what is the cost of valtrex without insurance can you buy kamagra in shops what is the cost of coumadin cost of lipitor at target pharmacy how to buy provigil without insurance

Ekhorizon

Geekeries du Sud-Ouest : web, BDs, séries, ciné, anecdotes, réflexions et magret de canard
Bas de page

Bombe gay

Date : dimanche 8 novembre 2009 à 19h46
Numéro : 265/553 • Auteur : • Lien court : http://ekh.io/4t

Catégorie : Bizarroide • Tags : , , , ,
Cet article est vieux de 9 années. Certaines informations peuvent être obsolètes, et le style d'écriture est peut-être un peu jeune. Merci d'en tenir compte, n'hésitez pas à le mentionner en commentaire, et bonne lecture !

Dans la catégorie des inventions complètement délirantes, nous pouvons lever nos chapeaux à l'intention de l'armée américaine pour s'être sérieusement penché sur ce projet de bombe tout à fait sérieux : la bombe gay.

Comme son nom l'indique, le principe est très simple : un puissant aphrodisiaque est vaporisé sur l'armée ennemie, dont les soldats ont donc subitement d'autres envies que de vous attaquer... Un problème de taille reste tout de même a régler : un tel aphrodisiaque n'existe évidemment pas. Mais ça n'a pas empêché l'armée des USA d'envisager le projet.

Pour ma part, j'ai toujours eu un doute sur l'effet réel des aphrodisiaques. Et au delà de ça, rien n'indique qu'une telle substance, aussi puissante soit-elle, puisse surpasser les penchants sexuels de chacun.

Mais au delà de son aspect humoristique, si tel était le cas, ça me donnerait froid dans le dos...

Source : Wikipedia

Vous avez aimé cet article ? Ou pas du tout ? Laissez votre avis en un clic, en étant le premier à le noter...
Noter cet article : note 1/5note 2/5note 3/5note 4/5note 5/5
Loading...

Articles similaires

12 commentaire(s)
12 commentaire(s)
9 commentaire(s)
4 commentaire(s)

35 commentaires

  1. lol même si j’avais entendu depuis longtemps ce truc (ca date d’un moment à vrai dire cette légende urbaine) ça fait bizare d’entendre parler de ça heureusement que c’est dans les sujets bizareries…le seul truc c’est ta reflection à la fin : qu’est-ce qui fait froid dans le dos le fait qu’on puisse « transformer » dans hétéro en gay ???
    Le truc le plus choquant c’est surtout l’homophobie totale de l’armée (américaine dans ce cas) car il ne faut pas oublier que les soldat américain gay ouvertement ou qu’on sait gay sont renvoyés a cause de la règle du « don’t ask don’t tell » . Obama va surement regler ça d’ici peu mais bon….
    Dommage que t’es pas mis une photo d’une bombe gay ^^ je veux dire un mec trop beau biensur ^^ ça aurait pu etre bien (une belle photo artistique biensur)

  2. Ben, ce qui fait froid dans le dos, ce serait la possibilité d’une bombe pouvant annihiler toute volonté, et laissant libre court à ses instincts sexuels sans la moindre retenue (ce qui semble être le but d’une telle bombe, grosso modo). D’ailleurs, toi qui considère que la sexualité est la partie majoritaire de la personnalité, que penserais-tu en apprenant qu’on peut modifier ça simplement en appuyant sur un bouton ?!

    Après, toujours si j’ai bien compris, le fait que ce soit une bombe dite « gay » est une simple conséquence du fait que les soldats sont majoritairement des hommes. Donc en gros, si tu recevais les effets d’une telle bombe alors que tu es seulement un compagnie d’une demoiselle, tu deviendrais logiquement hétéro… ^_^

  3. Effectivement, même si l’idée semble ridicule, il est effrayant que des gens aient pu simplement l’imaginer.

    C’est une espèce de « faites l’amour, pas la guerre » de cauchemar, une espèce de viol collectif géant. Il faut être tordu pour imaginer un truc pareil (mais l’imagination humaine semble n’avoir pas de limites pour inventer des moyens de faire du mal à ses semblables).

    Pierre : ne faisons pas d’anti-américanisme. Sur le plan de l’homophobie, nous n’avons rien à envier aux Américains, crois-moi. Je veux bien te concéder que l’armée est particulièrement intolérante sur le sujet, mais pas seulement aux USA.

  4. Double Lol :
    @Ekho: lol moi ki considère la sexualité comme une partie constitutive de l’etre humain considère avec effroi ke l’on croit que la sexualité depend du sexe des personne s’entourant et avec encore plus d’effroi que l’homosexualité soit une arme … ou la sexualité de facon général. Tu sais je parle de sexualité mais juste dans le cadre de le sentiment amoureux biensur. Pour ton deuxieme paragraphe j’espère que c’est ça et ça implique quand même que l’armée n’est constituer que d’hommes (vision hypersexiste) mais tkt j’aime la polémique et je ne t’attaque pas ^^
    @Didine: je dirai lol une bombe du genre faite l’amou pas la guerre mdr ça serait trop bon ^^ pour le terme viol si c’est des aphrodisiaque normalement (ou plutot theoriquement) ça developpe l’attirance dans les deux sens dc jimaginais plus des gros macho ki se transforme en village people ^^ c plus marrant de limaginer comme ca ^^ genre des moustache ki pousse des pantalon ki retrecisse et les mec ki chantent « macho macho men we’ve gotta be macho men » …. à la limite prenons le à la rigolade … la stupidité est , comme l’imagination, sans limite !!!
    et pour ton second paragraphe m’étant destiné t’inquiète que je ne suis poas anti-américain primaire juste anti-militaire… et je sais tres bien que les USA ont sont plus libéral que la France sur certain point comme le marriage ou l’adoption (sans oublier tout le coté série parce que franchement la france on est vraiment merdique de ce coté aussi) mais vu que c’est un état fédéral sache que dans certains état la sodomie est encore un déli …euh ça prend koi deja à la fin … délit (on va dire que c’est la bonne orthographe …donc je ne la critique pas juste parce que c’est l’amérique mais g dit règle mais c’est une loi qui sous couvert de donner l’acces à tous à l’armée loe refuse à celles et ceux qui sont ou pourraient être homosexuel(le)s (ça date de Bush 1993) et Obama a promis de la supprimer.
    En tout cas si on imaginait que cette bombe transforme en Village people franchement moi je trouverai ça hyper trippant des indien des chef de chantier des motard chantant « in the navy » ou « YMCA » ennnnnnnoooooorrrmmmeee

    :0D

  5. Pierre : tu prends ça à la rigolade OK, mais quoi qu’on en dise, forcer des gens à avoir des relations sexuelles en usant de drogues, c’est un viol. Personnellement, ça ne me fait pas rire.

    Pourrais-tu éviter le langage SMS s’il te plaît ? J’ai du mal à te comprendre.

  6. Idem : désolé Pierre, mais je n’ai pas trop compris ce qui suivait ton « @ekho »…

    Et comme le dit Didine : relations sexuelles sans consentement, et sous l’influence de drogue, ça s’appelle un viol (et encore, je suis sympa, je le met au singulier).

    Sinon, pour en revenir à un point de vue purement technique, il y a un autre gros défaut à cette bombe : il me semble qu’un simple masque à gaz limite tout effet de l’aphrodisiaque…

  7. Pas forcement ekho, enfin, ça dépend du gaz et du masque à gaz. Pendant la première guerre mondiale, il me semble qu’un gaz avait été utilisé qui passait à travers les masques à gaz « classiques » de l’époque. Certains gaz peuvent aussi pénétrer par la peau par exemple, et nécessite donc une combinaison étanche intégrale pour s’en prémunir.

    @Pierre : pour ce qui est de l’armée et de la position des homosexuels, de toute façon pour moi, les relations sexuelles entre militaires (quelque soit les sexes des partenaires) sont à proscrire. Et je pense qu’il s’agit là de la raison pour laquelle les armée en général refuse les homosexuels : en n’ayant que des hétéros mâles, tu résous efficacement le problème.

    De plus, le « don’t ask, don’t tell », je ne considère pas que ce soit de l’homophobie totale, au contraire. Comme je le disais plus haut, les relations sexuelles n’ont pas leur place dans un camp militaire, donc chacun est libre d’avoir les préférences qu’il veut, tant qu’il les laisse chez lui. En gros, « don’t ask, don’t tell », c’est « vous pouvez être gay ou hétéro, on s’en fout (don’t ask), et ça n’a rien à faire ici (don’t tell) ». On peut difficilement faire plus égalitaire je trouve. Après oui, ça empêche les gays dans l’armée de se revendiquer haut et fort (comme ils semblent adorer le faire…). Mais je suis persuadé que les homos sont capable de vivre sans pour autant clamer sur tout les toits (et en particulier dans leur milieu professionnel) qu’ils le sont.

    Ceci était juste mon point de vue sur le « don’t ask don’t tell ». Je ne tiens pas à débattre sur l’homosexualité et ne débattrais pas plus avant sur le sujet.

    Au final, le sujet ici n’est pas tellement l’homosexualité, mais l’idée d’un gaz ou autre substance qui puisse agir suffisement efficacement sur l’être humain de façon à le mettre hors d’état de réagir correctement. Le fait que le mot « gay » apparaisse ici est juste une conséquence du type d’action envisagée (aphrodisiaque) et du fait que les armées sont quasiement exclusivement masculine. (si je puis me permettre de recentrer ainsi le débat).

    Personnelement, l’avantage que je vois de ce genre de bombe par rapport aux bombes lacrymo ou paralysante, c’est que dans le cas des lacymo ou paralysante, si des hommes étaient protégés, ils ont toujours tous leurs moyens pour se défendre, alors qu’avec un gaz qui rend « fou », ils doivent s’occuper de leurs hommes atteint ce qui les entrave en rend tout le champs de bataille confu.

  8. no comment

  9. j’avais pas envie de réagir mais bon apres mûr reflection je vais reagir d’abord à Didine et Ekho désolé pour le langage sms ou prise de note parske c’est aussi comme ça ke je prenais des notes ça me permet d’aller plus vite dans l’ecriture ça vous efforce à comprendre plus le fond que la forme ;o)

    tant qu’à toi lyr je te le dit comme je le pense tu es tout simplement homophobe sans l’assumer peut-être mais tu l’es:
    je ne pense pas que l’égalité soit que le peuvent se dire hétéro sans se faire virer et les homos se dire homos et se faire virer (être homo chez les militaire n’implique pas qu’on tombe amoureux ou qu’on veuille du sexe avec) et cequi ont peur de ça sont des homophobe etymologiquement parlant (la peur des homosexuel(le)s)
    et autre choses as-tu déjà eu besoin de t’affirmer comme hétéro non biensur tu es dans la norme mais as-tu deja senti des regard suspect ou menançant quand tu tenai ta copine(ou ton copain je ne connais pas ton sexe) ou quand tu l’embrasser …. et as-tu lancer des regard surpris voire choquer sur deux garçons ou deux filles qui s’embrasse dans la rue …en as-tu croiser beaucoup??? vivant à Paris (une grande ville avec un quartier gay) en dehors de ce quartier je n’ai pas beaucoup croisé d’homo qui s’embrassaient ou se tenaient la main. L’envie de s’afficher est en fait une envie de pouvoir faire comme tout le monde ne pas se faire traiter de tarlouze dans les cité du 93 ou dans le quartier de la gare du nord…

    Et pour rester dans le sérieux Didine tu avais raison en parlant de viol mais disons que ce concept associé à la « bombe gay » me rendait mal à l’aise (et pas pour les raison que pourrais penser Lyr à savoir : »à chaque fois qu’on parle de gay il va rappliquer et nous faire un preche sur lacceptation des differences cet enculé ») mais juste parce que je connais le sujet d’où un essaie (pas trop réussi je crois) de dédramatiser ^o^ allez souriant en chantant YMCA ….. yo men

  10. Pour une vision de ce que pourrez donner une telle arme (qui comme le souligne Ekho dans son premier post, ne serait « gay » que par inférence statistique), regardez la dernière demi-heure du film « Le Parfum », adapté du roman éponyme de Süskind…

    @Lyr : la loi du « don’t ask don’t tell » pourraît en effet paraître excellente si elle était appliquée de manière, ce qui n’est pas le cas. En effet, elle interdit aux homosexuels de faire la moindre référence à leur famille, mais pas les hétérosexuels : en gros, le troupier qui part en mission quasi-suicide a le droit d’emporter dans sa poche une photo de sa femme, mais pas de son petit-ami (voire mari, ça dépend de l’Etat d’où il vient)…
    Quant au problème du « pas de relations intimes entre deux membres de l’armée » (cf Carter et O’Neill dans Stargate), c’est plus facile si y a que des incompatibles, il y a de nos jours suffisamment de femmes dans l’armée pour que l’argument ne soit plus très valable (il y a même des pays comme Israël qui ont ou ont eu un service militaire obligatoire mixte).
    [Mais bon, c’est vrai, à part le Leto II de Franck Herbert, aucun grand stratège n’a encouragé le sexe comme composante de l’esprit de corps (référence : l’Empereur-Dieu de Dune, discussion entre Leto et Duncan sur la vie quotidienne des Truitesses).^^]

  11. @Pierre : je suis désolé, ce n’est pas de la prise de note que tu fais, ce sont des phrases incorrectes (et je ne parle pas de l’orthographe des mots). Quand à l’argument que ça nous permet de nous concentrer sur le fond plutôt que sur la forme, j’avoue que j’ai bien rit ! C’est la première fois que je vois quelqu’un justifier son écriture de cette façon ! Merci ! ^_^

    cool, je suis homophobe… ça me fait une belle jambe ! A mon avis, en traitant d’homophobe tout ceux qui partagent pas tes vues et en étant un peu mono maniaque, tu stigmatises plus ta différence que tu ne la fait accepter. Après, c’est mon avis perso, hein. Quand à ce que tu pense de ce qui me passe par la tête lorsque je vois un de tes posts, ou ma prétendu homophobie, voir encore quand tu semble lire des choses dans mes paroles qui n’y sont pas, je ne le commenterais même pas, mais tes paroles n’engagent que toi. Je tiens juste à signaler que l’usage des gros mots n’est pas le bienvenu ici.

    Malgré le fait que je souhaite pas me lancer dans une polémique, je dirais juste une chose : il y a, à mon sens, une sacré marge entre d’un coté être homosexuel et l’assumer et de l’autre faire du rentre dedans verbal à tout le monde à la moindre occasion.

    @Dark para : Ah, ce cher Herbert ! Dommage que son fils n’ait pas la même carrure !
    En fait, pour les problèmes de sentiments amoureux chez les militaires, c’est le risque d’hésitation entre un ordre et la protection de l’autre, par exemple. Des problèmes d’équité aussi. Or un problème de ce genre peut mettre en danger la vie d’autres personnes (civils, autres militaires), et donc il me semble logique de minimiser le plus possible ces risques.

  12. @ Pierre :

    Étant donné que Lyr a dit qu’il ne débattrait pas plus sur le sujet, je ne pense pas qu’il te répondra. Je ne vais certes pas le faire à sa place, mais je voulais juste apporter quelques précisions :
    – J’estime Lyr bien plus intelligent que toi et moi réunis (et tous domaines confondus) ;
    – Il n’est certainement pas plus homophobe que moi (à moins que tu me considères aussi homophobe) ;
    – Impossible de se concentrer sur le fond de ce que tu dis, quand on arrive pas à en comprendre le sens. Désolé, c’est pas de l’acharnement, mais essaye de faire vraiment attention quand tu écris.

    Ensuite, je suis globalement d’accord avec Lyr sur le point suivant, que j’ai déjà amplement débattu avec toi sur Facebook : à savoir que ce n’est pas les penchants sexuels d’une personne qui sont intéressants, mais bien la personne elle-même. Après, nous, on considère que le sexe d’une personne est une composante mineure de sa personnalité alors que tu considères que c’est sa composante principale. C’est une différence de points de vue. Impossible de se mettre d’accord là-dessus, donc pas la peine de débattre plus loin à ce niveau. Et pas la peine non plus de se traiter d’homophobe, d’hétérophobe, ou même homophobe-phobe (mon super concept de la mort-qui-tue que je t’avais aussi déjà expliqué ! ^_^).

    (Tient, c’est marrant : le correcteur de Firefox connait le mot « homophobe » mais pas « hétérophobe » ! Discrimination ?! 😀 Bref…)

    Après, il faut reconnaitre que ce n’est sans doute pas évident de devoir supporter le regard haineux des autres (j’ai un peu expérimenté : une malgache avec un blanc, ça ne passe pas toujours bien dans certains quartiers de Madagascar). Ceci étant, je pense que la réaction inverse (à savoir la revendication) n’est une bonne chose non plus. D’ailleurs, revendiquer, c’est se stigmatiser. Et en se stigmatisant, on ne rejoint jamais la fameuse « normalité » (d’ailleurs, là, je crois vaguement rejoindre les propos de Dark Para sur un autre article). Et je pense que c’est de ça que Lyr parlait dans sa critique « comme ils semblent adorer le faire (revendiquer) ». Point d’homophobie.

    Ceci étant, tout le monde semble d’accord avec le fait que la bombe ne serait gay que par la prédominance de soldats de sexe masculin, donc recentrons le débat…

  13. @Lyr : sûr. Mais comme les « gentils » américains, sauveurs du monde et prosélyte de la démocratie, veulent nous faire croire que chez eux les bons sentiments priment toujours et notamment le fameux « leave no one behind » cher aussi à Stargate qu’aux anges gardiens du soldat Ryan, on pourrait penser qu’il n’y a jamais conflit entre un ordre et la protection d’un co-équipier – et pour sortir des références à la fiction, il n’y a qu’à se souvenir de la guerre du Vietnam pour voir qui prime, entre les civils ou les compagnons d’armes…
    Toujours est-il, cela ne justifie pas qu’on interdise à un militaire de parler à ses compagnons de sa famille, de son conjoint (non-militaire), ou de ce qu’il va faire pendant ses permissions – surtout quand l’interdiction ne s’applique que relativement au sexe du-dit conjoint. Et quand j’écris « parler à ses compagnons », c’est aussi « parler à l’administration » : pas de regroupement familial possible par exemple, puisque les dossiers de demande comportent l’identité du conjoint. Ou pas de congé spécial si son conjoint agonise à l’hôpital après un accident de voiture. Etc.

  14. Ben, je me suis trompé. Au final, on a répondu en même temps…

    Et sauf erreur, a priori, on dit la même chose ! Quelle surprise ! ^_^

    Sinon, marrant de voir qu’on a tous les mêmes référence en boucle (ici Herbert et SG1)… Au fait, après une fausse frayeur, Dark Para sera des nôtres vendredi (même s’il n’arrive qu’à 23h). Jolis débats IRL en perspectives ?! 😀

  15. Rhooo… On va faire un concours de commentaires synchronisés ?!

    Je crois que tout le monde est d’accord pour dire qu’il y a inégalité. Après, c’est la manière d’y remédier qui pose problème… Mais encore une fois, là n’est pas le sujet de l’article d’origine.

  16. @Ekho : pris en flagrant délit de sous-estimation personnelle ! Je suis tout à fait d’accord avec tout ce que tu dis, et oui, je dis la même chose en gros (sauf pour le premier tiret). Marrant qu’on ait été jusqu’à utiliser les même mots (comme stigmatiser, qui n’est pas spécialement un mot courant ^_^)
    Cool, je vais enfin rencontrer le fameux dark para ! Si ses digressions orales sont aussi soutenues qu’à l’écrit, je crains que le sujet dérive fort loin de ton anniversaire, ekho ^_^

    Juste une remarque sur SG, je trouve qu’Atlantis est plus « réaliste » sur ce point. Parfois ils laissent qqun derrière.

    n’empeche, si une telle arme existait, ou une du même genre (par exemple, une substance qui donne une envie folle de manger, ou de rire, ou encore plus efficace, qui rend fou), ça serait diablement efficace (l’adverbe est utilisé dans son sens fort ici). L’effectif de l’ennemi se retrouve drastiquement réduit, les chaînes de commandement sont majoritairement détruites, et les quelques qui restent sont isolés et doivent organiser la défense sans coordination, tout en ayant sur les bras le problème des leurs qui délirent.
    Même si ce n’est pas suivi d’une attaque en règle, je n’ose pas imaginer les conséquences sur le moral.
    Et même alors, en supposant qu’une attaque n’ai pas eu lieu et que la situation soit redevenue normale, il y aurait toujours la peur, et les précautions seraient épuisantes (imaginez vivre toute la journée avec un masque à gaz, craindre chaque moment sans lui (comme manger, se laver), dormir avec, et l’altération des contacts humains qu’engendre le port d’un masque cachant le visage, sans compter le coût d’équiper chaque soldat).

    C’est un peu le même principe que les attentats terroristes. Il suffit de faire exploser une bombe à un endroit pour que cela ai des répercussions inimaginable.
    Je suis persuadé qu’il suffirait de 3 ou 4 bombes espacées de quelque temps dans le tunnel sous la manche pour sérieusement paralyser l’approvisionnement de l’Angleterre, les gens refusant de l’emprunter de peur d’une autre bombe.

    Ou encore, si ils fouillent les passagers, il suffit que chaque kamikaze repéré se fasse sauter avec ceux qui l’ont repérer, et je suis sûr que les policiers feront un peu moins de zèle, laissant alors libre cours au terrorisme…

    Si c’est humainement horrible, stratégiquement, c’est extrêmement efficace.

    Sinon, pour les américains, un de mes cousins avait vu une « pub » pour l’armée américaine avant un film dans un cinéma de là bas. C’était des soldats américains bodybuildés avec un sourire ultra bright qui se battaient contre un dragon ! Les américain manichéens ? nonnnnnnnn, qu’est-ce qui vous fait dire ça ? XD
    Je ne parle même pas de Bush et de sa « croisade contre le Mal »

  17. Je suis tout à fait d’accord avec Lyr sur le fait qu’Atlantis est parfois beaucoup plus réaliste dans la notion de « non one behind ».
    Quoi qu’on en dise, il y a toujours des situations qui entraîne de tels choix. Dans de nombreuses situations, Atlantis s’affranchit de la bonne morale pour être conforme à la réalité…

    Il n’y a qu’à voir les différentes alliances faites à des moments bien précis parce que la situation l’impose ou bien encore les phrases telles que « kill on sight » ou « shoot on sight ».

  18. Ouais, enfin, si Atlantis est relativement réaliste à ce niveau (et tout est relatif), y’a d’autre points sur lesquels c’est assez vacillant. La chaine de commandement, par exemple. 😀 Ou alors, les prises de risque inconsidéré pour des raisons qui n’en valent objectivement pas la peine…

  19. jcrois ya plus rien a dire le seul ki ait vraiment reflechi est darkpara
    et un point la revendication a permit des avancé social
    se desinteresser de la revendication c’est se desinteresser de la societes
    Bref je continue à le penser quelques soit son niveau intellectuel Lyr est homophobe sans l’assumer et Ekho certaines de tes positions le sont aussi
    Fin de la discution

    et la bombe gay c’est une rumeur qui date

  20. Si je puis me permettre un tout petit mot.

    Cet article me fait penser à ce fait divers honteux et grotesque.
    Des pseudo-scientifiques ont essayé de trouver une méthode pour pendant l’apartheid pour tuer les gens de couleur (Noirs en l’occurrence) sans tuer les Blancs.

    @ Pierre : je pense sincèrement qu’il serait intéressant de te rencontrer. Parce que, honnêtement, j’ai beaucoup de mal à comprendre ce que tu as envie de dire dans tes commentaires. Je mets ça sur le compte de la mauvaise écriture. Je pense que tu comprends que c’est tellement plus dur de lire un langage qui n’est pas le sien : la façon dont tu rends plus « rapide » ton écriture, les règles que tu as inventées pour toi, la compression que tu appliques si je puis me permettre encore une fois, seul toi la connais. Même si nous pouvons deviner, ça nous demande un effort supplémentaire pour te comprendre, effort que TU ES CENSE faire, si tu as envie de t’exprimer, de partager tes idées.

    Pour le reste, je ne pense pas être homophobe, ni Lyr, ni Ekho. Désolé mec, je ne crois pas être raciste, mais lorsque je suis tout seul dans la rue avec un groupe de jeunes ou de moins jeunes, blancs beurre noirs jaunes bleus ou rouges, qui me regardent, et bien j’ai quand même les jetons. Et si je n’avais dit que beurre ou noirs ou jaunes, à en croire tes réactions… pas besoin d’écrire la suite, non?

    Avant de juger des gens, essaie au moins quelques instants (pas longtemps hein, le temps qu’il te faudrait pour écrire un commentaire correct grammaticalement moins le temps que tu mets pour écrire ceux que tu postes).

    Encore une fois, je souhaite te rencontrer, parce que les gens sont différents lorsqu’ils écrivent que dans la vraie vie.

    PS : je suis très mal placé pour affirmer que mes gens me comprennent, je suis à vrai dire assez difficile à comprendre, mais cela vient de moi, j’espère que tu as saisi le message.

    Peace

  21. quand on trouve normal que des discrminations se fassent pour une catégorie de personne (ici le debat qui a commencé par l’intervention de Lyr) alors je pense qu’on peux dire qu’il y a une haine sous-jacente à l’encontre de cette catégorie.
    Quant à votre lubie sur l’orthographe pour des gens que Eckho dit tellement plus intelligent que le commun des mortel vous devriez comprendre … moi sans effort j’ai compris en substance ce que tu m’as dit et relis ton poste il est « illisible » si on applique des critère de prof de français.
    Le seul probleme dans vos réaction c’est que vous demandez à tous de vous mettre à votre place et vous quand prendrez vous la place des autres….
    Personnellement quelqu’un qui me dit que si les militaire américain jette les LGBT qui garde une photo de leur amoureux(ses) ça me touche ça me blesse rien que part solidarité comme un noir peut-être touché des crimes racistes. Et entendre que les « revendicatifs » tire une balle dans le pied de leur « communauté » je trouve ça terrible et je rappelle à tous que jusqu’en 1981 l’homosexualité était considéré comme une maladie, qu’avant 1936 les vacances ça n’existait pas et que vous le reclamier le patron rigoler et disais d’accord mais tu seras pas payé et avant les 1999 le PACS et dc les homo n’avait pas de droit en couple…
    La revendication n’est pas une chose mauvaise et le fait de revendiquer permet des avancées ne la renions pas ou alors acceptons la dictature.
    Et voilà j’ai écrit bien juste pas grand chose de plus ou de moins juste ma touche perso qui a disparu fondu dans l’uniformiter morne …

  22. (enigme des mot manque en fin de compte saurez vous,ami au qi >120, les decouvrir et connaitre le fond de ma pensée) appelons ça l’enigme gaie ^o^

  23. Je traduis pour ceux qui n’auraient pas compris :

    LGBT : Lesbian, Gay, Bisexual, Transsexual

     »
    Personnellement quelqu’un qui me dit que si les militaire américain jette les LGBT qui garde une photo de leur amoureux(ses) ça me touche ça me blesse rien que part solidarité comme un noir peut-être touché des crimes racistes.
     »

    Et bien qu’est-ce que cela doit être si une personne extérieur te dit qu’elle s’en contrefout… Chaque personne est touchée par certaines choses en fonction de son passé, de sa vision des choses… bref de tellement de choses qu’on ne peut pas les lister.
    Certaines personnes seront touchées et sensibilisées à certains situations, d’autres ne le seront pas mais le seront pour d’autres. Il faut aussi savoir l’accepter, vivre avec, ne pas prendre la mouche parce qu’une personne n’est pas sensible à une cause à laquelle nous le sommes.

    En parler calmement avec cette personne reste la seule solution si l’on veut en sortir avec une solution (potentielle).

  24. @ Pierre :

    « Uniformité » ? Tu critiques « l’uniformité » que tu trouves par ici ???

    Alors désolé, mais là, j’ai du mal à garder mon sérieux !

    Je vais te redire quelque chose qui n’est pas un scoop, puisque c’est en substance ce que je te disais dans notre dernier échange sur Facebook : il faut arrêter de considérer que ceux qui ne sont pas avec toi sont contre toi !!! Il me semble qu’ici, tu trouves un large panel d’avis ! Ca peut aller de Dark Para (qui n’a pas forcément plus réfléchis que les autres, mais qui a simplement un avis relativement proche du tiens) à Lyr (qui n’est pas homophobe, mais n’a simplement pas les mêmes opinions que toi).

    Car au final, c’est toi qui te ferme les yeux, en rejetant systématiquement ce qui est différent de toi !

    ( Tient ! D’ailleurs ! Cette façon de faire, ce n’est pas précisément ce que tu critiques ??? 😛 )

    Et je ne te parle même pas de ce que tu extrapoles ! Car je te met au défi de trouver à quel endroit tu as lu que Lyr soutenait des discriminations !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! (et je me limite sur les « ! »).

    D’ailleurs, puisque tu insistes, autant aller jusqu’au bout… Il faut savoir que ce genre de débat, Pierre et moi en avons eu de nombreux sur Facebook. Le schéma était d’ailleurs toujours le même : Pierre lance un sujet, et je suis le seul a réagir, en donnant souvent un avis différent (voire opposé). Ce qu’il me semble intéressant d’appuyer, c’est que JE SUIS PRECISEMENT LE SEUL A REAGIR !!! Dois-je donc en déduire que pour l’ami Pierre, un bon débat est un débat qui ne se discute pas, et où tout le monde est joyeusement d’accord avec ce qu’il dit, dans le silence le plus absolu ?! J’ose espérer que non, mon vieux, sinon ça doit être sacrément ennuyeux. D’un autre coté, si par le passé, tu as taxé d’homophobe tous ceux qui ont donné un avis différent du tiens, c’est normal que je sois désormais le seul a réagir…

    Histoire de conclure, sachez que je ne réagit plus aux sollicitations de Pierre sur Facebook depuis que celui-ci a écrit l’équivalent d’un long article, parlant entre autre de ma pauvreté intellectuelle…

    Je suis donc au moins idiot et homophobe ! C’est à se demander ce que tu viens donc faire sur mon blog, Pierre ?!?

    Soyons clair : tout le monde est le bienvenu ici, toi autant que tous les autres, mais je vais rappeler une ou deux règles qui me semblaient évidentes mais qui ne le sont manifestement pas : Ici, tout le monde a le droit d’exposer son avis, dans la mesure où il reste compréhensible et respectueux envers les autres. Les avis sont souvent divergents, c’est le propre d’un débat (du moins c’est ma conception du débat), et si on n’est pas capable d’accepter des idées différentes, alors on n’expose pas les siennes.

    Encore une fois, tu es le bienvenu pour nous faire partager tes idées, quelles soient semblables ou différentes des idées déjà exposées, mais à la condition de respecter ces règles. Dans le cas contraire, tu peux toujours continuer tes monologues sur Facebook. Puisqu’ici, il n’y a qu’uniformité…

    Ekho (homophobe, crétin, et uniformiteuh notoire)

    PS :

    La phrase du moment de Pierre sur Facebook, que je découvre à l’instant, histoire que tout le monde la partage : « Comment qualifier quelqu’un qui considère normal de ne pas donner les mêmes droits d’exposition aux gays ey lesbiennes et aux hétéros??? Et les gens qui trouve le coté revendicatif mauvais????? top dedicace à Lyr et Ekho ».

    A ce niveau là, c’est plus épuisant, c’est carrément affligeant. Reste donc dans ton monde Pierre, où tout le monde est soit d’accord avec toi, soit un méchant homophobe…

  25. Si tu as compris certaines phrases de JP, alors tu es bien plus intelligent que moi, car moi, quand je lis ça :

    « Avant de juger des gens, essaie au moins quelques instants (pas longtemps hein, le temps qu’il te faudrait pour écrire un commentaire correct grammaticalement moins le temps que tu mets pour écrire ceux que tu postes). »

    je me rend surtout compte qu’il manque un gros morceau de la phrase, que notre cher JP a surement oublié en fermant sa parenthèse ^^ Après, je peux essayer de deviner ce qu’il a voulu dire, mais je pourrais aussi bien tomber complètement à coté. Comme JP le dit lui même, c’est principalement à celui qui s’exprime de faire en sorte que ses paroles soient recevables.

    Tu parles de revendications, mais tu sais quoi, je trouve qu’on revendique trop dans notre monde. Les syndicats me font royalement chier, à faire la grève pour un oui ou pour un non. A tel point que la grève n’a plus aucun sens, ni aucun effet (à part de faire perdre de l’argent et du temps à l’entreprise et aux gens). D’ailleurs, les autres pays se marrent bien en nous regardant ! A mon avis, on fais tellement la grève en France, qu’au final on obtient complètement l’effet inverse. ou en tout cas plus d’effet du tout. De nos jours, le dialogue ne se conçoit que sous forme d’opposition formelle de deux parties. Parceque mine de rien, avec tes discours, tu opposes plus que tu réunis.

    Comme tu dis, la revendication n’est pas une mauvaise chose, je suis d’accord. Mais comme en toute choses, un brin de modération ne fait jamais de mal. J’ai coutume de dire « la carence comme l’excès, sont aussi mauvais ».
    Or d’après toi, il n’y a que deux voies : « accepter la dictature » ou revendiquer à tout va. J’ose espérer qu’un troisième chemin existe. Les changements de moeurs ou de comportements mettent naturellement du temps à s’accomplir, et c’est une bonne chose, ça permet de profiter des expérience passée, d’avoir une certaine stabilité. Mais de nos jours, on veut presser les choses de plus en plus vite. On veut tout de suite, à l’instant. On nous bourre de crédit à la consommation, de réactions politiques plus médiatiques qu’efficaces, de revendication hargneuse… keep cool… laissons le temps aux choses. Pour ce qui est des homosexuels, le changement est déjà en marche, tu ne peux pas dire le contraire. (tout récement, par exemple, on a reconnu le droit à une homosexuelle vivant notablement en couple d’adopter un enfant). Laissez lui le temps de se faire. En essayant de trop brusquer les choses, vous ne faites qu’augmenter la résistance qui sera opposée au changement, c’est une bête réaction presque mécanique je dirais (action réaction).

    Merci pour l’effort d’écriture (même s’il a un peu dérapé sur la fin). Promis, je verserai une larme sur ta « touche perso » disparue. Considère la comme une victime au nom de ta cause, afin que la masse morne dont je fais misérablement parti puisse entendre ton vibrant plaidoyer (désolé, je n’ai pas pu m’empêcher cette dernière pique en réaction à ton ton mélodramatique 😉 )

    Bon, pour pas finir sur une pique, sache que je peux tout à fait comprendre que certaines situations puissent te choquer, et sache aussi que je n’ai pas besoin d’être noir pour m’offusquer du racisme. Restons dans une conversation entre gens civilisé, et si nous n’arrivons pas à être d’accord, soyons au moins d’accord sur le fait que nous ne le sommes pas.

    Cordialement,

  26. @ Lyr :

    Je viens de me faire exactement la même réflexion en relisant cette phrase de Ji-Pi ! 😀

    @ Pierre :

    Bon, je m’emporte sans doute un peu dans mon dernier commentaire. J’ai hésité à le modifier, mais après tout, ça traduit aussi mon état d’énervement sur le moment (dû à tes commentaires, tes insultes, tes phrases que tu balances sur Facebook…). Laisse donc tomber les petites piques qui ont pu s’y glisser, c’est le fond qui est important. D’ailleurs, en réagissant comme ça, je me rapproche précisément de ce que je critique (à mon tour).

    Pour en revenir aux revendications, ce ne sont pas elles en particulier que je critiques, mais le fait de se stigmatiser en revendiquant. Les manifestation qui ont abouties aux congés payés ne donnaient lieu à aucune stigmatisation. Dans le cas des homos, et comme le dit Lyr, la combinaison stigmatisation+revendication hargneuse ne fait qu’attiser la haine envers vous, que vous voulez pourtant éviter…

  27. Alors pour vous rassurer même si je réagis fort (comme dans ton avant dernier post Ekho) je cherche à susciter le débat et la polémique. Je trouve cela plus interessant que les commentaires du style « ouais t’as raison » ou alors « non c’est elle est trop cool cette bombe ». Et pour les débats quand je ne suis pas d’accord je le fait savoir (quelque fois de façon très extrême).J’avoue que je me suis senti un peu seul quand même donc je voudrais faire remarquer que un débat ou il y a un contre deux c’est pas très loyal mais bon passons je suis là pour faire un mea culpa.
    Je me suis bien enflammé et comme d’habitude je souhaite juste mettre my fingerprint on the blog. le rendre plus gai quoi…^^
    Mais il faut quand même dire que Lyr m’a bien piquer en parlant du « don’t ask don’t tell » comme une règle normal alors qu’elle est critiquée par toutes les associations comme règle homophobe au possible.
    Pour l’adoption par la lesbienne il faut savoir que ça vient après 10ans de procédure …quand même … et même si c’est un pas je suis pas très sur que ce soit pas juste une vision sexiste (deux mamans c’est bien, mais deux papas)… et vu les réaction du gouvernement de l’homme aux rats (comme dit Badiou) je pense que ça s’arrêtera là même si c’est en contradiction avec toutes les décisions européennes…mais ça date pas d’hier ce décalage. L’Europe c’est bien quand il faut pré-privatiser la Poste (passage en statut de société anonyme comme on l’a fait avec france télécom ou EDF) mais quand il s’agit de droit humain c’est moins bien (voir aussi les dérogation donner à la pologne et republique tchèque sur les droit de l’homme)….désolé encore mon coté revendicatif qui revient (j’ai pourtant tenté de me retenir)
    Ensuite et afin que tout le monde comprenne, je suis fils de prof syndiqué à la CGT et ça, ça forge un caractère et étant de gauche et lisant actuellement beaucoup de philosophe (Alain Badiou actuellement) je peux vous dire que ça ne me pousse pas à être non revendicatif…

    Pour la dernière excuse que je peux me trouver (lol allez rigolez je fais un mea culpa sans l’avouer lol) j’ai eu un gros passage à vide (amoureux de mon ex qui entretien l’ambiguité mais voit quelqu’un d’autre) donc très à vif et je peux vous Ekho (putain j’ai du mal j’écris toujours Ecko) vous l’a montré je suis très véhément.
    Donc pour Lyr et Ekho (putain sa mère la pute j’y arriverai jamais du premier coup) je vous demande de m’excuser mais je ne suis tout simplement pas du même avis.

    Cordialement

    PS: merci à tharkum pour sa traduction du sigle LGBT qui pour moi est naturel vu que je vis là dedans et que j’essaie de rester informer duinfos en relation vu que je suis volontaire au centre LGBT de Paris
    PPS: Ekho (non j’y arriverai jamais) dans lm’article sur l’apolitisation et la betise des apolitique tu n’etais pas visé je te connais un minimum et je sais que même si tu ne le sais pas ou ne le dis pas tu es politisé et je ne t’ai jamais pris pour un crétin , pour un mec un peu rétrograde sur certain point (mais tu as le droit tu sais il faut de tout pour faire un monde ^^) et avec qui j’ai des desaccord fondamentaux ça ne m’empeche pas de te trouver sympathique aussi et d’aimer polémiquer avec toi ^^
    que ce soit des séries: stargate SG1 et au fait à quand un article sur Stargate Universe perso j’ai vu les 6 premiers épisode et je pense que ça va donner un bon truc même mieux que SG1 qui pour moi est limite parfait ^^
    ou smallville que j’ai toujours eu du mal a regarder apres avoir été fan de lois et clark avec terry hatcher
    que ce soit de philo: voir les articles philo j’aimerai bien que tu en fasse un nouveau sur … je sais pas en fait …
    Mais ne t’inquiète pas des coups de gueule l’ami Pierrot et pas JP (ca doit etre un private jock)
    Et aussi à quand une section avec des photos artistiques de belles personnes (fille et ou garçon) ^o^
    Allé sans rancune d’un ptit pédé gaucho revendicatif ;o)

  28. Ce n’est pas ici que tu verras de la rancune ^^

  29. Décidément, les commentaires du blog d’Ekho deviennent, de retournement en retournement, digne d’un bon soap… ^^ Je vais finir par me mettre au rss, histoire de pas manquer d’épisode !

  30. Rhooo ! Dark Para, tu n’utilises pas les flux RSS ?! C’est magique, pourtant !

    @ Pierre :

    Je me disais que j’allais encore rédiger un long commentaire, mais en fait, Tharkun (comme souvent) a résumé tout ça en quelques mots ! ^_^

    Comme je disais, tous les avis sont les bienvenus, à conditions qu’on respecte les avis des autres ! 🙂 Ce qui n’est certes pas toujours évident, surtout quand ça touche des sujets qui nous sont particulièrement sensibles…

    Pour des articles sur Stargate Universe, ça viendra. Mais pour l’instant, on finit la dernière saison de Atlantis avec ma copine avant d’attaquer SGU. Pour des articles de réflexion, ça me vient quand j’en ai l’envie ou quand une occacion me fait réfléchir. C’est très aléatoire, mais ça revient de temps en temps. Quant à une section « photos artistiques de belles personnes », ce n’est pas trop mon truc. D’autant que je suis très mauvais juge de la beauté de quelqu’un… ^_^

  31. Allez, histoire de finir ce topic en musique…

    http://www.deezer.com/listen-1101664

    TOM JONES – SEX BOMB

    « Spy on me baby use satellite
    Infrared to see me move through the night
    Aim gonna fire shoot me right
    I’m gonna like the way you fight

    Now you found the secret code I use
    to wash away my lonely blues
    So I can’t deny or lie cause you’re
    the only one to make me fly.

    Chorus:
    Sexbomb Sexbomb you’re a Sexbomb
    You can give it to me, when I need to come along
    Sexbomb sexbomb you’re my sexbomb
    And baby you can turn me on.

    No don’t get me wrong ain’t gonna do you no harm (no)
    This bomb’s for lovin’ and you can shoot it far
    I’m your main target come and help me ignite
    Love struck holding you tight.

    Make me explode although you know
    the route to go to sex me slow
    And yes, I must react to claims of those
    who say that you are not all that. »

  32. juste comme ya ke ce sujet je crois qui a le mot gay je viens de voir une émission interessante :

    http://www.france5.fr/c-dans-l-air/index-fr.php?page=resume&id_rubrique=1297

    c’est une émission que je regarde quasiment tout les soirs Ekho si tu veux t’en servir pour un poste ça serait cool

    et Sex bomb c’est quand même une bonne chanson merci darkpara

    Tschüss

  33. Oui j’ai vu cette émission hier. Le député du Nord fait assez peur franchement…

  34. Oui, il manquait une partie de la phrase que j’ai essayé d’éditer. Le souci, c’est que les 5 minutes sont passées trop vite, et le poste est revenu intact malgré mes quelques rectifications.
    Merci à Pierre d’avoir lu mon commentaire, j’ai beaucoup de mal à me faire comprendre ^^

  35. c vraiment original ce « aphrodisiaque’ quoi que un peu radical, faite l’amour pas la guerre, on est d’accord, mais il faut pas pousser. heureusement que ce concept n’existe pas, sinon vois l’orgi,lol. mais un bon sénar pour film pour adultes, lol.

Laisser un Commentaire

XHTML et ShortCode : Vous pouvez utiliser <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> [card]

Suivez les commentaires par le flux RSS dédié à cet article.