Ekhorizon

Geekeries du Sud-Ouest : web, BDs, séries, ciné, anecdotes, réflexions et magret de canard
Bas de page

Blanche-neige danse sur du Daft-Punk

Date : jeudi 29 avril 2010 à 8h41
Numéro : 304/552 • Auteur : • Lien court : http://ekh.io/51

Catégorie : Humour • Tags : , , ,
Cet article est vieux de 7 années. Certaines informations peuvent être obsolètes, et le style d'écriture est peut-être un peu jeune. Merci d'en tenir compte, n'hésitez pas à le mentionner en commentaire, et bonne lecture !

Un petit article sans aucune prétention, avec une petite vidéo que je gardais sous le coude depuis très longtemps... Le type a quand même sacrément travaillé la synchronisation.

Lire la vidéo

Marrant ! 🙂

Vous avez aimé cet article ? Ou pas du tout ? Laissez votre avis en un clic, en étant le premier à le noter...
Noter cet article : note 1/5note 2/5note 3/5note 4/5note 5/5
Loading...

Articles similaires

4 commentaire(s)
7 commentaire(s)
40 commentaire(s)
4 commentaire(s)

9 commentaires

  1. C’est il est vrai plutôt bien foutu ^^

  2. Je suis le seul à trouver que, justement, la synchro n’est pas parfaite ? Enfin c’est peut-être la faute à Youtube, y a parfois des micro-désynchronisations dues à la compressions des vidéos, mais…

    [Rappel à ceux qui font du montage amateur : la vitesse de la lumière étant plus élevée que celle du son, le spectateur percevra immensémment plus facilement un retard du son sur l’image, que l’inverse…]

  3. En fait, c’est surtout la synchronisation du mouvement des lèvres avec les paroles qui gêne, mais c’est aussi le plus difficile à réussir.

    Mais l’idée est drôle et mignonne.

  4. Dans le principe, je pense que ça reste très amateur. Mais j’avais trouvé ça original, quand je l’avais découvert…

    @ Dark Para : Ce phénomène de décalage des vitesse est vraiment pris en compte dans le cinéma ?! Je n’y aurais jamais pensé…

  5. @Ekho : oui, tout à fait ! Il y a un décalage volontaire introduit dans les films. Mais là ou c’est encore plus fort, c’est que ce décalage a évolué ! Il n’a plus la même valeur qu’avant, ce qui donne parfois des impressions de desynchro sur de vieux films ! J’avais lu ça je ne sais plus où…

  6. Mais le plus fort encore, c’est qu’on s’habitue à ce décalage. Ce qui fait qu’une personne éyant été habitué à un décalage trouvera les autres film décalés ! Donc on trouve les vieux film décalés, mais une personen agées pourrait trouver les nouveaux décalés pour elle !

  7. En fait, aujourd’hui, avec les systèmes de sonorisation surround, la distance entre le spectateur et l’écran/les haut-parleurs n’est pas assez grande pour que la différence entre les deux vitesses soit nettement perceptible par le commun des mortels. Mais certains ingénieurs de son, à l’oreille très développée, prétendent le sentir, alors…
    D’autre part, le problème s’est aussi posé lors du développement de la télévision, puisque la transmission par ondes de l’image et du son sur des canaux séparés, que chaque poste de TV doit resynchroniser lui-même, ajoute une source potentielle de désynchro.
    Ce n’est donc pas une règle, mais une pratique qu’on peut suivre, ou pas.

    En fait, un problème qu’a rencontré le cinéma lorsqu’il est venu à l’esprit des gens de coupler son et image, c’est que le son a un défilement parfaitement continu, alors que l’image est un flux discontinu (12 images/seconde à l’origine, 24 aujourd’hui dans le « vrai » cinéma, 25 ou 30 en vidéo).
    Donc il faut, d’une part, que le défilement des images soit parfaitement régulier ET identique d’une salle à l’autre (je rappelle qu’au début du siècle, aux débuts du cinéma muet, il n’y avait pas de moteur, un film se projetait à la manivelle, donc la cadence d’image dépendait du niveau de fatigue du projectionniste…). Et d’autre part, il faut que les sons « marquants » (une porte qui claque par exemple) soient visibles, même si, en fait, elle a claqué entre deux images au tournage !
    Alors, du coup, effectivement, quand les bruits secs, ou les labiales d’un dialogue, sont « entre deux images », on peut synchroniser le son un tantinet en avance.
    Ce qui rend les choses à la fois plus simples et plus complexes, c’est qu’en format numérique, une piste son est elle aussi discontinue. La fréquence d’échantillonnage n’est bien entendue pas comparable à celle des images, en bonne qualité elle tourne autour de 40 000 Hz, mais du coup, un logiciel de montage interprète ces pistes son en terme « d’images sonores », parcelles sonores d’1/24e de seconde. Ce qui rend d’autant plus irréconciliable la synchronisation parfaite, puisqu’on doit coupler nécessairement une image précise avec une image sonore, Alors, si la synchro « parfaite » est impossible, on peut décider de mettre le son en avance plutôt que l’image…

    Aujourd’hui, la plupart du temps, on fait le contraire, puisque lorsqu’on s’appuie sur un clap, on place la tête du train d’onde sur la première image où le clap est fermé (donc si le clap s’est fermé entre deux images, l’image sera un peu en avance). Ou alors, lorsqu’on a un budget suffisant et qu’on tourne en HD, on utilise un appareil qui synchronise les time code (intitulé horaire de chaque image au sein du fichier numérique) dès la prise de vue / prise de son, au tournage donc.

  8. Très interessant, je ne savais pas tout ça…

  9. je kiffe grave, lol. c vraiment bien réussit. mdr

Laisser un Commentaire

XHTML et ShortCode : Vous pouvez utiliser <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> [card]

Suivez les commentaires par le flux RSS dédié à cet article.