Histoire de marin

Voici une histoire drôle que j’aime beaucoup. Elle existe en de nombreuses version, celle que je vous propose est la version « marine ».

Voici une petite blague en l’honneur du premier avril. C’est une historiette assez connu à travers différentes versions. En voici donc une un peu remaniée à ma sauce :

C’est l’histoire d’un marin, fervent croyant, qui se retrouve seul au beau milieu de l’océan après que son bateau ait coulé.

Voyant sa dernière heure arrivée, il prie Dieu de lui venir en aide.

Arrive alors un bateau de pêche qui tente de le sauver, mais le marin a l’eau répond « Non, Dieu m’aidera ». Le bateau s’éloigne, laissant seul le marin qui continue à prier de plus belle, d’autant plus que la mer se déchaîne.

Passe ensuite un navire marchand, qui à son tour cherche à récupérer le marin, mais celui-ci refuse encore en prétextant que Dieu l’aidera. Et la mer se démonte de plus belle.

Une troisième fois, un vaisseau approche, et c’est cette fois un galion puissamment armé. Mais le marin, encore une fois, décline l’aide et s’en remet à Dieu.

Finit par arriver ce qui devait arriver, une vague de 2 mètres engloutit le bonhomme qui se retrouve directement devant Dieu. Il s’empresse alors de l’interpeller :
– Pourquoi n’as tu donc pas répondu à mes prières, mon Dieu ?

Et Dieu de répondre :
– Et que fais-tu des trois bateaux que je t’ai envoyé ?

En plus d’être rigolote, cette histoire correspond assez bien à ma conception du Religieux…

Cet article a été publié il y a 13 ans. Son contenu est sans doute daté, tant sur la forme que sur le fond... Toutefois, cela n’empêche pas d'échanger à son propos. N'hésitez donc pas à vous exprimer en commentaires.

Geek bordelais, féru de science, amoureux de technologies, mordu de SF, amateur de fantasy, épris de jeux en tous genre, adepte de réflexions diverses. Et j'aime le canard, aussi.

6 commentaires

  1. Je connessait une version trés differente, dans la quelle la religion n’as rien à voire.
    Mais je ne pense pas que cette histoire devrait étre classée parmi les "histoires humoristiques". C’est bien plus profond que ça: c’est une lesson que les religeux (de toutes confessions) integristes devraient apprendre.

  2. Je ne pense pas non plus que le sujet de la blague soit uniquement la religion – même si elle s’y applique très bien.
    Il s’agit de savoir reconnaître les bonnes choses qui viennent à nous, de ne pas les rejeter parce que ce n’est pas ce qu’on attendait. C’est une leçon de sagesse.

  3. Effectivement, cette historiette mériterait d’être plus répandue ; c’est un peu une leçon d’humilité envers les bigots qui croient absolument que toute action divine doit être bien identifiable et porter le sceau du miracle, à l’opposé d’un Albert Einstein et de sa célèbre citation "Le hasard, c’est Dieu qui se promène incognito."…

    [Soit dit en passant, même si je ne voudrais pas lancer un débat enflammé bien trop lourd juste à partir d’un simple conte au ton léger, cette vision einsteinienne de l’action de Dieu suffit à conjuguer darwinisme et foi chrétienne, n’en déplaise aux créationnistes…]

  4. Je ne savais pas qu’Einstein avait dit une telle chose !

    Pour moi, il a dit "Dieu ne joue pas aux Dés", pour illustrer son refus de la physique quantique, seule erreur qu’on lui impute d’ailleurs…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

The maximum upload file size: 10 Mo. You can upload: image, document, spreadsheet, text, archive. Drop files here

Post comment