Adopte

Last modified date

4 commentaires

2 minutes de lecture

Peut-être avez-vous comme moi observé une curieuse campagne de publicit,é particulièrement agressive je trouve, dans les rues ces derniers jours. Je veux dire par là que l’on retrouve ces affiches sur les abris de bus mais également sur les grands panneaux publicitaires, et en très grand nombre.

Déclinées en plusieurs versions, ces affiches représentent toutes une scène de sexe suggérée, dans les tons rouge et noir, avec un unique mot en blanc, centré : « adopte ».

Prise comme elle doit l’être, donc au sens figuré, il s’agit très vraisemblablement d’une publicité pour le site AdopteUnMec.com : un site web de rencontres que l’on pourrait qualifier d’asymétrique, car ce sont les représentantes de la gent féminine qui « ont le pouvoir » : établir le contact avec un homme, le rompre, etc. Si l’on met de côté la question des photos de sexe qui envahissent les rues (même si seulement suggérées), il n’y a pas grand chose de plus à en dire.

Mais prise au sens propre, cette campagne de pub me semble extrêmement maladroite (pour ne pas dire potentiellement blessante pour certains passants). En effet, le sens premier du verbe adopter est de prendre officiellement pour fils ou fille un enfant qui ne l’était pas naturellement. Dans la très grande majorité des cas, cela se produit lorsque les parents ne peuvent procréer naturellement. De ce fait, la juxtaposition de ces photos et de ce verbe à de quoi déranger…

Du moins, ça a été mon cas. Pas vous ?!

Geek bordelais, féru de science, amoureux de technologies, mordu de SF, amateur de fantasy, épris de jeux en tous genre, adepte de réflexions diverses. Et j'aime le canard, aussi.

4 commentaires

  1. Je dois être blassé, je sais pas, ou pas sensible au sujet, mais non, ça ne me fait ni chaud ni froid. En tout cas, ça me dérange plus que ce genre de site fasse ouvertement de la pub que le choix du verbe. Vu que le site s’appelle adopteunmec, le verbe me semble assez logique.

    Après, ce genre de pub a toujours existé. Les affiches pour téléphones roses ou 3615 trucmuche étaient affichés sauvagement partout, dans mes souvenirs d’enfance.

  2. On pourrait effectivement débattre sur l’objet de la pub (site de rencontre, téléphone, rose, etc.). Mais ce n’était pas mon idée en rédigeant cet article.

    Ce qui m’a vraiment dérangé, c’est la dichotomie entre la scène de sexe en arrière-plan, et l’emploie de ce verbe. Au sens premier, moi, je le comprend comme une sorte de narrateur qui regarde les ébats (!), qui sait qu’ils n’aboutiront pas à un enfant (!!), et que leur dit donc « adopte » !!! Je trouve ça glauquissîme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

The maximum upload file size: 10 Mo. You can upload: image, document, spreadsheet, text, archive. Drop files here

Post comment