Ekhorizon

Geekeries du Sud-Ouest : web, BDs, séries, ciné, anecdotes, réflexions et magret de canard
Bas de page

Après le générique

Date : mercredi 13 avril 2011 à 12h47
Numéro : 363/552 • Auteur : • Lien court : http://ekh.io/6j

Catégorie : Cinéma • Tags : , ,
Cet article est vieux de 6 années. Certaines informations peuvent être obsolètes, et le style d'écriture est peut-être un peu jeune. Merci d'en tenir compte, n'hésitez pas à le mentionner en commentaire, et bonne lecture !

Dans la famille, on a un certain nombre de traditions, plus où moins loufoques. L'une d'elle est de rester systématiquement jusqu'à la toute fin du générique, lorsque nous allons au cinéma. Tradition que je me fait un plaisir à perpétuer, bien que n'étant pas particulièrement cinéphile..

Et je me sentais un peu seul, jusqu'à ce que je tombe sur cet article, découvert grâce à @browncoat. Je sais désormais que je ne suis pas le seul dingue !

Mais pourquoi faire ça, au risque d'atteindre les limites de la patience de ceux et celles qui m'accompagnent ?

L'article apporte plusieurs arguments, et pour ma part, j'insisterai sur le seul qui me motive vraiment : la possibilité de voir une petite scène supplémentaire, appelée « stinger » (il peut aussi s'agir d'un son : bruit ou phrase, sans image) ! Elles ne durent parfois qu'une demi-seconde, mais elle sont savoureuses après 10 minutes d'attente, et elle permettent de sortir du cinéma en restant un peu plus longtemps dans l'ambiance du film (que l'apparition du générique casse souvent).

Je vous propose de vous en faire partager quelque unes, devenues des classiques (et des victoires sur les mauvaises langues) dans la famille...

  • X-men III (Brett Ratner, 2005) : Dans le film, Charles Xavier (pr. X) montre à ses élèves une vidéo dans laquelle un patient est maintenu en vie dans un hôpital : son corps est intact mais son esprit semble vide. Quelques scènes plus tard, le professeur X est tué par Phénix. La stinger après le générique montre l'homme de l'hôpital se réveiller, et l'infirmière lui dire "Bonjour professeur Xavier".
  • Les visiteurs (Jean-Marie Poiré, 1993) : Après le générique, une scène d'une demi seconde montre un chevalier, avec des lunettes de soleil, saluer le public. Pour la petite histoire, c'est mon père qui avait remarqué cette stinger, alors qu'il était au cinéma avec ma belle-mère. Celle-ci ayant regardé ailleurs durant la demi-seconde fatidique, elle n'a pas voulu croire mon père quand il le lui a dit, et ils sont resté à la séance suivante pour vérification.
  • Mission : Cléopatre (Alain Chabat, 2001) : Cette stinger triche un peu, car en réalité, plusieurs scènes ont été insérées tout au long du générique (le fameux "Phare à On"). Il faut cependant une longue attente entre la dernière et la stinger, qui montre le personnage d'Amonbophis, toujours encastré dans un mur, appelant à l'aide.
  • Starwars I (George Lucas, 1999) : Celle-ci est une stinger auditive : la fin du générique nous fait entendre la respiration de Dark Vador. Notons que malgré ce son ainsi que la large publicité faite autour du film à l'époque, celui-ci n'a pas grand chose à voir avec le personnage de Vador en tant que tel ! Dans le film, les personnages principaux sont plutôt Qui-Gon et Obi-Wan, la galaxie ne semble pas en péril, Skywalker n'apparait qu'au milieu du film, et est encore très loin du jedi ambigüe qu'il deviendra.
  • Le sixième sens (M. Night Shyamalan , 1999) : Cette stinger auditive (aussi) fut découverte par mon frère Tom, chapeau à lui car elle est loin d'être évidente. Dans le flim, le psychologue joué par Bruce Willis découvre que le garçon qu'il suit est réellement en contact avec les morts grâce à un enregistrement audio : en augmentant le son d'une bande magnétique enregistrée auprès d'un ancien patient à lui, il entend à son tour un esprit s'exprimer en espagnol "Yo no quiero morir". A la fin du générique du film, si vous mettez le son à fond, vous entendez cette même réplique.
    • Voilà une partie de notre tableau de chasse, et pourquoi je ne quitte pas une salle de ciné avant l'apparition de l'écran blanc. Et vous ? Avez-vous identifié des stingers, vous aussi ? Je ne parle pas de celles qu'on peut trouver sur internet, mais de celle que vous avez pu découvrir vous-même...

Vous avez aimé cet article ? Ou pas du tout ? Laissez votre avis en un clic, en étant le premier à le noter...
Noter cet article : note 1/5note 2/5note 3/5note 4/5note 5/5
Loading...

Articles similaires

27 commentaires

  1. En tout cas ça fait plaisir de ne pas se sentir seul à faire ça et à se faire regarder bizarrement par l’hôtesse qui vient nettoyer la salle ainsi que par les gens qui attendent l’accès à la salle pour la séance d’après.

    Sinon, il me viens en tête deux autres exemples à savoir la bande annonce du troisième volet de Matrix à la fin du second film et une scène à la fin d’Iron Man 2 qui se situe dans le désert si je me souviens bien …

  2. (L’anti-spam n’est pas vraiment exact… Combien font 1 et 3 ? non ça ne doit pas faire 4 ça doit faire 13 ! 1+3=4, 1 et 13=13, non mais !)

    Personnellement quand je vais au cinéma, une fois le film fini, je me lève pour sortir. Et là il y a souvent ma fiancée ou des amis qui restent pour regarder le générique, mais vraiment le regarder en s’intéressant particulièrement aux noms des doubleurs ! C’est vrai que ça a du arriver bon nombre de fois à chacun d’entre vous de vous dire : »mais c’est la voix de Dumbledore ! De Saroumane ! De machin truc !’ et c’est intéressant de connaître le nom de ces doubleurs dans notre langue et voir tous les films auxquels ils ont participé.
    Du coup je m’ennuie en attendant que ce soit fini et je me dis : »bon, j’espère qu’il y a au moins une mini scène à la fin… » Ce qui fait que moi aussi j’ai pu voir un certain nombre de stingers.

    – Récemment il y a eu Pirate des caraïbes 3 ! célèbre scène où l’on voit Will revenir de l’au-delà (je ne sais comment l’appeler autrement ) après 10 ans à s’occuper des âmes des marins morts en mer pour revenir voir pour 1 journée sa femme et son fils !

    Je ne me souviens + de tous les films mais il y en a un certain nombre. D’ailleurs on parle de film… mais dans les jeux vidéos aussi on trouve ce genre de scènes cachées !!!
    Le meilleur exemple de tous… :
    – <3<3<3<3<3<3<3 Final Fantasy VII ! <3<3<3<3<3<3<3 A la fin du jeu, après les crédits, on voit Nanaki ( alias RedXIII ) avec ses 2 fils, courir le long des falaises de Cosmo Canyon, bondir de rochers en rochers pour finalement atteindre le sommet et découvrir… ce que je vous laisse découvrir pour les fans de FF qui n'ont pas vu cette scène après avoir fini le jeu ^^ !

  3. Le film Agence tout risque possède un stinger, où on voit les anciens acteurs de la série.

  4. Super article, ça faisait longtemps qu’il n’y avait rien de neuf dans le coin!

    @Thörist: hmmm, est-ce qu’on peut vraiment appeler la fin de FF7 un stinger?
    Il y en a eu alors dans le 8, le 9, le 10 et j’en passe…

  5. Pour ma part, j’ai toujours trouvé cette attente de la fin du générique de fin inutile. De plus cela n’apporte souvent pas grand chose. Les marvels sont très forts pour çà, il y en a souvent.

  6. @ le_tauri:

    Bonsoir à toi, et bienvenue par ici.

    Vraiment, la BA et Matrix était à la fin du II ? Remarque, ils avaient déjà fait ça pour retour vers le Futur II et III, mais la BA était avant le générique. Pour Iron Man, comme dit dans l’article, il semble que ce soit devenu systématique pour les films sur l’univers marvel.

    @ Thörist:

    Pour ma part, je m’interesse rarement au générique en lui-même, mais chercher des noms d’acteurs ou de doubleurs se comprend tout à fait !

    Faut pas qu’on ailles au ciné ensemble, alors. Car moi, je reste jusqu’à la fin just for fun !

    @ Fufu:

    Maintenant que tu le dis, j’en avais entendu parler. Mais je ne connais ni la série, ni le film.

    @ JPeG:

    C’est ce que j’ai cru comprendre au GOLF. Donc j’ai terminé celui-ci, que je ardais sous le coude depuis quelques temps…

    @ Tharkun:

    Ce n’est pas inutile au sens strict puisque ça a une fonction : attendre une stinger. Après, quand à l’importance que tu accordes à l’utilité d’une telle attente…

  7. @ Ekho :
    Ben y a pas de souci pour le ciné ^^ je me lèverais machinalement, te verrais resté assis et me dirait ah zut c’est vrai qu’il aime bien attendre la fin et j’attendrais calmement ^^

    @Jpeg :
    Sachant qu’il y a une vidéo, le générique puis le noir et une dernière vidéo qui s’enclenche, oui il s’agit d’un stinger et oui il y en a eu dans bcp de FF. Ils comprennent rien ces toulousains :p

    @tharkun :
    Je trouve pas ça inutile non + dans le sens où en général, tout ceux qui ont participé au film autres qu’acteur et réalisateur on s’en fout complètement. Le stinger est une manière de forcer les gens à regarder le générique et voir défiler les noms de toute l’équipe du film, un moyen certes inefficace mais louable d’apporter un peu de reconnaissance à ces personnes de l’ombre.

  8. Ekho a écrit :

    @ Tharkun:
    Ce n’est pas inutile au sens strict puisque ça a une fonction : attendre une stinger. Après, quand à l’importance que tu accordes à l’utilité d’une telle attente…

    C’est ce que je te dis, attente inutile. Puisque je considère que cela n’apporte rien, cela ne sert à rien à mes yeux…

    Thörist a écrit :

    @tharkun :
    Je trouve pas ça inutile non + dans le sens où en général, tout ceux qui ont participé au film autres qu’acteur et réalisateur on s’en fout complètement. Le stinger est une manière de forcer les gens à regarder le générique et voir défiler les noms de toute l’équipe du film, un moyen certes inefficace mais louable d’apporter un peu de reconnaissance à ces personnes de l’ombre.

    Pourquoi faut-il toujours apporter de la reconnaissance partout ? Il ne faut pas oublier que ces gens ne font que leur boulot. Je considère qu’il est très bien de noter les noms des gens qui ont travaillé sur un projet, mais le but n’est pas la reconnaissance.
    Parce que sinon c’est dégueulasse par rapport à d’autres métiers où des personnes travaillent dans l’ombre elles-aussi sans pour autant avoir de reconnaissance.

  9. +100 thôrist sur FF7 !

    Moi je reste jusqu’à la fin, parce que liz le fait. Et puis ça permet d’éviter les foules à la sortie, et le bruit.
    Et j’aime bien les stinger

  10. Tharkun a écrit :

    Thörist a écrit @tharkun :
    Je trouve pas ça inutile non + dans le sens où en général, tout ceux qui ont participé au film autres qu’acteur et réalisateur on s’en fout complètement. Le stinger est une manière de forcer les gens à regarder le générique et voir défiler les noms de toute l’équipe du film, un moyen certes inefficace mais louable d’apporter un peu de reconnaissance à ces personnes de l’ombre.

    Pourquoi faut-il toujours apporter de la reconnaissance partout ? Il ne faut pas oublier que ces gens ne font que leur boulot. Je considère qu’il est très bien de noter les noms des gens qui ont travaillé sur un projet, mais le but n’est pas la reconnaissance.
    Parce que sinon c’est dégueulasse par rapport à d’autres métiers où des personnes travaillent dans l’ombre elles-aussi sans pour autant avoir de reconnaissance.

    Bon, je ne suis un spectateur lambda, puisque je travaille (enfin j’essaie) dans l’audiovisuel, alors c’est sans doute pour cela que je ne peux pas voir les choses comme vous. Mais un générique, ça peut se regarder, si si. L’ordre dans lequel les postes sont donnés, l’importance typographique donnée à tel ou tel poste, le degré d’exhaustivité (j’ai vu certain films indiquer les techniciens de surface du studio…), et les remerciements, sont révélateurs, à qui sait les comprendre, de certaines difficultés rencontrées, ou de l’ambiance du tournage…

    Je ne prétends pas bien entendu « analyser » tous les génériques de tous les films que je vais voir, et je ne reste pas systématiquement, mais de là à dire que c’est parfaitement inutile…

  11. @Thörist: Finis les premiers FF avant de faire des remarques de ce genre à tes ainés, je te prie 😉

  12. Super l’anti-spam, j’écris un paquet, je ne réponds pas à la question, ça efface tout ce que j’ai écrit…
    Plus le temps de réécrire quelque chose d’élaboré.

    En gros, je disais que les stingers faisaient partie d’un ensemble plus grand, clins d’oeils et autres détails cachés, dont on ne connait pas forcément la clé pour les découvrir/déchyffrer.

    @Thörist: je te mets au défi de trouver les chocobos cachés dans le film Final Fantasy The Spirit Within!

  13. Tharkun, je parle de reconnaissance parce que le cinéma, le théâtre, la télé, ce sont des métiers où on parle bcp de reconnaissance mais tjrs les mêmes personnes : acteurs, réalisateurs, producteurs, animateurs… Ces personnes sont systématiquement mises en avant, comme si le film ou l’émission ou la pièce se réduisait à eux en oubliant totalement les autres… Comme s’ils avaient rien foutus…
    Pour comparer, imaginons qu’on fasse parti de l’équipe d’un graphiste très célèbres pour un site, tu fais la programmation, je m’occupe du design et à la fin « voici le nouveau site web de Mr Machin, graphiste internationalement reconnu… » ça me ferait profondément chier d’avoir passer des mois et des mois à bosser pour qu’on me zappe totalement alors qu’une autre personne ayant participer au projet récupère toute la gloire… Soit on mentionne toute l’équipe, soit personne… Le but n’est pas la reconnaissance, ils font leur boulot, oui mais les acteurs et réalisateurs aussi, et pas tjrs bien… Pour moi ils sont pas + importants que l’équipe technique et le stinger est un bon moyen pour ne pas les oublier en forçant à visionner le générique.

    @ Jpeg :
    Quel rapport avec les vieux FF ? Je dis qu’à la fin d’FF7 y en a un, tu me réponds non c’en est pas un, je te donne les éléments qui me font dire que oui, c’en est clairement un et voilà… on s’en fiche que dans les premiers il n’y en ai pas… Les stingers c’est surtout en vidéo ou en son, pas en animation 2D d’il y a 20 ans… et j’ai fini le 1 et le 2 mÔssieur ! il me manque que le 3,4 et 5 dans ma culture Final Fantasy, c’est pas scandaleux ^^. Enfin si mais bon… ;p
    Quant au défi si tu veux partir dans les défis Final Fantasy je te met la misère quand tu veux Jpeg :p mais entre parenthèse, je sais même pas pourquoi ce film porte le nom Final Fantasy tellement il n’a strictement rien à voir avec l’univers et le principe même des FF… il était « beau » mais je l’ai trouvé franchement pourri…

  14. Hmmm c’était ptetre plus clair dans la version longue de mon post, où je t’exhortais, jeune homme, de ne pas manquer de respect à ton aîné!
    A plus forte raison, un jeu vidéo se doit de contenir un stinger à la fin du générique 🙂
    Souvent relié au replay value du jeu d’ailleurs (ah, tu as débloqué un nouveau niveau, je te montre subrepticement comment y aller)

  15. Thörist a écrit :

    Pour comparer, imaginons qu’on fasse parti de l’équipe d’un graphiste très célèbres pour un site, tu fais la programmation, je m’occupe du design et à la fin « voici le nouveau site web de Mr Machin, graphiste internationalement reconnu… » ça me ferait profondément chier d’avoir passer des mois et des mois à bosser pour qu’on me zappe totalement alors qu’une autre personne ayant participer au projet récupère toute la gloire… Soit on mentionne toute l’équipe, soit personne… Le but n’est pas la reconnaissance, ils font leur boulot, oui mais les acteurs et réalisateurs aussi, et pas tjrs bien… Pour moi ils sont pas + importants que l’équipe technique et le stinger est un bon moyen pour ne pas les oublier en forçant à visionner le générique

    Ah bah alors va falloir t’y faire parce que ca va te faire profondément chier bien souvent. Le problème aussi est que tout le monde ne peut pas retenir l’ensemble des noms, du coup il est difficile de se dire « tiens yavait tel preneur de son, je vais aller voir le film ».
    Et je suis désolé mais il arrive que certains acteurs soient plus importants dans un film que l’équipe technique même si celle-ci fait un boulot de feu de dieu. Parfois sans l’acteur le film ne serait rien ou n’aurait même pas pu exister.

    Mentionner toute l’équipe est un but noble, le problème est que quand on voit le nombre de personnes qui peuvent travailler sur un projet, çà fait une liste très très très très longue et on ne peut pas toujours mettre tout le monde ne serait-ce que par souci de place.

    Tu sais je n’ai pas l’impression que les équipes techniques etc soient oubliés, tout le monde sait que le cinéma est une énorme machine qui nécessite beaucoup de personnes.

  16. Rho ! Il suffit que je n’allume pas mon PC de la soirée, et j’ai 10 commentaires de retard !

    J’essaye d’y répondre ce midi…

  17. Je suis d’accord avec Jeremy : Dans notre monde actuel, c’est TRES fréquent que tout le crédit pour un projet (film, site, ou presque n’importe quoi) soit intégralement donné à la tête de file des personnes ayant réalisé le projet.
    Et je pense que c’est particulièrement vrai dans le monde du graphisme, de la mode, etc
    Et je pense que les thésard peuvent aussi te faire part de ça. Il arrive souvent qu’un directeur de thèse récupère quasi tout le crédit pour la thèse d’un de ses thésard. Classique presque…

  18. @ jpeg :
    Même si c’est pour rigoler je vois vraiment pas de quoi tu parles en disant « ce genre de remarques… respect envers les vieillards… euh tes aînés pardon… » x) Quand est-ce qu’on s’enterre 1 mois pour jouer à tous les FF cultes ensemble =D ?

    @tharkun :
    Non ça va pas m’enquiquiner souvent pare que je bosserais soit en tant qu’auto-entrepreneur, soit dans une agence-studio-entreprise sans stars du graphisme donc ce sera la boîte ou le studio dont on parlera. Dans ce cas je m’en fiche d’être reconnu par le public du moment que la boîte reconnait la qualité de mon travail et qu’une personne de l’équipe n’est pas + mise en avant qu’une autre.
    Certes pour le cinéma c’est différent, il y a bcp de films qu’on va voir à cause de l’acteur qui peut être suffisamment doué pour rajouter véritablement un + au film par rapport au scénario initiale (Johnny Deeeeeepp), ou encore à cause d’un réalisateur qu’on apprécie particulièrement, ça reste eux l’âme du film, ce qui fait qu’on l’apprécie ou non, mais sans l’équipe technique le film ne serait rien non plus…
    Quoiqu’il arrive, le débat initiale portait sur l’utilité des stingers, toi ça ne te motive pas à attendre la fin et ça ne t’apporte rien mais c’est pas pour autant que c’est inutile parce qu’ils sont là pour de bonnes raisons, pas pour faire joli, ils savent que certaines personnes restent jusqu’au bout, ils savent que certains attendent les stingers, le spoiler en lui-même est utile pour apporter un détail comique, un éclaircissement, un bonus, voir un spoiler ou une bande-annonce pour la suite. Et de manière indirect il l’est pour voir l’équipe du film et si ces derniers font leur boulot et ne cherchent certes pas la reconnaissance c’est juste bien de montrer qu’on ne les oublie pas non plus et c’est utile pour ça.

  19. Ekho, dépêche-toi parce que les comms continuent à affluer ^^

  20. Je n’ai pas dis que les stingers sont inutiles. J’ai dis que JE TROUVE CELA INUTILE.

    Si on ne peut plus donner son opinion sans que tout le monde croit qu’on donne une généralité, on ne s’en sort plus…

  21. Nous sommes humains et contrairement à ce que tout le monde croit, l’égalité parfaite chez les hommes n’existe pas. Nous faisons tout ce que nous pouvons pour y tendre mais il y a toujours des inégalités.

    Cela vaut pour le monde du travail où tu auras toujours quelqu’un pour prendre le crédit de ce que d’autres ont fait. Il y aura toujours des personnes plus mises en avant que d’autres dans une équipe, quelles qu’en soient les raisons.

  22. Ok Tharkun, d’accord avec toi ^^
    On est tous conscients de la différence entre son opinion et une généralité alors pas de souci, dsl de pas l’avoir vu avant.

    Quant à l’égalité ou plutôt l’inégalité ^^ bien sûr. J’espère juste tomber sur des boîtes où ce sera pas trop le cas ou plutôt que ce ne soit pas tjrs la même personne mise en avant.

  23. Pour en revenir au besoin de reconnaissance : le générique n’existe pas depuis les débuts du cinéma. C’est une tradition qui s’est mise place peu à peu, en commençant par les acteurs, puis les chefs de postes, etc. Le succès des festivals ou des « académies » qui priment les différents aspects techniques ont aussi participé à ce phénomène, le grand public s’intéressant, dans le cinéma plus qu’ailleurs, aux hommes de l’ombre. Et puis l’habitude s’est répandue, par exemple, aux jeux vidéos, pour lesquels la formule « texte défilant sur une musique » sied bien – au contraire par exemple d’un CD, où l’on se contente de marquer les gens en dernière page des livrets, parce que rajouter une piste « générique » où l’on entendrait énumérer le rôle de chacun, ça marcherait moyen… Par contre pour ce qui est des livres, on trouve généralement mention de l’auteur, éditeur, traducteur et illustrateur s’il y a lieu, imprimeur, voire parfois plus : chef de collection, etc.
    Quant à la légitimité de cette imposition de reconnaissance, elle est une particularité des secteurs « créatifs » – reste à définir où commence la création. Pour ma part, je ne serai pas choqué de trouver sur l’emballage d’un plat cuisiné le nom de l’équipe qui a élaboré la recette, par exemple – mais c’est une pratique qui n’a pas cours. Peut-être parce qu’ils n’en sont pas spécialement fiers… Ou encore, les notices et mode d’emploi d’un gadget hi-tech pourrait mentionner le nom des concepteurs : faut vraiment le vouloir pour le découvrir, d’autant que les marques sont souvent seul ayant droit des produits conçus en leur sein.

    Il y a néanmoins une grosse différence entre le cinéma et les autres secteurs. Reprenons l’exemple du livre : on détaille rarement toute l’équipe de la maison d’édition sur la deuxième de couverture, alors qu’on pourrait le faire. Sauf que lorsqu’on travaille dans une maison d’édition, en général, c’est pour un certain temps, et même si l’on peut vouloir changer après quelques mois ou années, on ne fera pas 36 entreprises dans sa carrière.
    Dans le cinéma, de nos jours, et même si c’est moins vrai dans le cas des Majors que dans le cinéma indépendant, on ne travaille pas « vraiment » POUR UN producteur, on travaille toujours SUR UN film. Du point de vue des professionnels, qui se connaissent plus ou moins entre eux, le générique sert à garder à l’esprit qui a fait quoi et avec qui. Du point de vue des spectateurs, et bien, vous ne trouverez pas grand monde qui vous dira : « moi je suis fan des films d’Universal, par contre les films WB me laissent froid ». Une maison de production ne danse pas sur le même pied qu’une marque de voiture ! Bien sûr, c’est moins vrai dans les secteurs du jeu vidéo ou du film d’animation…
    Néanmoins, cette nuance suffit à justifier le recours au générique.

    ps : mon rêve s’est exaucé, je ne suis plus le seul à poster des « pavés » en guise de commentaires sur Ekhorizon ! Merci Thörist !

  24. En tout cas, sauf complot de la chaîne UGC, il n’y a pas de stinger à la fin du dernier X-men… La tradition Marvel se perd ! À moins que ce soit à cause du statut de « prequel » de cet opus de la saga : pas de suite encore à venir !

  25. Ha ? Il me tarde vraiment de le voir…

    Amusant ! Observation similaire : il n’y a pas non plus de stinger à la fin du tout premier x-men (que j’ai revu hier soir).

  26. Tiens, faut croire que les interrogations d’Ekho sont à la mode :

    http://www.linternaute.com/cinema/film/les-meilleurs-bonus-des-generiques-de-fin/

    http://www.dailymotion.com/video/xjfozw_norman-fait-son-cinema-ep1-les-generiques_fun

  27. Effectivement ! 😀

    Je ne savais pas qu’il sévissait aussi sur Dailymotion, le Norman !

Laisser un Commentaire

XHTML et ShortCode : Vous pouvez utiliser <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> [card]

Suivez les commentaires par le flux RSS dédié à cet article.