what is the cost of astelin safest place buy cialis online buy propecia cheap online uk is adcirca cheaper than cialis buy kamagra in chiang mai

Ekhorizon

Geekeries du Sud-Ouest : web, BDs, séries, ciné, anecdotes, réflexions et magret de canard
Bas de page

L’Ascension, dans Stargate (partie 1 sur 3)

Date : samedi 7 mai 2011 à 20h16 • Mise à jour : lundi 8 septembre 2014 à 15h03
Numéro : 368/553 • Auteur : • Lien court : http://ekh.io/1d

Catégorie : Stargate • Tags : , , , , ,
Cet article est vieux de 8 années. Certaines informations peuvent être obsolètes, et le style d'écriture est peut-être un peu jeune. Merci d'en tenir compte, n'hésitez pas à le mentionner en commentaire, et bonne lecture !

L'Ascension est un concept central dans la mythologie de Stargate. On commence à la découvrir dans la saison 31 de SG1 (on pourrait même parler de la saison 2, quant on apprend la disparition des Anciens2 ) et on en parle encore dans la saison 2 de SGU. Je vous propose donc de revenir en détails, et de la manière la plus exhaustive possible, sur tout ce que l'on sait sur l'ascension...

Cet article se veut un point de vue in-universe, et n'a pas pour but de critiquer le concept d'ascension dans Stargate, en perspective à d'autres œuvres, par exemple. J'ai essayé de faire preuve de rigueur lors de la rédaction de cet article, en m'appuyant au maximum sur la série (de nombreux spoilers sont à redouter pour ceux qui ne l'ont pas vu entièrement). J'ai cependant pris la liberté de proposé quelques théories personnelles ; dans ce cas, cela vous est explicitement indiqué.

Suite à certaines critiques récentes, cet article sera donc proposé en trois parties, lisibles et commentables séparément. Les seconde et troisième parties arriveront plus tard (bien quelles soient déjà presque entièrement rédigées et illustrées).

Vocabulaire

Pour commencer, il convient de définir un certains nombre de mots de vocabulaires, afin de clarifier la suite de l'article, et éviter toute confusion.

Ascensionnés ou êtres supérieurs : Être ayant effectué l'ascension, et vivant donc sur un plan de conscience supérieur. Il peut appartenir à n'importe quelle race (humain, ancien, ori, goa'uld...).

Anciens : Très ancienne race humaine, disparue à ce jour. De nombreux anciens ont effectué l'ascension. Par abus de langage, on désigne souvent par "anciens" les être ascensionnés, mais nous éviteront cette confusion dans cet article.

Dimensions : Par abus de langage, désigne des portions de notre univers qui cohabitent en parallèle sans interférer. Le passage d'une dimension à l'autre se traduit généralement par une impossibilité d'interagir avec sa dimensions d'origine.

Hyperespace : Dimension parallèle particulière, permettant notamment aux vaisseaux de voyager bien plus vite que la lumière, en quittant momentanément l'espace normal.

Subespace : Semblable à l'hyperespace, le subespace est une dimension parallèle dans laquelle seuls les signaux et l'énergie peuvent se déplacer, à une vitesse quasi-instantanée.

Réalités alternatives ou Univers alternatifs : Désigne différents univers possibles. En effet, la réalité n'est qu'une possibilité, parmi de nombreuses autres qui existent tout autant. Ainsi, il existe des univers alternatifs où les goa'uld ont envahit la Terre. Pour récapituler : chaque univers abrite un certain nombre de dimensions parallèles (cf. ci-dessus), mais il existe un nombre infini d'univers décrivant toutes les tournures possibles de l'Histoire.

Plan d'existence supérieur ou niveau de conscience supérieur ou illumination : désigne le "royaume" des ascensionnés, le lieu où ils résident, bien qu'il ne s'agisse pas d'une position géographique, mais plutôt d'un état métaphysique.

Voie Lactée : Galaxie abritant la Terre et de très nombreuses autres planètes peuplées de races très variées. Autrefois habitée par les anciens.

Galaxie Ori : Galaxie actuelle des oris, peuplée d'humains. Autrefois habitées par les altérans.

Pégase : Petite galaxie abritant de nombreuses population humaines, ainsi que des wraiths et plusieurs races aliens.

Brève histoire des anciens

Avant d'entrer dans le vif du sujet, je vous propose de revenir rapidement sur l'histoire des anciens. Même s'il ne s'agit pas là du sujet de l'article, leur histoire est grandement liée ce que nous savons de l'ascension.

Tout commence dans une galaxie très lointaine, il y a plusieurs dizaines de millions d'années. Un peuple identique aux humains que nous sommes apparait et se développe, colonisant de nombreuses planètes et faisant preuve de grandes capacités. Ils se nommaient les altérans. Mais un schisme apparu dans leur civilisation : une partie d'entre eux se tourna vers l'intégrisme religieux et monta une religion dont ils étaient les dieux.

Ils se nommèrent les oris. On ignore auprès de quelles populations ils se firent passer pour des divinités, mais il est possible qu'il s'agisse d'humains (puisqu'on connait aux anciens la capacité technologique de créer la vie, et en particulier la vie humaine). Il semble que les oris soient les premiers a avoir effectué l'ascension, ou du moins à l'avoir approchée3.

Les altérans qui n'adhérèrent pas à Origine (la religion des oris) prirent le fuite à bord d'immenses vaisseaux et quittèrent leur galaxie d'origine. Ils errèrent pendant une durée indéfinie, puis arrivèrent dans la voix lactée, sur la planète Dakara. Là, ils développèrent leur science et se firent connaitre sous le nom d'anciens. Ils mirent notamment au point le réseau de portes des étoiles (dans notre galaxies, ainsi que peut-être dans d'autres galaxies, telle la galaxie d'Ida, demeure des Asgards), et tentèrent de nombreuses expériences, dont le projet Destiny. Mais leurs anciens frères de sang leur tenaient rancune, et les oris leur envoyèrent un virus déclenchant une pandémie galactique. La vie fut totalement rayée de la Voie Lactée. De nombreux anciens périrent, d'autres se tournèrent vers l'ascension. D'autres encore fuirent dans la galaxie de Pégase, non sans relancer le processus de la vie dans la voie lactée auparavant (grâce à un immense dispositif placé sur Dakara).

Dans la Galaxie de Pégase, les anciens reconstruisirent leur civilisation et battirent notamment plusieurs vaisseaux-citées, sur le modèle de la mythique Atlantis, ainsi qu'un nouveau réseau de portes. Ils se firent connaitre sous le nom de Lantiens, du nom de la planète Lantia qui abritait Atlantis. Ils peuplèrent Pégase par leur civilisation, ainsi qu'en créant de nombreuses populations humaines. Mais ils finirent par découvrir une planète abritant des insectes, les "ectoparasites". Ces êtres, mêlant leur ADN à de l'ADN humains, donnèrent naissance à une race terrifiante : les wraiths, se nourissant de la vie d'êtres vivants. Une guerre finit par se déclarer entre les lantiens et les wraiths. Guerre que les lantiens finirent par perdre. Les derniers d'entre eux durent fuir et revinrent sur terre il y a 10'000 ans.

Les rescapés lantiens découvrirent une voie lactée pleine de vie, grâce au processus lancé plusieurs millions d'années plus tôt sur Dakara. Peu nombreux et dans une galaxie qui leur était devenue inconnue, ils se mêlèrent aux humains qui avaient eux-même créés ou effectuèrent l'ascension.

Définition de l'Ascension

Un quelques mots, l'ascension est le processus par lequel un être est suffisamment évolué pour se défaire de son enveloppe physique. Il quitte alors le monde matériel pour ne devenir que pure énergie.

Sous cette nouvelle forme, il s'affranchit des nombreuses contraintes d'une vie matérielle (effet du temps, mort, notions de temps et d'espace) et acquiert pouvoirs colossaux et connaissance phénoménale.

Ainsi, effectuer son ascension revient clairement à un changement d'état, même si le concept de "plan d'existence supérieur" est une métaphore parlante et souvent employée. Des interactions sont tout à fait possibles entre ce niveau de conscience et le monde matériel, et ce dans les deux sens. Nous y reviendrons plus bas.

Lors de l'ascension, si le corps se transforme en pure énergie (au sens propre), l'esprit de l'être qui effectue l'ascension s'ouvre à un nouveau niveau de conscience. Il s'agit donc d'un processus conscient et volontaire, apogée d'un esprit ouvert à l'extrême, et d'une intelligence particulièrement clairvoyante.

Signalons qu'il existe globalement deux manières d'effectuer l'ascension :

  • Être suffisamment évolué mentalement et physiologiquement pour effectuer le processus soi-même. Certains paramètres sont scientifiquement quantifiables, comme une activité synaptique d'au moins 90%, ainsi qu'une fréquence cérébrale entre 0.1 et 0.9Htz4.
  • Être aidé par un être supérieur. Dans ce cas, l'ascensionné met l'individu dans les conditions nécessaires. Cette aide est très souvent accompagnée d'une vérification de la moralité et des capacités (ainsi que des motivations) du sujet : c'est son évolution spitiruelle qui est nécessaire, et jugée par l'être supérieur aidant5. Mais dans l'absolu, un être supérieur peut "élever" n'importe qui.

Généralement, l'ascension se produit au moment de la mort. Lors d'un processus naturel, c'est à cet instant que le cerveaux remplit les paramètres requis au processus, et c'est souvent cet instant qui coïncide avec une volonté, pour l'être concerné, de passer à un nouveau stade d'existence. Dans le cas d'une aide de la part d'un être supérieur, celui-ci choisira aussi le moment de la mort, pour dresser un bilan avec l'être qu'il souhaite aider, tout en insistant sur le fait que l'ascension correspond bien à la "mort" de son ancienne existence6. Il peut cependant arriver que l'ascension s'effectue alors qu'on est en pleine santé (ce fut le cas pour Shifu7, ainsi que le peuple du Cloitre8, cf. plus bas).

Quoi qu'il en soit, notons bien que l'ascension n'est pas la Mort ! Toutefois, après avoir effectué l'ascension, l'être devenu supérieur n'a généralement plus aucun contact avec son ancienne vie, ce qui amènent ses (anciens) proches à le considérer comme décédé.

Les êtres supérieurs sont généralement invisibles pour le monde matériel. Cependant, s'il leur arrive de se manifester, leur forme habituelle est un halo énergétique blanc de taille globalement humaine, flottant dans les airs, et parcouru de nombreux filaments. S'il s'agit là de la forme la plus habituelle, notons qu'il peuvent aussi prendre l'apparence d'un halo de couleur rouge/orangée9 ou d'un brouillard noir10. En outre, les être supérieurs, quant ils n'apparaissent pas sous forme de halo, aiment à prendre une apparence identique à leur ancienne forme.

Sur le chemin de l'Ascension

Bien que l'ascension soit généralement associé à l'instant marquant la transformation en pure énergie, le chemin qui y mène est très long. L'ascension n'est pas un phénomène binaire : il existe de nombreuses étapes intermédiaires entre un être vivant "normal" et un être supérieur. Ces étapes ne sont d'ailleurs pas clairement définies, mais je vous propose de les balayer...

Comme indiqué plus haut, l'ascension est un acte volontaire, nécessitant une désir concret. Pourtant, certaines formes de vies basiques semblent à cheval entre notre monde physique et le plan supérieur. Une entité étrange, se manifestant sous la forme d'un nuage noir vivant, fut longtemps étudiée par les Lantiens sur Atlantis. Il semble que cette forme de vie fut une des clés qui permit aux anciens d'atteindre l'ascension11. Notons qu'elle semble se nourrir d'énergie pure : une forme de prédateur pour les être supérieurs ?

Signalons que SG1 a déjà rencontré d'autres forme de vie énergétiques basiques12, mais a priori, aucun lien avec l'ascension.

Comme signalé plus haut, le moyen le plus "simple" d'effectuer l'ascension est d'être aidé par un être supérieur. Il existe plusieurs exemples, tels que Daniel Jackson aidé par Shifu13 et Oma Dessala14, ou encore Orlin aidé par plusieurs êtres supérieurs non identifiés15. L'être supérieur fait alors évoluer artificiellement la physiologie de la personne qu'il souhaite aider. En revanche, il y met souvent de nombreuses conditions. Oma Dessala parle ainsi par enigme afin que son disciple raisonne par lui-même, réfléchisse à ce qu'il fait, et prenne sa décision en connaissance de cause. La (seconde) ascension d'Orlin lui fut accordée uniquement car il avait racheté sa faute.

Dans le cadre d'une ascension naturelle, une évolution physiologique est nécessaire. Cette idée est assez difficile à définir. Mais le processus d'ascension étant l'aboutissement de l'évolution, le corps de l'être souhaitant effectuer l'ascension se doit d'être lui-même évolué. A ce titre, l'homo erectus ne pourrait sans doute pas effectuer l'ascension. Difficile d'en dire concrètement plus, sinon que l'homo sapiens sapiens actuel semble suffisamment évolué physiologiquement pour effectuer l'ascension, ou en être proche. Signalons tout de même qu'une dégradation physiologique (entrainée par exemple lors de modification génétiques artificielle) interdit la possibilité d'ascension16. Ce fut malheureusement le cas pour les Asgards.

Toujours dans le cadre d'une ascension naturelle, l'évolution physiologique nécessaire est naturellement couplée à une évolution mentale. D'ailleurs, la différence entre les deux n'est pas aisée. Techniquement traduite par une activité cérébrale de 90% (contrairement aux 10% habituels pour un être humain normal) l'évolution mentale s'accompagne du développement de divers pouvoir extra-sensoriels, tels que l'a guérison, la télékinésie, la télépathie, la manipulation de champs de force psychiques ou l'accroissement sensoriels (ouïe, vue)... L'accumulation de ces pouvoirs est proportionnelles à l'activité cérébrale, attestant ainsi de différents stades entre un être "normal" et un être supérieur. En outre, l'activité cérébral augmente avec l'intelligence au sens général, autant le raisonnement mathématique que l'ouverture d'esprit.

La première que nous découvrons a avoir expérimenté une approche de l'ascension fut le grand maitre goa'uld Nirrti, bien que là ne fut pas son objectif. Souhaitant créer de nouveaux hôtes (nommés "Oktars") pour les goa'ulds, plus évolués que les humains normaux, Nirrti procéda à une première vague d'expérience sur P8X-987, la planète de Cassandra. C'est ainsi que cette dernière finit par développer un léger pouvoir sur le magnétisme17. Les expériences de Nirrti n'étaient cependant pas viables et Cassandra dû être soignée sous peine de mort. Cela lui retira a priori son pouvoir. Par la suite, Nirrti découvrit un appareil d'origine Ancienne sur P3X-367, capable de modifier l'ADN humain. Elle réussit ainsi à créer plusieurs oktars dotés de pouvoirs divers. Mais ces pouvoirs étaient accompagnés de mutations physiques monstrueuses (interdisant très certainement l'ascension)18.

Signalons au passage que grâce à cet appareil ancien, Nirrti découvrit que les langarans (le peuple de Jonas Quinn) était nettement plus évolué que la plupart des humains de la galaxie, sans doute à cause de siècles passés sur des gisements radioactifs de naquadriah. On n'en saura malheureusement pas plus sur la nature de cette évolution.

Usant d'un dispositif identique découvert sur P3X-584, le grand maitre goa'uld Anubis procéda à des expériences similaires (avec nettement plus de réussite) sur un hybride humain/goa'uld nommé Khalek. Ayant pour but de lui faire atteindre l'ascension, Anubis effectua plusieurs opérations sur lui, lui conférant d'impressionnants pouvoirs19. Un accident dota Rodney Mc Kay de pouvoirs tout à fait similaires : son ADN ayant été modifié par un dispositif ancien sur Atlantis, celui-ci était condamné à effectuer l'ascension ou à mourir en essayant20.

Comme indiqué plus haut, dans le cas où l'ascension est aidée par un être supérieur, celui-ci se charge souvent de mettre son disciple dans les conditions physiologiques et mentales nécessaires à l'accomplissement de l'ascension. Mais rien n'empêche de ne le faire qu'en partie. Concrètement, cela revient à faire évoluer la personne en question de façon à l'approcher de l'ascension, sans toutefois qu'elle soit suffisamment évoluée pour l'effectuer. En pratique, cela se traduit par de très grands pouvoirs. C'est ainsi que les oris procèdent pour leurs prêcheurs : ils les font évoluer physiologiquement, tout en les conditionnant mentalement. Cela leur donne des pouvoir inimaginables, mais ne leur permet pas de faire l'ascension21. Il est fort probable qu'Oma Dessala ait agit de même, en conférant temporairement des pouvoirs à Daniel, lors de son séjour sur Kheb, afin d'établir une première forme de communication avec lui22.

Le cas des nox, quant à lui, est assez surprenant. Pacifiques avant tout, cette race (humanoïde mais non-humaine) semble disposer de pouvoirs psychiques colossaux, tels l'invisibilité, la dématérialisation, l'activation de la Porte des étoiles par la pensée, ainsi que la résurrection (qu'ils nomment le "Rituel de la Vie")2324... Ils est impossible d'en être absolument certain, mais ces dons ne semblent pas être le fruit d'une technologie : ils seraient plutôt issus de capacités psychiques. De part leur ouverture d'esprit, leur philosophie ainsi que leurs pouvoirs physiologiques, les nox représentent les être non-supérieurs les plus proches de l'ascension que nous connaissions.

Bien qu'un peu hors-sujet dans ce paragraphe, il est intéressant d'aborder le concept de "bannissement" qui serait globalement le contraire de l'ascension. En effet, il peut arriver que plusieurs être supérieurs bannissent d'un d'entre eux. On distingue plusieurs niveau de bannissement, tel que le cantonnement à une planète, l'impossibilité total de se manifester au plan inférieur, voire un retour définitif au monde matériel (sans le stade d'évolution nécessaire pour ré-effectuer l'ascension) ! Notons aussi que certains êtres supérieurs peuvent choisir de reprendre forme humaine. Nous y reviendrons...

Visite guidée

Comme j'ai tenté de le traduire jusqu'à présent, être ascensionné est plus un changement d'état qu'un changement de lieu. Et pourtant, on parle bien de "s'élever" vers un "plan" de conscience "supérieur". En outre, une question bien épineuse demeure généralement : où sont les êtres supérieurs ?

Rappelons avant tout qu'ils sont généralement invisibles. Donc, où qu'ils soient, on ne peut de toute façon par les voir.

La géographie du plan supérieur, si tant est qu'on puisse la nommer comme ça, est assez déroutante. Elle semble a priori non-euclidienne, et j'aime assez la voir comme un immense prisme : comme si les être supérieurs se déplaçaient dans un gigantesque labyrinthe de miroirs en trois dimensions. Pourquoi cette idée ? Car d'après ce que l'on sait, les être supérieurs peuvent se déplacer à volonté et presque instantanément, mais semblent totalement ignorer ce qui se trouve entre leur point de départ et leur point d'arrivée. On peut citer plusieurs exemples, comme le fait que Daniel ignore où se trouve la chambre secrète dans la pyramide de Rà25 ou que les oris ne peuvent localiser la résistance anti-oris26 !

On peut ainsi en déduire que certaines zones du monde matériel sont inaccessibles à un être supérieur. Pourtant, cette inaccessibilité semble totalement dépendre de l'être en question. Plus étrange : elle peut disparaitre. De l'exemple ci-dessus, on peut dire qu'un être supérieur ne peut pénétrer dans un lieu matériel qu'à condition qu'il puisse le faire s'il faisait toujours lui-même partie du monde matériel ! Ainsi, une fois que Carter a ouvert la chambre secrète en question, Daniel peut y pénétrer.

Étrangement, les êtres supérieurs empruntent parfois les portes des étoiles2728. Peut-être celles-ci leur permettent-elles de se déplacer plus rapidement, ou justement d'attendre une zone du monde matériel qu'ils n'auraient pas pu atteindre autrement...

En outre, il semble que les galaxies du monde matériel aient un impact sur le plan de conscience supérieur. Ainsi, par exemple, même s'il existe des êtres supérieurs d'origines ancienne et lantienne dans la Voie Lactée et dans Pégase, le passage d'une galaxie à l'autre ne semble pas aisée. Pour preuve : alors qu'il était ascensionné, Daniel ne semble pas être allé dans Pégase, puisqu'il ignorait tout d'Atlantis. De la même manière, les anciens ne peuvent aller dans la galaxie Ori, tout comme les oris ne peuvent pénétrer dans la Voie Lactée. Ces difficultés sont cependant certainement liées aux être supérieurs qui peuplent chacune des galaxies (les anciens empêchent ainsi les oris d'entrer dans la Voie Lactée, et réciproquement). Ganos Lal semble être une exception à cette limite des galaxies, puisqu'elle a effectué son ascension dans la Voie Lactée, s'est manifestée dans Pégase, puis a pénétré dans la galaxie Ori pour affronter Adria.

Nous avons vu que certaines zones du monde matériel sont inaccessibles aux être supérieurs, mais de manière très variable. Il existe cependant un lieu totalement inaccessible à tous les êtres supérieurs. Il s'agit d'une dimension parallèle à la nôtre29. Moros l'utilisa pour mettre au point le sangréal sans que les être supérieurs ne le sachent. C'est une preuve supplémentaire que si les êtres supérieurs peuvent se déplacer à volonté, tout ne leur est pas accessible. Notons qu'en toute logique, cette dimension est aussi imperceptible pour les pouvoirs extra-sensoriels d'humains évolués, tels que les prêcheurs30.

Si l'on en reste au niveau supérieur de conscience, celui-ci semble être découpé en zones, indépendamment de sa nature prismatique supposée. Ainsi, tous les êtres supérieurs n'ont pas immédiatement connaissance de tous les autres ascensionnés ! Cela implique un découpage en lieux, dans lesquels pourraient se trouver des êtres supérieurs inconnus de leurs semblables. Ainsi, on sait que Daniel, lorsqu'il avait effectué l'ascension, ignorait que ses pairs étaient les anciens, tout comme il ignorait l'existence des Oris ou qu'Anubis avait fait l'ascension31.

...et pourtant ! On sait aussi que Daniel, lorsqu'il était un être supérieur, a côtoyé Anubis, comme il le lui dit lui-même lors de sa seconde ascension32 (il a aussi côtoyé d'autres être élevés, comme Ganos Lal ou Orlin). Ainsi, et paradoxalement, il semble que les êtres supérieurs puissent communiquer sans pour autant se dévoiler l'un à l'autre. C'est ainsi que Daniel a pu s'entretenir avec Anubis ou Ganos Lal sans savoir qu'il étaient respectivement un goa'uld ou une lantienne33.

A suivre, dans la partie 2 et dans la partie 3...

Notes de bas de page
  1. "Instinct maternel" : SG1 saison 3, #20 []
  2. "La cinquième race" : SG1 saison 2, #15 []
  3. "L'arche de vérité" : SG1 téléfilm #1 []
  4. "Le péril de la sagesse" : SGA saison 3, #14 []
  5. "Instinct maternel" : SG1 saison 3, #20 []
  6. "Zénith" : SG1 saison 5, #21 []
  7. "Pouvoir absolu" : SG1 saison 4, #17 []
  8. "Tempus fugit" : SGA saison 2, #12 []
  9. "Le livre des origines" : SG1 saison 9, #03 []
  10. "Quarantaine" : SG1 saison 8, #03 []
  11. "Invulnérable" : SGA saison 1, #03 []
  12. "Prodige" : SG1 saison 4, #19 []
  13. "Pouvoir absolu" : SG1 saison 4, #17 []
  14. "Zénith" : SG1 saison 5, #21 []
  15. "Ascension" : SG1 saison 5, #03 []
  16. "Le temps d'une vie" : SG1 saison 10, #20 []
  17. "Rite initiatique" : SG1 saison 5, #06 []
  18. "Métamorphose" : SG1 saison 6 #16 []
  19. "Prototype" : SG1 saison 9, #09 []
  20. "Le péril de la sagesse" : SGA saison 3, #14 []
  21. "Le quatrième cavalier de l'apocalypse, 1ère partie" : SG1 saison 9, #10 []
  22. "Instinct maternel" : SG1 saison 3, #20 []
  23. "Les Nox" : SG1 saison 1, #7 []
  24. "Les réfugiés" : SG1 saison 1, #16 []
  25. "Pacte avec le diable" : SG1 saison6, #22 []
  26. "Le livre des origines" : SG1 saison 9, #3 []
  27. "Instinct maternel" : SG1 saison 3, #20 []
  28. "Pouvoir absolu" : SG1 saison 4, #17 []
  29. "Le manteau d'Arthur" : SG1 saison 9, #18 []
  30. "La grande illustion" : SG1 saison 10, #12 []
  31. "Pacte avec le diable" : SG1 saison6, #22 []
  32. "Pour la vie" : SG1 saison 8, #18 []
  33. "Chassé croisé" : SG1 saison 10, #03 []
Vous avez aimé cet article ? Ou pas du tout ? Laissez votre avis en un clic, en étant le premier à le noter...
Noter cet article : note 1/5note 2/5note 3/5note 4/5note 5/5
Loading...

Articles similaires

15 commentaires

  1. sacré article, toutes les références et tout, waoh ! j’ai jamais trop compris les aller-retours des Anciens, donc là c’est un peu plus clair merci ! sauf que… s’ils sont revenus y’a 10 000 ans, ça veut dire période préhistorique, oO XD Autant à l’époque de Merlin ok, mais je vois mal en être ascendant se mêler à des hommes préhistoriques XD Ou alors en chamane à la limite… m’enfin le trip XD

    Sinon heu, arg j’ai son nom sur le bout de la langue… la femme des glaces, l’ancienne qui a été congelée près de la porte d’Antartique, elle aurait des millénaires alors ? Il me semble qu’elle avait le virus qui a détruit la vie la première fois, et qu’elle est restée coincée lorsque les Anciens sont partis (saison 6… arf je sais plus le nom de l’épi, je rouille moi « -_-) Donc la Terre existait déjà à cette époque et serait restée congelée depuis, conservant le corps par miracle ?! Bref ça me semble tiré par les cheveux, et puis il y a le mystère du garde serpent retrouvé là aussi. Mais bon, les scénaristes peuvent pas tout calculer non plus.

    Dans le même genre les paradoxes que tu soulèves, et expliques, sur le déplacements et le savoir des Anciens, c’est de belles explications que tu trouves, mais je crois pareil que c’est simplement des défauts des scripts XD

  2. Un article de haute tenue !

    Même si, personnellement, je déplore quelques imprécisions.

    D’abord, dans le paragraphe sur l’histoire des Anciens, il manque pour moi un chaînon : si les humains sont si proches de la forme permettant l’Ascension, c’est entre autre parce que les Anciens les ont créés plus ou moins à leur image, notamment en leur octroyant (du moins à une partie de la population) certains gènes spécifiques qui servent, par ailleurs, de signature biologique pour l’utilisation des technologies anciennes.

    Je déplore aussi, même si tu réinjectes les infos ensuite au fil d’autres paragraphes, que tu n’aies pas listé les recherches et expériences effectuées par les anciens et oris non encore ascensionnés pour rejoindre les ascensionnés ou interagir avec leur dimension : la machine modifiée par McKay, l’enclave contrôlée du Cloître, l’Arche de Vérité, la Sanctuaire des Oris, les bâtons des Précheurs, etc. Même si j’ai cru comprendre que tu leur réservais une place dans la troisième partie, pour moi ils auraient mérité une place plus tôt dans l’exposé, sous forme d’une historicisation de la découverte de l’Ascension par les Anciens, puis par les humains, et par les Goa’ulds, qui semblent ne pouvoir y arriver qu’une fois liés à un hôte (humain ou pseudo-humain).

    Enfin, pour terminer ce commentaire, une remarque sur le déplacement des Anciens. Pour moi, le fait que les Ascensionnés, comme tu dis, « ne savent pas ce qu’il y a entre leur point de départ et leur point d’arrivée », c’est probablement parce qu’ils prennent des raccourcis, et du coup, ne traversent rien entre leur point de départ et leur arrivée. Pour continuer, je me permets de sortir de l’univers Stargate stricto-sensu. De fait, dans Stargate, l’hyperespace est assez mal défini physiquement ; comme dans Star Wars, sa traversée prend du temps, et on peut en sortir à tout moment, trop tôt ou trop tard, par rapport à la cible. Pourtant, la notion d’hyperespace si aisément galvaudée dans la science fiction, à l’origine, ce n’est pas ça : c’est « plier » l’espace de manière à ce que deux (ou plus) points en viennent à se superposer, ce qui permet, l’espace d’un instant, d’être à deux endroits en même temps, avant d’à nouveau « déplier » l’espace et de remettre chaque point à ses coordonnées. C’est ainsi par exemple qu’on retrouve le concept dans Dune, ou les voyages spatiaux prennent du temps non pas au moment de la courbure, qui est quasi-instantanée, mais pour rejoindre une position éloignée de tout centre gravifique (qui alourdissent l’espace et donc rende la courbure moins facile, voire impossible), en vitesse normale. Cela implique autre chose : pour voyager d’un point A à un point B, il faut connaître ce point B ! D’une part savoir qu’il existe, mais aussi avoir une idée de ce à quoi il ressemble, ses caractéristiques physiques, sinon ses coordonnées exactes. Un peu comme le pouvoir de « similarisation » détenu par le héros du cycle du non-A. C’est pour cela qu’en employant des moyens de transports traditionnels progressifs, comme un vortex de porte des étoiles ou, via une matérialisation plus ou moins partielles, en marchant/volant/lévitant/etc., les êtres ascensionnés peuvent « découvrir » des lieux nouveaux, ou du moins, qu’ils auraient du mal à « viser » sinon.

  3. lael a écrit :

    sacré article, toutes les références et tout, waoh ! j’ai jamais trop compris les aller-retours des Anciens, donc là c’est un peu plus clair merci ! sauf que… s’ils sont revenus y’a 10 000 ans, ça veut dire période préhistorique, oO XD Autant à l’époque de Merlin ok, mais je vois mal en être ascendant se mêler à des hommes préhistoriques XD Ou alors en chamane à la limite… m’enfin le trip XD

    Ce n’est pas vraiment pa préhistoire. Disons que c’est le début de l’antiquité, quoi. ^_^

    lael a écrit :

    Sinon heu, arg j’ai son nom sur le bout de la langue… la femme des glaces, l’ancienne qui a été congelée près de la porte d’Antartique, elle aurait des millénaires alors ? Il me semble qu’elle avait le virus qui a détruit la vie la première fois, et qu’elle est restée coincée lorsque les Anciens sont partis (saison 6… arf je sais plus le nom de l’épi, je rouille moi « -_-) Donc la Terre existait déjà à cette époque et serait restée congelée depuis, conservant le corps par miracle ?! Bref ça me semble tiré par les cheveux, et puis il y a le mystère du garde serpent retrouvé là aussi. Mais bon, les scénaristes peuvent pas tout calculer non plus.

    Il y a beaucoup de couacs dans les scénarios de Stargate, mais celui-ci n’en n’est justement pas un ! Aiana, dont tu parles, a bien plusieurs millions d’années. D’ailleurs, c’est ce que dis le Dr Frasier (saison 6 épisode 4), et c’est ainsi qu’on découvre que les terriens ne sont que la seconde évolution d’une race plus ancienne. En outre, Aiana est aussi la toute première personne que l’on voit dans la premiere scène de l’épisode pilote de Stargate Atlantis ! Elle était là quand Atlantis a quitté la Terre, et donc en pleine épidémie galactique, ce qui implique qu’elle ait effectivement contracté la maladie. Peut-être est-ce d’ailleurs pour ça qu’elle n’a pas fait partie du voyage vers Pégase. La seule chose qu’on ignore, c’est pourquoi elle est restée congelée de manière accidentelle, vraisemblablement… Et pour les gardes serpents retrouvés congelés, ils sont simplement arrivés là par la Porte de l’antarctique, bien après.

    DarkPara a écrit :

    D’abord, dans le paragraphe sur l’histoire des Anciens, il manque pour moi un chaînon : si les humains sont si proches de la forme permettant l’Ascension, c’est entre autre parce que les Anciens les ont créés plus ou moins à leur image, notamment en leur octroyant (du moins à une partie de la population) certains gènes spécifiques qui servent, par ailleurs, de signature biologique pour l’utilisation des technologies anciennes.

    C’est vrai… Encore que… Je ne suis pas certains que les Anciennes aient vraiment créé les humains « à leur image ». Ils se sont contenté de relancer le processus de la vie, mais rien de garanti qu’ils sont à l’origine de l’homo-sapiens. Par ailleurs, pour moi, si certains humains ont des gènes anciens, c’est uniquement suite aux quelques mélanges humains/anciens suite à la fuite de Pégase. Pour preuve : a priori, aucun humain de Pégase n’a le gène des anciens, sauf erreur.

    DarkPara a écrit :

    Je déplore aussi, même si tu réinjectes les infos ensuite au fil d’autres paragraphes, que tu n’aies pas listé les recherches et expériences effectuées par les anciens et oris non encore ascensionnés pour rejoindre les ascensionnés ou interagir avec leur dimension : la machine modifiée par McKay, l’enclave contrôlée du Cloître, l’Arche de Vérité, la Sanctuaire des Oris, les bâtons des Précheurs, etc. Même si j’ai cru comprendre que tu leur réservais une place dans la troisième partie, pour moi ils auraient mérité une place plus tôt dans l’exposé, sous forme d’une historicisation de la découverte de l’Ascension par les Anciens, puis par les humains, et par les Goa’ulds, qui semblent ne pouvoir y arriver qu’une fois liés à un hôte (humain ou pseudo-humain).

    Effectivement, j’ai prévu d’en parler plus loin. Disons que placer ces appareils dans une logique d’approche de l’ascension serait partiellement artificiel ! L’arche n’a rien à voir avec l’ascension, par exemple, tout comme les batons des précheurs ont été créé par des êtres élevés et pas en vue d’aider à l’illumination.

    DarkPara a écrit :

    Enfin, pour terminer ce commentaire, une remarque sur le déplacement des Anciens. Pour moi, le fait que les Ascensionnés, comme tu dis, « ne savent pas ce qu’il y a entre leur point de départ et leur point d’arrivée », c’est probablement parce qu’ils prennent des raccourcis, et du coup, ne traversent rien entre leur point de départ et leur arrivée. Pour continuer, je me permets de sortir de l’univers Stargate stricto-sensu. De fait, dans Stargate, l’hyperespace est assez mal défini physiquement ; comme dans Star Wars, sa traversée prend du temps, et on peut en sortir à tout moment, trop tôt ou trop tard, par rapport à la cible. Pourtant, la notion d’hyperespace si aisément galvaudée dans la science fiction, à l’origine, ce n’est pas ça : c’est « plier » l’espace de manière à ce que deux (ou plus) points en viennent à se superposer, ce qui permet, l’espace d’un instant, d’être à deux endroits en même temps, avant d’à nouveau « déplier » l’espace et de remettre chaque point à ses coordonnées. C’est ainsi par exemple qu’on retrouve le concept dans Dune, ou les voyages spatiaux prennent du temps non pas au moment de la courbure, qui est quasi-instantanée, mais pour rejoindre une position éloignée de tout centre gravifique (qui alourdissent l’espace et donc rende la courbure moins facile, voire impossible), en vitesse normale. Cela implique autre chose : pour voyager d’un point A à un point B, il faut connaître ce point B ! D’une part savoir qu’il existe, mais aussi avoir une idée de ce à quoi il ressemble, ses caractéristiques physiques, sinon ses coordonnées exactes. Un peu comme le pouvoir de « similarisation » détenu par le héros du cycle du non-A. C’est pour cela qu’en employant des moyens de transports traditionnels progressifs, comme un vortex de porte des étoiles ou, via une matérialisation plus ou moins partielles, en marchant/volant/lévitant/etc., les êtres ascensionnés peuvent « découvrir » des lieux nouveaux, ou du moins, qu’ils auraient du mal à « viser » sinon.

    Effectivement, je ne l’ai pas dit comme toi, mais c’était un peu mon idée, cette notion de raccourcis. Sauf que ça n’explique pas tout non plus. Il semble que même si les élevés ont la volonté d’aller à un endroit, ils ne le peuvent pas toujours. Pour preuve la recherche de la salle secrète de Rà aidé de Daniel ascensionné…

  4. Je crois qu’il est bien dit que les Anciens recrée une vie similaire à celle qui existaient déjà lors de leur première arrivée dans la Voie Lactée, les humains n’ont pas étés créés à leur image.
    De plus si les humains ont de l’ADN des Anciens, c’est parce que les survivants Anciens qui sont revenus se sont « mélés à la population », dans tout les sens du terme.

    Pour finir -10 000 ans ce n’est pas l’Antiquité XD L’antiquité commence vers -5000 av JC, + 2000 ans ça fait il y a 7 000 ans. C’est la fin de la préhistoire d’accord, mais bon… Remarque, il est possible que les Anciens aient accélérés le processus : en pas longtemps quand même y’a eu un sacré bond. Invention de l’agriculture, de l’écriture, créations de cités et d’états…

    (pour Ayana la « coquille » c’est de dire que son corps ai pu survivre tout ce temps malgré les changements que la Terre a connu).

  5. lael a écrit :

    Je crois qu’il est bien dit que les Anciens recrée une vie similaire à celle qui existaient déjà lors de leur première arrivée dans la Voie Lactée, les humains n’ont pas étés créés à leur image.
    De plus si les humains ont de l’ADN des Anciens, c’est parce que les survivants Anciens qui sont revenus se sont « mélés à la population », dans tout les sens du terme.

    Admettons. Il n’empêche, pour que les Anciens puissent se « mêler » à la population, comme vous dites, ils faut qu’ils soient génétiquement des hominidés, très proche du sapiens. Pas forcément de la race sapiens puisque les dernières recherches tendent à prouver que les derniers néanderthaliens aient pu, eux, se mêler aux sapiens, mais quand même suffisamment proches pour être de la même espèce. Sinon, les hybrides nés de deux espèces différentes sont stériles.

    lael a écrit :

    Pour finir -10 000 ans ce n’est pas l’Antiquité XD L’antiquité commence vers -5000 av JC, + 2000 ans ça fait il y a 7 000 ans. C’est la fin de la préhistoire d’accord, mais bon… Remarque, il est possible que les Anciens aient accélérés le processus : en pas longtemps quand même y’a eu un sacré bond. Invention de l’agriculture, de l’écriture, créations de cités et d’états…

    « En pas longtemps » ? Comparé à l’évolution technologique des 50 dernières années, et en ajoutant le fait qu’avec l’allongement de la durée de vie moyenne et l’augmentation de l’âge moyen du premier enfant le nombre de générations par siècle est de plus en plus faible, quelques centaines d’années entre chaque découverte c’est quand même pas si rapide ! Il suffit de se balader en Egypte, et de voir combien un temple datant de la période romaine ressemble comme deux gouttes d’eau à un temple pharaonique datant de – 2000, pour se rendre compte de la lenteur de l’évolution des modes de vie dans l’Antiquité (et de ce qui la sous-tend, le progrès technologique et scientifique)… Appliqué à l’univers Stargate, en moins de dix ans, les humains se dotent d’une flotte spatiale capable de rivaliser avec les goa’ulds ou les Asgards, et développent des générateurs à Naquada puis Naquadria…

    **** ATTENTION SPOILER SG-U !!! ****

    D’ailleurs, c’est une des raisons pour lesquels je n’arrive pas à trouver crédible le double épisode de Stargate Universe sur les « descendant » du Destinée (épisodes 2.17 et 2.18) : en 2000 ans, des individus qui, s’ils ont du repartir de zéro sur le plan pratique, disposent sur le plan théorique d’un avancement scientifique et technologique égal au nôtre, ne seraient parvenu qu’à un stade similaire à celui de la Terre du XXI° siècle ? Certes, il est question de connaissances supérieures en médecine, mais c’est à peu près tout…

  6. Et encore, on lui a demandé de le couper en 3, cet article!
    Tu m’étonnes, le mastodonte qu’il est en train de nous sortir (dommage que le sujet ne m’attire pas, je m’y mettrai peut-être un jour 🙂

  7. @ lael:
    Je reconnais, -8000 correspond plus à la fin de la préhistoire qu’à l’antiquité, c’est vrai.

    @ DarkPara:
    Je n’ai pas lu ton spoiler SGU : je ne peux donc pas encore te répondre sur le sujet…

  8. pareil j’ai pas lu le spoiler XD Ben 3000 ans d’évolution, entre leur « arrivée » et l’antiquité, c’est bcp de notre point de vue moderne, parce que tout va de plus en plus vite, mais c’est peu comparée à la lente évolution des hommes prehistoriques (là on parles de milliers, voire de millions d’années, j’ai jamais réussis à retenir depuis quand au juste l’homme existe tellement c’est vertigineux). Et l’évolution s’est faite discrètement, ou ils auraient dû prendre une première place, comme les goa’ peu après. Ah oui c’est vrai que les goa par contre ont bien participé à notre évolution (Râ en Egypte etc). bref XD

  9. Sur le rôle des Goa, oui et non. Pour bien ancrer leur statut « divin », il faut que leur technologie demeure surnaturelle, « magique », donc les Go partagent peu de leur savoir avec leurs esclaves. Certes ils ont utilisé la main d’oeuvre humaine pour construire, entre autre, les pyramides, mais sans leur laisser entrevoir les plans, donc les humains n’ont pas pu reproduire l’exploit après le départ des Goa.

  10. c’est à dire qu’on sous entends dans SG1 que les goa auraient apportés pas mal de choses, qu’en fait les mythologies ont un font de vérité. Je me demande si c’est pas à propos de Yu… ou un autre goa asiatique, qui justement auraient apportés pas mal. Comme les asgards sur d’autres planètes comme Cimmeria.

    Enfin bref je pense qu’ils ont influencé sur le court des choses tout ces ET, plus ou moins discrètement mais… par contre les Anciens plus j’y réfléchis et plus je ne sais qu’en penser. Avec leur sacro-sainte règle de non-intervention… qu’ils aient recréés la vie parce qu’elle a été détruite par leur faute indirectement ok, mais sinon j’suis pas sûr qu’ils y auraient dérogé vraiment… Même si ils respectent cette loi comme bon leur semble ^^

  11. Je suis d’accord avec Dark Para. A priori, les Goa’uld ont toujours utilisé leur technologie pour se diviniser, et ne l’ont donc jamais partagée avec qui que ce soit. La seule chose qu’on peut vraiment leur accorder, c’est une gestion des civilisations humaine, plus ou moins bienveillante. C’est en cela que Yu est « plutôt bien vu » comme Goa’uld : a priori, il n’était pas trop tyrannique. Mais il n’a jamais été question de partage de technologie ! Ce n’est qu’avec le programme Porte des Etoiles, et ces conséquences collatérales (groupes industriels partenaire, Confrérie, zone 51…) que la technologie goa’uld a fait faire un bond à la technologie terrienne.

    Pour en revenir à la règle de non-intervention, pour moi, il est clair qu’elle n’est valable que pour les être élevés ! J’en reparlerai dans les parties 2 et 3 de ce dossier. Mais on peut prendre les exemples de Merlin ou Orlin : une fois revenu sur notre plan d’existence, ils avaient de nouveau le droit d’agir comme bon leur semble. Donc, la règle de non-intervention n’aurait pas empêché les Lantiens d’aider les terriens il y a 10’000 ans.

  12. **** ATTENTION SPOILER SG-U !!! ****

    @ DarkPara:

    Ca y est, j’ai vu les deux épisodes en question. En fait, ton spoiler a titillé ma curiosité, et j’ai donc attaqué les ultimes épisodes de SGU. Mais je n’ai pas encore vu les deux derniers. Donc pas plus de spoilers !

    Bon, il est clair qu’il y a une certaine prise de liberté dans cette histoire de descendants (ne serais-ce que sur le risque de manque de diversité génétique, ou au contraire, le fait qu’ils devraient tous être métis en ne descendant que d’un petit groupe de personnes).

    Mais leur niveau technologique ne me choque pas. A priori, à l’échelle humaine, ce qui fait avancer technologiquement, ce sont les confrontations : les périodes de guerres, mais aussi les confrontations entre peuples différents (et les échanges qui en résultent). Là, nous avons un groupe de base constitué de quelques dizaines d’individus sur une planète vierge. En premier lieu, ils n’avaient que leurs connaissances propres, qui sont à mon avis très théoriques, et difficilement applicables concrètement (j’avais fait un article sur le sujet : http://u.ekhorizon.com/32). En second lieu, il n’ont connu aucune période de confrontation, et donc pas de booster de progrès. On nous parle bien de deux nations « ennemies », mais issues d’un même groupe, donc il y a a peu de chance qu’elles aient pu vraiment se confronter (de type « course à l’armement ») et elles avaient peu à échanger, du fait de leur ascendance commune.

    Pour finir, notons quand même que le peuple de Novus (le nom de la planète) est nettement avancé par rapport à la Terre : connaissances médicales supérieures, constructions de vaisseaux inter-stellaires de très grande envergure, conscience écologique (leur installation souterraine est alimentée exclusivement en énergie renouvelable), etc. En outre, ces innovations n’ont pas été influencées par un programme tel que le « Porte des Etoiles » sur Terre (en dehors des connaissances issues de l’équipage du Destiny, bien sûr).

  13. **** TOUJOURS LES MÊMES SPOILERS ****

    Certes ils n’avaient, comme tu dis, « que leurs connaissances propres » ; mais, d’une part, elles ne sont pas nécessairement si théorique que ça, puisque, à la base, il ne s’agit pas d’un panel représentatif de la population humaine dans son ensemble, mais du personnel d’une base scientifique hi-tech, composée donc, pour une part, de militaire (connaissances stratégiques et « de survie »), pour une autre part, d’ingénieurs et de scientifiques (ces derniers n’étant a priori pas spécialisés en recherche fondamentale, puisque engagés pour un but technologique : faire fonctionner le neuvième chevron), et enfin, une part de personnel administratif et de soutien (Camille). Chloé est la seule personne de l’ensemble qui n’est pas été « recrutée », et ce n’est même pas rébarbatif puisqu’il est explicitement dit qu’elle aussi fait partie de l’élite éduquée, qu’elle a des diplômes en sciences politiques, puisque son père voulait plus ou moins en faire son héritière…
    Or justement, tout est fait pour nous indiquer qu’ils n’ont pas plus de difficulté que ça à mettre leurs connaissances et savoirs à profit : le style architectural de l’école que Camille inaugure par exemple, dès la fin de la première génération de Novus, est de type début XX° siècle, c’est pas une bête cabane en bois !

    D’autre part, pour ce qui est des conflits ou confrontation, même en admettant qu’il n’y ait eu, en 2000 ans, qu’une seule scission politique, difficile de croire qu’il n’y en ait pas eu. D’ailleurs, une de leur peur en découvrant la planète n’est-elle pas l’hiver nucléaire ? On ne déclenche pas la MAD (« destruction mutuelle assurée » en français) lors d’un premier conflit, mais bien au terme d’une guerre froide, donc, justement, d’une course à l’armement !

  14. **** TOUJOURS LES MÊMES SPOILERS ****

    M’oui, j’avoue que tu as raison : j’avais un peu zappé le coup de l’hiver nucléaire : un point pour toi.

    Par contre, je maintiens que même pour des « élites », il est extrêmement difficile de faire repartir une civilisation à toute vitesse. D’ailleurs, la scène avec Camille-vieille est justement, à mon avis, assez incohérente ! Je t’assure que tous les ingénieurs que je connais seraient bien embêtés s’ils se retrouvaient en pleine foret avec seulement ce qu’ils ont sur le dos. En outre, le fonctionnement du 9eme chevron n’a rien à voir avec la fabrication de tonneaux de bois (que l’on voit dans la-dite scène : crois-moi, c’est loin d’être évident d’en fabriquer !!!).

  15. @ Ekho : tu prêche un converti pour ce qui est des tonneaux, tonnelier est aujourd »hui un des rares métiers dont l’apprentissage demeure sous la forme exclusive du compagnonnage… Or aujourd’hui, les compagnons, avec leur éthique du travail bien fait, s’approchent de plus en plus du « métier d’art » plutôt que de l’artisanat simple…

Laisser un Commentaire

XHTML et ShortCode : Vous pouvez utiliser <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> [card]

Suivez les commentaires par le flux RSS dédié à cet article.