Radars aux feux tricolores

Cela fait quelques années déjà que les radars fixes (par opposition aux radars mobiles installés ponctuellement par la police) se multiplient ici et là. Sur le principe, je n’ai rien contre, sauf en ce qui concerne la plupart des automobilistes, qui divisent par deux la limite de vitesse histoire d’être sûr de ne pas être flashés…

Mais depuis peu, on constate l’apparition de nouveaux types de radars fixes sur Bordeaux : ceux-ci sont positionnés au niveau des feux tricolores et visent à empêcher les automobilistes de griller ceux-ci.

Fonctionnement

Le principe est simple : deux jeux de bobines magnétiques sont installées sous la chaussée. Une première ligne est positionnée au niveau du feu, et une seconde est positionnée 3m plus loin. Si le feu est rouge et que vous franchissez les deux lignes, vous êtes verbalisés.

Inconvénients

Je vois deux inconvénients à ce système. Le premier est anecdotique, mais le second me semble gravissîme.

Tout d’abord, les détecteurs magnétiques ne fonctionnent pas sur les scooter, j’ai pu en faire largement l’expérience dans des McDrive ou à des feux ne passant au vert que lors de la détection d’une présence (ou pas, donc). Cela signifie donc que ces radars ne sont pas susceptibles de verbaliser tous les usagers de la route, ce qui me semble peu égalitaire.

Mais surtout, le plus grave me semble être la gestion d’un cas de nécessité de griller le feu rouge ! Je pense évidement à un camion de pompier ou du SAMU qu’il faut laisser passer. Ayant connaissance de la présence de ces radars, et tenant à leurs points sur leurs permis, les automobilistes ne laisseront plus passer ce genre d’urgence. Et ce qui n’était qu’une supposition s’est tristement confirmé sous mes yeux pas plus tard que hier soir…

Cet article a été publié il y a 11 ans. Son contenu est sans doute daté, tant sur la forme que sur le fond... Toutefois, cela n’empêche pas d'échanger à son propos. N'hésitez donc pas à vous exprimer en commentaires.

6 Responses

  1. En même temps rien dans le code ne te dis de griller un feu pour laisser passer un véhicule d’urgence

  2. Ne manque-t-il pas quelque chose dans ton explication sur le fonctionnement ? Je ne comprends pas bien comment deux bandes magnétiques vont permettre d’identifier le véhicule… Il doit bien y avoir un flash quelque part non ?

  3. Effectivement, je ne l’ai pas précisé : il y a bien un dispositif extérieur qui photographie la voiture au niveau de chaque ligne de bobine.

    @ Fufu : certes, mais il y a une tolérance pour les cas d’urgence. Ou du moins, « il y avait »…

  4. C’est d’autant plus bête qu’avec ce type de radar, on peut prouver qu’un véhicule d’urgence suivait, puisqu’il va se faire flasher aussi.

  5. C’est vrai, mais à conditino de pouvoir associer ce qui peut être considéré comme « 2 cas d’infraction différents ». Pas gagné, à mon avis…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment