Ekhorizon

Geekeries du Sud-Ouest : web, BDs, séries, ciné, anecdotes, réflexions et magret de canard
Bas de page

Dé-Googlisation : 2 batailles de plus

Date : lundi 21 janvier 2013 à 13h42
Numéro : 452/552 • Auteur : • Lien court : http://ekh.io/kj

Catégorie : Informatique • Tags : , ,
Cet article est vieux de 5 années. Certaines informations peuvent être obsolètes, et le style d'écriture est peut-être un peu jeune. Merci d'en tenir compte, n'hésitez pas à le mentionner en commentaire, et bonne lecture !

Comme je l'ai déjà évoqué plusieurs fois sur le blog, j'essaye de me défaire de l'ensemble des services de Google1. Non pas pour leur qualité, mais parce que je n'aime pas l'idée qu'une unique entité ait accès à l'ensemble de mes informations personnelles.

Il y a quelques temps, je vous avais présenté Tiny Tiny RSS, comme étant un excellent candidat à Google Reader comme lecteur de flux RSS. Aujourd'hui, je vous propose de remplcaer non pas un service de Google, mais deux !

OwnCloud

Tout à commencé par la découverte de OwnCloud, grâce à Julien.

Service open-source utilisable sur son propre serveur, il permet de faire du cloud, c'est à dire de dupliquer un répertoire local de votre ordinateur sur un serveur distant. L’intérêt ? Il est double : la sauvegarde de vos données si un appareil est perdu ou détruit, et le fait de pouvoir accéder à ces données depuis n'importe où ! Et bien sûr, cela vous en donne une totale maitrise, dans la mesure où vous ne confiez pas vos données à Google un tiers.

En pratique, OwnCloud propose :

  • Un client pour ordinateur (Ubuntu, Windows...) ;
  • Une interface web pour accéder à vos fichiers depuis n'importe quel navigateur ;
  • Une application pour Android (payante) ;
  • Sans doute d'autres possibilités pour tablettes et appareils Apple, je n'ai pas regardé...

Voyez plutôt :

Pour ma part, j'utilise surtout OwnCloud pour passer des images depuis mon mobile vers mon PC.

Les contacts

Toutefois, j'ai découvert que OwnCloud proposait aussi de synchroniser des contacts ! Pour cela, il utilise le protocole CardDAV dont je ne pourrais pas vous dire grand chose, sinon comment l'utiliser.

En pratique, votre instance de OwnCloud va vous proposer une URL CardDAV permettant la synchronisation avec n'importe quoi à condition que ce protocole soit supporté. Et, ô joie, il y a une application android qui permet cela : CardDAV-Sync !

En pratique:

  1. Exportez vos contacts depuis Gmail (ou n'importe quoi d'autre) au format VCF ;
  2. Désactivez la synchronisation des contacts entre votre Android et Gmail ;
  3. Supprimez les contacts Gmail encore présents sur votre mobile ;
  4. Importez vos contacts dans OwnCloud via l'interface de votre navigateur ;
  5. Installez l'application CardDAV-Sync sur votre Android ;
  6. Ouvrez-là et renseignez les trois champs qui vous sont demandés (URL, identifiant et mot de passe) ; pensez à activer la synchronisation dans les deux sens.

Et voilà, vos contacts sont désormais synchronisés entre votre mobile et votre serveur (et même consultables/modifiables via un navigateur) :

Bien sûr, cette manipulation peut être entreprise avec d'autres logiciels/OS que Android et CardDAV-Sync. Creusez un peu suivant vos besoins.

L'agenda

Exactement de la même façon, OwnCloud propose d'héberger votre agenda et de le synchroniser via le protocole CalDAV.

L'opération de migration depuis Google Agenda vers OwnCloud est identique à ci-dessus. Vous exportez vos agendas au format ICS, vous les mettez les fichiers dans un répertoire OwnCloud, puis vous cliquez dessus via l'interface web : l'agenda sera automatiquement ouvert et intégré à OwnCloud. Par la suite, utilisez CalDAV-Sync pour synchroniser avec Android. N'oubliez pas de désactiver la synchronisation vers Google Agenda. Dans ce cas comme dans le précédent, vous pouvez bien sûr supprimer toutes vos données (contacts et agendas) de Google.

Ce qui nous donne :

Notez que l'agenda orange qui apparait sur mon calendrier Android est en fait mon calendrier professionnel, qui se synchronise sur mon mobile mais qui n'est évidement pas hébergé sur OwnCloud.

A suivre...

Ainsi, pour une modique somme (de l'ordre de 5€ pour les applis, investissement non renouvelable), vous pouvez vous défaire de deux services Google : les contacts et l'agenda !

Pour ma part, il me reste encore Gmail et Android à remplacer. Pour le second, j'attend avec impatience d'en savoir plus sur le futur OS Ubuntu for Phones. Concernant le webmail, par contre, j'avoue que c'est pas gagné de trouver mieux que Gmail. Au pire, je me dis qu'un unique service Google restant, c'est déjà largement plus sain.

Inversement, OwnCloud propose des services assez variés puisqu'il fonctionnne lui-même avec un système d'Apps, que l'on peut ajouter à volonté. Les apps peuvent être officielles ou développées par la communauté. L'une vous permet de parcourir vos dossiers d'images de manière visuelle, l'autre vous permet de synchroniser vos favoris... De quoi creuser, pour se constituer un écosystème de services libre, sains et indépendants.

Sources :
http://owncloud.org/
http://www.qth.fr/332/agenda-et-contacts-android-ho-oui-avec-owncloud
http://jeyg.info/android-dans-le-nuage-avec-owncloud/

Notes de bas de page
  1. Notez que c'est au moins tout aussi valable pour les service Apple. []
Vous avez aimé cet article ? Ou pas du tout ? Laissez votre avis en un clic, en étant le premier à le noter...
Noter cet article : note 1/5note 2/5note 3/5note 4/5note 5/5
Loading...

Articles similaires

10 commentaires

  1. Intéressant ! Je pourrais me laisser tenter, en particulier pour les contacts (vu que je n’utilise pas les calendriers)

    Pour Calendar, du coup, tu utilise quoi pour modifier tes calendriers depuis ton ordinateur, si tu n’utilise plus google Calendar ? Tu n’utilise que ton téléphone pour ça ?

  2. Si tu veux te laisser tenter, je peux te créer un compte… Oui, parce que j’ai oublié de dire que OwnCloud gère le multicompte, même si c’est une fonctionnalité que je n’utilise pas (encore).

    Je ne suis pas sûr d’avoir compris ta question à propose des calendriers. Effectivement, la plupart du temps, quand je note un RDV, je le fais depuis mon mobile. Ceci étant, l’interface web de OwnCloud permet de gérer son agenda de manière identique à Google Calendar : création d’événement, modification, suppression, événements récurrents de toutes les manières possibles, etc.

  3. Très intéressant ! Je ne connaissais pas CardDAV-Sync je sens que je vais regarder ça de plus près!

    Par contre je connais déjà ownclowd, le principal soucis c’est qu’il faut avoir un ordi quelque part branché en permanence du le net…

    C’est pour ça que je me suis acheté un raspberry pi ! Tu le branche à un disque externe et hop tu as ton serveur maison pour 30 euros, qui tourne en 5V, sans bruit et qui est gros comme un jeu de carte (bon ok il faut compter la place de ton disque externe).

    Toi qui es déjà linuxien tu devrais adorer je te le recommande (on peut faire un tas de truc je te redirai) !

  4. Pour ma part, je dispose d’un serveur en location, avec quelques amis (dont Lyr, ici présent).

    Ceci étant, j’ai découvert les Raspberry Pi il y a peu de temps, et j’aime beaucoup le concept ! Il va falloir qu’on en discute ! Fin février, c’est bien ça ? A cette occasion, je te montrerai de plus près ce que j’ai fait niveau synchro avec OwnCloud.

    (Content de voir que cet article présent un certain intérêt ! 🙂 )

  5. @ Ekho:
    Moui, je vais me laisser tenter. Tu me fais un compte ? ^_^

    Ok, tu as répondu à ma question, on peut utiliser l’interface web de ownCloud pour modifier ses Agenda. Ce n’était pas obligé (ça ne pouvait faire que la synchro, à charge pour une autre application de faire les modifs). L’interface est bien ?

    @JulG7
    Ah les raspberry pi, c’est effectivement génial !

  6. Je ne pourrais pas le faire ce midi et on a du monde chez nous ce soir. Je te fais ça demain soir, c’est bon pour toi ?

    L’interface du calendrier est tout à fait honnète. Après, tu n’a pas forcément la fluidité ou l’ergonomie de Google, mais c’est largement suffisant pour moi !

    Tu as un Raspberry, toi aussi ?!

  7. bien sûr, rien ne presse !

    Hélas non, je ne suis pas l’heureux proprio d’un raspberry Pi, mais j’ai vu pleins d’applicaitons très sympathiques.

  8. @Ekho
    D’un point de vue données personnelles l’abandon de Google se justifie. Mais d’un point de vue confort d’utilisation, difficile de s’en passer.

    Il y a effectivement de nombreux projets qui permettent de remplacer les outils de Google, ownCloud en est un plutôt correct (d’ailleurs Ekho, il faudrait vérifier la question du backup concernant le calendrier et les contacts, je ne suis pas sûr que tes clients *DAV en fassent une copie sur tes périphériques client dans un format exploitable en cas de crash du serveur).

    Mais Google, c’est aussi une intégration des outils entre eux, et la possibilité de partager tes données avec tes amis. Un exemple : j’organise un événement (au hasard un « golf » ;).
    J’envoie un mail à mes amis : Dès les premiers destinataires saisis, G. me suggère les personnes du groupe habituel du golf.
    J’inclus dans mon mail un document texte stocké sur G. Drive. Automatiquement le système me propose de donner les droits d’accès en lecture ou modification à mes amis. Nous pourrons dès lors collaborer en temps réel sur le même document.
    J’ajoute à ce mail une invitation pour discuter de l’organisation : je vois les agendas que mes amis ont choisi de partager avec moi. Je sais tout de suite si ces amis sont disponibles à cette date.
    Dans le mail qu’ils reçoivent, mes amis peuvent accepter l’invitation : le rendez-vous est ajouté dans leur G. Agenda et je suis moi-même tenu au courant des réponses dans mon propre agenda.
    Comme tout mes amis ne sont pas dans un même lieu géographique, je peux ajouter un « Hangout » (comprenez « vidéo-conférence ») à l’invitation : mes amis pourront y accéder via l’événement dans leur G. Agenda.

    Je pourrais en trouver beaucoup des petites fonctionnalités comme ça qui ne paraissent pas grand chose mais simplifient bien le quotidien.
    Personnellement j’en fait grand usage, en particulier dans mon association d’anciens élèves où Google Drive/Docs est un outil qui fonctionne bien, car les utilisateurs sont jeunes et n’ont pas de soucis avec sa complexité.

    A l’inverse, c’est pour une autre association visant un public moins technophile que j’ai choisi OwnCloud. Pour sa simplicité et surtout parce que mon site web owncloud n’est pas bloqué en entreprise comme peut l’être Google Drive/Docs.

    @JulG7
    La mise en place du Rasberry Pi n’est pas trop complexe ?

    D’une part il n’est pas packagé, pas de boitier, juste une carte mère qui n’a rien de standard, il faut donc lui trouver une place « à l’abri ». Il faut ajouter une alimentation via port micro-usb et éventuellement un hub usb selon le modèle pour pouvoir brancher clavier et souris. Enfin d’après Wikipédia il n’y a pas de sortie VGA, uniquement hdmi ou composite, donc il faut un écran compatible.

    D’autre part c’est du matériel spécifique. Il faut installer les drivers et le kernel linux correspondant, et bien qu’il y ait suffisamment de distribution linux/android disponibles, il risque d’y avoir quelques différences à l’utilisation. Par exemple il n’y a pas d’horloge temps réel, ce qui fait que le RP est incapable de retenir l’heure, il lui faut absolument se synchroniser avec un serveur de temps (NTP) sur le réseau.

    Ma question étant : quel niveau de maîtrise de Linux faut-il pour s’en servir ?

  9. Salut Juju !

    Tout à fait d’accord avec toi concernant l’ergonomie et la multi intégration des outils google !

    Sinon concernant le Raspberry Pi, je n’y connaissais rien de rien en Linux, mais la très grande communauté rend vraiment les choses faciles! Beaucoup beaucoup de tutos, on apprend sur le tas en fonction des besoins et pour l’instant toutes mes questions ont trouvés rapidement leur réponses sur des sites/blog/forum.

    Personnellement j’ai acheté le boitier et l’alim avec le Raspberry Pi (la plupart des sites les proposent avec). Il faut effectivement une sortie hdmi au début pour le configurer mais ensuite on active le protocole SSH est on y a accès depuis n’importe quel ordinateur par le réseau. Inutile donc le hub USB. Sur le mien j’ai une clef wifi de branchée (reconnue automatiquement sur Raspbian) et un disque externe. Je n’ai eu aucun problème de driver ou de kernel avec la distrib officielle Raspbian.

    Il est caché dans un tiroir et j’y accède depuis mon ordi en SSH. Je m’en sers comme serveur internet perso (Apache2 et MySQL font tourner wordpress pour échanger photos/vidéos/Mp3 avec ma famille). Je dois aussi regarder pour mettre owncloud en place bientôt…

    Je suis tenté d’en acheter un second pour essayer toutes les idées qui tournent sur la toile (Serveur Media pour gérer les divX depuis la télé par exemple 🙂 ), le gros avantage aussi c’est qu’avec plusieurs cartes SD tu peux avoir plusieurs OS, ou idées à tester !

    Bref; je trouve que c’est un super produit pour un super prix !

  10. @ Lyr:

    C’est fait. Identifiant et mot de passe par email. 😉

    @ Juju:

    Très bonne remarque pour ce qui est de l’extraction de mes contacts depuis un client *DAV après un crash serveur… Comment je peux vérifier ça ? Supprimer (temporairement) mes comptes sur mon mobile puis tenter une exportation depuis l’appli « Contacts » ?

    Pour le reste de ton commentaire, j’ai bien conscience des facilités données par l’écosystème Google. Mais pour moi, ils ne valent pas de connaître autant de détails de ma vie privée. ^_^

    @ JulG7:

    Quand j’en aurai le temps, il faudra que je regarde de plus près le potentiel des Raspberry…

Laisser un Commentaire

XHTML et ShortCode : Vous pouvez utiliser <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> [card]

Suivez les commentaires par le flux RSS dédié à cet article.