De la propagation des idées

L’un de mes amis m’a partagé le lien suivant, et je me propose de vous le faire découvrir à mon tour.

Je ne vais pas paraphraser ce que vous y trouverez, ni essayer de vous l’expliquer moins bien qu’il ne le fera lui-même… Mais en quelques mots, il s’agit d’une animation interactive qui vous invite à comprendre comment les idées (bonnes ou mauvaises) se propagent entre les gens. Pour cela, on aborde les notions de réseaux, de seuils au-delà desquelles les idées peuvent être adoptées, de relations intra et extra groupes d’individus. Et même la manière dont nos propres cerveaux fonctionnent.

L’animation vous propose d’y aller étape par étape, et vous invitera à résoudre vous-même certains problèmes concrets, un peu à la manière de puzzles, pour assimiler au mieux les différents concepts. Seul bémol, c’est en anglais.

Sans plus attendre, rendez-vous ici :

https://ncase.me/crowds/

De cette façon, on peut toucher du doigt le concept de « bulle de filtre », qui influe sur la façon dont chacun perçoit le monde, de manière biaisée, au travers de ses contacts (réseaux sociaux numériques ou réels). Korben a fait un très bon article qui en faisait mention, il y a peu.

Dans la même thématique, il y a longtemps, je vous avais également partagé un réseau social qui exploitait ce principe de la « contagion » géolocalisée, pour transférer des publications… Une bonne idée originale, qui a malheureusement fait long feu.

PS : Merci à Pierre qui, autrefois, m’avait également partagé cet autre lien, similaire et du même auteur, sur la vérité et la confiance (et qui existe aussi en VF).

Geek bordelais, féru de science, amoureux de technologies, mordu de SF, amateur de fantasy, épris de jeux en tous genre, adepte de réflexions diverses. Et j'aime le canard, aussi.

4 commentaires

  1. Merci pour le partage, articles très intéressants !
    Qui montrent malheureusement que les réseaux sociaux ne vont pas du tout dans le sens de rendre l’humanité plus intelligente collectivement 🙁

  2. Ce partage est un plaisir ! 🙂

    Qui montrent malheureusement que les réseaux sociaux ne vont pas du tout dans le sens de rendre l’humanité plus intelligente collectivement

    Je ne sais pas. Les « réseaux sociaux » existent de tous temps. Les réseaux numériques (Facebook & Co) ne sont finalement que des outils (avec sans doute quelques effets de bord), qui permettent de gérer de façon moderne nos contacts et nos réseaux… A voir ce que l’on en fait. Comme tous les outils. 🙂

  3. En écrivant « réseaux sociaux », je pensais aux Facebook, Twitter et compagnie. Tu fais bien de souligner d’ailleurs que le notion de « réseau social » est bien antérieure à l’émergence de ces plateformes.

    Ce ne sont que des outils, oui et non. Ce ne sont pas des outils que l’utilisateur maîtrise complètement, puisque ce qu’on lui propose de voir, ou qu’on l’incite à voir, est régi par des algorithmes assez opaques, algorithmes qui visent à maximiser la rentabilité de la plateforme, et non à rendre le monde meilleur ( je ne dis pas que ce soit incompatible ; mais ce sont 2 objectifs orthogonaux).

    Si l’intérêt de ces plateformes est justement de mettre les gens dans des bulles, ça ne va pas dans le sens de pousser à l’ouverture vers des idées nouvelles.

  4. Ce ne sont pas des outils que l’utilisateur maîtrise complètement, puisque ce qu’on lui propose de voir, ou qu’on l’incite à voir, est régi par des algorithmes assez opaques, algorithmes qui visent à maximiser la rentabilité de la plateforme

    C’est vrai. Mais IRL, c’est régi par le hasard, ses contacts immédiats, ou éventuellement quelques manipulateurs talentueux. Est-ce fondamentalement différent…?

    De mon côté, il est arrive plus d’une fois d’apprendre ou de découvrir via Facebook ou Twitter !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

The maximum upload file size: 10 Mo. You can upload: image, document, spreadsheet, text, archive. Drop files here

Post comment