buy pfizer viagra online canada what does viagra cost without insurance can you buy benadryl over the counter in ireland where to buy cialis in kl can you purchase zantac over the counter

Ekhorizon

Geekeries du Sud-Ouest : web, BDs, séries, ciné, anecdotes, réflexions et magret de canard
Bas de page

500

Date : vendredi 3 avril 2015 à 7h50
Numéro : 500/553 • Auteur : • Lien court : http://ekh.io/wm

Catégorie : Blog • Tags : , ,
Cet article est vieux de 4 années. Certaines informations peuvent être obsolètes, et le style d'écriture est peut-être un peu jeune. Merci d'en tenir compte, n'hésitez pas à le mentionner en commentaire, et bonne lecture !

Pourquoi 500 ? Et bien, parce que c'est le 500eme article de ce blog1 ! Quand même !!!

L'occasion de mener une petite réflexion sur Ekhorizon.

Tout d'abord, il me faut nuancer ce chiffre de 500... Si c'est effectivement le nombre exact d'articles publiés à ce jour, ce n'est pas le nombre d'articles que j'aie moi-même rédigés, puisque certains sont signés par Lyr, Sentinel et Eldermê. Cela dit, je reste l'auteur de la très grande majorité d'entre eux, et si l'on compte tous les articles encore sous forme de brouillons ou que j'ai supprimé sans jamais les avoir publiés, on ne doit pas être bien loin des 500 tout rond !

Pour rappel, Ekhorizon est passé par de nombreuses formes et même différents noms ! Au départ sur la plate-forme Overblog, il s'intitulait Une galaxie d'échos, en clin d'oeil subtil à mon pseudonyme. Il a ensuite migré sur le CMS2 Dotclear en auto-hébergement et fut renommé Terra Ingognita. Lors de cette migration, j'ai dû recopier chaque article et chaque commentaire de l'époque un par un. Si j'ai prêté attention à respecter les dates initiale de parution des articles, je ne l'ai pas fait pour les commentaires : c'est pourquoi les plus anciens du blog sont généralement datés de fin avril 2008, date de cette fameuse migration3. C'est plus tard que le blog a pris son nom puis sa forme actuelle, propulsé par le CMS WordPress. Si vous souhaitez parcourir les différentes évolutions d'Ekhorizon, il y a la catégorie Blog pour cela, dont fait logiquement partie le présent article.

Il est intéressant de se pencher sur la nature même d'Ekhorizon, en perspective aux dix dernières années de l'internet. Lorsque j'ai créé mon blog, nous étions en pleine mode ! Chacun pouvait facilement se créer son blog et attendre des commentaires pour chaque article, nous étions alors à l'aube du Web 2.0. A l'époque, un blog servait à raconter sa vie, ainsi que donner son avis sur tout et n'importe quoi... Et puis, les réseaux sociaux sont arrivés (MySpace puis Facebook, en tête) ! Pour moi, c'est à ce moment là que les blogs ont totalement changé de nature. Désormais, les internautes qui souhaitent partager leurs trouvailles, détailler leur vie, diffuser leurs photos... le font sur Facebook ! Pourtant, les blogs existent toujours ! Oui et non... A mon sens, la grande majorité des blogs d'aujourd'hui (2015) sont spécialisés, comprenez qu'ils ont une fonction et répondent à un besoin de leurs visiteurs. On trouve alors de tout : hi-tech, actu, cuisine, politique, bricolage, arts, etc. Même s'ils gardent la dimensions "chronologique" de diffusion des articles, on se rapproche beaucoup de sites plus ou moins artisanaux, que des blogs d'origine (mot qui, rappelons-le, était un néologisme pour désigner un journal personnel). A mon avis, les seuls blog qui ont gardé la philosophie originelle sont les blogs temporaires, du types dédiés à un événement (mariage...) ou à un voyage ; mais il restent rares et éphémères par nature.

Du coup, comment se place Ekhorizon là-dedans ?!

Et bien assez mal, je pense.

A vrai dire, mon blog a complètement gardé sa vocation d'origine, à savoir :

  • Vous partager mes trouvailles (notamment dans la catégorie Encyclopédie Anarchique et toutes ses sous-catégories ;
  • Vous partager mes créations (Créations et sous-catégories associées) ;
  • Vous donner mon avis, ou éventuellement des conseils (sur la BD, les séries et le cinoche, ou encore certains jeux...);
  • Et vous raconter un peu ma vie4.

Cela le rend donc anachronique, mais aussi sans réel public. Sans spécialisation, il ne répond pas à un besoin qui pourrait être transverse à un grand nombre d'internautes. Sans disposer des facilités d'utilisation et de partage d'un réseau social, il ne fédère par mes proches, familles ou amis, ou même seulement vagues connaissances. La petite communauté qu'il rassemble au travers des commentaires se compose donc d'un mélange étrange d'amis proches et d'internautes de passage, sans aucune cohérence ni réelle cohésion5.

Donc, à quoi sert Ekhorizon ?

Mine de rien, je m'interroge de temps en temps sur mon blog.

Et régulièrement, je parcours ses anciennes pages (vous avez peut-être noté que des commentaires apparaissent parfois sur de très vieux articles, comme sortis de nulle-part). Cela peut paraître narcissique, et pourtant c'est très intéressant de pouvoir feuilleter 500 pièces de vie (du moins, de "vie publique") ! Ça permet de se replonger dans de vieux souvenirs à la manière d'un album de photos, ou de voir mon évolution au fil du temps (ainsi que la vôtre, chers commentateurs !). C'est un plaisir de rédiger les articles, et s'en est tout autant un de les relire...

...et je crois que la principale raison d'être d'Ekhorizon est là !

Si mon blog, créé à une époque révolue et sans réel auditoire, est toujours là après tout ce temps, un peu comme un OVNI sur la toile, c'est parce que c'est avant tout un plaisir pour moi d'écrire dessus ! Alors, je ne le dis jamais assez, les commentaires des lecteurs constituent la plus grande source de motivation d'un auteur de blog. Mais ce qui donne envie de partir d'une feuille blanche, et de se lancer dans un article de centaines de milliers de caractères même si ce n'est que pour récolter 3 commentaires (exemple récent typique : mes deux articles sur Babylon 5), c'est bien la réflexion sur un sujet précis, l'envie de partager un coup de gueule, la frénésie de recherche de détails sur telle idée, l'euphorie dans l'emportement de mon imagination... et finalement, le plaisir de coucher tous ces sentiments sur Ekhorizon.

Ainsi que le plaisir de pouvoir les retrouver 10 mois ou 10 ans plus tard.

Donc, avec son absence de ligne éditoriale, ses articles très inégaux, dans tous les sens du terme, son lectorat approximatif et son utilité tout à fait discutable, Ekhorizon continuera son bonhomme de chemin sur la toile, pour encore au moins 500 autres articles, je le souhaite...

Notes de bas de page
  1. Le numéro chronologique de chaque article publié sur le blog apparaît dans l'encart bleu qui précède chaque article. []
  2. "Système de gestion de contenu", un moteur préfabriqué pour faire fonctionner le blog. []
  3. Ce qui me fait prendre conscience que les statistiques que je peux faire sur mon blog sont donc complètement faussées à partir du moment où je prend en compte les dates des commentaires publiés avant 2009...! []
  4. Les catégories ainsi évoquées ne sont pas exhaustives : voir l'arborescence dans la barre de droite du blog... []
  5. Du moins au sein d'Ekhorizon ; la cohésion peut bien sûr s'en trouver à l'extérieur ou IRL. []
Vous avez aimé cet article ? Ou pas du tout ? Laissez votre avis en un clic, en étant le premier à le noter...
Noter cet article : note 1/5note 2/5note 3/5note 4/5note 5/5
Loading...

Articles similaires

32 commentaire(s)
29 commentaire(s)
15 commentaire(s)
12 commentaire(s)
4 commentaire(s)

Laisser un Commentaire

XHTML et ShortCode : Vous pouvez utiliser <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> [card]

Suivez les commentaires par le flux RSS dédié à cet article.