Au boulot les nouvelles mamans !

Et oui, à la vitesse où vont les réformes, je sens que cette nouvelle catégorie de mon blog va se remplir plus vite que toutes les autres. Si seulement c’était pour de bonnes nouvelles…

C’est la crise ! Oui, si vous ne le saviez pas encore, c’est que vous n’avez pas écouté une seule fois les infos depuis plusieurs mois. Mais à défaut des actualités, il suffit d’écouter quelques secondes des déclarations de notre président pour prendre connaissance de celle-ci.

A ce titre (qui sert vraiment de justification pour beaucoup de choses), Nicolas S. a décrété de nouvelles réformes à venir, dans le domaine de la politique familiale cette fois.

Quid ?

Et bien, selon lui, les congés maternité représentent une trop grande coupure dans la carrière des femmes. D’ailleurs, la plupart d’entre elles les prendraient contraintes et forcées (!!!). Heureusement, Nicolas S. est là, et il va y mettre bon ordre ! Parce qu’en plus, les-dit congés font perdre beaucoup trop d’argent aux entreprises (là, vous avez le droit de pleurer). Il est donc temps de les raccourcir et de les compléter par du travail à temps partiel. Et où mettre les gosses, alors ? Et bien, dans les 200’000 places de crèche à venir.

Travaillons plus, et occupons-nous moins des futures générations. Ça coûte trop cher.

Source :
France-Info

Cet article a été publié il y a 12 ans. Son contenu est sans doute daté, tant sur la forme que sur le fond... Toutefois, cela n’empêche pas d'échanger à son propos. N'hésitez donc pas à vous exprimer en commentaires.

6 Responses

  1. C’est plutôt la langue, qui est en bois… Effectivement, c’est navrant.

    Faudra aussi qu’on m’explique le rapport entre tous ces projets de lois et le filtrage du net pour lutter contre la pédophilie (cf le discours de la madame dans le lien donné par Coco) ?

  2. Oui, c’est ce à quoi je faisais référence en parlant de matière fibreuse d’origine végétale… ^_^

    Sinon, tu peux préciser concernant mon lien ?! Car je ne vois pas de quoi tu parles (il est aussi possible que la page en question soit dynamique et qu’elle change régulièrement).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment