Histoire de langue

Petit article du vocabulaire de l’année prochaine.

Comme vous le savez sans doute, la langue française évolue et les dictionnaires « officiels » intègrent chaque année de nouveaux mots passés dans le langage courant…

Quoi de neuf, donc, cette année ?

Sachez que les mots « tsunami » et « cure-dent » viennent enfin d’entrer à la postérité ! Eh non, ils n’étaient pas encore dans le dico.

Cela dit, il y a beaucoup plus amusant. Cette année, des mots classiques sur le web comme « geek« , « buzz » ou « IP » entrent dans le dictionnaire. D’ailleurs, « web 2.0 » les accompagne aussi ! Moins amusant, « burn-out » et « décroissance » font aussi leur entrée.

Du coté des expression, nous avons « point barre » qui fait son arrivée. D’ailleurs, saviez-vous que cette expression fait simplement référence à point d’exclamation ?! Avec elle, « faire pschitt » et « être au taquet » entrent dans le dico, ainsi que… « fumer la moquette » ! Si si !

Et les noms propres s’enrichissent de Barrack Obama, Francis Cabrel, Audrey Tautou ou encore… Martine Aubry.

Source : Libération

Cet article a été publié il y a 12 ans. Son contenu est sans doute daté, tant sur la forme que sur le fond... Toutefois, cela n’empêche pas d'échanger à son propos. N'hésitez donc pas à vous exprimer en commentaires.

Geek bordelais, féru de science, amoureux de technologies, mordu de SF, amateur de fantasy, épris de jeux en tous genre, adepte de réflexions diverses. Et j'aime le canard, aussi.

7 commentaires

  1. Mais quelle est donc la définition "officielle" de geek ? Je ne connais pas 2 geeks qui soient d’accord sur la définition de ce terme. (bon, de manière plus générale, on pourrait dire la même phrase en enlevant le "sur la définition de ce terme"…)

  2. Pour "décroissance", il me semble que jusqu’il n’y a pas si longtemps, on parlais plutôt de "croissance négative". L’emploi de "décroissance" est plutôt récent, je pense. Certains parlent même de "décroissance accélérée", ce qui rigoureusement signifie "la dérivée troisième du PIB est négative", et c’est d’un ridicule achevé…

    Pour "cure-dents" par contre, je croyais cette expression tout à fait française depuis bien longtemps.

  3. Petite précision : on parle ici des dictionnaires, qui comme indiqués dans l’article ne contiennent qu’une sélection des mots "les plus courants" de la langue française… Alors, oui, "décroissance" existe depuis des lustres, mais on n’en entendait plus parler à longueur de temps dans la presse depuis l’avant-guerre… La "croissance négative" n’est pas tout à fait un euphémisme de journaliste, elle correspond en fait à une situation très précise, connue en anglais sous le terme "stagflation", qui correspond au fait que la croissance est positive en valeur absolue, mais très faible, et "compensée" par l’inflation, de sorte qu’en définitive on perçoit, en valeurs relative, une stagnation, voire une légère décroissance.

    Il y a deux emplois de "décroissance" de toute façon (en plus du sens évident, mathématique) : d’une part, en économie, pour évaluer la "santé" d’un modèle économique, et d’autre part, sur le plan idéologique, une théorie politique qu’on pourrait dire "d’extrême-écologie" qui prône l’abandon de certains progrès techniques au profit du retour à un mode de vie plus traditionnel (abandon des télécommunications dont les ondes "bousillent le cerveau", abandon des voitures, trop polluantes, au profit des engins tractés par animaux, retour à l’agriculture vivrière individuelle dans son potager au fond du jardin… etc.) – bon, je caricature en fait, mais c »est presque ça…

    Et pour "geek", c’est vrai que le sens a évolué, mais les dictionnaires ne sont pas sommés de donner un sens unique, au contraire, ils sont là pour énumérer les différents emplois d’un mots…

Répondre à JPeG Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment