Ekhorizon

Geekeries du Sud-Ouest : web, BDs, séries, ciné, anecdotes, réflexions et magret de canard
Bas de page

Moquerie

Date : lundi 29 novembre 2010 à 13h17
Numéro : 342/552 • Auteur : • Lien court : http://ekh.io/8n

Catégorie : Citations • Tags : , , , ,
Cet article est vieux de 7 années. Certaines informations peuvent être obsolètes, et le style d'écriture est peut-être un peu jeune. Merci d'en tenir compte, n'hésitez pas à le mentionner en commentaire, et bonne lecture !

Ce que j'aime bien chez les humoristes, c'est leur capacité à critiquer sans en avoir l'air. Voici une petite citation (que je qualifierai de "à contre-courant") entendue à la radio :

"C'est cool la religion catholique... on peut se moquer !
Je ne critiquerai aucune autre religion ce soir : j'ai pas envie de mourir !"
- Anthony Kavanagh, (Coming out)

J'avais commencé à rédiger quelques paragraphes, mais finalement, je trouve que cette citation se suffit à elle-même.

Vous avez aimé cet article ? Ou pas du tout ? Laissez votre avis en un clic, en étant le premier à le noter...
Noter cet article : note 1/5note 2/5note 3/5note 4/5note 5/5
Loading...

Articles similaires

20 commentaire(s)
20 commentaire(s)
8 commentaire(s)
18 commentaire(s)
7 commentaire(s)

7 commentaires

  1. lol

  2. Je connais ce sketch de Kavanagh. Je n’aime pas tout ce qu’il fait, mais les morceaux choisis par Rires & Chansons sont vraiment bien.
    J’ai (re-re-re)eu exactement la même réaction ce week-end avec Groland.con, qui en met plein la vue (je châtie mon langage :p) aux catholiques avec le port du préservatif…
    Les auteurs perpétuent ainsi une double critique. Il faudrait demander à Darkpara comment ça s’appelle, c’est pas une mise en abîme, mais il y a un double (triple) message qui s’adresse à deux (trois?) groupes différents.
    Très fort!

    J-1791

  3. Entièrement d’accord. C’est les différents niveaux de compréhension qui sont très intéressants. C’est une chose de critiquer, ç’en est une autre de prendre conscience que tout le monde le fait, et c’est une troisième démarche de… critiquer la critique. ^_^

    Sinon, effectivement, Kavanagh a du bon, et du beaucoup moins bon… Mais c’est le seul comique qui rigole à ces propres blagues ! 😀 Et ça a un effet sympa.

  4. Dans la citation que tu mets en exergue, je ne trouve pas tellement qu’il critique la critique. Il me semble que c’est une simple critique déguisée de l’intolérance supposée par le comique des autres religions, non ?

  5. Disons qu’on peut l’interpréter de plusieurs manières.

    Mais pour moi, c’est plutôt une dénonciation du fait que c’est toujours les cathos qui sont sujets aux blagues, et que personne n’ose le faire pour d’autres religions…

  6. Tiens, j’avais pas le temps de commenter à l’époque, mais là je retombe dessus…

    La religion, c’est un des aspects les plus « irrationnels » et à la fois les plus « insidieux » d’une culture – je veux dire par là que c’est un des aspects les plus difficiles à approcher de l’extérieur (notamment lorsque c’est une religion à initiation, avec les membres de la communautés d’un côté, et les « autres » bien à part), et pourtant, elle a influence fondamentale mais pas nécessairement détectable par profane dans tous les autres aspects d’une culture : rites civiques (règles de politesse, sens du mariage, héritages, rites funéraires, etc.), arts, cuisine (notamment lorsqu’il y a des interdits alimentaires), mode vestimentaire…

    En l’occurence, dans le cas de l’humour, ce n’est pas parce qu’on ne le connaît qu’il n’existe pas ! Il existe par exemple un humour juif très riche, qui joue entre autre sur certains aspects religieux, mais qui nous est parfaitement inaccessible sans explications.

    Par contre, effectivement, l’humour est d’autant plus mal pris par les croyants les plus rigides qu’il est le fait d’un mécréant, plutôt que d’un membre de la communauté.

    Or, dans le cas du monde occidental (anciennement catholique et protestant principalement), on a vu ces derniers siècles une réelle émancipation de la culture en général par rapport à la religion qui la fondait (visible au simple fait qu’on puisse définir et distinguer ce qu’est « la religion », terme intraduisible dans de nombreuses langues même si par défaut on parle alors simplement du « culte »), ce qui permets l’existence jamais vu ailleurs d’individus appartenant à la communauté culturelle sans appartenir à la communauté religieuse; ce qui les rends tout de même en possession des codes pour comprendre plus ou moins la religion (et donc, en traiter humoristiquement) de l’extérieur…

  7. Je te suis totalement, Dark Para.

    Mais encore une fois, ce que je souligne, ce n’est pas l’humour envers les cathos : c’est l’absence d’humour envers tous les autres (par opposition à l’humour interne, dans les deux cas). ^_^

Laisser un Commentaire

XHTML et ShortCode : Vous pouvez utiliser <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> [card]

Suivez les commentaires par le flux RSS dédié à cet article.