Gazouillis de la semaine du 11/08/2012 au 17/08/2012

Geekerie & Science

La frontière entre Geekerie et Science et parfois un peu ténue… Trust me, I’m the Doctor.

[tweet http://twitter.com/Ekhorizon/statuses/235330882515378177]

[tweet http://twitter.com/Ekhorizon/statuses/235344165720969217]

[tweet http://twitter.com/Ekhorizon/statuses/235768763780325376]

[tweet http://twitter.com/Ekhorizon/statuses/236364290674806784]

#VendrediLecture

Ce hashtag à pour but de recommander sur Twitter le livre que vous êtes en train de lire. Une initiative très intelligente (pilotée par une asso éponyme, avec quelques livres en tirage au sort à la clef) qui permet surtout d’amorcer des conversations intéressantes avec de parfaits inconnus sur un livre commun, ou de découvrir de futures lectures…

[tweet http://twitter.com/Ekhorizon/statuses/236406181848031232]

[tweet http://twitter.com/Ekhorizon/statuses/236407764388302848]

[tweet http://twitter.com/Ekhorizon/statuses/236409706267176961]

Divers

Je vous conseille en particulier le premier tweet, qui renvoie vers un excellent article que l’ami Dark Para !

[tweet http://twitter.com/Ekhorizon/statuses/235792857552793601]

[tweet http://twitter.com/Ekhorizon/statuses/236341727659692032]

Cet article a été publié il y a 9 ans. Son contenu est sans doute daté, tant sur la forme que sur le fond... Toutefois, cela n’empêche pas d'échanger à son propos. N'hésitez donc pas à vous exprimer en commentaires.

Geek bordelais, féru de science, amoureux de technologies, mordu de SF, amateur de fantasy, épris de jeux en tous genre, adepte de réflexions diverses. Et j'aime le canard, aussi.

11 commentaires

  1. Facebook, qui a pas mal grandi en partie grâce à l’ouverture de son API, referme désormais une partie de son API, impose sa charte graphique, interdit de mixer du contenu venant de twitter à d’autres contenus (donc en gros, tu ne peux plus faire que l’équivalent de ce qu’il y a sur twitter même…), et se réserve le droit de fermer arbitrairement les autorisations des applis qui ont trop d’utilisateurs… c’est un peu raide, tout de même. ça donne l’impression que ce n’est plus la même boite…

  2. A mon sens, Twitter est en plein essort coté grand public. Toutefois, le processus d’adhésion au réseau Twitter est souvent le même (du moins, c’est ce que j’ai pu observer) et se fait sur plusieurs semaines/mois :

    1. Essais
    2. Incompréhension et abandon
    3. Second essai
    4. Adoption

    Du coup, trancher comme ça dans le vif, et limiter drastiquement le nombre d’approches différentes de leur réseau, je ne suis pas certain que ce soit une bonne idée, même pour eux.

  3. Non, car Twitter n’a pas du tout le même fonctionnement que Facebook, Google+ ou MySpace. En fait, à mon avis, Twitter est vu comme un réseau social à tort.

    Twitter ne permet que de publier de cours messages, et c’est tout. Pas d’hébergement d’image/vidéo/son. Pas de commentaires ou de « j’aime » internes. Pas de cercles d’amis avec autorisations d’accès aux infos en fonction. Pas de mini-jeux à la con. Donc, aucun risque de créer un web dans le web.

    Par contre, Twitter se referme sur lui-même au niveau de accès à son réseau. Les clients tiers vont devenir de plus en plus rares, au profit d’accès officiel proposés par Twitter (accès web, applis smartphones officielles, etc.).

  4. « Réseau social », Twitter l’est. Il ne faut pas prendre Facebook comme modèle et définition de ce qu’est un réseau social, hein. Le principe du réseau social, c’est qu’à la fois n’importe qui peut accéder aux messages et partages [certes on ne peut pas mettre directement de media, mais on met des liens, il n’y a qu’à voir le succès d’instagramme utilisé conjointement à twitter] d’une personne donnée, et à la fois, en tant que lecteur, chacun défini qui il a envie de suivre. D’une certaine manière Facebook est moins « social », puisqu’il joue de l’ambiguité entre réseau public ouvert et cercle d’amis privé – l’information s’y propage uniquement de proche en proche, contrairement à Twitter et ses hashtags, qui peut faire propager une information extrêmement rapidement, façon gaz inflammable.

    Du coup, contrairement à ce qu’on pourrait croire, leur modèle ne peut pas être le même : là où Facebook peut se permettre de se replier sur la base de ses cercles privés, qui peuvent tourner indépendamment du reste du web, Twitter qui n’est que « public » peut facilement s’effondrer s’il se coupe de la webosphère globale.

  5. Il faudrait sans doute définir précisément ce qu’est un réseau social… Mais pour moi, Twitter est beaucoup plus un site de partage/propagation d’infos et de microblogging, plutôt qu’un réseau social.

    La plupart des gens en contacts ne se connaissent pas IRL. D’ailleurs, les relations sur Twitter sont asymétriques (A peut être copain avec B, sans que B ne le soit avec A). Comme tu l’as dit, Twitter est orienté public (il n’y a jamais eu de problématiques liées à la vie privée sur Twitter, et pour cause). Pas de partage de média, du moins pas directement, et rien qui ne soit accessible via un lien public. Il n’y a aucun interet à donner sa véritable identité sur Twitter, alors que tu as tout interêt sur les autres réseaux… Etc.

  6. Ekho a écrit :

    Il n’y a aucun interet à donner sa véritable identité sur Twitter, alors que tu as tout interêt sur les autres réseaux… Etc.

    A mon avis, tu n’as ni plus ni moins intérêt à donner ton identité sur Twitter que sur un autre réseau social. Facebook exige que les gens donnent leur vraie identité et ne puissent pas cloisonner comme ils le souhaitent ce qu’ils mettent comme information (pas de gestion fine de droits d’accès à telle ou telle info, du moins d’après ce que j’ai compris du bidule), mais c’est le choix de Facebook, pas un impératif.

    On peut très bien vouloir utiliser un réseau social pour partager des medias, articles ou réflexions sur un sujet précis, sans le mêler à sa vie privée : dans ce cas s’inscrire sous un pseudonyme sans donner sa véritable identité peut avoir du sens.

  7. Concernant la question de l’identité réelle sur twitter, c’est discutable : certes on se fout de ton identité si tu es un quidam, mais lorsque tu es une personne publique, ou lorsque tu es journaliste, il est au contraire préférable que tu sois identifié comme tel. Ne serait-ce que pour couper l’herbe sous le pied à d’éventuels « impersonators ».

    Pour ce qui est de la gestion fine sur FB, effectivement c’est un « problème », qui induit beaucoup de personnes à contourner le règlement (avec une grande tolérance de la part de FB, qui n’intervient à ma connaissance pas tant qu’il n’y a pas de plaintes) pour se faire deux comptes, un public et professionnel et l’autre plus fermé (le deuxième parfois sous un pseudo, mais même pas toujours).

    À noter que FB, pas moins que Twitter, autorise aussi les personnes morales (sociétés, associations, voire simple mouvement sans existence juridique) à posséder un compte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

The maximum upload file size: 10 Mo. You can upload: image, document, spreadsheet, text, archive. Drop files here

Post comment