how much does generic risperdal cost where can i buy dostinex online allegra d price at costco what cost more viagra or cialis price of effexor xr without insurance

Ekhorizon

Geekeries du Sud-Ouest : web, BDs, séries, ciné, anecdotes, réflexions et magret de canard
Bas de page

Gazouillis de la semaine du 22/09/2012 au 28/09/2012

Date : lundi 1 octobre 2012 à 13h35
Numéro : 428/553 • Auteur : • Lien court : http://ekh.io/fw

Catégorie : Gazouillis sur Twitter • Tags : , ,
Cet article est vieux de 6 années. Certaines informations peuvent être obsolètes, et le style d'écriture est peut-être un peu jeune. Merci d'en tenir compte, n'hésitez pas à le mentionner en commentaire, et bonne lecture !

Sciences nat'

Un peu de sciences naturelles pour commencer...

Web

Un Twitter qui bugue, et un Google qui me demande tous les mois de lui donner mon numéro de mobile (ça commence d'ailleurs à devenir bien lourd).

SFF : Science-fiction & Fantasy

Non mais sérieux ! Découper "Bilbo le hobbit" en trois films, c'est juste une blague, quoi ! Je ne m'en suis toujours pas remis ! Du coup, je me console dans la découverte des livres Harry Potter ; et d'ailleurs, c'est impressionnant, les 3 premiers films étaient hyper-fidèles aux livres !

Société

On ne le dit jamais assez : attention à la vie privée sur internet !

Vous avez aimé cet article ? Ou pas du tout ? Laissez votre avis en un clic, en étant le premier à le noter...
Noter cet article : note 1/5note 2/5note 3/5note 4/5note 5/5
Loading...

Articles similaires

26 commentaires

  1. Le Hobbit : Le Seigneur des Anneaux avait été raccourci au maximum, Le Hobbit va être rallongé à mort… tout ça pour faire des rentrées. Avec des lunettes 3D et du merchandising à outrance.

    Harry Potter 3 : pour moi, c’est le meilleur.

    Google : je plussoie, super pénible, pas moyen de s’en débarrasser ! Et encore plus désagréable quand on pense à la vidéo que tu as posté.

  2. Bah puisqu’on en est a donner ses préférences sur Harry Potter :

    Mon livre préféré : le tome 5, qui entrouvre [ATTENTION SPOILERS ?] une réflexion sur la transmission intergénérationnelle des conflits, et leur éventuelle réinterprétation par une nouvelle génération en voie d’autonomisation – ébauche vite refermée cependant dans le tome 6 où les adultes reprennent leurs place de maîtres incontestés, sous le patriarcat sacré de Dumbly

    Mes films préférés : le 3ème volet bien sûr, plus une mention spéciale à la scène d’intro du sept « première partie » : direct, on voit qu’on rigole plus, et ça laisse une sale boule dans la gorge (l’acte d’Hermione est quand même d’une violence inouïe, « édulcorée » parce que c’est de la magie, mais…)

    Le livre le plus raté : le 7, parce qu’il y avait trop d’intrigues ouvertes et qu’il fallait que ce soit le dernier, d’où raccourcis et incohérences en séries

    Le film le plus raté : le 4, parce qu’en se concentrant sur l’action plutôt que les explications, la fin devient quasi impossible à comprendre, sans avoir lu les livres et connaître le [SPOILER] mécanisme du prior incantato…

  3. A propos d’Harry Potter…

    Pour ma part, c’est un peu particulier, car j’ai vu les 8 films (et plusieurs fois les 3 ou 4 premiers) avant d’enfin attaquer les livres. Niveau film, pour moi, le meilleur était effectivement le 3*. Le 4 m’a semblé le plus mauvais : ils essayent de donner une espèce d’ambiance « jeuns » qui ne marche pas du tout. Les 1er et 2nd films sont très infantins, comme les livres d’ailleurs.

    Après, je le dis haut et fort : les films sont incompréhensibles à partir du 4 sans avoir lu les livres ! Quand on les a regardé, après chaque film, il fallait que Sandra m’explique la moitié de l’intrigue pour que je percute et passe au suivant…

    Les livres sont forts sympathique. J’ouvre le tome 4 ce soir, et je vous dirais ce que j’en pense.

    @ DarkPara:

    Rho ! C’est ta promotion que je fais, pas la mienne ! Le commentaire en question me semble bien plus interessant que mon article, au final.

    ___
    * Voyage dans le temps, oblige ! 😀

  4. Ah oui : « le 3, c’est le meilleur », je parlais du livre. Je ne me souviens pas suffisamment des films. Et je n’ai pas lu le tout dernier.

  5. J’ai beaucoup aimé le « medium » 😉

  6. @ Lyr:

    Le prof qui est un peu bizarre, et qui reste dans sa tour ?

  7. non, parmi tes tweet, la vidéo sur le « médium » qui chope ses infos sur la toile

  8. Le plus étrange pour Bilbo en 3 films, c’est que ça a été annoncé très tardivement. Or ce n’est pas censé être une décision qui se prend au dernier moment. A la base, ce devait être un premier film qui reprenne le livre, et un 2ème qui fasse le lien entre Bilbo et le Seigneur des Anneaux, basé sur des notes de Tolkien et autres apendices divers. Maintenant j’ai cru comprendre que c’est parti pour être 3 films correspondant chronologiquement à Bilbo.

    Sauf qu’un des charmes de Bilbo, c’est ce côté voyage initiatique assez linéaire, où on voit Bilbo évoluer, maugréant d’abord qu’il pourrait être installé tranquillou dans son trou à prendre le thé, puis prenant goût à l’aventure. Il n’y a pas matière dans le livre seul à faire 3 films, sauf à rajouter tout plein de trucs. Pourquoi pas, mais du coup on risque de perdre ce côté voyage initiatique centré sur Bilbo, pour avoir autre chose. Ce seront peut-être de bons films, mais est-ce que ce sera vraiment « Bilbo le Hobbit » ?

    Enfin, on verra bien 🙂 N’empêche que déjà il y a des Nains qui ne ressemblent pas à des Nains : c’est quoi cette petite barbichette ridicule qu’il a, Thorin ?

  9. @ Lyr:

    Ah oui, je n’avais pas compris. Effectivement, la vidéo est très forte. Maintenant, c’est une pub, pas une étude scientifique. Donc, on ne sait rien du pourcentage de réussite du « médium », ou même s’il s’agit vraiment de passants sélectionnés aléatoirement.

    @ Eldermê:

    D’accord avec toi à 200%, miss !

    Cela dit, j’ignorais qu’ils avaient envisagé de faire un film qui fasse le lien entre Bilbo et SdA ! On a tant d’infos que ça sur cette jonction ?! Dans les notes de Tolkien ?

    Dans ce cas, peut-être aurons nous 2 films sur Bilbo + un 3eme pour la jonction vers SdA…?

  10. @Ekho : evidement

  11. Ekho a écrit :

    @ Eldermê:
    D’accord avec toi à 200%, miss !
    Cela dit, j’ignorais qu’ils avaient envisagé de faire un film qui fasse le lien entre Bilbo et SdA ! On a tant d’infos que ça sur cette jonction ?! Dans les notes de Tolkien ?

    Je ne suis pas assez spécialiste pour vraiment me prononcer là-dessus. En gros, et pour éviter de te spoiler (je ne sais pas si tu as fini par lire les livres 😉 ), dans Bilbo, Gandalf n’est pas toujours présent. Et dans les appendices du Seigneur des Anneaux (et peut-être aussi dans le seigneur des anneaux lui-même, je ne sais plus), on apprend (un peu, concrètement il n’y a pas beaucoup de pages) ce qu’il est allé faire de si important. A moins que ce soit dans les contes et légendes inachevés, je ne me souviens plus bien. Mais chronologiquement ça se passe en même temps que Bilbo le hobbit. Je suppose que ce sont des scènes que PJ a l’intention d’inclure.

    Pour les évènements entre Bilbo et le SdA, je crois qu’il y a quelques détails supplémentaires dans les contes et légendes inachevés, mais à mon avis pas de quoi faire tout un film à moins de broder beaucoup.

  12. @ Eldermê:

    Les contes et légendes inachevées, contes perdus, etc. parlent d’événement bien antérieurs, puisque l’ensemble Bilbo-SdA raconte les quelques années faisant la jonction entre le « troisième » et le « quatrième » âge.

    Quant aux appendices du SdA sur les pérégrinations en solo de Gandalf, une partie se passe en effet pendant voire un peu après Bilbo, mais une partie se déroule aussi surtout entre le « prologue » du premier SdA (l’anniversaire de Bilbo) et le départ de Frodon (y a une ellipse, donc on s’en rend pas forcément compte, mais c’est plusieurs mois plus tard), et cette partie est déjà plus ou moins expliquée dans les bonus des DVD version longue – alors ce qui reste des appendices, ben, je vois mal comment en faire un film en soi.

    Après on peut broder un peu autour du passé des autres membres de la communauté de l’anneau (pas que Bilbo et Gandalf), le film a pas repris tout ce qu’on apprend d’eux au moment du conseil d’Elrond, mais là c’est plus de l’adaptation, c’est de la création pure !

  13. Non non, dans les contes et légendes inachevés il y a bien plusieurs récits sur le troisième âge, dont 2 qui correspondent à la période Bilbo-Sda :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Contes_et_l%C3%A9gendes_inachev%C3%A9s#Troisi.C3.A8me_partie_:_le_Troisi.C3.A8me_.C3.82ge

  14. Votre commentaire est en attente de modération.

    s’tro injuste …. 😀

  15. bouhouhou trop rapide pour toi 😉

  16. harry potter aprés 100 pages ; je l’ai mis dans mes toilettes

    et pas pour le lire :’D

  17. harry cover a écrit :

    harry potter aprés 100 pages ; je l’ai mis dans mes toilettes
    et pas pour le lire :’D

    excellente cette blague, je la note 🙂

  18. @ spaghetti le retour à @ Ekho:

    Oh ! Ma première attaque de Troll ! Si c’est pas meugnon !

  19. @ Eldermê:

    Au temps pour moi… J’avoue que ça fait longtemps que je les ai lus, et dans mon souvenir, le tome 3 (je les ai lus en poche), c’était surtout sur l’histoire Gondor-Rohan…

    Bref.

  20. @ DarkPara:

    Je viens de terminer le tome 7 hier soir.

    Qu’est-ce que tu as en tête comme raccourcis et incohérences ? Pour ma part, je n’en ai pas vu (mais j’avais les films en tête, donc j’ai peut-être été moins tatillon sur des choses que je connaissais déjà).

  21. @ Ekho:

    Arf, ça fait un bail que j’ai lu le livre moi, je ne me souviens pas exactement des détails… Note : la suite de mon commentaire est hautement SPOILANTE.

    Pour les « raccourcis » notamment, c’est plutôt un déséquilibre : lorsqu’on commence le tome 7, on sait qu’il reste quatre horcruxes à détruire. Mettre la main sur le premier est particulièrement long et difficile : la quête avait commencé dans le tome 6, Voldy et Harry avait dû affronter une cachette remplie de pièges mortels, pour finalement ne pas trouver, et un bon premier tiers du tome 7 est consacré à cet objet. Ensuite, à cette quête se rajoute encore la recherche d’autres objets, les deathly hallows ; comme si les horcruxes suffisaient pas ! Bref, le tiers du bouquin atteint, il reste encore donc 3 horcruxes + 3 hallows a trouver, en deux tiers de bouquin : on sait que le septième tome est le dernier, donc pas moyen qu’on ait un rallongement de dernière minute. Fort heureusement, les objets qui restent à trouver : soit sont déjà en possession des héros même s’ils ne s’en sont pas rendu compte, soit sont particulièrement mal cachés : un « simple » coffre de banque ? Une salle a laquelle n’importe qui peut accéder du moment qu’il le souhaite explicitement ? Comparé à la vasque de poison à boire du premier objet, ça fait un peu léger, non ? Et quant au fait que, dans la dernière salle en question qui contient des milliers d’objets, celui recherché soit pile poil celui qu’Harry avait pris, complètement au hasard, comme balise mémo pour cacher son livre de sort… Facile ! Arrivé là, on s’attend presque à ce que n’importe quel objet anodin venu des tomes précédents soit un horcruxe ou deathly hallow : la chaussette donnée à Dobby ? La coupe de feu ? Le sorting hat ? Plus rien ne nous surprendrait…
    On sent parfaitement que Rowling s’est rendu compte un peu tard qu’elle s’était fait un peu emporter par le début du livre, à rajouter des rebondissements croustillants sur le premier objet, et que du coup elle a bâclé la fin, parce que son bouquin ne pouvait pas faire des milliers de pages et qu’elle l’avait déjà annoncé comme le dernier… Ce qui est très frustrant.

    Autre facilité : le sort de sacrifice protecteur. Si on en faisait une carte MTG, elle finirait vite dans les sorts trop puissants interdit de tous formats ! Celui de la mère d’Harry a été capable, non seulement de le protéger sur le coup, mais encore de durer jusqu’à ses dix-sept ans (voire un peu plus : il me semble qu’on lui met encore sur le dos le fait que Dumbledor touche son propre morceau d’âme plutôt que l’âme d’Harry, même si c’est moyennement clair, puisqu’il y aussi l’histoire de « rébellion » de baguette…) ; celui d’Harry, qui n’est même pas un vrai sacrifice puisqu’il survit, suffit quand même à protéger l’ensemble de ses amis. Bizarrement, on se demande pourquoi la mort, tout aussi volontaire, de quelqu’un aussi puissant que Dumbledore n’a pas protégé Hogwart pendant les cent années à venir…

    Et, cerise sur le gâteau, le jeu des baguettes magiques musicales. Harry se retrouve propriétaire de l’objet le plus puissant de la saga, sans avoir vraiment fait grand chose pour l’obtenir : il a certes désarmé Draco, mais alors que celui-ci tenait une toute autre baguette, puisque lui-même n’a jamais touché la Death Wand… Pirouette scénaristique ? Noooon. De toute façon, on se demande bien pourquoi Voldy ne peut pas tuer Harry avec n’importe quelle baguette : on nous avait bien dit dans le tome 4 que ce qui s’y était produit était extrêmement rare, il fallait à la fois le charme de protection maternelle et la parenté des coeurs de baguette ; or le charme a cessé à l’anniversaire d’Harry, et quant à sa baguette soeur de celle de Voldy, il l’a perdue : donc le prior incantato ne se reproduirait pas !

  22. Concernant le déséquilibre…

    Je suis assez d’accord avec toi. Mais typiquement, connaissant déjà la trame globale par les films, ça ne m’a pas choqué outre mesure. Concernant les horcruxes, ça ne me semble pas aberrant que Voldemort ait cachés ses horcruxes de manières très variées :
    – Le journal, confié à Lucius Malfoy avec mission de le renvoyer vers Poudlard ;
    – Le médaillon de Serpentard, le plus sur-protégé, et c’est assez compréhensible ;
    – Le serpent, qui reste sous sa surveillance quasi-constante ;
    – Le diadème de Serdaigle, vaguement caché à Poudlard, l’un des lieux les mieux protégés du monde (cf. Pierre Philosophale) ;
    – La bague, abandonnés dans une vieille masure inconnue de tout le monde ;
    – La coupe de Poufsouffle, enfermée dans une banque magique réputée imprenable.
    Il y a un peu de tout, il a multiplié les cachettes : évidentes mais protégées (Gringotts), cachées mais mal protégées (la masure), cachées et protégées (le lac souterrain)…

    Pour les reliques, elles sont évidentes a trouver, car Dumbledore a déjà fait 90% du travail. D’ailleurs, a aucun moment ils ne recherchent vraiment les reliques : c’est plus un concours de circontances + le plan de Dumbly qui fait que Harry en hérite.

    A propos du sacrifice…

    Pour moi, c’était avant tout du bluff ! Car lorsque Harry fait son discourt, les hostilités ont à peine repris entre Poudlard et les mangemort, suite à sons sacrifice. Dans le cas contraire, on peut imaginer que le sacrifice protecteur est proportionnel au temps et au nombre de personnes ciblées : lui seul a été protégé pendant 17 ans, tandis que ses amis de Poudlard n’auraient été protégés que quelques jours.

    Après, je pense qu’on peut dire que Harry est véritablement mort, autorisant les sort de protection. De la même manière que la « mort » de Voldemort lorsque Harry était bébé a permis de rompre tous les sortilèges d’imperium qu’il avait lancé à l’époque.

    Dumbledore, lui, ne se sacrifie pas en vue de sauver Poudlard ! A la limite se sacrifie-t-il pour sauver Drago, et encore. Il se sacrifie surtout pour couvrir Rogue et assurer la suite de son plan. Donc, ça me semble logique qu’il n’y ai pas de protection suite à sa mort. D’ailleurs, le personnage de Dumbledore n’est pas très « aimant » (condition necessaire au sacrifice protecteur ; la mort par amour). Dumbly est sage, protecteur, drôle, affectueux, juste, bienfaisant. Je ne crois pas qu’on puisse dire qu’il aime Harry, ou quiconque d’autre. Tout cela reste toutefois très ambigue, certes…

    Concernant les baguettes magiques…

    J’avoue que c’est capilotracté. Après, le fait que Harry hérite de la baguette de Surreau est assez anecdotique au final. Elle ne lui sert à rien en tant que tel, sinon à réparer sa propre baguette en épilogue.

    Si harry ne meurt pas :
    1°) Quand il est bébé, c’est grace au sacrifice de sa mere ;
    2°) Lors de la renaissance de Voldemort, c’est la combinaison des deux baguettes et du sort de sa mère ;
    3°) Lorsqu’il fuit chez son oncle et sa tante : c’est sa baguette qui désarme voldemort il me semble, non ? Cet épisode n’est pas super clair ;
    4°) Lors de la bataille de Poudlard : c’est le fait que Voldemort ait son propre sang qui le ramène à la vie. Un peu à la manière d’un horcruxe, en fait.

  23. Dans les incohérences que l’on peut voir éventuellement, il y a le fait que Voldemort ordonne à Nagini de tuer Snape, que Voldemort croit être le propriétaire légitime de la Death Wand (après qu’il ait tué Dumbledore). Or dans ce cas, ça ne serait pas Nagini qui deviendrait le propriétaire ?

    Pour ma part, j’ai trouvé un peu « petit » qu’il suffise de désarmer le propriétaire (même de le désarmer d’une baguette autre que la Death Wand) pour devenir le nouveau propriétaire. C’est la partie la plus capilotractée d’Harry Potter à mon goût.

    Sinon, j’ai beaucoup aimé le personnage de Snape 😉

  24. Je reconnais que le coup du changement d’allégeance des baguettes n’est pas la meilleure trouvaille de JK Rowling. D’ailleurs, vu le nombre de fois que Harry a lancé un Expeliarmus (il est même connu pour ça), il doit pouvoir ouvrir une brocante de baguettes ! 😀

    Rogue est effectivement un personnage très interessant. Inifiniment triste, même, je dirais. C’est sans doute sa destinée qui prend le plus aux tripes, une fois le tome 7 refermé.

  25. Pas toutes les baguettes, hein, juste la Death Wand

    L’autre truc pas crédible je trouve, c’est le « faible » nombre de sort. On a l’impression que nos héros, en quelques années d’école, et à part les 3 sorts interdits ont appris tous les sorts qui existent dans l’univers.

    Et que de simple collégiens sont capable de faire jeu égal avec des adultes habitués aux combats. Comment ça se fait qu’avec un simple expeliarmus Harry puisse gagner autant de combat, et contre des gens bien plus habitués que lui ? Je comprend que s’il existait des milliers de sorts, on pourrait être un peu perdu, mais ça serait plus vraisemblable, je pense.

    Je sais pas, moi, par exemple un sort pour se téléporter derrière un adversaire, un sort pour se rendre invisible ou se déplacer très rapidement, un sort pour faire des copies de soi, etc etc, tout ça serait utile en combat, mais globalement, ils se limitent à se lancer des sorts d’attaque à la tête, sans plus de subtilité, je trouve…

  26. Mmmh… Effectivement, le principe de conquète des baguettes est principalement appliqué sur la Baguette de Sureau. Mais tel que c’est présenté dans le livre, a priori, c’est vrai pour toutes les baguettes ! Le seul autre exemple que j’ai en tête, c’est lorsque Ron retrouve Hermione et Harry après les avoir abandonné. Ce dernier aillant cassé sa baguette, Ron lui en donne une, volée à un mangemort. Or, Harry n’arrive pas bien à s’en servir, justement car il ne l’a pas conquise lui-même.

    Pour le reste, c’est clair que c’est un peu simpliste que des adolescents encore à l’école arrivent à rivaliser avec des guerriers chevronés. Ca reste aussi de la littérature pour enfants, à la base.

    Après, dans le monde de Harry Potter, il n’y a pas non plus que les sorts : il y a les potions, en particulier (mais aussi des extraits de plantes ou de créatures magiques, sans parler des divers objets magiques). Donc, peut-être n’y a-t-il pas tant de sorts que ça, mais d’infinies possibilités de combinaisons.

Laisser un Commentaire

XHTML et ShortCode : Vous pouvez utiliser <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> [card]

Suivez les commentaires par le flux RSS dédié à cet article.