Pocket (anciennement « Read It Later »)

Il n’y a pas si longtemps, j’ai évoqué un service sur lequel j’avais dit que je reviendrais : Read It Later ! Or, il se trouve que par le plus grand des hasard, ce service (existant depuis plusieurs années) fait parler de lui ces jours-ci, suite à une refonte en profondeur. Raison de plus pour en parler, donc…

Avant tout, l’une des nouveautés de ce service n’est pas des moindres : il change de nom ! Désormais, il porte le doux patronyme de « Pocket », qui convient tout aussi bien que son ancienne dénomination, comme vous allez vite le comprendre.

Le principe de Pocket part d’un constat simple : quant on parcourt le Web, on n’a pas toujours le temps de lire en détails des pages particulièrement longue quoique potentiellement très intéressantes. Et inversement, quand on a un peu de temps à perdre, on ne sait jamais trop à quoi l’utiliser (même si on peut souligner que passer du temps à ne rien faire n’est pas nécessairement du temps perdu, mais là n’est pas le propos). Sachant qu’on est de plus en plus nombreux à disposer d’un smartphone, Pocket propose tout bêtement de sauvegarder de coté les pages que vous jugez intéressantes. Par la suite, et de manière transparente, ces contenus sont synchronisés avec l’application que votre aurez préalablement installé sur votre smartphone.

Point par point, comment ça marche ?

Tout d’abord, partant du principe que vous naviguez sur votre ordinateur de bureau, il vous faudra l’extension qui va avec votre navigateur (Firefox, pour ma part). Vous découvrez une page interessante, mais trop longue pour être lue, un simple clic vous permet de l’enregistrez avec Pocket :

Ensuite, vous n’avez plus qu’à vous rendre sur votre compte Pocket pour constater que la page est effectivement mémorisée sur le service :

L’intérêt étant de lire la page sur votre smartphone, il vous faudra donc installer gratuitement l’application Pocket (sous Android, dans mon exemple). Le contenu est alors disponible et consultable hors-ligne :

Pour moi, les points forts de Pocket sont :

  • La gratuité ;
  • Le coté « universel » du service. Pocket est disponible sous forme d’extensions pour tous navigateurs, sous forme d’application pour tous smartphones (iPhone, Android, etc.) ainsi que sur les tablettes, et reste bien sûr consultable en ligne depuis n’importe quoi qui soit connecté à internet. En outre, Pocket est souvent disponible dans les outils de « partages sociaux » qu’on retrouve un peu partout (bien qu’en l’occurence, il ne s’agisse nullement de partage) ;
  • Le reformatage du contenu. Comme vous pouvez le voir sur la dernière image, le texte que vous conservez est reformaté pour être agréable à lire : pas d’éventuels polices bizarres ou fonds flashys… Reste toutefois la possibilité de visualiser le contenu dans son contexte d’origine.

Les fonctionnalités classiques que l’ont peut attendre de ce type de service sont bien sûr disponibles : archivage, favoris, organisation par tags, reconnaissance du type de contenu (textes, images, vidéos), différentes visualisations, listing sur divers critères…

Convaincus ? C’est par ici : http://getpocket.com

Cet article a été publié il y a 9 ans. Son contenu est sans doute daté, tant sur la forme que sur le fond... Toutefois, cela n’empêche pas d'échanger à son propos. N'hésitez donc pas à vous exprimer en commentaires.

Geek bordelais, féru de science, amoureux de technologies, mordu de SF, amateur de fantasy, épris de jeux en tous genre, adepte de réflexions diverses. Et j'aime le canard, aussi.

3 commentaires

  1. Je ne vois pas du tout de quoi tu veux parler… :-{

    D’ailleurs, dans la catégorie « articles longs et interessants à lire un jour », les différentes petites icônes rouges pixélisée de mes images sont des article de l’ami Dark Para. 😉

    Oui, c’est un service que j’utilise de plus en plus, et fort pratique.

  2. Tiens, la page que tu prends dans ton exemple me dis vaguement quelque chose ^^

    Ça a l’air pas mal cette application, je la rajoute à ma longue liste de trucs qu’il faut que j’essaie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

The maximum upload file size: 10 Mo. You can upload: image, document, spreadsheet, text, archive.

Post comment