Bon anniversaire, petite toile !

Le web a 20 ans ! Petite rétrospection…

Le web a 20 ans !

C’est en mars 1989 que Tim Berners-Lee, du CERN, publie une proposition pour la gestion de l’information. Voici un lien vers ce document historique qui le premier propose l’idée d’hyper lien

Information Management : A Proposal
Retrospective en image

La réponse à l’époque du boss de Berners-Lee : « Vague, but exciting »

Cet article a été publié il y a 12 ans. Son contenu est sans doute daté, tant sur la forme que sur le fond... Toutefois, cela n’empêche pas d'échanger à son propos. N'hésitez donc pas à vous exprimer en commentaires.

10 Responses

  1. J’aimerai bien savoir comment se sent M. Tim aujourd’hui.
    Ekho, tu imagines un de tes posts sur tes idées errantes qui serait la base d’un nouveau concept révolutionnaire mondial dans 10 ans !!

  2. Fufu, oui, j’imagine bien une application concrète de l’idée sur les vies parallèles ( http://www.ekhorizon.com/blog/in... ) d’ici 5 ou 10 ans ! ;-D

    PS : Fufu, ça n’a rien à voir (encore que), mais on se demandait avec une collègue dans quelles mesures avait été traité la "présomption de culpabilité" dans les débats sur l’Hadopi ? Tu saurais ?

  3. Tu veux savoir ce qui s’est dit pendant les débats sur la présomption de culpabilité ou ce que la loi dit exactement ?

  4. bon, supposons pour l’exemple qu’une ip indique bien toujours le même ordi (pas d’usurpation d’ip).
    A partir de là, deux possibilités si ton ip a été détectée téléchargeant illégalement :

    – soit c’est toi qui téléchargeait, donc tu es coupable
    – soit c’est quelqu’un qui a utilisé ta machine, qui n’était donc pas assez sécurisée. Comme tu as l’obligation de sécuriser ta machine, tu es donc coupable.

    Maintenant, pour l’usurpation d’ip :

    Tu peux installer un logiciel/mouchard sur ton ordi qui pourra certifier que tu n’as pas fais le téléchargement en question. Là où c’est plus gênant, c’est si tu ne l’a pas fait. Ben dans ce cas, tu sera considéré coupable ! Bah oui, si tu n’avais rien à cacher, tu aurais installé le mouchard, n’est-ce pas ? (quoi, tu es sous linux/étudiant fauché et le mouchard officiel n’existe que sous windows/est payant ? ba, tant pis pour ta pomme !)

    Après, il faut attendre de voir la juriprudence sur le sujet…

  5. D’accord.

    Mais sur le principe, "tu es coupable jusqu’à ce que tu prouves ton innocence", c’est complètement anti démocratique, non ?! Indépendamment de tout le reste…

    Qu’est-ce qui a été dit à ce sujet ?

  6. Pour les débats, fait cette recherche sur google tu aura tout ce dont tu rêve :
    http://www.google.fr/search?q=cr...

    Pour la loi en elle-même, Lyr l’a bien résumé, mais ce n’est pas vraiment comme ça qu’ils l’ont présenté. On peut comparer ça à une amende pour excès de vitesse relevé par un radar automatique. Tu reçois l’amende sans même avoir pû réclamer. Tu la paie, et après tu peux faire ta réclamation, mais ça reste à toi de prouver que tu as respecté le code de la route, que le radar est mal réglé ou que ce n’étais pas toi au volant.

  7. Au passage, le mouchard ne prouve strictement rien. En effet, la plupart des gens se connectent à Internet en passant par une machin-box. Donc l’IP qui est vue de l’extérieur est celle de la machin-box quel que soit le nombre de machines qui sont connectées derrière. Ainsi rien n’empêche d’installer le mouchard sur une machine et d’aller sur Internet avec une autre. Ah, tiens, si ya quand même une application aux machines virtuelles (cf mon commentaire sur le télétravail 😉 ) : on peut mettre le mouchard dans un OS virtualisé si on n’a qu’une seule machine.

    Quoi qu’il en soit, il est hors de question que j’installe une horreur de ce genre sur une de mes machines, virtualisé ou pas. Question de principe.

  8. Voici ce que dit le texte de loi présenté au conseil constitutionnel :

    "Lorsqu’il est constaté que l’abonné a méconnu l’obligation […] dans l’année suivant la réception [de la lettre recommandée …], la commission peut, après une procédure contradictoire, prononcer, en fonction de la gravité des manquements et de l’usage de l’accès, l’une des sanctions suivantes" et "Les sanctions prises […] peuvent faire l’objet d’un recours en annulation ou en réformation […] dans un délai de trente jours francs suivant leur notification à l’abonné."
    -> Donc tu peux toujours te défendre (procédure contradictoire) en leur écrivant dans les 30 jours. D’ailleurs si tu en arrive à ce point, tu as tout intérêt à le faire pour retarder la machinerie. Si tout le monde conteste, le traitement de masse auquels ils s’attendent ne sera pas possible.

    "Au terme d’une procédure d’évaluation […], la Haute Autorité établit une liste labellisant les moyens de sécurisation dont la mise en œuvre exonère valablement le titulaire de l’accès de sa responsabilité […]. Cette labellisation est périodiquement revue. Un décret en Conseil d’État précise la procédure d’évaluation et de labellisation de ces moyens de sécurisation."
    -> Il y aura donc des moyens de sécurisation permettant de s’exonérer de la sanction, mais on n’a aucun détail.

    J’ai aussi fait une recherche sur la présomption dans le compte rendu des débats, et nulle part les partisans de la loi n’ont abordé le sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment