La Coalition VS Phyrexia

Il y a plusieurs milliers d’années, le jeune Urza attirait par erreur l’attention des terribles phyrexians : une race sombre, belliqueuse, mi-chair mi-machine, habitant un monde parallèle. Devenu lui-même un arpenteur, mage surpuissant capable de traverser les multiples plans, il a usé de toutes ses ressources pour les maintenir à l’écart de Dominaria, son monde natal. Làs ! Malgrè ses multiples stratagèmes, les phyrexians sont désormais sur le point d’envahir dominaria. Aidé de vaillants compagnons, tels que Sissay, Gerrard, Skwi ou Eladamri, la coalition se forme : alliance de tous les peuples autrefois ennemis, unis cote à cote pour affronter cet ennemi d’outre-monde. Face à eux, des horde de phyrexians, animés de la plus sombre magie qui existe posent, les premiers pas sur Dominaria.

Telle était l’histoire racontée, il y a près d’une dizaine d’années, par les blocs « Tempète », « Urza » puis « Apocalypse » de Magic. Et telle est l’ultime bataille que propose de revivre le dernier produit de Wizards of the Coast :

Cette boite contient donc deux decks, représentant les deux camps. D’un coté, la coalition est un deck pentacolore, doté d’une forte base verte, blanche et rouge. Sa carte phare est la « Rage d’Urza », blast incontrable pouvant potentiellement faire 10 blessures. De l’autre, les armées de phyrexia prennent la forme d’un deck mono-noir à tendance « suicide » 1. Le « Negateur phyrexian », 5/5 pietinement pour 3 (necessitant un sacrifice pour chaque blessure subie), dirige les armées noires. Etant préconstruits, les decks ne sont pas extraordinairement compétitif, et plutôt lents, mais c’est ce qui en fait le charme. La base de mana est cependant assez stable, ce qui donne aux parties un rythme intéressant…

Si vous vous posez la question, je n’ai pas investi dedans… Mais Yufei oui ! On a donc pu tester tout ça il y a peu. Toutefois, histoire de corser un peu (et d’ajouter du réalisme au background), nous avons joué avec mes plans et mes vanguards. Les premiers ont été utilisés sur une pile commune (pas de classement des plans en fonction des decks joués). Les vanguards, en revanche, ont été choisies en fonction des jeux. J’ai ainsi joué Phyrexia avec l’incarmal Wolrajh (qui permet de renvoyer des créatures tuées sur la bibliothèque) puis le traitre Starke (qui fait piocher une carte de plus), tandis qu’il a pris la Coalition guidée par le capitaine Sissay (qui double les manas).

Pour récapituler, nos deux armées avaient donc un général chacun, et la bataille changeait de décors régulièrement. Et le résultat a été, ma foi, très sympathique ! Je ne vais pas tout vous raconter en détails, ça serait long et ennuyeux, mais j’ai pris quelques photos afin d’illustrer quelques situations particulièrement intéressantes…

Tout d’abord, en bonne forêt dominarienne abritant le terrible Mirari, source de l’immense puissance qui coule dans ses arbres, la forêt de la Krosia a combattu aux cotés de la Coalition. Même si ça fait un anachronisme de près de 200 ans. Ainsi, grâce à sa capacité chaos, qui donne gratuitement un mana de chaque couleur, Yufei a pu me poser allègrement un Darigaaz, antique dragon mythique, qui fait très mal, particulièrement au tour 3 ! Alors que je n’avais qu’une petite avant-garde de mon armée en face, la partie a été vite pliée…

Autre situation amusante… La bataille commence cette fois sur le plan de Pyrulea, visité il y a très longtemps par Yaugzebul… précisément celui qui est à l’origine des phyrexians. La capacité chaos du plan permet d’aller chercher trois terrains et de les mettre en jeu. Chose dont je ne me suis pas privé, ce qui m’a permit d’avoir 4 marais en jeu alors que Yufei n’avais pas encore joué ! Le genre de partie qui commence bien…

…Mais c’était sans compter sur l’astuce du capitaine Sissay. Son pouvoir de dédoublement des manas a permis à Yufei de jouer sa fameuse « Rage d’Urza » sur mon fameux « Négateur phyrexian ». Dix blessures ?! Donc, dix permanents à sacrifier !! No comment.

Dernière situation évoquée dans cet article : mon armée phyrexiane avait enfin pris l’avantage, et menaçait de détruire purement et simplement les peuples de Dominaria. C’est alors que la Coalition reçut l’aide de Serra, en personne. Non via sa carte vanguard (que je n’ai hélas pas encore), mais via son royaume : la carte plan qui lui correspond détruit purement et simplement tous les permanents non terrains. Adieux ma belle armée, et de nouveau victoire de la coalition.

Une chose est sûre, du coup : on est resté fidèles à l’Histoire.

Cet article a été publié il y a 11 ans. Son contenu est sans doute daté, tant sur la forme que sur le fond... Toutefois, cela n’empêche pas d'échanger à son propos. N'hésitez donc pas à vous exprimer en commentaires.
  1. Stratégie qui consiste à dépenser ses ressources (en particulier : points de vie, permanents, card-advantage…) sans retenue.[]

Geek bordelais, féru de science, amoureux de technologies, mordu de SF, amateur de fantasy, épris de jeux en tous genre, adepte de réflexions diverses. Et j'aime le canard, aussi.

5 commentaires

  1. Hahaha, super compte rendu ! Bien fait pour la vile Phyrexia ! On dirait vraiment une histoire, un peu comme dans le Seigneur des anneaux: tout semble perdu pour les gentils quand hop, un grain de sable arrive et détruit les plans du méchant !

    Vanguard + plan, faudra que j’essaie ça !

    Et puis soyons fou, il faudrait qu’on fasse aussi :

    Vanguard + plans en EDH troll à deux tête !

    Par contre, les Vanguard n’ont pas l’air d’être très équilibrées, de façon générale, non ?

  2. Ben disons que les vanguard présentent des avantages très variées, et plus ou moins adapté au jeu que tu joue. Après, c’est à toi d’équilibrer…

    Starke VS Sissay dans notre configuration, ce n’était pas du tout déséquilibré (double de mana VS choix des cartes piochées). Par exemple, la carte Skwi peut paraitre moyenne, mais dans mon jeu sorcier, ça fait des ravages…

  3. EDH Troll à deux tête *___* Avec Jimmy, on a fait une partie à trois EDH et franchement, c’est génial! Ça part de partout xD Faut dire qu’un pool de 300 cartes différentes, y a moyen… 😀

  4. Je suis en, train de me mettre à l’EDH, ça a l’air rafraichissant comme format ! J’essaie de convaincre Ekho de faire de même !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

The maximum upload file size: 10 Mo. You can upload: image, document, spreadsheet, text, archive.

Post comment