Ekhorizon

Geekeries du Sud-Ouest : web, BDs, séries, ciné, anecdotes, réflexions et magret de canard
Bas de page

Lego Heroica : un « legoscape » ?

Date : vendredi 29 mars 2013 à 15h18
Numéro : 459/553 • Auteur :

Catégorie : Jeux • Tags : , ,
Cet article est vieux de 7 ans. Certaines informations peuvent être obsolètes, et le style d'écriture est peut-être un peu jeune. Merci d'en tenir compte, n'hésitez pas à le mentionner en commentaire, et bonne lecture !

Il y a quelques année, Lyr découvrait un jeu de stratégie/tactique très interessant qu'il nous présentait dans cet ancien article. Depuis, ce dernier a fait des petits au sein de la catégorie éponyme du blog : Heroscape. Le principe de ce jeu est de construire des champs de bataille à l'aide d'hexagones pour ensuite y voir s'y affronter des équipes de héros et d'escouades.

Si je vous rappelle cela aujourd'hui, c'est parce que le parallèle avec le jeu que je vais vous présenter va être assez évident. Sans plus attendre, entrons dans le vif du sujet, je vous présente : Heroica !

Genèse

Vous l'aurez remarqué sur l'image précédente (ou même dés le titre de cet article) : il s'agit d'un produit estampillé de la marque "Lego" !

S'il y a bien un jouet auquel j'ai joué toute mon enfance, ce sont les légos ! Et pourtant, contrairement à ce que l'on pourrait penser, les "Lego Technic" n'était pas trop mon truc. Je leur préférais les "Légo System" : fabriquer un environnement (généralement, médiéval ou spatial) et y inventer des histoires, souvent avec mes deux frangins.

Et il y a un an ou deux, j'ai découvert que Légo avait approfondi le concept, en proposant des boites de jeux d'ambiance heroic-fantasy qui, en plus de se monter, embarquent des règles précises pour jouer avec, à la façon d'un jeu de société ! Leur nom : Heroica1.

Il aura pourtant fallu attendre une récente émission de Geek Inc (des bordelais !) doublé de la découverte de la boite principale de Heroica vendue à -70% dans mon supermarché de quartier (probablement une erreur d'étiquetage) pour que j'étudie cela de plus près...

Principe

J'ai donc investi une douzaine d'euros dans la plus grosse boite (tout est relatif) du set Heroica, j'ai nommé le château Fortaan :

Légo joue à 200% la modularité. Ainsi, la notice de la boite vous propose d'assembler les briques de manière à former grosso modo deux types de terrains : les salles et les couloirs. Par la suite, c'est en les assemblant de diverses manières que vous pouvez constituer différentes cartes (la notice en propose trois différentes à partir des mêmes salles et couloirs).

Un couloir relie forcément deux salles. Par contre, les salles peuvent s'avérer être des carrefours ou des pattes d'oie, et permettre l'accès à plusieurs couloirs en même temps. La carte qui en résulte n'est donc pas linéaire.

Sur la cartes sont disposés des éléments avec lesquels les personnages peuvent interagir : or pour acheter des armes, potions aux effets variés, coffres à fouiller, clefs nécessaires pour ouvrir des portes, et bien sûr... monstres !

Ainsi, comme Heroscape, la carte d'Heroica est largement modulaire à partir d'éléments de bases à deux niveaux (premier ordre : les salles/couloirs ; deuxième ordre : les briques). Toutefois, la carte résultante est nettement plus simple : les cases pour déplacer les personnages sont carrées et non hexagonales, et permettent donc moins de possibilités. Notons qu'avec le très grand nombre de briques légo existantes, la carte peut être customisée et/ou agrandie à volonté et bien plus facilement que dans Heroscape.

Règles

On ne va pas se le cacher, les règles sont assez basiques.

Chaque joueur choisit un personnage2 et l'objectif est d'être le premier à atteindre un point à l'autre bout de la carte. Le personnage dispose de 4 points de vie, de la possibilité d'accumuler or, potions et armes en cours de partie, et d'une capacité particulière en mêlée ou à distance, suivant le personnage.

L'ensemble des mécanismes des règles officielles reposent simplement sur un dé à six faces. Il indique les déplacements à réaliser au début du tour (déplacement d'une à quatre cases). Lorsqu'un coffre doit être fouillé, le dé indique de nouveau le résultat (or trouvé, piège, ou les deux en même temps).

Lorsque votre personnage est adjacent à un monstre, il doit le combattre. Là encore, un simple jet de dé indique le résultat (perte de point de vie en fonction de la force du monstre, victoire, ou les deux en même temps).

Critique évidente : il est fort dommage que les combats soient aussi simple et pratiquement binaires ; les monstres n'ont virtuellement qu'un unique point de vie. Par ailleurs, la seule différence entre les différents types d'ennemis sont simplement leur force i.e. les dégâts qu'ils peuvent infliger (entre 1 et 3). Pas de capacité spéciale, pas de mouvement...

Signalons quand même un mécanisme intéressant de résurrection si vous venez à perdre tous vos points de vie, qui vous pénalise grandement sans vous éliminer complètement de la partie.

Dans le cas de la boite Fortaan, Lego propose un jeu en flash qui permet de tester directement le jeu gratuitement en ligne !!! Si cela vous dit, c'est ici !

Bien sûr, il tout à fait possible (et même conseillé) d'améliorer les règles.

Et pour cela, il me semble que certaines règles issues de Heroscape sont directement transférabble dans Heroica. Par exemple : la règle des hauteurs (bonus en attaque ou en défense pour une figurine positionnée à un niveau supérieur, dépense de point de déplacement pour monter un étage). On peut y ajouter l'influence du terrain i.e. la couleur des cases de la carte (réduction des mouvements, zones pouvant infliger des blessures etc.). Les combats pourraient être rendu plus intéressants, rien que par l'adjonction de points de vie aux monstres (pour remplacer le fait le les tuer ou non enf fonction d'un simple lancer de dé). Autre suggestion : perdre ses armes, or et potion lorsque l'on tombe à zéro point de vie.

Dans un futur article, je pense que je proposerai quelques règles customs pour rendre le jeu plus intéressant.

Scénarios

Contrairement à Heroscape où la partie de base est un affrontement de deux armées, la partie de base de Heroica est une course.

Toutefois, les règles proposent une variante où un joueur joue plusieurs héros tandis qu'un autre joue les monstre. Dans cette variante, les monstres peuvent notamment bouger et donc effectuer des manœuvres d'encerclement.

La notice propose aussi de jouer des scénarios. Cela consiste en réalité en des parties successives où la carte est modifiée (agencement des couloirs et salles) entre chaque partie. Un peu comme si les figurines exploraient différentes ailes du château. D'une partie à l'autre, les acquis sont cumulés (blessures, or, armes, potions).

C'est un énorme avantage de Heroica sur Heroscape : il est possible de consituter une nouvelle carte à partie d'une ancienne en quelques instants, et donc jouer des scénarios plus ou moins évolués !

Bien sûr, les scénarios peuvent facilement être variés : libérer un prisonnier, traverser une zone, aller chercher un objet et le ramener, arrêter une vague d'ennemis, etc.

Reste du set Heroica

J'en ai parlé plus haut, Heroica se décline en plusieurs boites. Fortaan, celle que j'ai acheté, est la plus grande et est une bonne base pour se faire une idée du jeu. Toutefois, les autres boites apportent des ajouts très interressants. Détail important : contrairement à Heroscape, chaque boite peut se jouer séparément (bien que les plus petites me semblent avoir un intérêt assez limité).

La première vague contenait quatre boites :

Fortaan, le chateau que je vous ai présenté plus haut. Sa particularité principale est un mécanisme de portes à ouvrir avec des clefs ainsi que des coffres à explorer. Les ennemis y sont des gobelins.

La forêt hantée de Waldurk est un environnement vert plutôt joli ! Un mécanisme de barrière qui peut être déplacée par les joueurs pour entraver leurs adversaires me semble assez rigolo. Les ennemis sont des araignées, des loup-garous et un druide noir.

La baie de Draida : la plus petite boite, contient simplement une plage et quelques gobelins.

Les cavernes de Nathuz proposent de vous emmener sous terre, affronter des golems. Le fait que la carte soit souterraine ne saute pas franchement aux yeux. Dans cette boite, vous devrez vous aider de torches pour avancer et traverses des éboulis.

Note importante : les trois dernières boites sont épuisées et ne se trouvent que sur le marché de l'occasion3.

Après la première vague, une cinquième boite à été éditée seule. Nommé Ilrion, elle propose d'affronter des créatures d'outre-tombe (zombies, vampire) dans des catacombes inondées. Une jolie carte, mais peu d'inspiration sur les règles, puisque vous aurez juste à fouiller des cercueils... du moins si vous vous limitez aux règles de base. Les vannes visibles sur la carte donnent des idées sympas de règles customisées !

Reste un petit sachet annecdotique, Ganrash, édité dans des conditions obscures (sans doute à l'occasion d'une promotion quelconque) qui propose uniquement une petite salle, sans couloir ni héros. Injouable seule, pour le coup.

Voici un exemple de ce que peut donner la combinaison des différentes boites de Heroica (notez que Ilrion et n'est pas employée) :

Sur le site officiel, une carte interactive permet de visualiser l'ensemble du monde de Heroica. Sur celle-ci, différents marqueurs apparaissent. Ceux en bronze correspondent aux boites déjà sorties. On peut en déduire que ceux en argent sont des boites à venir... Pourtant, Ilrion n'apparait pas sur cette carte !

A l'instar de Lyr autrefois pour Heroscape, il se trouve que j'ai découvert Heroica un peu tard... D'après les rumeurs sur les sites et forums de fans, il semblerait que la série Heroica ait été abandonnée par Légo. Le fait que certaines boites ne soient plus disponibles sur le site officiel est parait-il mauvais signe...

Customisation

Par définition et essence, les Legos4 permettent de laisser s'exprimer votre imagination à volonté, dans la limite de votre porte-feuille quand même. Du coup, je l'ai un peu évoqué plus haut, mais il est tout à fait possible de créer/compléter vos propres cartes (de la même manière que vous pouvez ajouter vos propres règles). Et c'est bien ce dont j'ai l'intention, dés que j'aurai pu récupérer mes vieux Légos et que j'aurai un peu de temps à y consacrer (je ne suis pas sûr de ce qui est le plus compliqué).

Mais pour vous donner quelques exemples, voici ce que l'onpeut trouver sur le web...

Il y a ceux qui proposent quelques salles complémentaires plutôt jolies (un piège genre "Indiana Jones", un sphinx égyptien, un squelette en plein désert...) :


Source : http://www.flickr.com/photos/30209386@N06/

Ceux qui imaginent des boites entières, telles qu'une jungle ou une contrée enneigée (en restant fidèle à l'esprit des boites officielles) :


Sources : ici et

Et puis, il y a les fous-furieux ( paradoxalement, je suis moins fan) :


Sources : http://www.flickr.com/groups/legoheroica/pool/with/8143635384/#photo_8143635384

Il y a même des blogs/sites entiers consacrés à Heroica, tel que celui-ci (pas très imaginatif, mais quelques bonnes idées) : http://homebrewheroica.wordpress.com

Conclusion

Vous vous en doutez, il y a énormément d'idées qui peuvent graviter autour de Heroica, que ce soit au niveau de transfert de règles d'autres jeux, ou de possibilité inédites offertes par les légos (le dé lui-même est en légo, ce qui offre des possibilité très intéressantes... Affaire à suivre).

La comparaison avec Heroscape est évidente et a été un des fils rouges de cet article. A ce que j'en ai déjà dit, j'ajouterais les comparaisons suivantes... Heroica présente l'avantage d'être plus petit que Heroscape, donc plus facile à ranger, déplacer et monter. Corollaire, il faut reconnaître que les briques et figurines sont nettement moins jolies que Heroscape. En revanche, les Légo offrent des possibilités de cartes bien plus vastes et complexes.

Au niveau des règles de base, Heroica est très nettement plus simple que Heroscape (ce qui peut aussi être un avantage pour de nouveaux joueurs). En revanche, comme pour Heroscape, les règles de Heroica peuvent largement être améliorées et/ou modifiées. Concernant les mécaniques de jeu, on soulignera que là où Heroscape propose des figurines relativement statiques (si l'on ignore les glyphes), Heroica propose de les faire évoluer en cours de partie avec des armes, or et potions. Exemple concret : dans Heroscape, il est très difficile de faire regagner des points de vie à une figurine qui ne dispose pas d'une capacité dédiée à la base. Alors que dans Heroica, c'est un mécanisme de base. Il s'agit là d'une comparaison, non d'une critiques, les deux jeux ayant été pensés différemment à ce niveau.

En ce qui me concerne, mon premier achat m'a conquis ! Je vais tenter de trouver les autres boites officielles et j'ai déjà commencé à réfléchir à des extensions custom. Affaire à suivre, probablement dans de prochains articles.

Et puis, il faut bien reonnaitre quelque chose : c'est jouissif de rejouer aux legos à 30 ans ! 😀

  1. En réalité, Légo propose une large game de jeux de sociétés (voyez plutôt). Toutefois, Heroica est la seule game disponible sous forme d'extensions et s'approchant des concepts des jeux de rôle. []
  2. Les règles officielles proposent aussi un mode de jeu héros vs monstres, à deux joueurs. []
  3. Ca me fait de bonnes idées cadeaux. Par contre, renseignez-vous bien : il y a des chances que je me les achète à l'occasion, sans prévenir... []
  4. Nom de Zeus, y'a un accent à Légo/Lego ou pas ?! []
Vous avez aimé cet article ? Ou pas du tout ? Laissez votre avis en un clic, en étant le premier à le noter...
Noter cet article : note 1/5note 2/5note 3/5note 4/5note 5/5
Loading...

Articles similaires

39 commentaire(s)
42 commentaire(s)

8 commentaires

  1. J’avais bien sûr vu ces boites, et m’était renseigné, et c’est vrai que la trop grand simplicité du jeu m’avait un peu rebuté. Mais tu as tout à fait raison, il y a moyen améliorer ça !

    Autre grosse différence avec heroscape, et qui explique la possibilité de faire évoluer ses perso dans Heroica : dans Heroica, tu joue un unique personnage, alors que tu joue une armée dans Heroscape. S’il fallait faire évoluer une armée, ça complexifierait vraiment les choses !

    Après, le même genre de notion se retrouvent dans Heroscape, dans des parties dongeon crawl, ou chaque joueur contrôle une petite armée de héros : les glyphes trésors, qui permettent de booster ses héro, ou leur donner de nouvelles capacité. Tu parlais des soins, par exemple, un des glyphe trésor est une potion de soin. Et on peut inventer des glyphes trésors comme on veut ^^

    On test quand tes idées pour Heroica ? 😉

  2. Dans la variante « officielle » à deux joueur où l’un joue l’ensemble des monstres, l’autre peut tout à fait prendre plusieurs héros en même temps. Simplement, à son tour, il choisit lequel il souhaite jouer. Là encore, il est très facile de transférer des notions depuis Heroscape : marqueurs d’ordre, bonding, etc.

    Quand tu veux pour tester ! Mais il faudrait déjà que j’agrandisse un peu ma carte avec des extensions, officielles ou non.

  3. Intéressant, faudra que tu nous montres à l’occasion !

    Qu’est ce qui empêcherait de transposer complètement les règles d’Heroscape sur Heroica ? Le fait qu’Heroscape utilise des hexagones, alors que les legos sont basés sur des carrés ?

    Je note que « Les Sentiers de Sanne Daal » est considéré comme un article similaire, ce qui me fait penser à cette question : quand est-ce qu’on pourra y jouer ? 😀

  4. L’une des différences fondamentales entre Heroica et Heroscape, c’est la géométrie de la carte.

    Si on ignore la notion de hauteur…

    Dans Heroscape, c’est un terrain libre, en deux dimensions. Une figurine peut se déplacer à 360°, où qu’elle se trouve (exception faite du bord de carte).

    Dans Héroica, la carte s’apparente plus à une sorte de jeu de l’oie non-linéaire. Il y a des boucles, des croisements, mais c’est plutôt des déplacement en une dimension.

    Tu vois ce que je veux dire ?

    Du coup, la philosophie est assez différente.

    Bon, allé, je m’engage solennellement… On fera une partie de Sannë Daal dés que j’aurais terminé le premier tome de « Eldermaëryn » !

  5. Tssss, c’est petit ça ! 😀

  6. Bah quoi ?!

    (Tu l’avais bien cherché ! :-P)

  7. Pour avoir Heroica, Minotaurus et Creationary, je confirme que malgré leur simplicité apparente, les jeux Lego sont excellents =)
    Ou plutôt, c’est excellent de pouvoir retrouver le plaisir de jouer avec des Lego, inventant de nouvelles histoires mais avec de vraies règles cette fois (règles que nous étions trop jeune pour imaginer peut-être quand nous y jouions). Honnêtement, si c’était n’importe quoi d’autre que des Lego, les jeux seraient très basiques et peu originaux (pour ne pas dire nuls) mais le fait de pouvoir construire tout ça… On retombe en enfance et on se prend au jeu ^^

    Ce qui est dommage, c’est la limite de matériel disponible dans les boîtes. Ce qu’il convient de faire à mon avis, c’est acheter une multitude de pièces Lego (à l’unité donc), prendre une grosse boîte de rangement (genre boîte à clous) et mettre tous les Lego ensemble, la modularité des jeux permettant de ne pas séparer les pièces par boîte. (à la limite il y a les dés qu’il faudra séparer, peut-être de rares pièces utilisées exclusivement pour tel ou tel jeu, mais dans l’ensemble ce ne sera pas nécessaire).
    Ensuite tu mets toutes les règles ensemble, et quand tu veux jouer, tu sors juste les règles voir ce qui tente tout le monde, la grosse boîte, et tu fais travailler ton imagination pour construire le plateau, plus grand plaisir des jeux de société Lego à mon sens ^^.

    Ensuite il ne faut pas oublier que ça reste, de base, un jeu pour les enfants. Donc des règles très simples, et peu de matériel afin de rapidement construire les cartes (les enfants se lassant plus vite que les grands enfants que nous sommes ^^). Concernant les Lego System, la modularité ne s’applique pas uniquement au plateau de jeu, mais bien aux règles également ! A la fin de tous les livrets d’ailleurs, ils donnent des règles annexes, et ils nous encouragent à en créer de nouvelles !

    Si vous faîtes des parties test, je veux bien connaître les règles que vous aurez inventé pour rendre le jeu + intéressant ^^

    Seule chose que j’éviterais pour les jeux de société Lego, ce sont les jeux à license (qui se multiplient ‘ailleurs quand on regarde leur site ! Batman, harry potter,…). Ils me semblent nettement moins intéressants et en deça de la multitude de jeux déjà existants sur ces univers. Bridant un peu l’imagination car devant resté dans l’univers existant contrairement aux premiers jeux de sociétés Lego.

    En tout cas, je trouve que la société Lego a parfaitement su s’adapter aux nouvelles façon de jouer et envahir tous les supports pour notre plus grand plaisir. D’abord les jeux vidéos (qui n’a jamais rêvé de détruire le chateau fort que l’on a passé 4 heures à construire dans une explosion de boulets de canon et de pièces de Lego… mais ne l’a jamais fait car quand même on a passé du temps dessus ^^ pour ça et pour l’univers désuet des Lego je trouve l’idée des jeux video Lego excellente !). Maintenant des jeux de sociétés (plutôt classique) mais qui ont immédiatement attiré mon regard lorsqu’ils sont sortis donnant bien + envie que des jeux du même genre car on va pouvoir construire du Lego et moduler comme on veut les plateaux ^^ !

    Bon, par contre je trouve un peu léger de faire un lien avec Heroscape « juste » parce que c’est modulable… De nombreux jeux de Fantasy/Rôle ont des plateaux modulables parce que c’est le propre de ces jeux de faire des parties toujours différentes. Il y a + de rapport entre Hero Quest/D&D le jeu de plateau/etc. et Heroica qu’entre Heroscape et Heroica.
    Heroica reste un jeu de rôle plateau, et Heroscape un wargame.

  8. le lien pour acheter les Lego en pièces détachées :
    http://shop.lego.com/en-US/Pick-A-Brick-ByTheme#shopxlink

Laisser un Commentaire

XHTML et ShortCode : Vous pouvez utiliser <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> [card]

Suivez les commentaires par le flux RSS dédié à cet article.