Commentaires sur : La Jeunesse de Picsou http://www.ekhorizon.com/blog/2013/11/24/14169-la-jeunesse-de-picsou Geekeries du Sud-Ouest : web, BDs, séries, ciné, anecdotes, réflexions et magret de canard Sun, 24 Mar 2019 15:03:22 +0000 hourly 1 https://wordpress.org/?v=4.5.17 Par : vincent21 http://www.ekhorizon.com/blog/2013/11/24/14169-la-jeunesse-de-picsou/comment-page-1#comment-9017 Fri, 03 Jan 2014 21:46:28 +0000 http://www.ekhorizon.com/blog/?p=14169#comment-9017

merci pour cet article très complet (j’ai la chance d’avoir déjà les 3 premiers tome de l’intégrale) ! j’adore les Bd de Don Rosa et surtout ceux de la jeunesse de Picsou où l’on apprend comment le canard est devenu le plus riche du monde (devant Gripsou bien sûr^^) j’attends avec impatience les autres tomes (à priori, il devrait y en avait 7 en tout ?) sur les aventures de Picsou ! http://tresorsdisney.blogspot.com
à bientôt ! Vincent

]]>
Par : Ekho http://www.ekhorizon.com/blog/2013/11/24/14169-la-jeunesse-de-picsou/comment-page-1#comment-9014 Mon, 30 Dec 2013 10:23:49 +0000 http://www.ekhorizon.com/blog/?p=14169#comment-9014

A l’occasion de Noël, Sandra m’a offert le troisième opus de l’intégral des BD signées Don Rosa (dont les deux tomes de la Jeunesse de Picsou constituent le début).

Plus aucun rapport avec la grande saga de la jeunesse du canard le plus riche du monde, mais ça reste un grand plaisir de lire Don Rosa. D’ailleurs, a partir de ce 3eme tome, les histoires ne sont plus publiées chronologiquement in universe, mais par ordre de parution. Et les commentaires de Don Rosa sont très instructifs. Il explique notamment qu’il s’est retrouvé à faire ces BD du jour au lendemain, et a donc recopié bon nombre de dessins de Barks pour donner aux Ducks les postures dont il avait besoin dans les cases de ses histoires…

]]>
Par : Didine http://www.ekhorizon.com/blog/2013/11/24/14169-la-jeunesse-de-picsou/comment-page-1#comment-9010 Thu, 05 Dec 2013 19:53:56 +0000 http://www.ekhorizon.com/blog/?p=14169#comment-9010

@ Ekho:
Je pense qu’on ne parlait pas du même type de détails. Tu parlais de gags secondaires ou d’intrigues se déroulant à l’arrière-plan. Il n’y en a pas effectivement dans les BD que j’ai cité, ou rarement. Je me posais simplement sur le plan du dessin, plein de détails effectivement, mais qui n’ont pas forcément d’utilité narrative immédiate.

Et sinon, le Journal d’un ingénu (le Spirou vu par Emile Bravo) vaut vraiment le coup d’être lu.

]]>
Par : Ekho http://www.ekhorizon.com/blog/2013/11/24/14169-la-jeunesse-de-picsou/comment-page-1#comment-9009 Thu, 05 Dec 2013 15:47:23 +0000 http://www.ekhorizon.com/blog/?p=14169#comment-9009

Du coup, je ne connais pas du tout les BD dont tu parles. Je n’ai pas relu de Spirou depuis qu’ils ont lancé les séries dérivées que tu évoques.

Okay okay, je m’incline dans le cas de la Jeunesse de Picsou.

]]>
Par : DarkPara http://www.ekhorizon.com/blog/2013/11/24/14169-la-jeunesse-de-picsou/comment-page-1#comment-9006 Thu, 28 Nov 2013 16:36:39 +0000 http://www.ekhorizon.com/blog/?p=14169#comment-9006

@ Ekho:

Pour la jeunesse de Spirou je pensais plus aux albums d’E. Bravo, qui, même s’ils s’inscrivent eux-aussi dans une ambiguité « multiverselle » (c’est la série « Une aventure de Spirou par… » et non la série principale « Spirou et Fantasio »), ne s’opposent pas vraiment au « canon » et sont donc tout à fait acceptables…

Quant à la ligne claire, mille sabord, on y est pas, on y est pas, point ! 😉
Je veux bien admettre que les hachures sont pas rédhibitoires, mais j’avais mis un « etc. » : il y a des effets de mise en page (cases dont les bords ne sont pas dessinées, objets qui sortent du cadre des cases), il y a des changements de valeur de plan d’une case à l’autre y compris dans un même strip, et, surtout, j’aurai du commencer par là, il n’y a pas de recherche de réalisme puisqu’on a des animaux anthropomorphes en guise de personnages…
Mais bon, ne fait j’insiste mais c’est pas grave, on va s’enfermer dans un discours abscons de théoriciens de la bande dessinée…

]]>
Par : Ekho http://www.ekhorizon.com/blog/2013/11/24/14169-la-jeunesse-de-picsou/comment-page-1#comment-9005 Thu, 28 Nov 2013 07:58:25 +0000 http://www.ekhorizon.com/blog/?p=14169#comment-9005

@ Didine:

La place du Klondike de la jeunesse de Picsou est l’élément le plus employé par Barks lui-même, et a largement été repris, y compris par l’école italienne. Du coup, c’est un grand classique, et la plupart des lecteurs savent que c’est ainsi que Picsou à démarré sa fortune.

En fait, en parlant de ligne claire, je voulais dire que c’est rare d’y trouver de nombreux détails. Même si on prend Jacobs, il me semble (je n’ai pas d’album de B&M sous la main) que chaque élément des cases porte le récit principal, mais rare sont les détails qui sont une sorte de sous-intrigue ou un gag dissimulé.

@ DarkPara:

Moins que la manga ?! Hérétique !!!

1/ « Picsou choisit définitivement son destin, entre richesse et amour… » ; « Picsou n’a désormais plus besoin des « mentors » qui ont ponctué l’ensemble de sa jeunesse. Délaissant ses soeurs, il se fait tout seul, et acquiert son avarice légendaire ainsi que sa non moins célèbre solitude… »
Parler de Destin dans les circonstances décrites me semble tout de même un brin exagéré : Picsou FAIT des choix, et s’il le fait, c’est parce qu’il peut se permettre d’en faire : il est parfaitement autonome et maître de sa destinée.
C’est d’ailleurs ce qui est le plus problématique (sur un plan politique) dans le mythe du « self made man » en manière générale : faire croire que la volonté suffit, et que parce que quelques uns, très rares, et parfois plus même par coup de chance que par volonté ou par talent, parviennent effectivement à monter « from rags to riches », il existe une mobilité sociale, alors qu’en réalité plus de 90 % des basses classes sociales stagneront dans leurs position…

Bonne remarque. En fait, je parle de destin UNIQUEMENT du point de vue du lecteur omniscient, qui connait l’histoire de Picsou, qui sait vers quoi elle va s’orienter, et qui regarde COMMENT les pièces se mettent en place tout en connaissant l’image finale qu’elles dessineront. Et avec un peu de recil, je me dis que j’aime bien les histoire dont je connais la fin, et mais dont j’ignore le contenu (Starwars prélogie, Smallville, etc.).

2/ Ta note 8 est quand même un brin réduite, mon cher : rien qu’en restant dans le monde de la BD, moi je peux te citer : Blueberry, Spirou, Lanfeust, Yoko Tsuno (bon, OK, là c’est un peu différent, son enfance fait l’objet d’un roman, pas d’une BD) – et outre-atlantique, bien entendu, Batman, Superman (on sort de la BD mais : Smallville ?), ou encore James Bond (le personnage est britannique, mais la plupart des films et BD qui lui consacrés sont américaines).

Mmmh… De ce que j’en sais :

– La Jeunesse de Blueberry me semble plus un grand cycle à part entière qu’une exploration du passé du célèbre cowboy. Dans les quelques albums que j’ai lu, son personnage « jeune » est identique à son personnage « adulte », seul change la chronologie de ses aventures. Mais j’avoue que je ne suis pas un expert en Blueberry.

– Les « Petit Spirou » et « Petit Lanfeust » sont des personnages différents de leurs versions adultes (de l’aveux même de Tome et Janry, auteurs du Petit Spirou). En outre, il s’agit surtout de gags en une page, et non de biographies complètes et chronologiques.

– Je ne saurais pas dire pour Baman ou James Bond. En revanche, comme évoqué un peu plus haut, Smallville est un parfait exemple de ce que je veux dire pour Superman. Mea culpa.

3/ Détail technique cette fois : je crains qu’il va falloir creuser un peu ce qu’est « l’école de la Ligne Claire » – parce que même sans connaître beaucoup Don Rosa, rien qu’à voir les quelques échantillons qui illustrent cet article, je sais qu’on y est pas du tout (ombrages en hachures, images en clair-obscur avec à-plat de noirs, ajouts d’effets de dégradés dans la colorisation, etc.)

J’avoue que l’à plat de noir et le dégradé de couleur dérogent à la ligne claire.

Par contre, les hachures par forcément, si on prend Jacobs comme référence :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ligne_claire#E.P._Jacobs.2C_l.27autre_p.C3.A8re

]]>
Par : DarkPara http://www.ekhorizon.com/blog/2013/11/24/14169-la-jeunesse-de-picsou/comment-page-1#comment-9004 Mon, 25 Nov 2013 13:25:08 +0000 http://www.ekhorizon.com/blog/?p=14169#comment-9004

Hey !

Je connais encore moins le monde BD Disney que les mangas (c’est dire !), donc je vais juste faire quelques remarques sur cet article par ailleurs fort intéressant…

1/ « Picsou choisit définitivement son destin, entre richesse et amour… » ; « Picsou n’a désormais plus besoin des « mentors » qui ont ponctué l’ensemble de sa jeunesse. Délaissant ses soeurs, il se fait tout seul, et acquiert son avarice légendaire ainsi que sa non moins célèbre solitude… »
Parler de Destin dans les circonstances décrites me semble tout de même un brin exagéré : Picsou FAIT des choix, et s’il le fait, c’est parce qu’il peut se permettre d’en faire : il est parfaitement autonome et maître de sa destinée.
C’est d’ailleurs ce qui est le plus problématique (sur un plan politique) dans le mythe du « self made man » en manière générale : faire croire que la volonté suffit, et que parce que quelques uns, très rares, et parfois plus même par coup de chance que par volonté ou par talent, parviennent effectivement à monter « from rags to riches », il existe une mobilité sociale, alors qu’en réalité plus de 90 % des basses classes sociales stagneront dans leurs position…

2/ Ta note 8 est quand même un brin réduite, mon cher : rien qu’en restant dans le monde de la BD, moi je peux te citer : Blueberry, Spirou, Lanfeust, Yoko Tsuno (bon, OK, là c’est un peu différent, son enfance fait l’objet d’un roman, pas d’une BD) – et outre-atlantique, bien entendu, Batman, Superman (on sort de la BD mais : Smallville ?), ou encore James Bond (le personnage est britannique, mais la plupart des films et BD qui lui consacrés sont américaines).

3/ Détail technique cette fois : je crains qu’il va falloir creuser un peu ce qu’est « l’école de la Ligne Claire » – parce que même sans connaître beaucoup Don Rosa, rien qu’à voir les quelques échantillons qui illustrent cet article, je sais qu’on y est pas du tout (ombrages en hachures, images en clair-obscur avec à-plat de noirs, ajouts d’effets de dégradés dans la colorisation, etc.)

]]>
Par : Didine http://www.ekhorizon.com/blog/2013/11/24/14169-la-jeunesse-de-picsou/comment-page-1#comment-9003 Mon, 25 Nov 2013 13:23:38 +0000 http://www.ekhorizon.com/blog/?p=14169#comment-9003

Je suis un peu dans la même situation que Lyr, j’ai lu certains épisodes (notamment ceux qui se déroulent au Klondike), mais pas la totalité.

@ Ekho: « Les dessins, bien qu’à la ligne claire, sont extrêmement précis et minutieux. »
Tu sembles dire que la ligne claire n’est pas un genre très détaillé, ou fouillé. Ce n’est vrai que pour certains Disney. Au contraire, c’est un style de BD très travaillé (voir Jacobs ou Leloup par exemple).

]]>
Par : Lyrgard http://www.ekhorizon.com/blog/2013/11/24/14169-la-jeunesse-de-picsou/comment-page-1#comment-9001 Mon, 25 Nov 2013 08:22:30 +0000 http://www.ekhorizon.com/blog/?p=14169#comment-9001

Je n’ai quasiment pas lu de Picsou magasine, à part au petit bonheur la chance. Je connais donc un peu, mais pas tout. J’ai déjà du lire une ou deux des histoires que tu décris là, ou en tout cas lu des histoires où on parle du passé de Picsou.

]]>
Par : Ekho http://www.ekhorizon.com/blog/2013/11/24/14169-la-jeunesse-de-picsou/comment-page-1#comment-9000 Mon, 25 Nov 2013 07:50:57 +0000 http://www.ekhorizon.com/blog/?p=14169#comment-9000

Durant ton enfance, tu n’en avais lu aucun chapitre (ils étaient publiés dans Picsou Magazine) ?

]]>