veux parler par rapport à une autre référentiel que tu n’a pas défini, non ? »

    J’aurais dû être plus explicite, mais cela me semblait assez clair vu le contexte. Il fallait comprendre « en rotation par rapport à un référentiel galiléen ». Et donc non galiléen, puisque tous les référentiels galiléens sont en translation rectiligne uniforme les uns par rapport aux autres. Au fait, je te vois venir 😉 : « les référentiels galiléens, ça n’existe pas ». Ton raisonnement reste dans le cadre de la mécanique de newton, hein.

    « D’autant plus que la planète présente toujours la même face au soleil, donc si tu prend un référentiel héliocentrique modifié pour que l’un des axe passe pas la planète, tu obtient un beau système immobile, avec donc uniquement les gravités qui jouent »
    Ca, c’est faux.
    Le fait que la planète présente toujours la même face au soleil n’a rien à voir avec ceci (prends 2 balles que tu attaches par une tige, de manière à ce que les 2 baballes se montrent toujours la même face. Mets le bazar en rotation (oui, par rapport à la terre…). Tu ne vas pas me dire que le référentiel barycentrique ayant un axe confondu avec la tige est galiléen, hein ? Autre exemple : tu es dans un manège sur un petit cheval blanc. La joue gauche du petit cheval blanc regarde toujours vers l’axe du manège, pourtant le référentiel lié au manège n’est pas galiléen. C »est sûr et certain, on peut le démontrer très facilement par l’expérience )
    Si tu veux avoir un référentiel suffisament galiléen par rapport à ton expérience, il faut que tu te centres par exemple sur le centre de gravité du système planète + étoile (mais en fait, le centre on s’en fiche un peu. C’est juste que prendre le centre de gravité simplifie les équations…) et dont les axes pointent sur des étoiles lointaines (les fameuses étoles « fixes » de nos cours de physique). Dans ce référentiel, ok tu n’as que la gravité qui joue.

    Dans le tien, c’est faux. Tu dois tenir compte de la composition des accélérations.

  12. Je retourne à mes cours de traitement du signal, la mécanique c’est décidément pas pour moi 🙂

  13. Et après, Ekho, c’est moi qu’on traite de Sheldon ?

  14. Ah mais eux, ça fait longtemps qu’ils ont dépassé ce stade ! 😛

  15. Petite info supplémentaire sur cette sympathique planète : il y pleut des cailloux !!!

    Certains minéraux sont vaporisés coté « jour » et forment donc des nuages qui se re-condensent coté « nuit », formant ainsi des pierres en lieux et place des gouttes de pluie.

    Source : « Science et Avenir » de ce mois-ci

  16. Ah mais c’est génial, ça ! Des pluies de cailloux… Ca me fait penser à certains sorts à Heroes…

  17. En tout cas, le principe m’a bien fait rire.

    Au fait, demain, je suis à Toulouse ! (Mais je n’y reste que l’après-midi..)

Laisser un Commentaire

XHTML et ShortCode : Vous pouvez utiliser <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> [card]

Suivez les commentaires par le flux RSS dédié à cet article.