OGM légaux en France ?

Les OGM sont-ils sur le point d’envahir nos assiettes et nos boites de conserve ? Il semblerait bien que oui, si on en croit les infos d’aujourd’hui…

L’Afssa a rendu son verdict : les OGM sont sans danger pour l’Homme.

Interdits en France depuis un an suite au rapport du professeur Yvon le Maho, le maïs pourrait dés lors arriver dans nos assiettes dés le printemps prochain !

Une décision gravissîme d’après moi, quand on voit le nombre de documentaires (étrangement peu médiatisés) attestant de la grande dangerosité des OGM pour l’homme et l’environnement. Si le sujet vous intéresse, je vous invite à trouver (relativement facile sur les réseaux peer to peer) et à regarder l’excellent et terrifiant documentaire « Le Monde selon Monsanto », réalisé il y a quelques temps par ARTE. C’est édifiant. Et il est dramatique de constater les tensions politiques et économiques derrière un produit dont la dangerosité est plus que probable.

Alors, ne me faisons pas dire ce que je n’ai pas dit. Les OGM sont peut-être une piste de progrès intéressante et il me semble normal d’effectuer des recherches en ce sens, tant que ça reste néanmoins dans le domaine végétal. Par contre, je suis radicalement contre commercialiser, pour ne pas dire imposer dans certains pays pauvres, des OGM dont la toxicité est possible (sinon avérée mais cachée).

Sources :
Le Figaro
L’express

Cet article a été publié il y a 13 ans. Son contenu est sans doute daté, tant sur la forme que sur le fond... Toutefois, cela n’empêche pas d'échanger à son propos. N'hésitez donc pas à vous exprimer en commentaires.

Geek bordelais, féru de science, amoureux de technologies, mordu de SF, amateur de fantasy, épris de jeux en tous genre, adepte de réflexions diverses. Et j'aime le canard, aussi.

10 commentaires

  1. Au passage, j’en profite pour vous demander ce que vous pensez de cette nouvelle rubrique "actualités", présente dans un onglet différent des autres catégories (cf. page principale du blog pour ceux qui ne passent que par les flux RSS)…?

  2. J’en pense qu’heureusement que tu as posté ce commentaire, sinon j’aurais même pas vu qu’il y avait un onglet "actualités" !

    Pour ce qui est des OGM, ayant entendu tout et son contraire à propos de ce "sujet brûlant" (allusion à de paâââssionnantes colles d’anglais sur les OGM 😉 ), j’ai du mal à me faire une opinion là-dessus.

  3. Il y a en plus un risque de contamination qui va avec l’autorisation de la culture en plein air : les agriculteurs qui ne cultivent pas du maïs OGM pourraient en retrouver dans leurs champs.

    Le Monde selon Monsanto existe aussi sous forme de livre, on peut le trouver en librairie, ou à la bibliothèque ;-).

  4. Je ne suis pas pro en OGM, loin de là…

    Mais le peu que j’en crois savoir, c’est qu’il ne s’agit pas tellement d’une question de toxicité qu’une question de "drawinisme accéléré" menant à un appauvrissement de la biodiversité (d’autant plus inquiétant qu’en fait un certain nombre d’OGM, pour raison commerciale, sont stériles).
    Un effet pervers pouvant être, au contraire, un renforcement des "nuisibles" (maladies, insectes), selon le même processus que celui qui a découlé de l’abus d’antibiotiques, l’apparition de bactéries ultrarésistantes…

  5. @ Didine :

    Absolument ! Et ça va même encore plus loin : les firmes d’OGM (Monsanto, pour ne pas la citer) trainent en procès les agriculteurs contaminés par des OGM, sous pretexte qu’ils "utilisent" des produits sans en payer la licence. Et c’est véridique ! On vit dans un monde de fou…

    @ Dark Para :

    Ce que tu dis est tout à fait juste, mais il y a AUSSI un problème de toxicité des OGM eux-même ! Quoi qu’on en dise, on est encore loin de maitriser la génétique. A ce titre, en modifiant l’ADN pour rendre une plante résistante à un herbicide, Dieu seul sait ce qu’on modifie d’autre dans la plante par ricochet…

  6. D’un autre coté, si il n’y avait que en génétique qu’on met en place des procédés sans en connaitre toutes les répercussions… De façon générale, je pense que l’homme a toujours procédé de la façon suivant :

    j’ai un problème. Je trouve une solution à ce problème. Je prend cette solution, quelque soient les autres problèmes qu’elle pose. retour à la première étape XD

    Seulement un jour, on risque de se casser gentiment les dents sur un problème, ça sera rigolo ! (ou pas).

    Pour les OGM, bah, les insectes s’adapteront, et puis on s’adaptera aux insectes XD Le seul petit problème, c’est qu’ils ont une durée de vie bien plus courte que la notre, et donc une capacité d’adaptation bien plus rapide. Un jour, notre capacité à résoudre les problème sera rattrapé par notre capacité à en créer !

    D’un autre coté, si on ne fonctionnait pas comme ça, on serait encore à l’age des cavernes…

    L’homme, ce rocher propulsé sur la pente de sa curiosité XD

  7. C’est pas faux, mais tant que cela se passait à petite échelle, cela avait des répercussions limitées et contrôlables, voire réversibles.

    Dans notre cas, on multiplie les OGM qui contaminent les organismes naturels à une échelle internationnales ! Et le pire, c’est que la plupart des études réalisées sont soit indécises, soit dénoncent clairement la toxicité des OGM…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

The maximum upload file size: 10 Mo. You can upload: image, document, spreadsheet, text, archive. Drop files here

Post comment