Ekhorizon

Geekeries du Sud-Ouest : web, BDs, séries, ciné, anecdotes, réflexions et magret de canard
Bas de page

Comment regarder Starwars ? Le « Machete order » !

Date : mercredi 13 août 2014 à 17h41 • Mise à jour : samedi 12 décembre 2015 à 10h05
Numéro : 478/553 • Auteur :

Catégorie : Starwars • Tags : , , ,
Cet article est vieux de 5 ans. Certaines informations peuvent être obsolètes, et le style d'écriture est peut-être un peu jeune. Merci d'en tenir compte, n'hésitez pas à le mentionner en commentaire, et bonne lecture !

Ca faisait très longtemps que je voulais faire un article sur l'ordre de visionnage conseillé des 6 films (actuellement existants) constituant la saga Starwars.

Voyez plutôt parmi mes brouillons de longue date :

brouillons_sw

Je le publie finalement aujourd'hui mais sous une forme bien différente de ce que j'avais pensé initialement...

Attention : cet article contient de très nombreux spoilers sur la saga Starwars : il n'est pas adapté à quelqu'un ne l'ayant jamais vue.

Le problème

"J'ai pris beaucoup de plaisir à renverser la trajectoire des films à l'origine. Si vous les visionnez dans l'ordre de leur parution, IV, V, VI, I, II, III, vous obtenez un certain film. Si vous les visionnez en partant du I jusqu'au VI, le résultat est complètement différent. Une ou deux générations les ont vus d'une certaine manière, qui sera complètement autre pour les prochaines. C'est une façon de faire du cinéma extrêmement moderne, presque interactive. Vous prenez des cubes, vous les agencez différemment, et vous obtenez des états émotionnels différents."

— George Lucas, d'après Wikipedia

A l'heure où j'écris ces lignes, il existe 6 films Starwars, regroupés en deux trilogies :

Episode Titre Année de sortie
La trilogie originale IV Un Nouvel Espoir 1977
V L'Empire contre-attaque 1980
VI Le Retour du Jedi 1983
La prélogie I La Menace Fantôme 1999
II L'attaque des Clônes 2002
III La Revanche des Siths 2005

On constate aisément le problème qui peut se poser lorsque le fan de la saga que je suis (ou que vous êtes) veut faire découvrir Starwars à un néophyte... A première vue, deux ordres de visionnage différents se dégagent : l'ordre de sortie et l'ordre des épisodes.

L'ordre des épisodes

Le plus tentant est encore de suivre l'ordre chronologique in universe, soit :

I - II - III - IV - V - VI

L'avantage ici est d'avoir une histoire linéaire dans sa façon d'être racontée. En suivant l'ordre des épisodes, on suit l'histoire de la famille Skywalker d'abord avec Anakin, puis avec Luke (et Léia dans une moindre mesure). On peut observer la grandeur de la galaxie dans le I avant sa chute dans la guerre (II et III) puis sous la domination du coté obscur (IV et V), avant sa rédemption à la fin du VI.

Toutefois, on perd la totalité des coups de théâtre de la trilogie originale : le lien de parenté entre Luke et Vador, la véritable nature de Yoda, la gémellité entre Léia et Luke... En particulier, la paternité de Vador est l'un des twists les plus forts de l'histoire du cinéma et il est regrettable de s'en priver !

En outre, la prélogie a été tournée en considérant que le téléspectateur connaît déjà les concepts de base de l'univers de Starwars : les Jedi, le coté obscur, l'organisation globale de la galaxie... Pour rappel, le IV contient une présentation de la Force, des Jedi, de la vitesse lumière, à peine 1 ou 2 mention de l'Empereur, pas de mention du coté Obscur pour permettre une immersion progressive dans l'univers de Georges Lucas. Commencer par l'épisode I peut en perdre plus d'un.

Et ne parlons même pas de l'énorme différences entre la trilogie et la prélogie quant à la qualité des effets spéciaux : commencer par la prélogie peut rendre complètement désuète la trilogie.

Bref, l'ordre des épisodes revient à avoir une approche "comment cela va-t-il finir" et est à mon sens la moins intéressante.

L'ordre de sortie

L'ordre de sortie consiste à regarder la trilogie puis la prélogie, avec une approche "comment en est-on arrivé là" pour la prélogie qui est beaucoup plus intéressante :

IV - V - VI - I - II - III

Avec l'ordre de sortie, nous respectons l'ordre dans lequel les différents films ont été pensés et conçus. Cela permet de conserver l'ensemble des coups de théatre de la trilogie et propose de regarder la prélogie comme un gigantesque flashback. Le point de vue du spectateur devient presque omniscient : ils connaît les personnages et leurs destins, mais découvre leurs origines. C'est une approche que j'aime beaucoup, personnellement.

En outre, nombre de détails qui ponctuent la prélogie n'ont d’intérêt qu'en ayant vu la trilogie. De tête, je citerais l'origine de Boba Fett, le vaisceau de Léia, le nom de l'Empereur, Yoda combattant au sabrelaser, une vue de la planète des wookies (race de Chewbacca, personnage de la trilogie), etc.

Autre remarque technique, si cela permet d'aller vers des effets spéciaux de plus en plus impressionnants, cela permet aussi de respecter une cohérence au niveau de la bande originale, les musiques étant plutôt liées par une logique d'ordre de sortie.

A mon sens, l'ordre de sortie donne tout son sens à la prélogie, c'est la connaissance préalable de la trilogie qui lui donne de l’intérêt ; par exemple, Anakin n'est intéressant que parce qu'il deviendra Dark Vador, et non pour la personnalité (assez moyenne au demeurant) qui lui est donnée dans la prélogie. C'est donc l'ordre de visionnage que j'aurais largement recommandé.

Et puis, j'ai récemment découvert ceci...

Le machete order

Le machete order (ou "ordonnancement à la machette") propose de découper les deux trilogies pour recomposer la succession de films suivante :

IV - V - II - III - VI

Je ne vais pas vous faire une traduction complète du lien ci-dessus (que je vous invite à lire si les détails vous intéressent) mais le machete order présente trois avantages.

Primo, il permet de se débarasser de tout ce que contient l'épisode I et qui n'apporte rien à la saga (voire, qui la souille carrément). Plus de Jar-Jar Binks1, plus de midichlorians, plus de confusion capilotractée entre Padmé et Amidala, plus de fédération du commerce dont les tenants et aboutissants ne sont pas clairs, plus de génération spontanée d'Anakin (dont la paternité n'est finalement jamais expliquée)... En outre, cela simplifie les relations de maîtres/apprentis avec l'oubli des personnages de Qui-Gon Jinn et Dark Maul (le premier est à peine évoqué dans le reste de la prélogie, le second n'est même pas mentionné).

Deuxio, le machete order permet de maintenir de la tension tout au long des 5 films. Alors que l'épisode V se termine sur un énorme cliffanger, il propose de réaliser un flashback sur le passé de Dark Vador avant de terminer l'histoire avec le VI. La coupure entre le V et le VI étant déjà existante, l'introduction des II et III permet de comprendre la destinée de Vador et d’appréhender le VI comme étant une conclusion définitive. Le machete order permet évidement de conserver les coups de théâtre de la trilogie, mais aussi le principal coup de théâtre de la prélogie à savoir l'identité de Dark Sidious2. L'absence du I est facilement comblée par différentes informations données dans les épisodes II et III et l'imagination du téléspectateur fait le reste ; un exemple : les premières lignes de dialogues du II suggèrent que Padmé et Anakin ont été amis dans leur enfance, et occulte complètement l'énorme différence d'age qu'ils ont lors de leur rencontre dans l'épisode I, ce qui n'est finalement pas plus mal ! Enfin, le machete order conserve le coup de théatre du lien de sang entre Luke et Léia, il est simplement avancé à la fin du III au lieu d'être au milieu du VI (soit 1h d'avance sur 10h de film) mais fonctionne aussi bien, le prénom de Léia étant lâché par une Padmé à l'agonie, à la toute fin du III et après celui de Luke.

Tertio, avec le machete order, c'est la chute de Dark Vador et l'avenir incertain de Luke qui fonctionne encore mieux ! Pour rappel, nous terminons le V avec Luke ayant écourté sa formation, perdu une main, à deux doigts de sombrer dans le coté obscur (échec dans la grotte de Dagobah). En enchaînant sur les épisodes II et III, on suit la chute d'Anakin qui deviendra Dark Vador, l'épisode III étant de loin le plus poignant de la prélogie. Après quoi, on en revient à un Luke tout habillé de noir au début du VI, menaçant envers Jabba et terriblement tenté par Vador et l'Empereur à la fin du VI. Le parallèle entre les destins de Luke et Anakin proposé par le machete order permet d'augmenter la tension au delà de ce que peuvent proposer les deux ordres de visionnage précédents.

Dans le machete order, l'épisode I est complètement oublié. En effet, force est de reconnaître que c'est le film le moins intéressant des six ; par ailleurs, son histoire est relativement différente et indépendante du reste des deux trilogies. La plupart des personnages du I meurent ou n'ont aucun impact sur le reste des films, et les rares évènements importants sont relatés dans les autres films de telle manière que le I peut tout à fait être ignoré. Ainsi, le machete order propose de le reléguer avec le reste de l'univers étendu de Starwars (séries animées, livres, jeux vidéos) : une oeuvre regardables pour prolonger le plaisir de la saga Starwars, mais ne faisant par vraiment partie du noyau dur. Notez qu'avec la myriade de films divers et variés que nous prépare Disney sur l'univers de Starwars (une nouvelle trilogie, mais aussi une foule de films spin-off indépendants), cette approche de l'épisode I n'est pas du tout idiote.

Bien sûr, le machete order a quand même quelques inconvenients. En particulier, la place d'Anakin vis à vis de la prophétie (qui n'est clairement expliquée que dans le I3) ainsi que la scène de la mort de sa mère dans le II qui n'est clairement compréhensible qu'en ayant connaissance de l'origine esclave d'Anakin comme on la voit dans le I.

Conclusion

L'article d'origine indique que le machete order a été testé sur un jeune téléspectateur avec plus de succès qu'on ne pourrait l'imaginer.

J'essaierai donc cet ordre de visionnage dés que j'en aurai l'occasion.

Et vous, qu'en dites-vous ?

Pour aller plus loin :
Source
Complément

  1. Il apparait à peine dans le reste de la prélogie, et uniquement comme membre de la suite de la sénatrice de Naboo. []
  2. Notez que cela est vrai si l'épisode I est bien occulté, sans quoi la double identité Sidious/Palpatine est éventée rapidement et sans subtilité. []
  3. Ceci étant, cette prophétie n'a jamais été claire, avec ou sans le I, et Yoda indique dans le III qu'elle a pu être mal interprétée. []
Vous avez aimé cet article ? Ou pas du tout ? Laissez votre avis en un clic, en étant le premier à le noter...
Noter cet article : note 1/5note 2/5note 3/5note 4/5note 5/5
Loading...

Articles similaires

18 commentaires

  1. Cela me plairait bien d’essayer !

  2. J’aurais tendance à frapper encore plus fort avec la machette et éliminer totalement la prélogie. Mais peut-être qu’avec cet ordre-là, elle est plus intéressante (et moins incohérente).

  3. Effectivement, on pourrait considérer qu’il y a trois niveaux de visionnage, suivant le niveau de profondeur de l’univers que l’on veut atteindre :

    1. La trilogie seulement ;
    2. Le machete order ;
    3. Le machete order + épisode I + univers étendu…

  4. Hélas, je pense que cela ne s’adresse qu’à des personnes n’ayant jamais vu les films, non ? Vu que tu les connais presque par coeur, l’ordre de visionnage aura un impact moins grand, non ?

  5. Justement, je serai bien curieux de voir ce que cela donne.

  6. Je pense que même en les connaissant bien, l’ordre de visionnage peut tout de même donner une image différente de la saga. Par radicalement, mais ça peut quand même être intéressant…

    Effectivement, le débat est toutefois au niveau d’un premier visionnage.

  7. Ça m’intrigue, ce « machete order ». On envisageait de regarder à nouveau la saga, et on n’a pas encore décidé dans quel ordre, ce pourrait être l’occasion d’essayer.

    Cela dit, comme souligné plus haut, tes arguments concernent surtout un premier visionnage.

    Dans le cas d’un revisionnage, on se moque un peu du moment où tombent les révélations que l’on connait déjà. Mon optique est plutôt « garder le meilleur pour la fin » (tout en étant un peu logique quand même ! Personnellement je trouve que le V est le meilleur, mais on ne va pas le garder en dernier). D’un côté je trouve que la prélogie n’est globalement pas au niveau de la trilogie originale, mais d’un autre côté… attendez, je vais chercher un parapluie, je sens qu’on va essayer de me lapider avec des petits cailloux pointus… je crois que je préfère l’épisode III, largement au dessus du I et du II, à l’épisode VI. Le côté sombre et tragique du III m’avait beaucoup marquée quand je l’avais vu au cinéma pour la première fois. Par contre, les « oursons » du VI, ça m’avait fait sourire la première fois, mais dès le 2ème visionnage j’ai vraiment du mal, je trouve que c’est ridicule. En même temps, tout le reste du VI est très bon, donc est-ce un critère pour l’ordre de visionnage dans l’optique « je garde le meilleur pour la fin » ?

    Le « machete order » évacue l’épisode I mais conserve le II. Ben moi (attendez je reprends mon parapluie) je trouve le I meilleur que le II, en fait. Oui, il y a un insupportable batracien, certes, mais il y a aussi du bon. J’aime bien les combats au sabre-laser du I. Ceux de la trillogie origale sont tout mous ; et pour moi Yoda c’est un vieux sage, pas une grenouille verte qui saute partout comme dans le combat de l’épisode II.

    Pour en revenir à l’ordre de premier visonnage, j’ai découvert la saga dans l’ordre II IV V VI III I, et je peux dire que c’est pas l’idéal 😛

  8. Pas facile de garder « le meilleur pour la fin » (ce qui est aussi une approche intéressante de la question) ; d’autant que c’est un critère très subjectif. Ça me semble clairement impossible de terminer par le V (qui est aussi nettement mon préféré, au demeurant).

    A mon avis, il n’y a que trois films qui peuvent être vus en dernier tout en conservant une certaine logique : le I, le III et le VI. Le machete order ainsi que l’ordre chronologique permettent de terminer par le VI. L’ordre de sortie permet de finir sur le III. Et le machete order permet aussi éventuellement de terminer par le I comme un bonus ou un flashback final.

    Dans ton cas, cela revient à te demander (et sans grande originalité) : tu préfère le III ou le VI ?

    Je reconnais que le II a de très gros défauts, peut-être plus gros que ceux du I, mais nettement moins nombreux. D’un coté, je mettrais le traitement de l’histoire Anakin/Padme, la personnalité d’Anakin, Yoda au sabrelaser ainsi que l’imbroglio (jamais expliqué) autour de l’origine de l’armée des clones. De l’autre : les tenants et aboutissants de la Fédération du Commerce, l’origine et le traitement d’Anakin, Jar Jar et les gungans en général, la double identité complètement artificielle de Padme/Amidala, les gags lourdingues lors de la bataille finale. Cela dit, le I a quand même quelques bons points, notamment le triple combat au sabrelaser ainsi que les thèmes musicaux.

    Quant à la façon dont j’ai vu la trilogie à la base, ce n’est pas terrible non plus : V, IV, VI ! Avec le premier film, je n’avais ni le début, ni la fin ! D’ailleurs, je me souviens qu’en n’ayant vu que le V, je pensais que Obi-Wan était une sorte de Dieu ou d’Esprit bienveillant qui aidait les gentils. Ca ne m’avait pas du tout traversé l’esprit que ça pouvait être le fantôme d’un personnage mort dans le film précédent.

  9. coucou ça fait un ptit moment !
    article très interessant et vrai dilemne en effet (par contre attention tu spoil pas mal, si quelqu’un n’ayant jamais vu Star wars lit ton article pour se renseigner il va avoir des surprises.)
    Bon après le lien entre Vador et Luke c’est connu par tous je crois, y’a tellement de références partout qu’il est difficile d’y couper, même pour quelqu’un n’ayant jamais vu les films.
    En tout cas l’ordre de diffusion me parait le plus adapté pour un novice, à condition que la dite personne ne soit pas pleinement réfractaire au coté kitsch (même dilemne qu’avec Star Trek dans le fond), ensuite l’ordre « à la machette » me parait bien pour redécouvrir la saga. Genre moi j’ai vu l’originale y’a piuu, près de quinze ans, puis la préquelle au fur et à mesure de sa sortie. Là si je voulais la revoir, l’ordre machette me plait pas mal. Mais bon j’ai jamais été une grande fan de la saga.

    Au fait tu t’es remis à Star Trek un peu ?

  10. Salutations Lael !

    En effet, ça commence à faire. La forme ?

    J’ai ajouté un avertissement de spoiler, mais en théorie, cet article s’adresse à quelqu’un voulant faire découvrir la saga à un néophyte, plutôt qu’à quelqu’un ne l’ayant jamais vue.

    Le lien de parenté entre Luke et Vador est un classique dans la population geek ayant 20 à 40 ans. Mais les petiots d’une dizaine d’années ne le savent pas forcément : il suffit de voir le nombre de vidéos sur le web où des gamins sont filmés en découvrant le célèbre duel entre Vador et Luke à la fin du V…

    L’avantage de l’ordre de diffusion, en plus de ménager la plupart des coups de théatre, c’est qu’on va justement du plus kitsch au moins kitsch…

    Concernant Startrek, j’avoue que je n’ai toujours pas réussi à reprendre après avoir terminé la saison 1 de TOS… Mais j’ai une bonne raison : je suis en train de découvrir (avec grand plaisir) Babylon 5 !!! Je pense que j’en ferai un article quand je l’aurai terminée, mais je me régale ! J’en suis actuellement à la mi-saison 3.

  11. ça roule ! je fais la fête sur mon blog je sais pas si tu as vu, mais jusqu’au 8 decembre un commentaire peut faire gagner gros 😉

    Pour star trek peut être devrais tu reprendre à une autre série, étant donné que la série originale tu n’as pas accroché. DS9 étant souvent comparé à B5, et ayant pas mal de point communs je pense pas que ce soit une bonne idée. Après c’est comme tu veux. TNG est un peu mon chouchou, mais il faut supporter les deux premières saisons qui sont pas terrible faut dire. (je sais pas si tu as vu ma critique complète là : http://chezlaventurierdesreves.over-blog.com/article-c-est-quoi-star-trek-4-transition-et-renouveau-the-next-generation-118901102.html) Voyager est plus régulier en qualité, dès la première saison (mais faut supporter le brushing de la capitaine Janeway lol Et ne pas faire gaffe au conflit avec les maquisards, on départ c’est un spin off de DS9 donc ils ont inclus ça mais ça n’a très vite aucune importance. Faut juste savoir que c’est des rebelles qui foutent la merde dans un accord de paix entre les « méchants » Cardassiens et la Fédération.)
    Quand à la dernière série, Enterprise, préquelle, ben je l’ai revue récemment et c’est mi-figue mi-raisin, c’est pas vraiment du star trek en fait, un peu à la manière du reboot en film.

    Bref on ne m’arrête plus, bonne découverte de B5 alors et à bientot !

  12. J’ai attaqué le début de la saison 4 de B5 : j’en ferai assurément un article sur mon blog, quand j’aurai terminé la série… C’est hallucinant ! Incroyable que cet OVNI soit né dans le début des années 90 ! Aux effets spéciaux prés, c’est très nettement au dessus de nos séries actuelles !

    Pour ST, je verrai… J’ai repéré quelques articles sur ton blog, mais je ne préfère pas trop les lire, pour me garder un maximum de surprise. Et à vrai dire, je dispose de peu de temps, et mes créneaux alloués aux séries, j’essaye de les passer avec ma chère et tendre. C’est le cas pour B5, mais elle n’a pas accroché à ST.

    Wait & see…

  13. Personnellement je ne conspue pas le I, il fait partie de l’univers Star Wars et si l’on arrive à passer outre Jar Jar et Jake Lloyd, il offre un nouveau souffle à la saga originelle (donc pas de Machete).

    J’ai récemment fait découvrir Star Wars à une amie (ô joie) et l’ai faite visionner dans l’ordre de sortie (IV-V-VI-I-II-III).
    C’est passé crème, mais pour les générations suivantes, je pense par exemple au jour où ma nièce, de 2 ans aujourd’hui, les découvrira, le IV et même la prélogie auront vraiment vieilli.

    Ainsi je pense qu’il faut se débarrasser au plus vite du IV qui fait office de crash-test : si la personne n’est pas rebutée par le côté vieillot : c’est bon, ça passe !
    De plus, c’est tout de même le réel début de l’histoire (donc hors de question de faire I-II-III-IV-V-VI).

    Ensuite, je pars du principe que plus de « révélations chocs » on a, meilleur c’est !
    Par « révélations chocs » j’entends Vador=Anakin, Leia+Luke, Palpatine=Sidious et autres.
    Je pense aussi que connaître un peu l’histoire des personnages via la prélogie (comme Yoda, Palpatine/Sidious, Boba et Obi-Wan) permet de s’y attacher un peu plus, ou du moins leur donne plus de prestance et de profondeur (donc voir quelques épisodes de la prélogie après le IV et avant les autres me paraît bien, donc pas d’ordre de sortie non plus, pas de IV-V-VI-I-II-III).

    J’ai donc pensé à un ordre de lecture qui conserverait le plus de surprises et qui ferait qu’on se familiarise un peu plus avec les personnages qu’on retrouve dans la trilogie originelle.
    On aurait donc : IV-I-II-V-VI-III

    IV : la base de l’histoire + crash-test
    I : on voit un peu plus Tatooine qu’on a découverte vite fait dans le IV, on voit qui est le père le Luke, on retrouve et approfondi Jabba, C3PO, R2 ainsi qu’Obi-Wan, on voit Yoda pour la première fois ainsi que l’énigmatique Seigneur Noir des Siths
    II : Yoda badass, on continue de suivre R2, 3PO, Obi-Wan et Anakin, on revient un peu sur Tatooine, on découvre Jango, Boba et le Slave I
    V : on voit Yoda, on reconnaît Sidious, on reconnaît Boba et le Slave I, « Non, je suis ton père » pouuuh mindblown !
    VI : on revoit Boba, on découvre réellement Sidious (mais on ne sait toujours pas qu’il est Palpatine), on apprends que Leia et Luke son jumeaux (pouuuh mindblown #2)
    III : on découvre que Palpatine n’est autre que Dark Sidious (pouuuh mindblown #3), on revoit Yoda à son top, on conserve le duel épique entre Vador et Obi-Wan, et la fin du III nous amène au début du IV : la boucle est bouclée.

    On conserve la plupart des révélations chocs, le seul spoil étant que la petite créature ennuyeuse dans les marais est Yoda, mais ce n’est pas un spoil majeur étant donné qu’il est le seul qui soit dévoilé dans le même film, et on a aussi eu le temps de donner plus de profondeur à des personnages qu’on voit à peine comme Yoda justement ou encore Boba et Sidious.

  14. On est en train de reregarder les films, finalement dans l’ordre I, II, III, IV, V, VI. Il nous manque encore le Retour du Jedi à regarder avant mercredi 🙂

    En fait, pour ce qui est de l’aspect « vieillot », je trouve que celui qui a le plus mal vieilli visuellement n’est pas le IV, mais le I ! Le IV a été fait « à l’ancienne » (en fait pas tout à fait pour que la version que j’ai vue, étant donné que je n’ai jamais vu la version cinéma de 77, mais uniquement une version remastérisée) mais bien fait avec un aspect poussièreux qui donne du charme à l’ensemble alors que le I fait beaucoup trop « lisse ». Dans le I, c’étaient les premières images de synthèse, et cet aspect a plutôt mal vieilli. Pour faire un parallèle entre cinema et jeu video, ça me fait penser aux tout premiers jeux videos en 3D, avec leurs textures grossières voire inexistantes, leurs gros polygones et parfois un effet de flou baveux pour cacher la misère. C’était révolutionnaire pour l’époque, mais maintenant un vieux jeu 2D passe beaucoup mieux qu’un jeu en 3D moche. Ici, c’est un peu pareil : pour moi des images de synthèse qui ont mal vieilli passent moins bien que des maquettes « à l’ancienne ».

    Un bon point qui techniquement rend bien mieux dans le I que dans le IV : les combats au sabre-laser comme déjà évoqué.

    En fait, ce qui pour moi donne un aspect « daté » au IV, c’est :
    – bien évidemment et en premier lieu la coupe de cheveux de Luke. Heureusement, on a évité les pantalons pattes d’éléphant et les motifs criards.
    – le rythme du film assez lent et contemplatif, les informations arrivent globalement au spectateur dans l’ordre et au fur et à mesure (Luke découvre en même temps que le spectateur ce qu’est la Force). Là ce n’est absolument pas un défaut, mais actuellement la « mode » est plutôt à un rythme plus soutenu en terme d’action. Enfin je suis loin d’être spécialiste, mais c’est mon ressenti. Contrairement à toi, je ne pense pas que l’épisode I a été tourné pour des spectateurs qui connaitraient déjà la trilogie originale, mais qu’il correspond simplement à ce qui ce fait à l’époque où il est sorti et encore aujourd’hui.

    Le V, par contre, est le plus mieux de tous et n’a pas du pris une ride (sauf la coupe de cheveux de Luke) ^^

  15. @ Guilhem:

    Salutations Guilhem ! Je ne crois pas que nous nous connaissions…?

    J’ai récemment fait découvrir Star Wars à une amie (ô joie) et l’ai faite visionner dans l’ordre de sortie (IV-V-VI-I-II-III).

    J’ai moi-même fait de même, pour les faire découvrir à ma p’tite femme.

    J’ai donc pensé à un ordre de lecture qui conserverait le plus de surprises et qui ferait qu’on se familiarise un peu plus avec les personnages qu’on retrouve dans la trilogie originelle.
    On aurait donc : IV-I-II-V-VI-III

    Proposition interessante, mais à laquelle je n’adhère pas vraiment. Voici mes commentaires :

    IV : la base de l’histoire + crash-test

    Certes. Cela étant, l’argument du crash-test ne me convainc pas vraiment, car il est à sens unique… Si ça passe, le téléspectateur appréciera les autres films ; mais si ça ne passe pas, il accrochera peut-être quand même au reste de la saga, non…?

    I : on voit un peu plus Tatooine qu’on a découverte vite fait dans le IV, on voit qui est le père le Luke, on retrouve et approfondi Jabba, C3PO, R2 ainsi qu’Obi-Wan, on voit Yoda pour la première fois ainsi que l’énigmatique Seigneur Noir des Siths

    Je n’ai pas l’impression que Jabba et les droides soient vraiment approfondis…

    Par ailleurs, je ne suis pas sûr que le prénom « d’Anakin » soit mentionné dans l’épisode IV, si ? Car dans ce cas, le téléspectateur ne fera peut-être pas immédiatement le lien. Il se dira juste que ce Anakin doit être de la famille de Luke et de son père (et de son oncle et de sa tante, d’ailleurs).

    II : Yoda badass, on continue de suivre R2, 3PO, Obi-Wan et Anakin, on revient un peu sur Tatooine, on découvre Jango, Boba et le Slave I

    Boba, Jango et le slave I son quand même très anecdotiques dans le reste de la saga. Je pense qu’il faut plutôt le prendre dans l’autre sens : on approfondit ces personnages (par exemple) dans la prélogie, car on les a aperçu dans la trilogie et qu’on voudrait en savoir plus. Dans le sens que tu proposes, voir leur faible rôle après l’épisode II, ça risque surtout d’être décevant pour le spectateur.

    Par ailleurs, pour moi, dans l’épisode II, on évente complètement le twist Anakin/Vador. On sait par l’épisode IV que le père de Luke a été « tué » par Vador, et que Vador a été l’apprenti de Kenobi. Dans l’épisode II, pour moi, ça devient évident qu’il s’agit de la même personne… Surtout quand on voit (toujours dans l’épisode II) la colère dont il peut être capable.

    V : on voit Yoda, on reconnaît Sidious, on reconnaît Boba et le Slave I, « Non, je suis ton père » pouuuh mindblown !

    Non, a mon avis, tout ça est déjà éventé (jusqu’à l’empereur dont Tarkin et Vador parlent dés l’épisode IV, et qui ne peut donc qu’être Sidious).

    VI : on revoit Boba, on découvre réellement Sidious (mais on ne sait toujours pas qu’il est Palpatine), on apprends que Leia et Luke son jumeaux (pouuuh mindblown #2)

    Ouais, mais on a aussi la conclusion de la saga sans avoir la pierre angulaire : comment/pourquoi le gentil Anakin (qu’on a donc déjà suivi avec les épisodes I et II) est-il passé du côté obscur ?

    III : on découvre que Palpatine n’est autre que Dark Sidious (pouuuh mindblown #3), on revoit Yoda à son top, on conserve le duel épique entre Vador et Obi-Wan, et la fin du III nous amène au début du IV : la boucle est bouclée.

    Il n’y a que cette partie de ton argumentaire qui arrivait à me convaincre… mais en fait, c’est exactement comme si on regardait l’ordre de sortie (IV-V-VI-I-II-III) ! 😀

    Cela dit, ta proposition reste pas inintéressante… L’as-tu essayée ?!

    @ Eldermê:

    On est en train de reregarder les films, finalement dans l’ordre I, II, III, IV, V, VI. Il nous manque encore le Retour du Jedi à regarder avant mercredi

    Comme quoi, on fait tous pareil ! 🙂

    En fait, pour ce qui est de l’aspect « vieillot », je trouve que celui qui a le plus mal vieilli visuellement n’est pas le IV, mais le I ! Le IV a été fait « à l’ancienne » (en fait pas tout à fait pour que la version que j’ai vue, étant donné que je n’ai jamais vu la version cinéma de 77, mais uniquement une version remastérisée) mais bien fait avec un aspect poussièreux qui donne du charme à l’ensemble alors que le I fait beaucoup trop « lisse ». Dans le I, c’étaient les premières images de synthèse, et cet aspect a plutôt mal vieilli. Pour faire un parallèle entre cinema et jeu video, ça me fait penser aux tout premiers jeux videos en 3D, avec leurs textures grossières voire inexistantes, leurs gros polygones et parfois un effet de flou baveux pour cacher la misère. C’était révolutionnaire pour l’époque, mais maintenant un vieux jeu 2D passe beaucoup mieux qu’un jeu en 3D moche. Ici, c’est un peu pareil : pour moi des images de synthèse qui ont mal vieilli passent moins bien que des maquettes « à l’ancienne ».

    Je n’ai pas eu cette impression !

    Pour moi, le IV a vraiment mal vieilli, y compris (surtout) avec les effets remastérisés ! Ces derniers sautent aux yeux par rapport aux effets spéciaux d’origine, je trouve ! C’est là justement que ça fait des impressions de vieilles cinématiques de jeux vidéos incrustées à la truelle numérique (les versions remastérisées datent de 97).

    L’épisode I a des effets un peu cheap, surtout lors de la bataille finale au sol, ou pour certains personnages qui ne sont pas du tout crédibles (et je ne mettrais pas Jar Jar dans cette catégorie). Mais sinon, ça ne m’a pas plus choqué que ça…

    Un bon point qui techniquement rend bien mieux dans le I que dans le IV : les combats au sabre-laser comme déjà évoqué.

    Clairement ! Pour moi, le meilleur combat au sabrelaser est à la fin de l’épisode I !

    Le V, par contre, est le plus mieux de tous et n’a pas du pris une ride (sauf la coupe de cheveux de Luke) ^^

    +10000

    Et même la coupe de Luke ne me choque pas plus que ça. 🙂

  16. La version qu’on a regardée doit avoir été modifiée après 97 au moins pour l’épisode VI, vu qu’à la toute fin on voit des gens qui font la fête sur Coruscant et sur Naboo où un batracien s’écrit « mesa free ». Et là pour le coup le rajout de ces 2 scènes choque carrément ! C’est pas du tout le même rendu, on se demande ce que ça fait là, sans compter que pour quelqu’un qui découvre en commençant par la trilogie originale le cri du batracien n’évoque rien (et pour qui a vu la prélogie, il évoque de mauvais souvenirs).

    Au fait, as-tu vu l’épisode VII ? Avec Yannick on a beaucoup aimé. Je ne parlerai pas de l’histoire ici vu que c’est pas le sujet et pour ne pas spoiler, mais c’est marrant de constater que le rendu est plus proche de la trilogie originale (en moins vieillot bien sûr) que de la prélogie.

  17. @ Eldermê:
    On peut trouver des versions non-modifiées des épisodes IV, V et VI. Les scènes ajoutées n’apportent rien à la progression de l’intrigue. Elles m’ont toujours semblé être un bonus destiné à revaloriser ces épisodes au moment de la sortie du I.

  18. L’ajout des scènes remastérisées dans la trilogie d’origine permet surtout de faire des ponts avec la prélogie, tant d’un de vue visuel (effets spéciaux, planètes de la prélogie) que notament dans le personnage d’Anakin que l’on retrouve dans la scène final de l’épisode VI.

    Eldermê a écrit:

    Au fait, as-tu vu l’épisode VII ? Avec Yannick on a beaucoup aimé. Je ne parlerai pas de l’histoire ici vu que c’est pas le sujet et pour ne pas spoiler, mais c’est marrant de constater que le rendu est plus proche de la trilogie originale (en moins vieillot bien sûr) que de la prélogie.

    Je retourne le voir une troisième fois cet après-midi ! Pour autant, mon avis dessus est partagé. J’en ferai un article, peut-être dans la soirée…

Laisser un Commentaire

XHTML et ShortCode : Vous pouvez utiliser <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> [card]

Suivez les commentaires par le flux RSS dédié à cet article.