Armes de SF légendaires, dessinées au Galaxy Note 2

Dernièrement, et principalement suite à l’acquisition de mon nouveau mobile (Samsung Galaxy Note 2), j’ai eu envie de me (re)mettre au dessin ! Vous l’aurez peut-être deviné à la lecture de mes deux derniers articles d’annecdotes racontées en BD (ici et ).

En effet, on le néglige souvent, mais le SGN2 dispose d’un stylet, autorisant des dessins assez détaillé ! Couplé à une application de dessin plutôt bien fichue (j’utilise Sketchbook Pro) et potentiellement très puissante à en juger par ce que l’on peut trouver sur le net, on peut commencer à faire de petites choses sympas.

Bien sûr, je n’ai pas la prétention d’avoir un talent époustouflant, mais je suis quand même assez content de mon travail effectué pendant les fêtes de fin d’année :

A l’origine, je voulais tester un effet de type « laser » et sur ma lancée, j’ai dessiné le manche du sabrelaser, et je lui ai donné du relief (relativement facile sur un objet cylindrique). Puis, j’ai réitéré l’expérience du volume sur un objet cylindrique en dessinant le tournevis sonic du Docteur. Une fois terminé ces deux dessins, avec deux couleurs différentes (bleu + vert) correspondants à deux classiques de SF (respectivement Starwars et Doctor Who), j’ai eu envie de terminer ma série avec les deux autres couleurs manquantes (jaune + rouge) et deux autres sagas de SF chères à mon coeur. J’ai donc attaqué une lance-serpent issue de la franchise Stargate (le dessin le moins réussi à mon sens) puis j’ai terminé par l’épée de D’argo (Farscape).

Pour parvenir à ce résultat, j’ai bien entendu utilisé le principe des calques superposés. Niveau pinceaux, j’ai fait des esquisses au crayon, puis la majeure partie au pinceau fin. Le relief est obtenu avec des effets d’ombre/lumière à l’aide d’un aérosol. Non négligeable, la gomme a permis de dessiner certaines parties par retrait de couleur (principe inverse du pinceau traditionel, qui ajoute forcément de la couleur).

Votre avis ?

Cet article a été publié il y a 9 ans. Son contenu est sans doute daté, tant sur la forme que sur le fond... Toutefois, cela n’empêche pas d'échanger à son propos. N'hésitez donc pas à vous exprimer en commentaires.

Geek bordelais, féru de science, amoureux de technologies, mordu de SF, amateur de fantasy, épris de jeux en tous genre, adepte de réflexions diverses. Et j'aime le canard, aussi.

2 commentaires

  1. Sans avoir « talent époustouflant » (sic !), mon cher, je pense pouvoir dire que « tu te débrouilles ». Enfin, certes le niveau de zoom est pas immense, et je ne connais pas l’appli donc peut-être qu’elle aide vraiment, mais quand même, je me vois mal arriver à un résultat comme ça sans y passer des heures, voire l’éternité…

    Conclusion : bien ouej’ !

  2. Ah, mais je te le confirme : j’y ai bien passé quelques heures !

    Concernant le niveau de détail, l’application permet effectivement de réaliser des zooms et de réduire la taille des outils pour dessiner finement. Ceci étant, ce n’est pas très intuitif, et le gros du travail est réalisé sans zoom (comme dans la vraie vie, quoi). Du coup, le niveau de détail est similaire à un dessin réalisé sur une feuille de 7cm par 12cm qui aurait été scanné.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

The maximum upload file size: 10 Mo. You can upload: image, document, spreadsheet, text, archive.

Post comment