Ekhorizon

Geekeries du Sud-Ouest : web, BDs, séries, ciné, anecdotes, réflexions et magret de canard
Bas de page

L’Ascension, dans Stargate (partie 3 sur 3)

Date : mardi 21 juin 2011 à 13h57 • Mise à jour : lundi 8 septembre 2014 à 15h00
Numéro : 377/551 • Auteur : • Lien court : http://ekh.io/5j

Catégorie : Stargate • Tags : , , , , ,
Cet article est vieux de 6 années. Certaines informations peuvent être obsolètes, et le style d'écriture est peut-être un peu jeune. Merci d'en tenir compte, n'hésitez pas à le mentionner en commentaire, et bonne lecture !

Précédemment, dans la partie 1 et dans la partie 2...

Qui sont-ils ?

Oma Dessala est le tout premier être supérieur que SG1 rencontra1. Souvent présentée comme une Ancienne, rien ne l'a jamais confirmé. Pour ma part, j'aime imaginer qu'elle est une entité plus vieille que les anciens eux-même, ayant effectué l'ascension avant eux. En effet, les Anciens semblent éprouver beaucoup d'indulgence envers ses nombreuses violations de leurs règles. Ainsi, elle guide des âmes moins évoluée vers l'ascension, et interfère souvent avec le monde matériel (bien que cela reste relativement discret). Daniel, Shifu, Anubis, Skaara, Kassuf et le moine de Kheb furent parmi ses disciples.

Le moine de Kheb (à défaut de connaitre son nom) était l'un des disciple de Oma Dessala dans le sanctuaire de Kheb. Il étudiait avec elle et faisait déjà preuve d'une immense sagesse lorsqu'il rencontra SG1. C'est à son contact que Daniel commença son chemin vers l'ascension. Le moine s'éleva lui-même lorsqu'il fut touché par une arme à énergie Jaffa.

Shifu est un cas unique. Il est un harciesis, la progéniture de deux hotes goa'ulds. En tant que tel, il possède leur mémoire génétique (les souvenirs de million d'Hitlers, comme dit Daniel 2). Afin de lui apprendre à gérer une telle ascendance, il fut confié nourrisson à Oma Dessala. On ignore les circonstance de son ascension, mais nul doute qu'il est un cas particulier, en tant qu'enfant élevé par un être supérieur !

Daniel était un humain originaire de la Terre. Il décoda le système de la Porte, participa au fondement du programme Stargate et parcouru la galaxie au sein de SG1. Il fit ses premiers pas vers l'ascension sur Kheb, en compagnie de son moine (et indirectement d'Oma Dessala). Il poursuivit sa formation avec Shifu (le fils de sa femme Sha're). Oma Dessala lui proposa finalement l'ascension alors que Daniel agonisait suite à une exposition à des radiations. Il devint un être supérieur tout en continuant à aider ponctuellement SG1. Il fut banni lorsqu'il voulu affronter directement Anubis, violant ainsi directement la règle de non-intervention. Il réintégra SG1, mais finit par être tué par les réplicateurs. Oma Dessala lui proposa de nouveau l'ascension. Il refusa. Mais Oma s'étant sacrifiée pour défaire Anubis, il semble que les autres ascensionnés ne purent se résoudre à le tuer, et le firent de nouveau régresser vers le plan matériel. Bien plus tard, Daniel accueillit dans son cerveau la mémoire de l'ancien Moros, lui conférant une évolution physiologique et mentale notable. Il fut ensuite converti en prêcheur des oris par Adria, avançant encore son évolution. Mais les restes de l'esprit de Moros agirent comme un bouclier de son âme, et il finit par redevenir un être humain normal, sans séquelles ni souvenir3.

Skaara était un abydossien, frère de Sha're, ce qui en fait le beau-frère de Daniel. Il fut l'hôte du goa'uld Klorel avant d'en être délivré par les Tok'ra. Il retourna vivre sur Abydos et devait se marier lorsque Anubis attaqua la planète. Il fit son ascension avec tous les abydossiens, aidés par Oma Dessala4.

Kassuf était le chef des abydossiens, père de Skaara et Sha're. Il considérait Daniel comme son propre fils. C'était un être bon, sage et juste. Il fit son ascension en même temps que Skaara et le reste des abydossiens. Notons qu'après la disparition d'Oma Dessala, il est difficile de savoir comment sont désormais considérés ses disciples par les autres être supérieurs.

Anubis était un grand maitre goa'uld, puissant et particulièrement cruel. C'est en étudiant des documents anciens qu'il découvrit le niveau d'existence supérieur. Il entreprit alors d'étudier le concept de l'ascension, puis se rendit sur Kheb, où il dupa Oma Dessala et obtint qu'elle l'aide à effectuer l'ascension. Lorsque les autres êtres supérieurs découvrirent la vraie nature d'Anubis, ils le firent partiellement régresser. Sur un plan entre le monde matériel et le monde supérieur, Anubis restait soumis à une règle de non intervention tronquée. Il lui était interdit de faire quoi que ce soit qu'il n'aurait pu faire sans l'ascension. En revanche, il gardait un accès aux connaissances que procure l'ascension. Anubis servait de punition à Oma Dessala, qui pouvait continuer à élever des âmes, mais était condamnée à regarder Anubis commettre des horreur grâce à elle. Oma mit fin à cet état de fait en choisissant d'abandonner ses disciples pour affronter éternellement Anubis5.

Orlin est un ancien ayant effectué l'ascension il y a des millions d'années. Il se prit cependant d'affection pour un peuple de la Voie Lactée, et lorsque celui-ci fut menacé par les goa'uld, il leur enseigna la construction d'une arme avancée sensée les protégée. Las, la civilisation en question, après avoir défait les goa'ulds, voulu abuser de sa puissance. Les être supérieurs l'en empêchèrent et la détruisirent totalement, puis condamnèrent Orlin à errer sur la planète désormais déserte. Bien plus tard, il rencontra SG1 et tomba amoureux de Carter, au point de choisir de reprendre définitivement forme humaine6. Il fut tué en tentant d'empêcher le SGC de réactiver l'arme maudite, et fut autorisé par ses pairs à ré-effectuer l'ascension. Plusieurs années plus tard, il se réincarna de nouveau dans un corps d'enfant, afin d'aider le SGC à contrer la menace des prêcheurs des oris7. Mais dans ses efforts conscients pour conserver la Connaissance de l'ascension le plus longtemps possible, il détruisit son cerveau et devint définitivement débile. Il est désormais en résidence psychiatrique8.

Chaya Sar était une Lantienne, qui fit son ascension sur la planète Proculis. Comme Orlin, elle s'était attachée à son peuple, et le protégea lorsqu'il fut menacé par les Wraith. Ayant violé la règle de non-intervention, elle fut condamnée à protéger son peuple, tout en regardant le reste de la galaxie de Pégase se faire engloutir par les wraiths9.

Moros était un Lantien, né dans la galaxie de Pégase et membre du conseil d'Atlantis. Etant le plus âgé, il semble que les choix finaux lui revenaient. Lors de leur défaite face aux wraiths, Moros quitta Pégase avec les derniers lantiens et fuit sur Terre10. Il fini sa vie en méditant en compagnie d'une autre lantienne, Ganos Lal, et effectua l'ascension. Sur le niveau supérieur d’existence, Moros découvrit l'existence des oris. Devant leur menace, mais ne pouvant agir en tant qu'ascensionné, il finit par reprendre forme humaine à l'époque du moyen-age sur Terre. Il se fit appeler Myrdin, qui évolua plus tard en "Merlin". Il mena de nombreuses expérience et finit par concevoir le sangréal : un appareil capable de détruire les être supérieurs11. Mais les êtres élevés prirent peur, et chargèrent Ganos Lal de le surveiller, et d'agir si nécessaire. Elle détruisit le sangréal (ou du moins empêcha Moros de terminer sa mise au point). Mais elle finit par se ranger à ses cotés. Elle emprisonna Moros dans une chambre de stase et le conduisit, ainsi qu'une partie de son laboratoire, sur une planète tenue secrète. SG1 finit par le découvrir, mais Moros était mourant. Avant sa fin inéluctable, il transmit temporairement une partie de ses souvenirs (et de sa personnalité) à Daniel, afin que celui-ci (re)construise le sangréal12.

Ganos Lal était une lantienne, qui participa notamment à l'élaboration d'un appareil destiné à l'enseignement des plus jeunes sur Atlantis13. Lors de la défaite face aux Wraith, elle fuit sur Terre et effectua son ascension. Elle fut chargée plus tard d'empêcher Moros de concevoir une arme létale pour les être supérieurs. Interférant ainsi avec le plan matériel, la légende de souviendra d'elle sous le nom de "la fée Morgane". Lorsque SG1 rechercha le sangréal, elle leur apparut afin de leur donner quelques faibles indications, mais fut temporairement bannie par les autres élevés lorsqu'elle tenta de leur en apprendre davantage. Plus tard, elle se sacrifiera pour "annuler" Adria en l'affrontant éternellement en combat singulier, mettant fin au règne des oris14.

Adria était une ori, conçu par des oris et élevée dans le corps d'une femme provenant de la Voie Lactée15. Lorsque cette dernière regagna sa galaxie d'origine, elle agit comme un cheval de Troie, y amenant ainsi une ori non élevée. Ce stratagème fut utilisé par les oris pour envoyer l'une des leurs dans la galaxie des anciens, sans que ceux-ci ne puisse l'empêcher, sous peine de violer leur règle principale. Le corps d'Adria était programmé pour se développer à très grande vitesse, atteignant ainsi une taille d'adulte en quelques semaines. En tant qu'ori, elle était physiologiquement et mentalement très évoluée, lui offrant d'immenses pouvoirs ainsi qu'une portion conséquente du savoir de l'Ascension. Elle fit son ascension dans la Voie Lactée mais regagna instantanément sa galaxie d'origine16. Les autres oris ayant été exterminé par le sangréal, l'ensemble des prières de leurs fidèle lui étaient désormais totalement destinés, la rendant plus puissante que ne l'étaient ces prédécesseurs. Elle fut tuée par Ganos Lal.

Teer était un membre du peuple vivant dans le Cloitre, situé sur une planète de la galaxie de Pégase. Ce peuple était entièrement voué à la recherche de l'ascension. Les propres parents de Teers l'avaient effectué quand elle était jeune. Très proche du niveau supérieur de conscience, elle parvint finalement à faire son ascension (comme ensemble de son peuple) en suivant les conseils de John Sheppard, consistant à affronter ses peurs.

Si effectuer l'ascension reste un processus rare, intime et discret, il arrive que des peuples entiers effectuent néanmoins le passage vers l'Illumination, de concert...

Les Oris, branche intégriste du peuple Altérans, effectua l'ascension il y a des millions d'années. On ignore les détails de cet ascension, ainsi que ses modalités. On peut notamment difficilement dire s'ils effectuèrent l'ascension ensemble ou individuellement les uns des autres. On ignore aussi leur nombre; il est souvent fait mention d'un "petit groupe", mais cela reste très vague à l'échelle d'une galaxie et sur plusieurs millions d'années. Les Oris mirent au point une religion, qui leur permettait de vampiriser l'énergie spirituelle de leurs fidèles, leur conférant toujours plus de puissance. Jusqu'à leur rencontre avec Daniel et Vala17, les oris pensaient que les Voie Lactée était une galaxie morte. C'est lorsqu'ils découvrirent à quel point elle était riche en vie matérielle (sans compter la découverte que leurs anciens frères étaient toujours vivant, et désormais sur le même plan d'existence qu'eux) qu'ils entreprirent d'attaquer la galaxie. Avant cette date, leurs objectifs étaient et restent inconnus.

Comme les Oris, les Anciens firent l'ascension il y a des milliers de millénaires. On sait qu'elle se fit lentement et individuellement. Cependant, il semble que la recherche de l'illumination se faisait plus présente lors de graves crises à l'échelle de leur civilisation (virus des oris, défaite face aux wraiths...). Imposant la règle de non-intervention, les Anciens veillent à ce que le plan supérieur n'interfère pas avec le plan matériel. Il y a cependant une très grande exception : après la dévastation de la galaxie par le virus des oris, les Anciens ascensionnés choisirent de cacher la galaxie entière à leur anciens ennemis (sans doute par une illusion de galaxie déserte), protégeant ainsi des milliards de milliards d'individus de leurs anciens frères.

Notons qu'à notre connaissance, deux autres peuples de petite taille effectuèrent l'ascension.

Les abydossiens, tout d'abord, furent autorisé à réaliser l'ascension avec l'aide d'Oma Dessala, alors que la planète Abydos était envahie (puis détruite) par Anubis. Ce fait unique est justifié par deux choses : en autorisant Oma Dessala a agir ainsi, les ascensionnés contrebalançaient les actes d'Anubis18, tout en signifiant à Daniel Jackson qu'il était surveillé de près19.

Enfin, les Lantiens avaient construit un Cloitre caché dans la galaxie de Pégase. L'objectif était de créer un lieu de paix où ceux qui s'y rendiaent pouvait se consacrer à l'atteinte de l'ascension. Grâce à un dispositif avancé, le temps s'y déroulait à très grande vitesse. L'intérêt était triple : atteindre l'ascension par un processus naturel mais accéléré (par rapport au reste de l'univers), se protéger des attaques extérieures, et assurer un aller sans retour. Les différentes populations qui s'y succédèrent atteignirent l'ascension, les derniers étant le peuple de Teer20.

Appareils en lien avec l'ascension

Nous commençons à achever notre tour d'horizon de l'Ascension avec une présentation de plusieurs appareils en liens direct ou non.

Le plus impressionnant d'entre eux se trouve sur Atlantis. Il a pour but de modifier l'ADN de la personne ciblée, la faisant ainsi évoluer physiologiquement et mentalement de manière tout à fait similaire au processus utilisé par les Oris pour créer leurs prêcheurs. Cette machine avait cependant un défaut intrinsèque : en forçant volontairement l'évolution, le sujet pouvait ne pas être près psychologiquement. Ainsi, s'il n'effectuait pas l'ascension très vite, il mourrait21.

Le sangréal fut inventé par le Lantien Moros (s'inspirant sans doute du projet Acturus22), et finalement construit par Daniel Jackson23. Arme d'une puissance inimaginable, il avait pour but de détruire les êtres de pure énergie. Pour cela, il fonctionnait comme un E2PZ inversé : au lieu de concentrer de l'énergie en un point, il diffusait une énorme quantité d'énergie dans le plan supérieur, balayant ainsi les êtres supérieurs y vivant. Sa portée semble cependant "limitée" à une galaxie seule24.

Baptisé ainsi par Mitchell, l'ascensiomètre est un appareil de fabrication Ancienne retrouvée dans un laboratoire d'Anubis25. Le goa'uld y menait des expériences afin de provoquer artificiellement l'ascension de son cobaye, un hybride du nom de Khalek. L'ascensiomètre lui permettait de mesurer en direct l'activité cérébrale de ce dernier, afin de mesurer sa capacité à atteindre le niveau supérieur.

Dans ce même laboratoire, Anubis utilisait un autre appareil ancien similaire à celui qu'avait utilisé le Goa'uld Nirrti plusieurs années auparavant26 : un séquenceur d'ADN. Pas directement lié à l'ascension, son but était toutefois de manipuler l'ADN d'un cobaye afin de modifier sa physiologie. Il y a de très fortes chances que ce type d'appareil soit l'ancêtre de celui découvert sur Atlantis, et décrit plus haut.

Le baton des prêcheurs leur est remis lorsqu'ils sont soumis à l'évolution artificielle des Oris. On sait de manière certaine qu'ils contiennent un cristal ainsi qu'un appareil de communication leur permettant d'échanger entre eux. Cependant, il semble aussi que ce bâton soit intimement lié à leurs capacités psychiques. Il est possible qu'il agisse comme un amplificateur ou un canaliseur, garantissant ainsi leur impossibilité à effectuer leur ascension seuls.

En totale contradiction avec les bâtons des prêcheurs, le "brouilleur anti-prêcheur" a été conçu pour émettre des ultra-sons bloquant les capacités psychiques des prêcheurs. Il fut mis au point par Samantha Carter et Bill Lee, aidé par l'ancien Orlin ayant abandonné son statut d'être supérieur27.

Aux appareils liés à l'ascension, on peut bien sûr ajouter le générateur de distorsion temporelle utilisée dans le Cloitre de Pégase, évoqué plus haut. Certainement basé sur le même principe que le générateur Asgard28, cette machine lantienne créé une zone dans laquelle le temps s'écoule environ cent fois plus vite que dans le reste de l'univers.

On peut enfin évoquer les inscriptions présentes sur les murs du temple de Kheb, sanctuaire d'Oma Dessala29. Il semble qu'elles décrivent le plan supérieur d'existence, ainsi que le moyen d'y arriver, du moins en suivant Dessala : méditation, réflexion, paraboles... Il intéressant de souligner que ces écrits peuvent rappeler le Livre des Origines, pilier de la (fausse) religion des Oris. Dessala s'est-elle inspirée de ses anciens frères (si tant est qu'elle soit une ancienne) ? Ou réciproquement ?

Au delà de l'ascension ?

Pour finir ce dossier sur l'ascension, évoquons trois notions qui nous mènent... au delà de l'ascension !

Nous l'avons vu, il est nécessaire de faire preuve d'une évolution physiologique et mentale extrêmement poussée pour effectuer l'ascension. Mais des machines peuvent-elle prétendre à une telle métamorphose ? C'était en tout cas l'aspiration de certains asurans (des êtres artificiels constitués de composants électroniques de taille nanométriques : les "nanites"). Partant du principe que toute vie biologique n'était qu'une machine plus ou moins complexe, ils passèrent des siècles à tenter d'approcher l'ascension. Malheureusement sans succès30. Un jour, l'un d'entre eux décrouvrit un procédé leur permettant de transférer leur conscience (ou leur programme, suivant le point de vue) dans le subespace31 ! Si ce processus ressemblait à l'ascension, il n'en était qu'une pale copie. Libérés de leurs corps matériels, ils acquirent des pouvoirs étranges, tels que le loisir de se déplacer comme bon leur semble dans Pégase, ou la capacité à s'infiltrer dans des systèmes informatiques divers et variés. Mais si le plan supérieur apporte aux ascensionnés une paix universelle, le subespace était bruyant, instable et tortueux pour les pauvres asurans ayant tenté l'expérience. Ils durent se résoudre à reprendre une forme matérielle en réinjectant leur "conscience" dans de nouveaux nanites, non sans mal.

Les anciens et les oris, sous leur forme matérielle, voyaient l'ascension comme le but de la Vie. C'est toutefois Cameron Mitchell qui, au détour d'une boutade32, relance le débat : et s'il existait d'un niveau d’existence supérieur à celui de l'ascension ? La question mérite d'être posée, car après tout, dans une sorte de "béatitude cosmique" (dixit Sam33 ) est-ce qu'on ne risque pas de s’ennuyer ?! Cette idée d'un plan de conscience au delà de l'ascension est renforcée par les discours de plusieurs êtres supérieurs, parlant d'un voyage ou de découvertes... Oma Dessala était la première à parler en ses termes34, mais peut-être parlait-elle de l'ascension elle-même ? Où des efforts à fournir pour que ses disciples soient reconnus à part entière par les autres être supérieurs ?

Pour finir, signalons que le projet Destiny semble avoir identifié au moins deux signes d'une puissance colossale, dépassant peut-être ce que l'on connait de l'ascension.

La première fut concrétisée par la découverte d'un système planétaire n'étant pas sensé se trouver en cet endroit de l'univers35. Une investigation mettra en évidence qu'il est extrêmement récent (de l'ordre de quelques millénaires, une poussière à l'échelle géologique). La conclusion est sans appel : quelqu'un a créé de toute pièce cette étoile et les astres qui gravitent autour ! La naturel artificielle de la chose est renforcée par la découverte d'un gigantesque obélisque sur la planète habitable du système solaire en question. Nous n'en saurons guère plus sur cette race d'aliens surpuissants, sinon qu'ils sont aussi capable de téléporter des conscience au travers des galaxies (à la manière d'un communicateur altéran) ainsi que de créer des réceptacles temporaires pour ces consciences36. Ces pouvoirs semblent au delà de ce que l'on sait sur l'ascension, sans parler de la règle de non-intervention.

La seconde est bien évidement la mission du Destiny lui-même. La projet Destiny fut initié par les Anciens lorsqu'ils firent une bouleversante découverte en étudiant les premiers rayonnements de l'univers. Une structure cohérente fut découverte, attestant d'une volonté ou d'une conscience dés la naissance de l'univers37. Une telle conscience serait au moins aussi vieille que l'univers lui-même, voire plus ! Elle serait de se fait peut-être extérieure à l'univers, et donc au delà de l'ascension par définition.

Conclusion

Il n'est véritablement pas évident de conclure sur un tel dossier.

L'idée de l’ascension dans Stargate est, selon moi, l'un des concepts les plus intéressants de la franchise. Elle fut introduite en trois temps, l'étape qui me semble la plus intéressante étant l'étape intermédiaire :

  1. Tout d'abord, l'ascension nous fut présentée au travers du personnage d'Oma Dessala, par métaphores et philosophies, auxquelles j'avais du mal à adhérer ;
  2. Ensuite, l'ascension nous fut légèrement plus dévoilée et encadrée, via l'idée d'une évolution physiologique et mentale, tout en gardant une part de mystère ;
  3. Enfin, l'ascension nous fut détaillée et un peu trop rationalisée à mon goût.

Signalons tout de même, comme je l'évoquais en introduction de la première partie de ce dossier, que l'idée de l'ascension n'est pas exclusive à Stargate ! On peut retrouver cette idée dans la culture populaire contemporaine (Matrix en tête) autant que dans les princaux mythes et religions (Bouddhisme, Christianisme...).

Notes de bas de page
  1. "Instinct maternel" : SG1 saison 3, #20 []
  2. "Pouvoir absolu" : SG1 saison 4, #17 []
  3. Pour plus de détail... voir l'ensemble de la franchise ! []
  4. "Pacte avec le diable" : SG1 saison 6, #22 []
  5. "Pour la vie" : SG1 saison 8, #18 []
  6. "Ascension" : SG1 saison 5, #03 []
  7. "Le quatrième cavalier de l'apocalypse, 1ere partie" : saison 09, #10 []
  8. "Le quatrième cavalier de l'apocalypse, 2eme partie" : saison 09, #11 []
  9. "Hors d'atteinte" : SGA saison 1, #14 []
  10. "Le grand sommeil" : SGA saison 1, #15 []
  11. "Le manteau d'Arthur" : SG1 saison 9, #18 []
  12. "La quète du graal, 2eme partie" : SG1 saison 10, #11 []
  13. "Chassé-croisé" : SG1 saison 10, #03 []
  14. "L'arche de vérité" : SG1 téléfilm #1 []
  15. "La grande croisade" : SG1 saison 9, #19 []
  16. "La symbiose du Mal" : SG1 saison 10, #19 []
  17. "Le livre des origines" : SG1 saison 9, #03 []
  18. "Pour la vie" : SG1 saison 8, #18 []
  19. "Pacte avec le Diable" : SG1 saison 6, #22 []
  20. "Tempus Fugit" : SGA saison 2, #12 []
  21. "Le péril de la sagesse" : SGA saison 3, #14 []
  22. "L'expérience interdite" : SGA saison 2, #06 []
  23. "La quète du Graal 2eme partie" : SG1 saison 10, #11 []
  24. "Question de confiance" : SG1 saison 10, #14 []
  25. "Prototype" : SG1 saison 9, #09 []
  26. "Métamorphose" : SG1 saison 6, #16 []
  27. "Le quatrième cavalier de l'apocalypse, 2eme partie" : SG1 saison 9, #11 []
  28. "Évolution" : SG1 saison 6, #12 []
  29. "Instinct maternel" : SG1 saison 3, #20 []
  30. "Copies conformes" : SGA saison 3, #05 []
  31. "Les fantomes du passé" : saison 5, #05 []
  32. "Le livre des origines" : SG1 saison 9, #03 []
  33. "Révélations" : SG1 saison 5, #22 []
  34. "Zenith" : SG1 saison 5, #21 []
  35. "Eden" : SGU saison 1, #13 []
  36. "Visitation" : SGU saison 2, #09 []
  37. "Le plus grand bien" : SGU saison 2, #07 []
Vous avez aimé cet article ? Ou pas du tout ? Laissez votre avis en un clic, en étant le premier à le noter...
Noter cet article : note 1/5note 2/5note 3/5note 4/5note 5/5
Loading...

Articles similaires

10 commentaires

  1. En effet, les Anciens semblent éprouver beaucoup d’indulgence envers ses nombreuses violations de leurs règles.

    Je ne suis pas vraiment d’accord avec toi. Est-ce vraiment être indulgent que de laisser une erreur telle qu’Anubis détruire toute vie grâce à ses connaissances d’anciens ? Cela ressemble plus à une punition je trouve.

    Par contre pour Matrix, je ne suis pas sûr de te suivre là…

  2. Disons que pour moi, Anubis est une punition au sens de « on te l’avait bien dit » ! On sait que Anubis est allé voir Dessala sur Kheb alors que celle-ci aidait déjà ceux qui le souhaitaient à s’élever. Ça prouve qu’elle favorisait l’ascension depuis bien plus longtemps que l’ascension d’Anubis. A cette époque, pour quelle raison les Anciens la laissaient-elle faire, sinon par indulgence ? Après, effectivement, Anubis a agit comme punition. Mais avant ? D’ailleurs, le fait même de laisser quelqu’un aider Anubis à effectuer l’ascension, c’est une énorme indulgence, non ?

    Concernant Matrix, on retrouve la thématique de l’ascension, sans vraiment la citer : méditer, réfléchir, remettre en cause la réalité, atteindre un niveau de conscience qui te permet de t’extraire du « monde considéré comme réel » tout en te conférant des pouvoirs sur la matière « inférieure »… Le personnage de Morpheus est assez proche de Dessala : « Je ne peux que te montrer le chemin ».

  3. Pour Matrix, c’est plutôt le sens inverse même si certains concepts sont identiques (ouverture d’esprit, contrôles des peurs). De plus la sortie de la Matrice ne peut se faire que via une aide, alors qu’elle est possible naturellement dans SG. L’ascension dans SG n’est pas une libération contrairement à Matrix, il s’agit plutôt d’une autre étape de la vie.

    Si je me souviens bien, Anubis a réussi à cacher sa nature néfaste à Oma. C’est pour cela qu’elle l’a aidé, considérant qu’il n’était pas différent des autres qu’elle avait déjà aidés. Laisser Oma aider Anubis à effectuer l’ascension n’est pas indulgent. Ce n’est qu’une fois ascensionné que les Anciens se sont rendus compte de qui était Anubis et c’est à ce moment là qu’ils sont intervenus pour le faire redescendre dans un plan médian.

  4. Concernant Matrix, il faut prendre pour référentiel la matrice (ce qui est le monde réel pour le reste de l’humanité) pour réellement faire la comparaison. Après, il est certains que ce n’est pas totalement identique.

    Oui, je suis d’accord avec ce que tu dis concernant Anubis. Ce sur quoi j’insiste, c’est que les anciens toléraient déjà qu’Oma Dessala viole leurs règle AVANT l’arrivée d’Anubis. C’est pourquoi je dis qu’il y a de l’indulgence de leur part.

  5. le fait qu’Anubis ai pu cacher son côté obscur à Oma fait d’ailleurs partie des méga-failles de Stargate. Franchement, comment un être ascensionné, qui a accès à toutes les connaissances de l’univers et nage dans une philosophie de vie intense peu passer à côté de ça ?! J’veux bien croire qu’Anubis était un malin et qu’Oma était plus jeune (c’était il y a des milliers d’années) m’enfin ça me semble quand même difficile à croire. Vraiment un gros poisson a avaler quand même…

  6. Disons qu’il faut intégrer que l’ascension ne rend pas omniscient (plusieurs indicateurs le soulignent). Mais il est clair que c’est un peu gros. C’est pourquoi il est indiqué aussi qu’Anubis avait acquis des connaissances sur l’ascension avant de se rendre sur Kheb.

    C’est aussi pour cela que j’expose une théorie, au détour de ce dossier, soulignant qu’Anubis bénéficie peut-être de la même vampirisation psychique dont profitent les oris…

  7. Voilà un article qui clôt parfaitement ta trilogie – même si, comme je l’avais déjà signalé en commentaire de la première partie, je n’aurais pas forcément mis les différents paragraphes dans le même ordre que toi… GG !

    Par contre, je trouve ton ouverture en conclusion, Ekho, un rien trop générale… Le cas Matrix a déjà été expliqué, mais pour ce qui est des « principaux mythes et religions », c’est quand même aller un peu vite en besogne… À commencer par le fait que la cosmogonie stargate, jusqu’à SGU du moins qui rétablit une potentialité d’intelligent design (mais d’origine plutôt extra-terrestre que transcendante), est foncièrement athée, et donc en contradiction directe avec la majeure partie des religions !

    Certes, la référence au bouddhisme est immanquable à travers le « temple » de Kheb, même si le traitement ultérieur du concept d’ascension dans la franchise s’en éloigne fortement : rappelons que le bouddhisme, tout comme l’hindouisme qui s’est développé en parallèle dans une même aire géographico-culturelle, s’appuie sur le principe d’un emprisonnement des âmes dans le monde sous l’espèce d’un cycle de réincarnations (dont l’ordre de succession des réincarnations de chaque individu est moralement déterminé, par son « karma »), et dont l’ascension vise à se libérer. Le Nirvana auquel aspire un bouddhiste, c’est la sortie du monde, la paix, la « vraie » mort, l’état de méditation absolue depuis lequel il pourra contempler le monde sans plus y prendre part. Ce qui dans Stargate est montré comme une règle librement choisie par les Anciens, et une règle qu’on peut parfaitement choisir d’outrepasser, je parle de la non-intervention, est une constituante fondamentale du nirvana bouddhique : le seul moyen de se maintenir hors du monde, c’est de s’en couper.

    Par contre, pour ce qui est du christianisme, il n’y a pas d’ascension possible – et même si cette possibilité existait, elle est formellement interdite ! L’état supérieur de conscience, c’est l’essence divine. Et même si Dieu est supposé avoir créé l’homme à son image, c’est toujours en tant que créature, en tant qu’inférieur. Dans la hiérarchie chrétienne de la nature, l’Homme se distingue de l’animal en ce qu’il est doté d’un libre arbitre, qu’il n’agit donc pas mécaniquement selon le seul instinct, avec comme seul objectif de « croître et multiplier ». À l’origine, deux qualités le séparent encore de dieux, la conscience morale (« connaissance du bien et du mal ») et l’immortalité (l’essence de « Vie ») ; mais en choisissant contre la Loi de Dieu de dérober la connaissance du bien et du mal, l’Homme régresse sur le plan vital : non seulement il est mortel, mais en plus il connaîtra la souffrance. Certes les anges, et les Saints, peuvent recevoir la Grâce et être ainsi admis à la Cour céleste, seul « lieu » où l’on peut contempler la Beauté, de l’Intelligence et de la Félicité absolues ;mais ils n’en restent pas moins des « courtisans » de Dieu, l’adorant en permanence, le craignant, et n’étant jamais assurés de leur succès chaque fois qu’il intercèdent auprès de lui pour le compte d’un dévot encore sur la Terre ; et l’ambition de Lucifer l’a conduit à la déchéance et au bannissement éternel de cette Cour céleste.

    À vrai dire, parmi les chrétiens, il existe UNE tradition, la tradition catholique, qui admette la possibilité de s’élever à un statut quasi-divin ; mais c’est une occurrence unique, l’Assomption de la Vierge Marie. De plus, Marie était-elle vraiment humaine ? On peut se le demander puisque, justement, dans le dogme catholique, l’Assomption est parfaitement indissociable de l’Immaculée Conception : c’est parce que Dieu a accordé miraculeusement à Sainte Anne de procréer une nouvelle Ève, une femme vierge de tout péché y compris la faute originelle, que cette femme Marie, à l’heure de sa mort, se verra épargner celle-ci (la Vierge ne subit qu’une « dormition ») pour être élever auprès de son fils Jésus sur un trône de la Cour Céleste. On voit bien que ce privilège n’est pas reproductible, et qu’il est parfaitement dissocié de l’état de Sainteté qui, lui, s’obtient au titre d’un épanouissement personnel.

    Je ne développerait pas ton « et cetera », mais de fait, les religions qui permettent une perméabilité entre la réalité humaine et un niveau supérieur de conscience sont extrêmement rare. Même les chamans des multiples traditions « animistes » ne sont pas capables de s’établir dans le monde des esprits, seulement d’y effectuer de brefs voyages, d’entrer en contact avec eux le temps de négociations, mais toujours pour revenir à leur matérialité ; rester trop longtemps en transe, loin de les libérer du monde matériel, les tuerait…

  8. Comme je disais à Lyr, le problème avec des commentaires, c’est qu’on a envie de débattre de chacunes de tes phrases ! 😀

    Sans aller jusque là, je vais essayer de te répondre.

    Tout d’abord, merci pour les félicitations.

    Je ne vois pas vraiment SG1 comme « profondément athée ». Il y a beaucoup de portes ouvertes (lors Daniel parle des religions terriennes, par exemple). Et le principe de l’ascension, même si la tendance va vers une explication rationnelle, reste une forme de parabole d’une vie après la mort pour les « méritoires ».

    Le lien entre ascension et bouddhisme est évident (sinon revendiqué), je ne reviendrai pas dessus.

    Là où je ne suis pas d’accord avec toi, c’est quand tu dis que dans la chrétienté, « L’état supérieur de conscience, c’est l’essence divine ». M’est avis qu’on peut voir la sainteté comme une forme d’ascension ! Les parallèles sont nombreux :
    – Le but du chrétien est de tendre vers la sainteté ;
    – S’il est atteint, il te donne accès une un plan supérieur (ce que tu appèle la cours céleste) ;
    – Tout le monde peut prétendre à la sainteté ;
    – Une âme pure et bonne est nécessaire (cf Oma Dessala) ;
    – La proximité de la sainteté confère des dons (miracles)…
    En outre, le Saint ne peux pas tout faire dans la Chrétienté, comme tu le soulignes, mais tout comme un élevé dans SG ne peut pas tout faire non plus (possibilités réelles + règles dictées par la majorité).

    Dans la mythologie, le fait qu’un homme devienne un dieu est rare mais pas impossible : Héraclès/Hercule, plusieurs empereur romains, les pharaons, les empereurs incas…

  9. Sauf que les Saints restent des hommes, des mortels, qui une fois morts ne font plus de miracles dans notre monde qu’à travers leurs restes terrestres, les reliques… (Seule la Vierge peut « revenir » faire des miracles où bon lui semble, à Lourdes par exemple). Et a priori, tout homme pieux sera sauvé, donc aura accès lui aussi, après le Jugement dernier, à la Cour céleste – les Saints ne font que brûler les étapes, en n’ayant pas besoin de patienter indéfiniment dans le purgatoire…

    Quant aux empereurs/pharaons/héros des systèmes polythéistes antiques, ceux qui se revendiquent divins le font par le biais de l’ascendance : ils ont un ancêtre (voire parent direct) divin, ce sont déjà des demi-dieux, d’où la possibilité d’apothéose.

    Tout ça pour en revenir au rapport trouble de Stragate à la religion. Daniel n’évoque jamais les religions sur un plan théologique, seulement sur le plan mythologique, « culturel ». Teal’c, dans les débuts de la série, essaie d’étudier la Bible pour remplacer ses habitudes cultuelles, mais se rend vite compte qu’elle importe en fait assez peu à ses amis terriens. Aucune religion extra-terrestre n’est considérée comme métaphysiquement valable : soit il s’agit d’une duperie goa’uld ou ori, soit d’un stratagème Asgard, soit d’une idolâtrie involontairement née sur le long terme envers divers bienfaiteurs (les Anciens de la galaxie de Pégase, par exemple). D’ailleurs, les espèces les plus avancées (les « 4 races », les Goa’ulds, etc.) ne semblent pas avoir la moindre religion.
    Quant à l’ascension, elle est justement profondément humaniste (au sens où l’univers est à la mesure de l’homme), puisque qu’elle ne dépend d’aucune force transcendentale, seulement de la puissance propre de chaque individu, capable de s’élever. D’ailleurs, elle s’appuie sur un principe évolutionniste biologique, « l’amélioration » génétique facilitant l’élévation…

  10. Je suis tout à fait d’accord avec Dark Para. On parle forcément de religion dans SG car il ne faut pas oublier que c’est une série américaine et que cela reste un thème prépondérant dans ce pays. Seulement on en parle rarement ou quasi jamais sur le plan théologique.
    La religion n’a aucune importance dans la vie des équipes SG et notamment de SG1. On le voit bien.

Laisser un Commentaire

XHTML et ShortCode : Vous pouvez utiliser <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> [card]

Suivez les commentaires par le flux RSS dédié à cet article.