Ekhorizon

Geekeries du Sud-Ouest : web, BDs, séries, ciné, anecdotes, réflexions et magret de canard
Bas de page

Star Trek, premier rapport d’exploration

Date : samedi 5 octobre 2013 à 10h04
Numéro : 474/553 • Auteur : • Lien court : http://ekh.io/vo

Catégorie : Séries • Tags : , , , ,
Cet article est vieux de 5 années. Certaines informations peuvent être obsolètes, et le style d'écriture est peut-être un peu jeune. Merci d'en tenir compte, n'hésitez pas à le mentionner en commentaire, et bonne lecture !

Cela faisait longtemps que je voulais me lancer à la découverte de Star Trek, et voila qui est commencé ! Et je n'en suis pas peu fier ! Car si je suis un fan inconditionnel de Stargate, un grand amateur de Doctor Who et Farscape, et un réfractaire à Battlestar Galactica, il manquait encore une franchise conséquente à ma culture geek : Star Trek !

Ce qu'il faut savoir, c'est qu'à l’instar de Stargate dont la franchise compte 3 séries1, la franchise Star Trek compte 5 séries plus ou moins connectées (sans compter une série animée) et 12 films sortis sur grand écrans (directement reliés à la première ou la seconde série ci-dessous) :

  • Star Trek The Original Serie (TOS), 1966, 3 saisons ;
  • Star Trek The Next Generation (TNG), 1987, 7 saisons ;
  • Star Trek Deep Space Nine (DS9), 1993, 7 saisons ;
  • Star Trek Voyager (VOY), 1995, 7 saisons ;
  • Star Trek Enterprise (ENT), 2001, 4 saisons ;

Je ne vais pas vous détailler l'ensemble de la franchise Star Trek aujourd'hui2. Pour plus d'infos, je vous renvoie vers cet excellent article, qui propose plusieurs voies pour attaquer Star Trek. Pour ma part, j'ai choisis celle qui me semble la plus cohérente du point de vue de la narration : l'ordre de diffusion (qui est donc différent de l'ordre chronologique in universe ; par exemple, la série Star Trek Enterprise se déroule chronologiquement 100 ans avant Star Trek TOS, mais a été produite 40 années plus tard). Vous suivez ?

Dans Star Trek TOS, on suit les péripéties du vaisseau interstellaire d'exploration USS Enterprise et de son équipage, dans le courant du XXIIIeme siècle. Ce dernier est composé du capitaine Jim Kirk et de son second, Monsieur Spock (universellement connus dans la culture geek), mais aussi du Dr Mc Coy, de l'officier des communications Uhura, du chef-ingenieur Scotty, etc. Ici encore, pour plus de détails, je vous renvoie vers cet article du même blog, présentant Star Trek TOS un peu plus en detail...

Si je vous raconte tout cela aujourd'hui, c'est car je viens d'en terminer la première saison (29 épisodes de 50 minutes, pas en noir & blanc, mais pas loin ! J'accepte les applaudissements).

En attaquant une série de SF venu du fin fond des années 60, je m'attendais a du gros kitsh qui tâche. Mais avec Farscape et Doctor Who, je pensais être assez blindé... Et bien je me trompais !! Lasers qui font "piou", aliens en mousse, décors en cartons, paysages peints, vaisseaux improbables, consoles et écrans psychédéliques, techo-blabla incompréhensible... Rien n'est épargné, et ça fait assez mal au premier abord ! Et pourtant, là où j'y ai d'abord vu un alignement de clichés, j'ai ensuite compris que je me trouvais devant LA référence de la grande majorité des séries SF. Et depuis cet angle de vue, le visionnage de Star Trek TOS prend une autre dimension : cela devient de l'archéologie geek (j'y reviendrai) !

Au delà de son côté kitsh visuel (et auditif !), le principal défaut de Star Trek TOS est son cachet "années 60", et en particulier son rythme leeeeent ! Comme l'indiquait Dark Para en parlant des premiers épisodes de Doctor Who (série british contemporaine de Star Trek TOS), les séries de l’époque n'avaient pas vocation à être suivies assidûment. Elles servaient de "bruits de fond" dans les foyers des sixties et devaient pouvoir être compréhensibles en ne les regardant que d'un œil. En résulte des répétitions, des scènes de remplissages et des longueurs (Kirk qui marche dans un couloir, Spock qui se téléporte, l'Enterprise qui avance...). Corollaire évident : les épisodes (assez inégaux, au demeurant) sont totalement indépendants et interchangeables.


Livré avec les diodes clignotantes sur les reacteurs

Mais alors, quel est l’intérêt de regarder Star Trek TOS aujourd'hui ?

Je l'ai déjà évoqué, son principal intérêt est d'être un magnifique terrain de fouilles archéologique en matière de geekerie, et plus précisément de science-fiction. Sur le premier thème, on comprendra nombre de références dans des œuvres à tendance geek beaucoup plus récentes : je pense par exemple a la serie Big Bang Theory, ou à des allusions dans Stargate SG1 (Jack qui veut renommer le Promethée "Enterprise" ou qui surnomme Teal'c "Scotty"...). Sur le second thème, Star Trek TOS m'a surpris en me faisant prendre conscience que la SF n'a pas inventé grand-chose depuis les années 60 ! Rien que dans cette première saison, nous croisons : des êtres omnipotents de pure énergie, des empires stellaires belliqueux, des créatures à base de silicone (en lieu et place du carbone), des voyages dans le temps et dans des dimensions parallèles, des androïdes humanoïdes... Et je ne liste ici que des idées qui doivent vous évoquer quelque-chose... Car Star Trek TOS, en bonne série des années 60, peut se permettre d'aller beaucoup plus plus loins dans le delire l'originalité : cellules géantes dotées d'une conscience collective, commerce de femmes, plantes hypnotiques, téléporteur bugué devenant accidentellement un duplicateur... et je me retiens !

Autre sujet d'amusement : le futur vu depuis les années 60 ! Je me contenterai d'évoquer la troisième guerre mondiale (aussi appelée "guerres eugéniques") des années 1980... Où les premiers vols interstellaires en 1990... M'ouarf !

Enfin, si je regarde avec assiduité Star Trek TOS, c'est aussi car elle pose les base de toute la franchise Star Trek, dont j’attends nettement plus (en particulier Star Trek TNG).

Certain mettent aussi en avant le cote "réflexion" de Star Trek, arguant qu'au delà de l'action (lente) il y a de nombreuses réflexions possibles. Cet aspect existe en effet, mais pas plus que dans la (bonne) SF en général.

Bref, une première saison intéressante (comme dirait Spock), mais je pense que j'aurai quand même du mal a en avaler encore 2 saisons si le rythme et le kitsh se maintiennent au même niveau (ce qui a des chances d’être le cas).

Notes de bas de page
  1. Stargate SG1 sur 10 saisons, Stargate Atlantis sur 5 saisons et Stargate Universe sur 2 saisons. []
  2. Principalement car j'ai d'autres choses de prévues dans le mois qui vient. []
Vous avez aimé cet article ? Ou pas du tout ? Laissez votre avis en un clic, en étant le premier à le noter...
Noter cet article : note 1/5note 2/5note 3/5note 4/5note 5/5
Loading...

Articles similaires

9 commentaire(s)
14 commentaire(s)

13 commentaires

  1. Ah ça y est, tu t’es lancé dans Star Trek !

    Concernant le côté kitsch, il faut pas oublier que la série va bientôt avoir 50 ans… Les budgets des séries ont grandement évolué durant cette période. Mais c’est quelque chose qui ne m’a jamais dérangé. Je trouve même que ça donne un certain charme.

    Après, comme tu le dis, l’un des intérêts de regarder Star Trek TOS (ou même les autres séries) est de pouvoir mesurer l’immense influence qu’elle a pu avoir sur la SF de la seconde partie du XXème siècle.

    « Autre sujet d’amusement : le futur vu depuis les années 60 ! Je me contenterai d’évoquer la troisième guerre mondiale (aussi appelée « guerres eugéniques ») des années 1980… Où les premiers vols interstellaires en 1990… M’ouarf ! »
    Ouais bah moi j’attends toujours les voitures volantes et les hoverboards promis par Retour Vers le Futur 😉

    Y a de bons épisodes dans cette 1ère saison. Je pourrai citer Space Seed, qui introduit le personnage de Khan Noonien Singh, et The City on the Edge of Forever. Les deux prochains saisons contiennent aussi de très bons épisodes avec, par exemple, l’introduction de l’Univers Miroir, que l’on retrouvera dans toutes les autres séries Trek.

  2. Browncoat a écrit :

    Je trouve même que ça donne un certain charme.

    Tout à fait d’accord. J’aime bien le côté fait de bric et de broc. TOS est peut-être la série Star Trek que je connais le moins bien, mais elle est quand même pleine de bonnes idées (pour ce dont je me souviens).

    Ekho : je rajouterais bien Galaxy Quest à ta liste. C’est une parodie de Star Trek avec Alan Rickman et Sigourney Weaver.

  3. A priori, il te manquera encore une série pour avoir fait le tour des « grandes séries » : Babylon 5
    Assez peu connu en France, c’est une série très connue aux US.

  4. Ah, Ah ! « Ça y est, il s’y est mis ! »

    Bon, au rythme très occasionnel où je me vois des StarTrek, tu vas même me rattraper…

    [Pour ma part j’ai vu (dans cet ordre ou à peu près) : TOS -> animated -> films 1 à 6 -> (fan series, que j’inclue car « semi-canon » du fait qu’elle ont de nombreux guests de TOS et utilisent des scripts abandonnés de TOS ou TNG remis au goût du jour : « New Voyages/Phase 2 », « Star trek continues » + fan film « Of Gods and Men ») -> film 7 -> pilote et début S1 TNG -> ENT S1&2.]

  5. @ Browncoat:

    Le kitsch n’est absolument pas une critique. C’est clairement le contexte de l’époque, budgets et technique, qui l’explique. Ca a effectivement son charme, mais ça reste pas évident à regarder, je trouve.

    Pour les overboards, on a encore 2 ans (21 octobre 2015) ! 🙂

    Les deux épisodes que tu cites sont effectivement très bons.

    Pour l’univers miroir, on en parle pas déjà dans la saison 1 ? Dans l’épisode « The Alternative Factor », il est question d’un anti-univers, mais l’épisode est très confus.

    @ Didine:

    En fait, j’ai déjà vu Galaxy Quest. J’avais bien aimé, sans pour autant connaitre Star Trek. Ca me donne envie de le revoir, du coup…

    @ Lyr:

    Browncoat (ci-dessus) me l’avais conseillé et j’avais commencé à la regarder il y a longtemps, mais je ne sais plus trop pourquoi j’avais arrêté… Je pense que je m’y remettrais, d’autant que Sandra regardait quand elle était jeune : ça pourrait l’interresser !

    @ DarkPara:

    Tu n’as pas accroché à TNG ? La série animée, ça vaut le coup ?

  6. Ekho a écrit :

    @ DarkPara:

    Tu n’as pas accroché à TNG ? La série animée, ça vaut le coup ?

    Pour TNG : c’est surtout l’ampleur de la série (7 saisons, et des saisons longues) qui m’a fait un peu peur à l’époque, et surtout, je me suis dit que maintenant que j’avais les bases de la franchise, je pouvais revenir à une approche « chronologique » en faisant un détour par Enterprise. Mais j’y reviendrai, chaque chose en son temps.

    Pour la série animée : non. (Et j’ai même pas envie de développer plus, c’est dire…)

  7. ah c’est cool si t’as accroché ! et merci pour les liens 😉
    alors tant de choses sur lesquelles rebondir !

    -je ne savais pas pour l’effet « bruit de fond » des séries des années 60, mais c’est clair que le rythme, la narration… ne sont plus du tout les mêmes qu’aujourd’hui (c’est là que l’on voit que le temps passe).
    – tu trouve ça plus kitch que les anciens Docteur Who ? bon je peux pas vraiment juger je n’ai vu que le pilote en noir et blanc, enfin la première partie vu que j’ai pas accroché, mais ça m’étonne. DW est plus vieux non ? remarque les années 60 ont possiblement fait plus kitch qu’avant, c’est l’époque de la kitchitude.
    – « Star Trek TOS m’a surpris en me faisant prendre conscience que la SF n’a pas inventé grand-chose depuis les années 60  » -> tu lis un peu de science fiction de cette époque, qu’on appelle l’age d’or de la SF ? Asimov, Heinlein… ? c’est tout à fait ça. Autant dire que la SF réexploite toujours les mêmes idées, mais suivant les interprétations ça reste intéressant, les idées sont exploités différemment ^^ D’ailleurs je ne sais pas si cela te fera la même chose, mais à moi comme à ma moman qui avons connu et adorés Stargate avant de découvrir Star Trek, ben Stargate « perds des points » en comparaison puisqu’on se rends compte que mal mal d’idée ‘originales’ ne le sont pas vraiment. Après par exemple Stargate reste indétrônable sur son interprétation de la boucle temporelle. Et pourtant ST raffole de faire joujou avec le temps ! Ou encore il y a déjà des « symbiotes » dans ST (des Trill, un épi dans TNG et surtout dans DS9 que je n’ai pas vu), mais Stargate en a fait complètement autre chose. M’enfin inutile de comparer, j’aime bcp les deux qui ont chacun leurs points forts et leurs points faibles.
    – oui j’aime bien aussi voir comment on imaginais le futur dans le passé (tu me suis ^^).
    – la réflexion dans Star trek est plus poussée que dans d’autres séries, c’est en cela que c’est vraiment un atout. De la « bonne SF » en série, à ce niveau, c’est rare.
    – les trois saisons de TOS se valent, il n’y a pas vraiment de « mieux ». Si tu crains d’être soulé tu peux revenir plus tard, et ne voir que les épisodes plaçant des jalons pour la mythologies. Je voulais justement faire une liste. En gros il y aurais :
    saison 2 « guerre amour et compagnon » pour Cochrane, « le mal du pays » pour le pon far et les vulcains (a noter que j’ai trouvé l’épisode assez abscon, en fait la meilleure explication du pon far est dans Voyager), « miroir » pour l’univers-miroir, « tribulations » pour les tribules, « un tour à babel » pour la diplomatie générale
    saison 3 « le traitre » pour les romuliens, « le piège des Tholiens » (bon pas obligatoire mais ça fait partie de la mythologie), « le descendance » pour le baiser polémique de l’histoire de la tv…
    arf je ne sais jamais quel épisode apparait les orionnes « la colère des dieux » je crois (saison 3).
    (si tu préfère les titres en anglais : http://fr.memory-alpha.org/wiki/Star_Trek:_The_Original_Series)
    Alors je te préviens d’un truc, si ce sont des épisodes importants pour la mythologie ce ne sont pas forcément de « bons » épisodes. Après de toute façon les épisodes de TOS qui m’ont le plus marqués tu les as vus (Space Seed, The City on the Edge of Forever qui a mon avis aurait mérité d’être monté en film, tomorrow is yesterday, Errand of mercy…)
    -oui les « jumeaux de l’apocalypse » (The Alternative Factor ) c’est un épisode assez obscur, mais ce n’est pas l’univers miroir, il s’agit d’un univers heu, comment dit-on déjà… « en négatif ». Je ne me souviens plus du terme, de toute façon ce n’est pas un épisode terrible.
    -La série animé de star trek c’est un épisode de TOS condensé en 20 min avec un dessin « comics américain ». Assez affreux.
    – Le ptit souci avec TNG c’est pas vraiment le nombres de saisons mais plutôt le fait que la série met du temps à trouver son ton, faisant du « TOS like » au début. dans la saison 1 y’a des épisodes importants pour la mythologie mais assez pénibles ‘-_- M’enfin j’ai réduit la liste à 7 épisodes pour la saison 1, dans ma liste des meilleurs épi, sans trop de souci pour suivre.
    – ah oui il faut revoir galaxy quest ! toujours un plaisir ce film, à la fois très bon pour sa propre mythologie qu’il développe, et par ses références à star trek en effet (surtout le red shirt, qui pense mourrir tout le temps car c’est ce qui se passe dans TOS, mais aussi une ref plus subtile par exemple avec le capitaine qui a la grosse tête – apparemment l’acteur interprétant Kirk, William Shatner, avait en effet bien le melon… en tout cas Kirk est un personnage prétentieux dans sa façon d’être c’est sûr).

  8. bon retour parmi nous, Lael !
    Et quel retour, avec ce commentaire copieux et intéressant ! On sent la fan de SF 😉

    Sinon, en parlant d’originalité en SF, je ne sais pas si tu connais Van Vogt, un écrivain de l’âge d’or de la SF aussi ? Malheureusement pas un écrivain de génie au niveau du style, il m’impressionne pourtant au niveau de l’originalité des idées qu’il avait.

  9. @ lael:

    – tu trouve ça plus kitch que les anciens Docteur Who ? bon je peux pas vraiment juger je n’ai vu que le pilote en noir et blanc, enfin la première partie vu que j’ai pas accroché, mais ça m’étonne. DW est plus vieux non ? remarque les années 60 ont possiblement fait plus kitch qu’avant, c’est l’époque de la kitchitude.

    Pas plus kitsh que les anciens Dr Who, car je ne les ai pas vu. Je parlais des nouveaux, avec des monstres qui sont assez improbables…

    – « Star Trek TOS m’a surpris en me faisant prendre conscience que la SF n’a pas inventé grand-chose depuis les années 60 » -> tu lis un peu de science fiction de cette époque, qu’on appelle l’age d’or de la SF ? Asimov, Heinlein… ? c’est tout à fait ça. Autant dire que la SF réexploite toujours les mêmes idées, mais suivant les interprétations ça reste intéressant, les idées sont exploités différemment ^^ D’ailleurs je ne sais pas si cela te fera la même chose, mais à moi comme à ma moman qui avons connu et adorés Stargate avant de découvrir Star Trek, ben Stargate « perds des points » en comparaison puisqu’on se rends compte que mal mal d’idée ‘originales’ ne le sont pas vraiment. Après par exemple Stargate reste indétrônable sur son interprétation de la boucle temporelle. Et pourtant ST raffole de faire joujou avec le temps ! Ou encore il y a déjà des « symbiotes » dans ST (des Trill, un épi dans TNG et surtout dans DS9 que je n’ai pas vu), mais Stargate en a fait complètement autre chose. M’enfin inutile de comparer, j’aime bcp les deux qui ont chacun leurs points forts et leurs points faibles.

    A vrai dire, non, je n’ai pas lu grand chose que cette époque. Au risque de me prendre des huées, je n’accroche pas trop à Asimov. J’ai essayé plusieurs de ses romans, sans arriver à y entrer.

    Comme toi, j’ai découvert (et adoré) Stargate avant Startrek. Et effectivement, la première perd un peu son originalité. Cela dit, Stargate a un gros avantage sur le peu que j’ai vu de Startrek : la continuité ! Il y a une logique globale, et tout et son contraire ne peut pas sortir de la Porte des Etoiles. Alors que dans Startrek (comme Dr Who ou Farscape, que j’adore aussi), les épisodes sont assez décorrelés et les idées les plus folles peuvent en sortir, sans limite. Ca a des avantages, mais ça a aussi un coté fouilli (et ça donne l’impression que les scénaristes ne savent pas toujours où ils vont).

    – la réflexion dans Star trek est plus poussée que dans d’autres séries, c’est en cela que c’est vraiment un atout. De la « bonne SF » en série, à ce niveau, c’est rare.

    Je trouve que Doctor Who est assez au niveau, dans le genre. Et j’aurais tendance à dire que Farscape est encore meilleure (au risque de radoter).

    – les trois saisons de TOS se valent, il n’y a pas vraiment de « mieux ». Si tu crains d’être soulé tu peux revenir plus tard, et ne voir que les épisodes plaçant des jalons pour la mythologies. Je voulais justement faire une liste.

    Je pense que j’arriverai à continuer. C’est une sort de défi. Je n’aime pas du tout regarder une série en piochant des morceaux. Je trouve ça très frustrant, et du coup je n’y prend pas de plaisir.

    – Le ptit souci avec TNG c’est pas vraiment le nombres de saisons mais plutôt le fait que la série met du temps à trouver son ton, faisant du « TOS like » au début. dans la saison 1 y’a des épisodes importants pour la mythologie mais assez pénibles ‘-_- M’enfin j’ai réduit la liste à 7 épisodes pour la saison 1, dans ma liste des meilleurs épi, sans trop de souci pour suivre.

    Beaucoup de séries mettent généralement une saison à trouver leur rythme… Dans SG1, il n’y a pas grand chose à garder de la saison 1 (les oannes, les cristaux bleu, les mongols…), même si quelques épisodes posent les bases de la mythologie (les asgards, les univers parallèles, les tollans…).

    – ah oui il faut revoir galaxy quest ! toujours un plaisir ce film, à la fois très bon pour sa propre mythologie qu’il développe, et par ses références à star trek en effet (surtout le red shirt, qui pense mourrir tout le temps car c’est ce qui se passe dans TOS, mais aussi une ref plus subtile par exemple avec le capitaine qui a la grosse tête – apparemment l’acteur interprétant Kirk, William Shatner, avait en effet bien le melon… en tout cas Kirk est un personnage prétentieux dans sa façon d’être c’est sûr).

    C’est vrai qu’après avoir vu la saison 1 de Startrek TOS, y’a pas mal de souvenirs de Galaxy Quest qui me sont revenu. Ca vaudrait le coup que je le revoie. D’après ce que je peux lire ici et là sur les dessous de la série, Shatner était un personnage assez particulier, semble-t-il, effectivement.

    @ Lyr:

    Promis, un jour, je lirai du Van Gogt…

  10. @Ekho
    Concernant Van Vogt, je répondais surtout à Lael, hein. Je sais que je t’ai souvent parlé de Van Vogt, je vais pas te bassiner tout le temps avec 😉

  11. @ Lyr:

    C’est ainsi que j’avais compris ton commentaire. 🙂

  12. @ Lyr: Merci ! heu en fait j\’ai essayé deux fois, sans beaucoup de succès, mais j\’ai le cycle du non A dans ma PAL donc je sais bien que je m\’y mettrais un jour… faut juste que je trouve quelqu\’un avec qui le lire en commun pour m\’aider à tout piger lol Tu trouveras le détail de ma rencontre (ratée) avec l\’auteur sur mon blog ici http://chezlaventurierdesreves.over-blog.com/article-ae-van-vogt-createur-d-univers-59515433.html

    @ ekho : \ »Pas plus kitsh que les anciens Dr Who, car je ne les ai pas vu. Je parlais des nouveaux, avec des monstres qui sont assez improbables…\ »
    -> je pense que le Docteur version moderne fait une sorte de \ »kitsch moderne\ », les effets sont de qualités simplement c\’est dans la suite des \ »monstres du jour\ » initié dans la série originale. Enfin je l\’ai vu comme cela et cela ne m\’a pas dérangé. En fait c\’est juste les Dalek que je trouve ridicule et dont je n\’arrive pas à avoir peur, mais pour le reste brr ^^

  13. @ Lael Chezlaventurierdesreves:

    Je trouve que le premier épisode montrant un Dalek dans la nouvelle (justement intitulé « Dalek », sauf erreur) fait quand même froid dans le dos !

    On y voit le Docteur littéralement pêter un cable et voyant qu’un unique Dalek a survécu à la Timewar. C. Eccleston était magistral, dans cet épisode !!

Laisser un Commentaire

XHTML et ShortCode : Vous pouvez utiliser <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> [card]

Suivez les commentaires par le flux RSS dédié à cet article.