Liens d’amitie

Les véritables liens d’Amitié sont ceux que l’on garde malgré les éloignements dans le temps et l’espace…


Les véritables liens d’Amitié sont ceux que l’on garde malgré les éloignements dans le temps et l’espace…

Une phrase assez simple qui ma été inspirée par plusieurs évènements récents et sans liens entre eux. Je ne reviendrai pas dessus, si ce n’est pour dire que je pense que certains se sentiront sans doutes visés (en bien ou en mal, d’ailleurs : suivant ceux qui liront ces lignes).

Quoi qu’il en soit, avec un peu de recul, je me rend compte que bon nombre de mes meilleurs amis sont loins ; en toute logique, je ne peux donc pas les voir souvent. Mais cela ne nous empèche pas de nous apprécier énormément et de profiter au maximum des moments (réels ou « virtuels ») que l’on peux passer ensemble.

Certains pensent que des amis doivent tout se dire, se voir sans cesse, se faire plaisir l’un l’autre… Même si ce n’est pas forcément entiérement faux, pour moi, des amis doivent avant tout se faire confiance, et pouvoir compter les uns sur les autres ; et cela reste possible malgré les distances…

Cet article a été publié il y a 14 ans. Son contenu est sans doute daté, tant sur la forme que sur le fond... Toutefois, cela n’empêche pas d'échanger à son propos. N'hésitez donc pas à vous exprimer en commentaires.

2 Responses

  1. je suis daccord avec le principe, juste 2petits commentaires:

    1) Les amis dont tu parles ne sont pas loin géopgraphiquement, j’aurai donc conclut de la manière suivante: et cela possible malgré les occupations respectives de chacun

    2)Je site: « je me rend compte »: rend avec un « s »!!!!!!!!

    bisous

  2. Ah, l’amitié !

    Je suis 100% d’accord avec toi. Pour moi, les bons amis, c’est pas forcement ceux que tu fréquente tout les jours à ton boulot ou à la fac, (quoiqu’ils puissent l’être). Je reconnais mes vrais amis à cela que si je ne les ai pas vu depuis quelque temps, je vais me mettre à penser à eux. Il s’installe un « manque », un envie de les revoir ou au moins de parler avec eux. Pour moi, c’est ce « manque » qui est caractéristique d’un ami qui t’apporte vraiment quelque chose. Le probleme des amis que l’on fréquente tout le jours, c’est qu’on a peu souvent l’occasion de ressentir ce manque, et donc il est difficile de savoir qui est important pour soi, et qui l’est moins.

    A ce propos, j’ai hate de te revoir, coco ! Au 8 avril !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment